Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

La Poste: une socièté anonyme privatisable

27 Janvier 2010, 00:29am

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir le tract, cliquez sur l'image
Societe_anonyme.jpg

Voir les commentaires

Filière Service Achat (SA)

26 Janvier 2010, 23:56pm

Publié par FOcom Poste 06

Force Ouvrière a dénoncé cette nouvelle réorganisation induite par une logique d'économie des moyens et des coûts de fonctionnement, la perte des compétences et de la proximité Le recentrage des activités et le transfert des activités « achat transport» vers la filiale Néolog.

Au regard des réorganisations en cours, nous demeurons très septiques sur les conditions de reclassement des agents concernés par les fermetures d'antennes (en 2010: Toulouse Nanterre, Besançon, Chalons, Limoges, Poitiers et en 2011 : Evry, Montpellier, Dijon, Grenoble, Rennes, Strasbourg, Rouen).

FO exige la prise en compte des compétences par une reconnaissance professionnelle (octroi d'un niveau N+ 1) et le maintien des agents dans les DOTC.

La DC rappelle que cette évolution est rendue nécessaire en raison:

- du déploiement du projet Equinoxe en 2010 selon trois vagues (mai, juillet, sept/octobre). Equinoxe est un nouvel outil de gestion financière devant réduire les délais de cycle budgétaire, définir un nouveau modèle de pilotage par processus /produit/client ... !

- des enjeux économiques en matière d'optimisation des achats!

- du transfert à Néolog de la gestion du transport dans un souci d'efficacité et d'amélioration de notre empreinte carbone.

La Poste indique que cette réforme a pour objectif de professionnaliser la filière (séparation du métier Achat et Approvisionnement) en la tirant par le haut (création de la fonction « approvisionneur» sur deux niveaux Il.3 (débutant) et III.2. A terme, les approvisionneurs devraient être positionnés en III.2

Le dispositif doit permettre aux personnels concernés, notamment les acheteurs de rejoindre le métier d'approvisionneurs.

Dans le cadre des possibilités de reclassement et des compétences, il pourra y avoir des distorsions fonctionnelles (exemple: acheteur postulant vers un poste de niveau supérieur). Les appels à candidatures seront lancés pour tous les postes à pourvoir.

La Poste précise que cette évolution se fera au fil de l'eau afin de maintenir une qualité de service du SA et en fonction du déploiement du projet Equinoxe sur l'année 2010 (et non à partir du 01/01/2010). La juxtaposition de la bascule avec le calendrier du projet Equinoxe permettra de limiter l'’impact en matière d'organisation. Des mesures d'entraide seront aussi programmées afin d'éviter de perdre des compétences mais aussi de ne pas freiner les perspectives d'évolution ou de reclassement des agents.

La direction du Courrier indique que le service achat est une activité essentielle au sein de La Poste. En termes de budget, cela représente 5,5 Md € d'achat au niveau Poste, entre 1,5 et 1,9 Md € au Courrier (100 M€ pour les Services Achats Locaux Courrier, 150M€ pour les Service Achat Transport, le reste au niveau national).

Pour FO, c'est principalement la province qui fera les frais de cette réorganisation: 62 postes de travail seront supprimés. La rationalisation des moyens (suppression d'emplois) et l'optimisation des organisations (passage de 22 SAlC à 6 Services Achats Régionaux et 4 antennes, cession de l'activité « achat transport» intra zone à la filiale Néolog avec pour conséquence la fermeture des SAT territoriaux en 2011), aura inévitablement des conséquences sur la qualité et l'efficacité du service achat.

Au-delà de notre refus de cautionner une nouvelle restructuration, FO n'acceptera pas que le personnel de la filière Achats fasse les frais de la politique d'économie décidée par la Poste.

 

Voir les commentaires

Mesures de fluidité

26 Janvier 2010, 20:17pm

Publié par FOcom Poste 06

CDSP du 16/12/2009

La direction du Courrier nous informe des différentes mesures de fluidité mises en place pour 2010: dispense d' activité Service Actif, Temps Partiel Conseil, Temps Partiel Accompagnement Conseil (fonctionnaires sans service actif et salariés), le Nouveau Temps Partiel Accompagnement Conseil (fonctionnaires sans service actif et salariés), allocation de fins de carrière.

Elle annonce l'ouverture du dispositif dia ménagement de fin d'activité (DAFA : BRH 11 7 du 30/06/09) à partir du 17 décembre 2009 jusqu'au 31/12/2010 pour l'ensemble de la population du Courrier et selon les modalités suivantes. Ainsi, sont concernés par le DAFA :

- Les personnels du projet « structure }), cadres et cadres supérieurs,

- le personnel ayant une labellisation nationale dans le cadre d'une réorganisation,

- Les classes 1 et Il des DeN, DOTC ayant eu une labellisation locale validée siège.

- A la demande des DOTC.

Elle indique également que les principes du BRH 9 et 10 de 2002 sont maintenus.

FO a interpellé le Courrier sur la mise en œuvre du DAFA et a exigé l'ouverture de celui-ci sur l'ensemble des services et des directions du Courrier et la mise en place d'un dispositif similaire pour les salariés.

FO estime que le choix laissé aux DCN et DOTC constitue une discrimination inacceptable devant les réorganisations qui s'accélèrent.

FO a demandé une réévaluation significafive des montants de l'allocation de fin de carrière afin de prendre en compte l'aggravation des conditions exigées pour un départ à la retraite à taux plein (40,50 annuités).

D'autre part, Force Ouvrière a réclamé l'ouverture d'une négociation concernant les agents du service actif afin de mettre en place un dispositif innovant similaire au DAFA, leur permettant de bénéficier d'un départ anticipé à la retraite dans des conditions acceptables.

Au-delà, FOCOM estime que la pénibilité des activités du Courrier doit conduire à une bonification d'annuités pour tous les agents, qu'ils soient fonctionnaires ou salariés.

Selon la direction! 3600 agents seraient concernés par le DAFA. Toutes les DOTC n’ont pas les mêmes besoins en matière de reclassement des surnombres! de gestion de la fluidité.

FOCOM a réitéré sa demande d'un bilan humain exhaustif des réorganisations par DOTC.

 

Voir les commentaires

Prime d'Equipe 2010

26 Janvier 2010, 19:59pm

Publié par FOcom Poste 06

CDSP du 16/12/2009

La direction du Courrier nous a informés des dispositions mises en œuvre pour l'attribution de la prime d'équipe pour l'année 2010. Dans sa logique des modifications apportées en juin dernier (suppression du critère de sinistralité, objectifs trimestriels.. ), voici les principales modalités arrêtées et non négociées par le Courrier:

- 2 critères nationaux (tournées à découvert, jours de tournées partagées sans recours aux moyens de remplacement) comptant pour 25% chacun;

- 2 critères locaux (comptant pour 25 % chacun). L'un des critères sera obligatoirement pris parmi ceux des engagements «clients» (ex: seconde présentation, taux engagement tournées à découvert, taux réclamations par équipe). l'autre est laissé à l'initiative des territoires et sera pris parmi une liste de 60 indicateurs répertoriés. Actuellement, les critères locaux les plus utilisés sont: maîtrise des absences temporaires de maladie, taux d'instance LR ou des restes, amélioration du tri distribution (mise à jour du système GEOPOINTS) ... ;

- Prime calculée par trimestre (montant 75€). les objectifs sont fixés en début d'année pour chaque équipe mais une réactualisation peut être réalisée par le DE en fonction d'événements importants.

- Paiement de la prime annuelle et versée en début d'année n+ 1 ; Montant, selon les résultats, pouvant varier de .0 à 300 €, voire 450 € si surperformance.

Absences: toutes absences pour maladie (hors maternité) entraînent pour chaque trimestre une réduction du montant dès le 1er jour. Cette diminution se fera au prorata du quintuple du nombre de jours d'absence (sauf pour les deux premiers jours proratisés à l pour l) ramené au nombre de jours de travail effectif prévu pour l'agent

 

Exemple: Cycle de travail 60 jours, pour une absence de 10 jours Calcul de la prime = > 75 €/60 x (60 - [(2 xl) + (8 x 5)]) = 22,5 €.

Impact de l'appréciation laissée à l'initiative du DOTC : agents notés « D » pourront être exclus, ceux appréciés « A »pourront subir une baisse de 50 % ; le montant prévu au titre de la prime est intégré au budget de la DOTC Dans la déclaration (ci-jointe), Force Ouvrière a dénoncé une nouvelle fois les conditions d'attribution. Au vu des contraintes de productivité imposées (sécabilité croissante), nous avons réclamé l'octroi des 300 € sans condition pour tous.

Nous avons demandé également un bilan par DOTC de l'attribution de la prime et la communication des 60 critères répertoriés dons les DOTe. Si, la Poste indique que, pour 2009, le montant moyen par agent serait de 185 € : Quid du nombre d'agents percevant les 450 € ?

FO a également exigé:

- que soit reprécisé aux DOTC, conformément à la création de cette prime, que la grève n'a aucune incidence sur les conditions de calcul de la prime. les journées de grève ne sont pas assimilables à des tournées à découvert, une réévaluation de la prime à hauteur de 600 € et la mise en place d'une port fixe d'au moins 300 € non soumise à conditions.

- la prise en compte de l'historique des absences (moyenne par agent) des arrêts de maladie temporaires par établissement ou lieu et place du critère maîtrise des arrêts temporaires de maladie (ATM) et la suppression du calcul du prorata ou quintuple pour les ATM: le risque Zéro maladie n'existe pas à la distribution au regard des contraintes du métier et des conditions climatiques

- la neutralisation du critère « taux tournées à découvert », dès lors que celui-ci est dû à un problème structurel : taux du volant de remplacement inférieur à 20 % : taux que prévoyait à l'origine l'organisation « FA» en 2007 ...

Devant l'attitude de la direction du Courrier rappelant qu'il s'agissait d'un point d'information, toutes les OS ont dénoncé la conception du dialogue social. Dans ces conditions, nous ne voyons pas l'intérêt de nous réunir en CDSP sur ce type d'échange. Que le Courrier édite sa note et nous la transmettre, nous l'aviserons de notre position syndicale 1

Au-delà des modalités de la prime, nous revendiquons que l'organisation « Facteur d'Avenir» soit rediscutée afin de prendre en compte les aspects relatifs à la santé au travail.

Voir les commentaires

Conseillers et guichetiers à la moulinette du PACS 2010

26 Janvier 2010, 19:15pm

Publié par FOcom Poste 06

MoulinettePACS 2010 (Plan d’Action Commerciale et de Services)

Le 14 décembre 2009, la Direction Générale de l’Enseigne informait l’ensemble des organisations syndicales des priorités du PACS 2010.

Tout au long de l’année 2009 et à de nombreuses reprises, Force Ouvrière a insisté sur la nécessité de revoir le management tel qu’il est encore pratiqué à l’Enseigne.

L’actualité aidante (France Télécom), nos interlocuteurs semblent s’orienter vers une méthode demanagement plus constructive.

Un bémol cependant, la dynamique commerciale 2010 repose sur une animation assortie de « challenges et de boosters » donnant lieu à classement, attribution de points, cadeaux, donc à un management davantage centré sur la réussite immédiate avec tous les risques que cela comporte. Le PACS 2010 insiste également sur la généralisation d’« Espace Service Client » avec 450 réaménagements de bureaux supplémentaires programmés sur l’année (et les bureaux non ESC dans tout ça ?). Enfin, les nouvelles offres « phares » seront le Crédit à la Consommation et l’Assurance Dommages.

UN MANAGEMENT PLUS CONSTRUCTIF?

On serait sur le comment, au lieu du combien ? dont acte… Les valeurs incarnées par le service public postal reprendraient le pas sur le «business », l’intérêt du client primerait sur l’intérêt de La Banque Postale.

La période des voeux semble accomplir son oeuvre mais, dès janvier 2010, que deviendront les belles paroles ?

Comme à France Télécom, nous refusons l’affichage des performances individuelles comparées, quel que soit le niveau de cet affichage (Terrain, groupement, direction…).

FO refuse le management par le combien, par le chantage et la menace.

Ainsi, le directeur des ventes de l’Enseigne fait fausse route en affirmant que la pression n’est ni systématique, ni forcément mal ressentie. Nous l’invitons à s’équiper d’un dictionnaire pour y découvrir que la pression est toujours vécue comme une contrainte. D’ailleurs, les têtes pensantes de l’Enseigne l’ont bien compris : dorénavant le célèbre référentiel de management commercial « Carré d’As » s’intitulera « Carré d’As V2 Accompagnement et Soutien ». On peut donc logiquement se poser la question d’une véritable volonté ou d’une nécessité de mieux paraître...

Pour Force Ouvrière, le management est une activité trop importante pour la laisser aux bonnes volontés même si elles existent. Les risques psychosociaux trouvent une de leur source principale dans ce laisser faire où chaque manager a son management.

ESC : UN ESPACE POUR QUELS SERVICES?

L’arrivée de la société anonyme sonne le glas de la notion de service aux guichets de La Poste. Désormais, chacun des actes du guichetier doit générer de la plus value. À cet effet, le filtrage des habitués de nos bureaux commence dès leur entrée. Les murs d’automates, les services via internet, le 3631, le 3639 ont pour but de vider nos bureaux pour n’y laisser que le conseil bancaire, quand le face-à-face reste encore nécessaire. Nous sommes à l’ère du multi-canal.

Le grand résultat de ce concept, c’est la liquidation des gêneurs, des mangeurs de temps pour faire des « sous en rond». A ce compte là, facile de diviser le temps d’attente par deux...

Avec ESC, l’accueil (le filtrage) du client est une nécessité dans la mesure où il permet de vendre plus.

LES CONDITIONS DE TRAVAIL

ESC ou pas, elles sont toujours à la ramasse… La semaine de travail en 35 heures est allègrement bafouée par une charge de travail largement surdimensionnée.

Le refrain sur le thème « les cadres n’ont pas d’horaires » est largement distillé auprès des guichetiers.

Aujourd’hui, cela fait mauvais genre de réclamer l’application des textes, l’application du droit ; c’est comme demander le paiement d’heures supplémentaires en s’inscrivant à la prochaine promotion…!

Pour les commerciaux, le SAV est toujours aussi pesant mais toujours pas intégré dans le temps de travail. Le retour des assistantes commerciales est largement plébiscité.

Que dire des cadres d’organisation, sitôt validés, sitôt bafoués !

L’ACTIVITÉ BANCAIRE ET DE SERVICE

2010 verra apparaître les prêts à la consommation au printemps (déjà testés en Côte d’Or et en Gironde) et l’assurance dommages en automne.

Une communication nationale sur le lancement des prêts conso à La Poste débutera le 2 avril. L’activité en ce domaine se concentrera autour du regroupement de crédits, de l’achat auto et des besoins de trésorerie.

Le crédit révolving ne fera pas partie des offres de La Banque Postale. La fixation des objectifs tiendra compte des indications des DTELP, LBP consolidera les propositions du terrain.

La fluidité des portefeuilles est à l’ordre du jour « le bon client dans le bon portefeuille » (revue de portefeuille tous les 2 mois !).

Pour Force Ouvrière, la clientèle de chaque vendeur constitue la matière première de son activité, aussi elle doit lui permettre d’atteindre les objectifs fixés et donc de bénéficier du commissionnement correspondant. Beaucoup trop de jeunes conseillers ont été découragés par l’attribution de portefeuille en déshérence.

Le rôle du DET adjoint est réaffirmé dans le cadre de la prise en charge immédiate des demandes de clients.

L’accueil des «PROS» dans les établissements c’est l’affaire des GESCLI PRO d’où la tenue de guichets spécialisés. On va vers une augmentation de cette population.

Les guichetiers bénéficieront d’une formation à l’environnement et aux produits et services bancaires simples.

Une nouvelle organisation territoriale affectera l’activité des CSI. À noter qu’en matière de crédit immobilier s’il y a eu contraction du marché en 2009, LBP progresse néanmoins, de 2 % (6 à 8 %).

La base des 10 millions de clients actifs est acquise même si les 5,6 milliards d’euros de PNB restent à tenir.

LA RÉMUNÉRATION VARIABLE, LE COMMISSIONNEMENT

Pour l’Enseigne, la rémunération variable bancaire 2010 répond aux interrogations et réflexions faites en 2009 d’où l’augmentation du « collectif ».

À Force Ouvrière, nous déplorons le manque de visibilité. En effet, les règles de commissionnement sont modifiées tous les ans excluant toute possibilité de comparaison. La seule constante, c’est la baisse globale des sommes versées d’une année sur l’autre.

La mise en place des crédits à la consommation et de l’IARD réclame une expertise supplémentaire de la part des conseillers, c’est pourquoi, FO revendique une revalorisation significative de la prime bancaire. Nous revendiquons son extension au GESCLI SF. Les GESCLIS SF montent des dossiers mais sont exclus de la prime qualité, c’est anormal et FO réaffirme la nécessité de la leur attribuer !

Nous enregistrons favorablement l’augmentation de la prime qualité de 300 euros pour les CSI et les CSP et revendiquons également une revalorisation pour les COFIS et COCLIS. A noter que cette prime est quantifiée et versée sous l’autorité du DV; 2010 verra-t’-elle encore les excès du passé ?

Pour Force Ouvrière : l’intérêt des postiers, c’est notre combat !

Voir les commentaires

Le décret qui durcit la loi postale "écrite dans le marbre"

21 Janvier 2010, 09:19am

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir le tract, cliquez sur l'image
le_decret.jpg

Voir les commentaires

Les comptes de La Poste partent en vrille…

13 Janvier 2010, 23:36pm

Publié par FOcom Poste 06

Si les tristes prévisions se confirment, les bénéfices auront chuté de 74 % en quatre ans.
Pourquoi ?

- UNE MAUVAISE SANTÉ FINANCIÈRE

Sans le plan d’économies de 250 millions, sans la baisse de la facture pétrolière, sans les 10 000 suppressions d’emplois, sans la hausse du prix du timbre au 1er mars, La Poste serait déjà dans le rouge en 2009.

Quant aux 2,7 milliards qui seront peut-être versés, un jour, par l’État et la Caisse des dépôts, il faut savoir que cela représente à peine 3 ans de compensation des missions de service public. Que se passera-t-il après ?

À partir de 2015, La Poste ne bénéficiera plus de l’aide de l’État pour la presse, soit 242 millions d’euros. Malgré cette aide, le déficit de l’activité presse est déjà de 470 millions d’euros. À combien s’élèvera-t-il en 2015?

La baisse des volumes du courrier pourrait atteindre 50 % avant 2015. Or, une chute de 1 % du trafic représente 100 millions d’euros en moins. Rien qu’en 2008 et 2009, la perte est de près de 1,2 milliard d’euros. En 2010, le trafic courrier devrait encore diminuer de 5 %.

Le coefficient d’exploitation de La Banque Postale, c'est-à-dire le rapport entre les coûts et les bénéfices, est de 88 % alors que la moyenne bancaire est de 65 %. Pour rejoindre ce pourcentage, certains veulent réduire le nombre des bureaux de poste. On parle même de supprimer la moitié des emplois de guichetiers d’ici à 2015.

- DE MAUVAIS REMÈDES

Face à cette situation inquiétante, La Poste pense trouver son salut en achetant des entreprises à l’étranger (Turquie, Espagne, Royaume-Uni, Afrique du Sud, Europe de l’Est…). Sauf que ces dernières ne créent pas un seul emploi en France et subissent elles aussi la crise.

La qualité de service du colis se dégrade sensiblement : une part significative de la distribution est assurée par des sous-traitants et non par La Poste elle-même.

D’aucuns se plaisent à pointer du doigt des sureffectifs. Un magazine a même évoqué 40 000, voire 90 000 emplois en trop. Quel manque de respect pour les postiers et les postières qui, dans des conditions difficiles, s’acquittent chaque jour de leur tâche !

QUE FAIRE ?

De réorganisations en réorganisations, La Poste s’est désorganisée.

Elle s’est fragilisée. C’est bien un nouveau projet qu’il faut proposer au personnel inquiet et désorienté. Un projet qui :

-          instaure un financement public compensant toutes les missions de service public ;

-          maintient le réseau des vrais bureaux de Poste et crée des maisons du service public;

-           met fin à la compétition qui existe entre les métiers ;

-           offre de nouveaux parcours professionnels et crée des « passerelles » entre les métiers ;

-           stabilise enfin les règles de gestion ;

-           offre des formations axées sur les compétences nécessaires pour demain ;

-           renoue le fil du dialogue social ;

-           établit un management unifié de La Poste sur les territoires.

Une société anonyme est la moins bien placée pour gagner le pari de cette renaissance. En Europe, tous les syndicats de postiers le disent. Ils réclament, tous ensemble, la suspension de la directive sur l’ouverture totale à la concurrence. Le discours libéral ne passe plus. En France, on s’apercevra bien vite que le statut d’établissement public est la meilleure solution.

Une nouvelle loi s’avère nécessaire : elle marquera le retour au bon sens.

Voir les commentaires

La Poste change définitivement de statut mais le combat continue

13 Janvier 2010, 00:31am

Publié par FOcom Poste 06

 La Poste devient une société anonyme à capitaux publics

Les députés ont définitivement adopté la réforme du statut de La Poste, qui devient ainsi une société anonyme à capitaux publics. L'Etat qui apportera 1,2 milliards d'euros, reste actionnaire majoritaire.

Personne ne pourra plus s'opposer au changement de statut de La Poste. Malgré l'opposition farouche de la gauche, pour qui ce nouveau statut n'est qu'un prélude à la privatisation de ce service public, le Parlement a adopté en effet mardi le projet de réforme du statut de La Poste.

Par un vote à main levée, les députés ont adopté le texte de la Commission mixte paritaire (CMP) déjà voté par le Sénat le 23 décembre. L'UMP et le Nouveau Centre ont voté pour. Les groupes SRC (PS et apparentés) et GDR (PCF et Verts) ont voté contre. Alors que les députés, qui ont adopté le texte le 22 décembre, examinaient mardi le texte de la Commission mixte paritaire (CMP) déjà voté au Sénat, l'opposition a présenté une motion référendaire pour exiger que le texte soit soumis à référendum. La motion a été rejetée en début de soirée par 267 voix contre 184. Le Sénat avait adopté la réforme du statut de La Poste, en novembre dernier.

L'Etat reste toujours actionnaire majoritaire

Jusque-là établissement public industriel et commercial, elle devient ainsi une société anonyme à capitaux publics, et ce, à partir du 1er mars 2010. Ce changement de statut permettra un apport en fonds propres de 2,7 milliards d'euros (1,2 milliard à la charge de l'Etat, et 1,5 milliard venant de la Caisse des dépôts). L'Etat reste actionnaire majoritaire.

Outre le changement de statut de La Poste, le premier volet de cette réforme réaffirme les missions «d'intérêt général» de La Poste. A savoir le service universel postal (distribution du courrier), la contribution à l'aménagement du territoire à travers ses points de contact, le transport et la distribution de la presse, l'accessibilité bancaire, à travers le livret A. Le nombre de points de contact de La Poste sur le territoire est fixé à 17.000 au minimum. Les personnels fonctionnaires de La Poste gardent leur statut et un régime collectif obligatoire de protection sociale complémentaire sera mis en place au bénéfice des personnels.

Le deuxième volet de la réforme transpose la directive européenne sur l'ouverture totale à la concurrence du secteur postal en 2011.Le texte stipule qu'«il est garanti à tous les usagers (de) disposer de manière permanente et sur tout l'ensemble du territoire national des services postaux répondant à des normes de qualité».Il fait de La Poste «le prestataire de service universel pour une durée de quinze ans». Pour financer ce service universel, un «fonds de compensation» est alimenté par l'ensemble des opérateurs postaux, au prorata de leur chiffre d'affaires.
Guillaume Errard (lefigaro.fr) 

Voir les commentaires

Grève Nice Thiers : Référés

13 Janvier 2010, 00:02am

Publié par FOcom Poste 06

Le 12 janvier 2010, La poste a été condamnée par deux fois en référé.

- La Poste a été débouté dans sa demande de Délit d’Entrave au Droit du Travail lors du conflit de Nice Thiers Ppdc

La juge, Bernadette Rivière-Caston a estimé que « les pièces versées aux débats ne permettent pas d'identifier » les grévistes accusés d'entrave.
-
Dans le second référé, les grévistes souhaitaient que « soit constatée l'absence de négociations durant le préavis de trois mois », ainsi que « soit prononcée l'irrégularité de la procédure de dénonciation » du précédent accord sur l'organisation du travail. Le juge des référés leur a donné raison sur le premier point mais pas sur le second.

 Comme à son habitude, la DOTC Nice perfectionne son côté autiste: « prend acte de la décision mais constate que nous pourrons continuer à travailler avec l'organisation mise en place le 22 décembre. »

Cette attitude ne va pas faciliter la négociation et les deux points de vue resteront donc inconciliables. D'autant plus que La Poste refuse toujours la nomination d'un médiateur, malgré l'allusion faite dans son jugement par la juge des référés qui rappelait sa proposition qu'un médiateur soit nommé.

 Maintenant, c'est assez, soyez responsable et respectez au moins les clients, négociez loyalement en n'oubliant jamais, comme semble le souhaiter notre directeur, que La Poste n'est pas une fin en soi et qu'il y a une vie hors de La Poste avec une famille et des loisirs (soyez ZEN, quoi!) ........... 

Voir les commentaires

Grève à Nice-thiers: notre point

10 Janvier 2010, 11:02am

Publié par FOcom Poste 06

Aprés les postiers de Carros, cet été, les Facteurs de Nice-Thiers sont obligés de se mettre en grève, face à l’absence totale de négociations sur la mise en place de «facteur d’avenir», dispositif destiné à sacrifier l’emploi, les conditions de travail et le Service Public Postal.

L’activité a baissé de 4,5% en 2009, mais la DOTC NICE considère, on ne sait pas pourquoi, que cela représente 10% sur son territoire. La direction a été incapable de justifier techniquement cette position devant l’inspecteur du travail présent lors des négociations de la semaine dernière.

Ils entrent dans leur troisieme semaine de grève et des milliers de niçois ne reçoivent plus leur courrier!!

Le 5 janvier 2010, pendant que la direction négocie, elle assigne les facteurs en lutte. Si ça, ce n’est pas le comble du cynisme et la preuve que la direction souhaite l’échec des négociations, c’est quoi?

25 Facteurs grévistes du Centre de Distribution de Nice Thiers, assignés par la direction de La Poste, ont donc comparu devant la justice pour "entrave au droit du travail", alors qu'ils n'ont , en réalité , que mis en pratique le droit d'informer les autres postiers, de leur action.

Pour résumé, nous sommes face à une délit d'entrave à la grève ou à délit d'entrave à la liberté du travail?

Selon la direction, des actions de blocage «inacceptables» ont été constatées en début de semaine: «Les grévistes ont empêché le courrier de pénétrer dans le Centre et donc d’être trié et distribué le jour même par les non-grévistes».

Du côté des assignés, on nie en bloc et l'inspectrice du travail qui suit le conflit depuis le début, a constaté que c'était faux.

La direction devrait abandonner ce type d’action indigne et entrer simplement dans des négociations franches et loyales.

Et pendant ce temps, que devient le courrier!?

Un dispositif de continuité de service a été mis en place par la DOTC NICE pour assurer 2 fois par semaine la distribution des plis sur les 42 tournées niçoises perturbées par le mouvement (petit rappel, il n’y aurait officiellement que 20 grévistes!!! 25 assignés, 42 tournées à découvert et 20 grévistes !); en fait, comme à son habitude, la direction a embauché des intérimaires pour faire le travail des grévistes.

Au tribunal, en solidarité avec leur camarades assignés, il y avait une soixantaine de facteurs en uniforme venus assister à l'examen des deux référés.

Deux, parce que les syndicats ont assigné, à leur tour, la Direction du courrier devant le TGI pour "procédure illégale de dénonciation d'accord". Pour le conseil de l'intersyndicale, Me Charles Ciccolini, « La Poste a dénoncé le précédent accord, du 16 août 2006, sans convoquer les syndicats à une négociation dans les trois mois qui ont suivi cette dénonciation, le 11 septembre 2008 ».

Et, malgré les pressions de tous ordres de la part d'une direction, dont les pratiques, encore pire que dans le privé, étonnent l'inspectrice du travail, mise en "observateur", les grévistes tiennent bon.

Les deux jugements ont été mis en délibéré, le 12 Janvier prochain.

Mais auparavant, la juge avait demandé à la Direction d'accepter une médiation. Ce que celle-ci s'est empressée de refuser!!!

A suivre attentivement la reprise des « négociations » Lundi ………

En ce qui nous concerne, nous ne négocierons pas tant que FA ne sera qu'une machine à déstabiliser en permanence l'organisation et les conditions de travail des agents; dans les sites déjà passés en FA, La Poste renégocie en permanence les termes des accords sous n'importe quels prétextes (l’arrivée d’un nouveau directeur, la crise, une baisse de trafic fictive etc …).

FOCOM 06 refuse que la Poste se lance dans cette aventure et sans de réelles garanties contractuelles ne signera de fait aucun accord............

Voir les commentaires

1 2 > >>