Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

Rencontre Encadrants du 9 juillet 2009

31 Juillet 2009, 15:20pm

Publié par FOcom Poste 06


 

Questions-Réponses lors de la journée de  rencontre Encadrants du 9 juillet 2009, cliquez sur le lien (link)

Voir les commentaires

NICE CTC : SUSPENSION DES PREAVIS

29 Juillet 2009, 15:33pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

NICE CTC : VERS UN ACCORD ?

29 Juillet 2009, 15:15pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

NICE CTC : LA TREVE !!!

29 Juillet 2009, 09:25am

Publié par FOcom Poste 06

Dans le conflit,
qui oppose la Direction du Centre de Tri et l' ensemble du personnel,
depuis maintenant plus de 4 mois,
une issue semble se profiler à l'horizon !!!

En effet, l' ensemble du personnel réuni en assemblée générale le 28/07/09 a décidé de suspendre les préavis de grève et de reprendre les négociations.

Attention, les braises sont encore chaudes...
Le feu pourrait reprendre a tout moment !!

Voir les commentaires

Changement de statut de La Poste:

28 Juillet 2009, 23:48pm

Publié par FOcom Poste 06

Rassemblement de postiers à Bercy .
Plusieurs dizaines de postiers d'Ile-de-France se sont rassemblés ce jour devant le ministère de l'Economie à Bercy pour protester contre le texte ouvrant le capital de La Poste, qui sera présenté demain en Conseil des ministres, a constaté une journaliste de l'AFP.
Les postiers, réunis à l'appel de la CGT, FO et Sud-PTT d'Ile-de-France, ont rappelé leur opposition au changement de statut de La Poste, qui, selon le projet de loi, doit devenir une société anonyme à capitaux publics à partir du 1er janvier 2010.
Brandissant des banderoles "Non à la privatisation", "Non au changement de statut de la Poste - retrait du projet de loi", les manifestants ont exprimé leurs inquiétudes de voir se dégrader leurs conditions de travail, mais également le service public rendu aux usagers.

Voir les commentaires

Plan de rigueur du courrier

28 Juillet 2009, 23:27pm

Publié par FOcom Poste 06

 Force ouvrière avait raison, Facteur d’Avenir était une porte ouverte à tous les excès, d’où une aggravation de vos conditions de travail !
ça suffit!!!!!!!!!!!!!!

 Le plan d’économie imposé aux postiers est inacceptable :

  Ø REFUSEZ la période bleue, la sécabilité forcée,

Ø REFUSEZ les CA d’office (forme de chômage technique),

Ø REFUSEZ une pseudo baisse de trafic (blocage du courrier au CTC),

Ø REFUSEZ la suppression ou le report de l’ARTT.  

Pour La Poste la crise est un prétexte

pour supprimer massivement des emplois ?  

 Chacun, à un moment ou à un autre, sera concerné.

 Pour FO, ces mesures doivent être combattues !  

TROP C'EST TROP, REAGISSEZ!  

 FO défend l’intérêt des postiers : n’hésitez pas à nous contacter.

Voir les commentaires

La Poste et le développement durable!

28 Juillet 2009, 23:24pm

Publié par FOcom Poste 06

Considérons une commune, la distribution du bourg se partage en 2 tournées cyclistes, l'émission de CO2 est quasi nulle mis à part celle issue de l'effort des 2 facteurs(rices), contribution à la limitation de l'effet de serre, pas d'émission de particules, pas de nuisance sonore...etc
Puis, apparait "facteur d'avenir", suivi du plan d'économie du courrier, crise oblige.
Mise en place de la sécabilité quasiment tous les jours durant la période estivale et de plus en plus fréquemment tout le long de l'année, les deux bicyclettes restent à l'abri et sont remplacées par 16 véhicules diesel, une noria de kangoo jaunes sillonnent rue et ruelles sous les yeux des autochtones interrogatifs quant à la stratégie postale!
Je vous laisse juge du bilan énergétique et écologique....

Voir les commentaires

Rôle du C.H.S.C.T.

28 Juillet 2009, 19:13pm

Publié par FOcom Poste 06

Le Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.) a pour mission de contribuer à la protection de la santé physique et mentale et de la sécurité des salariés de l'établissement et de ceux mis à sa disposition par une entreprise temporaire. Il participe aussi à l'amélioration des conditions de travail, notamment en vue de faciliter l'accès des femmes à tous les emplois et de répondre à tous les problèmes liés à la maternité.
  • Il procède à l'analyse des risques professionnels auxquels peuvent être exposés les salariés de l'établissement ainsi qu'à l'analyse des conditions de travail.
     
  • Il procède, à intervalles réguliers, à des inspections dans l'exercice de sa mission.
     
  • Il effectue des enquêtes en matière d'accidents du travail ou de maladies professionnelles ou à caractère professionnel.
     
  • Le comité contribue à la promotion de la prévention des risques professionnels dans l'établissement et suscite toute initiative qu'il estime utile dans cette perspective. Il peut proposer, à cet effet, des actions de prévention.
     
  • Le comité donne son avis sur les documents se rattachant à sa mission.
     
  • Le comité est consulté avant toute décision d'aménagement important modifiant les conditions d'hygiène et de sécurité ou les conditions de travail.
     
  • Le comité se prononce sur toute question de sa compétence dont il est saisi par le chef d'établissement.

    Le C.H.S.C.T. assume donc une triple mission : prévention - contrôle - étude

Voir les commentaires

La promenade, ça suffit !

28 Juillet 2009, 18:35pm

Publié par FOcom Poste 06

FO exige des actes !

Une nouvelle fois, Force Ouvrière a rencontré l’Enseigne sur les problèmes de commissionnement et de management des vendeurs.

De bilatérales en bilatérales, de belles paroles en belles paroles, nos interlocuteurs gagnent du temps et organisent le défilé des syndicats mais les réponses... ça reste encore pour demain.

Pour FO, la mesure qualité du dialogue social ne saurait se résumer à un nombre, même élevé, de rencontres.

Fort de vos commentaires et réponses à ses questionnaires, la délégation FO a pu argumenter au mieux, voici le résumé des échanges qui ont eu lieu le 9 juillet 2009.

 

Une mise en perspective de l’action entreprise

Devant notre impatience, l’Enseigne a tenu à valoriser les précédents débats. La prise de conscience du mal être des vendeurs serait donc aujourd’hui réelle au sein de l’état-major, d’où l’étude sur le niveau de commissionnement 2009 par rapport à 2008 et la prochaine enquête auprès des conseillers bancaires.

Globalement, on pourrait en conclure que DTELP et DV seraient davantage dans le déni des difficultés actuelles. Sans doute les yeux un peu trop fixés sur les tableaux de bord, et les oreilles plus attentives à l’énoncé des résultats commerciaux qu’aux problèmes de conditions de travail. Mais DTELP et DV sont «managés » par qui ?

En réalité tout cela, c’est la conséquence d’une stratégie managériale nationale des plus libérales, plus rien n’est cadré, plus rien n’est borné et donc, tout est possible, souvent le pire et plus rarement le meilleur.

Cette absence de règle bénéficie aux moins scrupuleux et pénalise les autres, c’est la culture du résultat immédiat, de l’intérêt individuel sur l’intérêt collectif.

La rémunération variable bancaire_
Lors des précédentes audiences, Force Ouvrière avait obtenu la promesse de la présentation d’une analyse comparée concernant le commissionnement du 1er trimestre 2009 par rapport à la même période 2008. La Poste a tenu cet engagement.

En 2008, le statut public de La Poste a permis à La Banque Postale d’être l’établissement bancaire refuge dans la tourmente financière et boursière, ainsi 2008 a été l’année de tous les records en matière de collecte.

En 2009, la situation n’est plus la même, la banalisation du Livret A, la baisse des taux d’épargne (révisables tous les trimestres), les clôtures « sauvages » des LEP/L J aboutissent à un résultat global négatif malgré les bonnes performances en matière de crédits, d’épargne logement, d’assurance, d’emprunt EDF…

Quel impact sur le commissionnement?

Force Ouvrière a procédé à un comparatif sur les 1ers trimestres 2007/2008/2009, nos calculs se basent sur la foi des questionnaires renseignés par nos Collègues du terrain et concernent l’ensemble des acteurs de la chaîne commerciale bancaire avec une proportion très majoritaire de conseillers financiers :

2007 = 1490 euros 2008 = 1449 euros 2009 = 752 euros (près de 50%de baisse)

Dans la présentation des résultats bancaires du 1er trimestre 2009, il ne suffit pas que La Poste admette limiter la « casse » grâce au professionnalisme de ses vendeurs et à leur travail de conseil redoublé (LBP améliore ses parts de marché sur plusieurs créneaux).

Ainsi, dans ce contexte difficile, ce n’est qu’un juste retour des choses que de revendiquer des mesures correctrices. La reconnaissance du travail fourni ne peut s’accompagner d’une baisse du commissionnement, Force Ouvrière ne l’acceptera pas.

Un mauvais coup du sort sous forme de bug informatique est venu contrarier le versement du commissionnement du 1er trimestre 2009 pour les COFIS salariés. La Poste nous assure avoir réagi immédiatement sous forme d’avance et ce, dès le 30 juin 2009 avec régularisation sur

le salaire de juillet.

Autres problèmes sur lesquels La Poste nous assure veiller aux régularisations nécessaires :

- Les clôtures d’office non justifiées des LEP.

- La non prise en compte de la montée en gamme des offres groupées.

À notre question sur un plafonnement prévu pour le commissionnement du second trimestre, nos interlocuteurs nous ont assuré ignorer cette éventualité (attention aux originalités territoriales !).

Enfin, les disparités entre vendeurs sont très importantes, l’étude faite par FO comme par La Poste est globale, les situations individuelles doivent en premier lieu faire l’objet d’une intervention au niveau local.

L’étude Poste donne les résultats suivants :

- Pour les «cofis»; le commissionnement versé est en lien avec les prévisions postales et se traduit par une baisse liée aux retards sur les offres groupées (15 %), la prévoyance (23 %) et la retraite (52 %).

- Pour les coclis; les résultats en collecte «Moyen Long Terme» sont supérieurs aux prévisions, d’où des sommes versées sensiblement comparables.

Pour les CSP, les résultats sont supérieurs aux attendus, d’où une bonification des sommes versées.

- Pour les Gesclis ; il n’y a pas de détérioration du commissionnement.

- L’enveloppe bureau (guichetiers/Gesclis/encadrants) mise à disposition des DET est supérieure au prévisionnel.

Pour l’instant, La Poste ne veut pas tirer de conclusions sur l’année 2009 à partir des résultats d’un seul trimestre, elle ajoute que compte tenu des circonstances particulières pour 2008 (éclatement de la crise financière) et 2009 (banalisation et baisse du taux du Livret A) toute comparaison s’avère difficile.

Les autres éléments de rémunération (hors traitement et salaire)

_ La prime qualité

Pour Force Ouvrière, il ne suffit pas que nos interlocuteurs fassent le constat des dérives locales, ils doivent y remettre bon ordre en s’assurant du respect des règles d’attribution et au besoin en ordonnant les versements complémentaires nécessaires.

Le discours doit s’accompagner des remises en ordre qu’il implique.

Le respect des règles doit être la règle, halte aux grilles locales d’attribution de la prime qualité.

_ La prime bancaire

Sa réévaluation est nécessaire compte tenu notamment de l’expertise supplémentaire dont devrait faire preuve les conseillers bancaires avec la mise en place des prêts à la consommation et de l’IARD (même si l’on craint que les ventes ne se fassent par des télé conseillers !).

Force Ouvrière revendique son extension aux Gesclis.

Les conditions d’exercice des fonctions bancaires

«Comment assurer le développement de la ligne bancaire avec des troupes qui ont des états d’âme?»

_ La qualité du management :

Comme déjà dit en introduction, elle est le reflet d’une politique globale de « laisser faire» ou chacun à son niveau, est à la merci de sa hiérarchie directe d’où un malaise global mais plus particulièrement perceptible dans les forces de vente.

Notre insistance devrait permettre de passer d’un management d’injonction à un management situationnel. L’exemple le plus symbolique concerne l’application sans pertinence d’un brief/débrief quotidien. « Le brief n’a pas à être effectué de manière systématique, il doit être adapté ».

_ L’absence de négociation des objectifs :

Pour Force Ouvrière, les attendus ne tiennent compte que de la fonction et non de l’expérience. La négociation n’est possible qu’à la hausse !

_ L’organisation du temps de travail :

Force Ouvrière dénonce les affirmations gratuites, les coups de bluff consistant à faire croire à nos Collègues vendeurs qu’ils n’auraient pas d’horaires. La loi du 20 août ne saurait servir de prétexte.

Il n’existe pas de convention de forfait annuel.

Force Ouvrière revendique le travail en 5 jours

Le temps partiel, même de droit est jugé comme incompatible avec l’exercice de la fonction. La simple demande s’accompagne trop souvent d’intimidation à travers la menace d’un déplacement, le maintien d’objectifs 100 %, une entrave à la promotion, une dégradation de l’appréciation…

_ La multiplication des tâches administratives :

Le SAV n’est jamais ou rarement intégré dans la charge de travail. Qu’en sera-t-il avec l’arrivée des prêts conso et de l’IARD? La quantité exigée par les DET et DV percute la qualité voulue par LBP, CNP…

Que faut-il privilégier ? Le conseil ou la vente ?

_ Les conditions matérielles :

L’absence d’une politique d’indemnisation cohérente des déplacements.

Des portefeuilles au potentiel insuffisant.

Des formations de type E-Learning trop souvent faites en plus du temps de travail.

Une reprise d’activité difficile après de longues absences non remplacées (maternité, CLM…)

_ L’évolution des carrières :

La promotion ne s’accompagne pas toujours d’un gain en termes de rémunération.

Pourquoi la promotion doit-elle s’accompagner d’une mobilité géographique (ce qui déstabilise la clientèle)

Force Ouvrière revendique un déboucher sur le Cocli en III.3.

L’enquête

Le Directeur Général de l’Enseigne aurait pris la mesure du malaise, nos nombreuses interventions finiraient donc par provoquer une réaction.

De quoi s’agit-il ? D’établir un état des lieux concernant le vécu des conseillers bancaires dans l’exercice de leurs missions, via un questionnaire à l’ensemble des acteurs et ce, dès la rentrée et bien sûr sous anonymat.

Le questionnement portera sur les conditions d’exercice des missions, l’environnement professionnel, la valorisation (rémunération, promotion…)

Nos interlocuteurs nous affirment vouloir trouver des solutions.

En fait, il s’agit d’un copier-coller du travail déjà fait par FO et remis en audience le 17 mars, que de temps de perdu…

Force Ouvrière s’attachera à obtenir satisfaction sur :

_ La rémunération globale (commissionnement, prime bancaire, prime qualité).

_ Un réel management motivant et non d’asservissement.

_ Des conditions matérielles améliorées (déplacements, relations CF/CNP…, horaires, SAV);

_ Une évolution de la filière avec création du Cocli III.3.

 

La mobilisation syndicale des vendeurs est un gage de réussite, rejoignez FO.

Dès la rentrée, il faudra savoir se mobiliser et parler fort, à bon entendeur…

Voir les commentaires

«Le cahier d’hygiène et de sécurité ne s’use que si l’on ne s’en sert pas!»

28 Juillet 2009, 18:04pm

Publié par FOcom Poste 06

A l'heure où la protection de la santé physique et mentale des travailleurs représente une préoccupation croissante, où les contentieux relatifs aux missions et aux moyens du CHSCT se multiplient, La Poste va supprimer 90 % des CHSCT !
Cette institution étonnement méconnue semblait pourtant incontournable notamment sur des questions jusqu'alors inédites ou ignorées, notamment dans les situations de harcèlement moral, les processus de restructurations, de dénonciation d'accords collectifs et d'évaluation des salariés. 

La Poste, soi-disant préoccupée par les questions d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail de son personnel, décide donc de supprimer 1205 comités sur les 1368 existants; conséquences :

- Finis les CHSCT locaux dans les PDC, PPDC, PIC au Courrier, dans lesACP & PFC à ColiPoste… bref, dans tous ces établissements de plus de 50 agents !

- Exit les CHSCT nationaux à l’Enseigne, aux Services Financiers, au Courrier et à ColiPoste !

- Même le central (CCHSCT) disparaît !

  Sans négociation avec les organisations syndicales représentatives du personnel, le Siège de La Poste a décidé, en concertation avec le ministère du travail, de présenter le projet de décret « relatif à la santé et à la sécurité au travail » (dérogatoire au code du travail) au vote du CTP.

Il prévoit 163 CHSCT, un par NOD, à la place des 1368 existants.

 

La mise en oeuvre par La Poste du projet de décret présenté, constitue un retour en arrière par rapport aux avancées obtenues depuis plusieurs années en matière de sécurité et de santé au travail (Ex : création des CHSCT de métiers, locaux…) :

  Comment une DOTC, une DOT, une DTELP... pourra-t-elle traiter efficacement les questions HSCT locales, voire les dossiers d’une portée nationale ? Quand on voit le fonctionnement calamiteux, concernant les relations sociales, de certaines directions, on est en droit de s’interroger!

Pour Force Ouvrière, c’est inacceptable. Nous mettrons en oeuvre toute action nécessaire afin que les questions HSCT ne soient pas reléguées aux abonnés absents.

 Force Ouvrière revendique :

1.La création systématique de CHSCT locaux dans les établissements.

2.Le maintien du Comité Central d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail de La Poste, et des CHSCT nationaux de métiers. Force Ouvrière ne peut concevoir qu’aucune instance légitime ne coordonne les questions d’hygiène et de sécurité au niveau central et national.

3.Le maintien des suppléants…

 

NB: Force Ouvrière est intervenue en affirmant son opposition au texte du décret en l’état et obtient le report au 8 septembre. Un courrier adressé à la DRHRS le 20 juillet confirme notre position et revendique une amélioration notable du texte du décret.

 


Voir les commentaires

1 2 3 > >>