Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

Aux urnes, pour la Poste

30 Septembre 2009, 18:37pm

Publié par FOcom Poste 06

 En cliquant sur ce lien (link) vous aurez les lieux de vote des Alpes Maritimes.

 

Tous les citoyens sont invités à participer à la votation citoyenne, du 28 septembre au 3 octobre 2009, sur le statut de La Poste.

Les participants sont invités à répondre par oui ou non à la question suivante : «Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser. Êtes-vous d’accord avec ce projet?»

 

 Modalités de vote : Peut voter toute personne majeure (18 ans révolus) sans condition de nationalité.

Sur la feuille d’émargement, chaque votant inscrit son nom, prénom, sa ville de résidence et sa signature.

Chaque votant coche ensuite la case de son choix sur le bulletin de vote, qu’il met dans une enveloppe vierge. Puis il l’introduit dans l’urne.

Voir les commentaires

Nice CTC: rien ne va plus! faîtes vos jeux ......

30 Septembre 2009, 15:50pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

Nice: NON! à la privatisation

29 Septembre 2009, 18:23pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

France Inter : Interview de M. ESTROSI du 23/09/2009

29 Septembre 2009, 16:15pm

Publié par FOcom Poste 06


La Poste aurait perdu 10 % de part de marché sur le courrier en deux ans, faux ! Si un opérateur avait pris 10 % des parts de marché du courrier, cela se verrait. Monsieur Estrosi confond part de marché et volume de courrier.
La Poste aurait accumulé un déficit de 6 Milliards, encore faux ! La Poste enregistre des bénéfices depuis plusieurs années. En fait, c’est sa dette qui avoisine les 6 milliards. Monsieur Estrosi confond déficit et dette!

En 2008, La Poste aurait créé 6 000 emplois, toujours faux ; elle en a détruit 7 389 (source : bilan social de La Poste).

Monsieur Estrosi confond recrutement et création d’emplois.


L’IRCANTEC serait le régime de retraite complémentaire dont bénéficient tous les fonctionnaires de la Fonction Publique, encore raté, aucun fonctionnaire n’est assujetti à l’IRCANTEC. Seuls les contractuels (par définition des non fonctionnaires) y sont affiliés.


Enfin, pour répondre à une question sur la privatisation de GDF et pour rassurer sur le 100 % public du statut de La Poste, il affirme que cet engagement sera forcément tenu puisqu’il sera inscrit dans le marbre de la loi. Dommage ! L’article 24 de la loi de 2004 portant sur changement de statut d’EDF GDF garantissait que l’Etat détiendrait au minimum 70 % du capital de ces établissements. En fait l’Etat ne détient plus que 35 % du capital de GDF.


La seule consolation pour Monsieur Estrosi est qu’il n’est pas le seul à s’égarer. Le 22 septembre, Madame Lagarde trébuchait également lors d’une interview sur la radio nationale. A une question concernant l’ardoise laissée à La Poste par l’Etat au titre des missions de services publiques non compensées, la ministre de l’économie a répondu que La Poste est une institution qui fonctionne et qu’il n’y a pas d’argent à lui donner. Surprenant argument alors que le gouvernement explique que le changement de statut est indispensable pour donner de l’argent à La Poste qui en a absolument besoin pour se développer et affronter la concurrence.

De tels propos démontrent soit une méconnaissance totale du dossier, soit une volonté délibérée de perturber l'auditeur en brouillant ses repéres, mauvais présage pour l’avenir du service public postal!

Voir les commentaires

Jacques Lemercier contre le projet de privatisation de La Poste

29 Septembre 2009, 12:22pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

Une petite distraction

29 Septembre 2009, 09:06am

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

63% des Français sont opposés au nouveau statut de La Poste

29 Septembre 2009, 09:03am

Publié par FOcom Poste 06

En outre, 83% des sondés pensent que "la Poste sera privatisée dans quelques années" si le projet gouvernemental de transformation en société anonyme est adopté.

(Reuters)

 

(Reuters)

 

Plus de six Français sur dix sont "défavorables" au basculement de La Poste, établissement public, en une société anonyme, révèle un sondage CSA publié mardi 29 septembre par L'Humanité. De même, 75% des sondés voteraient "non" à sa privatisation.
Soixante-trois pour cent des personnes interrogées se disent "pas du tout favorables" (41%) ou "plutôt pas favorables" (22%) au changement de statut, alors que 31% y sont "plutôt favorables" (23%) ou "tout à fait favorables" (8%).

"La Poste sera privatisée dans quelques années


Les sondeurs reprennent ensuite la question posée aux participants à "la votation citoyenne" organisée par les opposants au projet gouvernemental dans toute la France : "Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser, êtes-vous d'accord avec ce projet" ? Confrontés à cette question, les sondés y répondent à 75% par la négative, alors que 25% répondent "oui".
Par ailleurs, 83% des sondés pensent que "La Poste sera privatisée dans quelques années" si le projet gouvernemental était adopté.

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 23 au 26 septembre sur un échantillon national représentatif de 1.004 personnes majeures, constitué d'après la méthode des quotas.

(Nouvelobs.com avec AFP)

Voir les commentaires

Forces de vente : l'ange et le démon

28 Septembre 2009, 10:59am

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

Droit des reclassés à la promotion...

27 Septembre 2009, 10:14am

Publié par FOcom Poste 06

Par un arrêt du 11 décembre 2008, complétant un arrêt du 7 mai 2008, le Conseil d’Etat reconnaissait le droit à la promotion interne des fonctionnaires reclassés vers les grades de reclassement et la faute de l’Etat qui n’avait pas modifié les décrets. La plus haute juridiction donnait un délai de 9 mois à l’Etat et à la Poste pour se mettre en conformité :

« Il est ordonné au Premier ministre de prendre les décrets introduisant les dispositions nécessaires permettant la promotion interne à l’intérieur des corps «de reclassement» de La Poste et au président du conseil d’administration de La Poste de prendre les mesures d’application nécessaires à cette promotion interne dans un délai de neuf mois à compter de la lecture de cette présente décision ».

Toujours rien !

La direction de La Poste avait confirmé qu’un décret était en préparation. Le ministère de l’Industrie, ministère de tutelle de La Poste aussi.

Ils proclamaient leur volonté de se conformer à l’arrêt du Conseil d’Etat. Le projet de décret lèverait toutes les restrictions à la promotion interne des reclassés vers les grades de reclassement.

La direction de La Poste et le ministère de l’Industrie comptaient appliquer l’arrêt du Conseil d’Etat à minima : pas question d’accorder les échelons exceptionnels, pourtant promis en 1990, sur certains grades, comme c’est le cas à France Télécom.

 

Pour l’heure, il n’y a toujours rien de fait, alors que des agents attendent de savoir s’ils pourront être promus avant de fixer la date de leur départ en retraite ! Le CTP de La Poste n’a toujours pas été consulté et nous n’avons pas de projet de décret entre les mains !

La direction et le gouvernement sont plus rapides pour préparer le projet de privatisation de La Poste que pour régler l'injustice faite aux reclassé(e)s depuis des années.

Pour des promotions massives !

Il ne suffit pas que le décret paraisse. Il faut encore que la direction de La Poste organise effectivement des promotions comme le lui ordonne le Conseil d’Etat. La Poste pourrait organiser là aussi la promotion à minima.

La promotion devra être massive pour tenir compte du blocage des carrières durant des années.

Et les reclassé(e)s devront avoir droit à une indemnisation pour le préjudice subi depuis plus de 15 ans.

L’action en direction des reclassé(e)s est une nouvelle fois à l'ordre du jour.

Nos exigences :

- La parution du décret et la mise en place de promotions massives vers les grades de reclassement, l'ouverture des tableaux et listes d’aptitude vers les grades de reclassement.

- La mise en place d’échelons exceptionnels pour tous les grades.

- La reconstitution des carrières et l'indemnisation pour le préjudice subi.

 

 

Voir les commentaires

FO COM demande que La Poste bénéficie du grand emprunt

25 Septembre 2009, 18:01pm

Publié par FOcom Poste 06

Le Secrétaire général de FO Communication, Jacques Lemercier, a adressé un courrier à MM. Juppé et Rocard, co-présidents de la Commission du grand emprunt national, pour leur demander de rendre La Poste éligible au grand emprunt national.
En effet, alors que la SNCF, comme d'autres entreprises, va bénéficier de cette manne financière, il serait discriminatoire d'en écarter La Poste. Dans son argumentation, Jacques Lemercier rappelle que « La Poste, avec 272 000 agents dont 100 000 facteurs, est essentielle pour la vie des territoires. Elle est un puissant vecteur de cohésion sociale (...). Par ailleurs, nous ne devons pas perdre de vue que La Poste est le second employeur de France ».
Insistant sur le haut niveau de qualité que La Poste doit maintenir et développer pour ses missions de service public (présence territoriale, transport de la presse, service universel, accessibilité bancaire), Jacques Lemercier estime « qu'on peut légitimement affirmer que l'avenir de La Poste relève d'une priorité nationale au même titre que les télécommunications, l'énergie ou les transports ».

Paris, le 25 septembre 2009

Voir les commentaires

1 2 3 > >>