Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

Retraites: RDV au 6 novembre...

28 Octobre 2010, 17:51pm

Publié par FOcom Poste 06

 aff 28

Voir les commentaires

L'heure n'est pas au bonneteau social

28 Octobre 2010, 17:25pm

Publié par FOcom Poste 06

L'Éditorial de Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, daté du mercredi 27 octobre 2010

Partisane de l'action commune et soucieuse de conserver sa liberté de comportement et ses positions, Force Ouvrière n'entend pas oublier ses revendications, c'est la raison pour laquelle nous ne signons pas les communiqués communs de «l'intersyndicale», tout en étant dans l'unité d'action.

Face à un projet inacceptable, comme celui sur les retraites, l'action commune est indispensable pour peser.

Mais elle n'est pas en soi suffisante. Encore faut-il décider des moyens d'action les plus appropriés, c'est pourquoi face à des manifestations puissantes et à des actions locales (grèves, blocages, débrayages, etc.)* qui ne font pas encore reculer le gouvernement, Force Ouvrière a proposé aux autres organisations d'unifier et de libérer le mouvement par un appel commun à 24 heures de grève franche. Pour nous, c'est une responsabilité des confédérations.

Ce qu'ont notamment refusé, jusqu'à ce jour, la CGT et la CFDT. Nous ne cesserons pas d'expliquer que cette question des retraites est pour le gouvernement un élément clé du plan d'austérité français. Qui plus est, nombre d'économistes expliquent, en effet, que la crise est loin d'être terminée et que les plans d'austérité vont non seulement freiner la croissance et augmenter le chômage, mais aussi générer un «chaos sociopolitique croissant».

Parce que nous n'abdiquerons jamais, nous serons dans les actions des 28 octobre et 6 novembre en gardant notre analyse, nos positions, notre franc-parler.

Certes, nous ne sommes pas dupes. Nous savons que le duo confédéral CGT-CFDT n'a rien à voir avec les retraites, mais tout à voir avec la représentativité syndicale. Les logiques d'appareil l'emportent.

Mais nous savons aussi, en ce moment, que l'unité d'action est un espoir et une aspiration pour les travailleurs.

Le dossier «retraites» est le dossier prioritaire. Nous ne glisserons donc pas sur d'autres thèmes (même s'ils sont importants) parce que l'heure n'est pas au bonneteau social.

Et même pendant les retraites, nous n'oublions pas l'emploi, les salaires, l'assurance-maladie, la politique industrielle, l'avenir du service public républicain. Tout est lié et tout est à relier à l'accentuation d'une politique économique libérale qui veut, aujourd'hui, se traduire par l'austérité pour les travailleurs.

C'est aussi cela la fierté du syndicalisme libre et indépendant que nous pratiquons.

* Bien entendu, nous soutenons tous les syndicats et structures FO dans l'action et protestons contre les procédures de réquisition.

Voir les commentaires

Retraites: E finita la commedia!!!

27 Octobre 2010, 09:59am

Publié par FOcom Poste 06

M. CHEREQUE, fidèle à sa réputation, a profité de son passage d’hier soir sur France 2 pour enterrer le mouvement contre la « réforme » des retraites. En proposant au patronat « une négociation sur l’emploi des jeunes et des seniors », le grand chef de la CFDT a, de fait, pris acte de l’inéluctabilité de la loi qui sera votée demain par les députés, nonobstant une mobilisation sociale toujours impressionnante et un soutien de l’opinion qui ne se dément pas.

Mme PARISOT, présente sur le plateau, a évidemment sauté sur l’occasion, saluant « le retour à la raison » et se félicitant « qu’on passe enfin à autre chose ».

Le troisième larron, M. THIBAULT (CGT), se contentant de se tortiller sur sa chaise, ravi que le compère de la centrale « concurrente » accepte encore une fois de se charger du sale boulot.

Et chacun, comme d’hab’, dans le cercle de la raison politico-médiatique, de saluer leur réalisme et leur sens des responsabilités, capables à la fois de donner le change à leurs troupes et de les trahir en douce, en parfaite complicité avec le gouvernement et le patronat.

E finita la commedia.

A moins que.... nous soyons encore plus nombreux sous notre bannière, dans le cadre des prochaines manifestations prévues pour jeudi 28 octobre et samedi 6 novembre.

 

Jeudi 28 octobre 2010 :

Rendez-vous à 14 heures  à la TETE AU CARRE pour un départ à 14h30.

- Le parcours : Barla – Marx Barrel – Bd Riquier – Pierre Sola Palais des Expositions, quai Galliani – Tête au Carré et possibilité retour sur Masséna si cortège très important

- Ordre des organisations syndicales : Lycéens-Etudiants – CFDT -  CFE-CGC – FSU – SOLIDAIRES – CGT – CFTC – FO – UNSA – POMPIERS

Samedi 6 novembre 2010 :

Rendez-vous à 14 heures Place Massena pour un départ à 14h30

- Le parcours : Jean Medecin – Raimbaldi – Lepante – Dubouchage – Jean Medecin  

- Ordre des Organisations syndicales : Lycéens-Etudiants - CFE-CGC – FSU – SOLIDAIRES – CGT – CFTC – FO – UNSA – CFDT – POMPIERS

Voir les commentaires

Courrier: Stop à la casse des Centres & du trafic

27 Octobre 2010, 08:50am

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir le tract, cliquez sur l'image

poste_pic_trafic.JPG

Voir les commentaires

Le 16 novembre, ne laissez pas le CA aux actionnaires!

27 Octobre 2010, 08:33am

Publié par FOcom Poste 06

Vos revendications sont nos revendications (cliquez sur le lien: link)

Pour agrandir l'affiche, cliquez sur l'image

affiche ca

 

 

Voir les commentaires

L’ENSEIGNE NOUS FAIT DIRE :«Que puis-je pour vous?»

27 Octobre 2010, 08:27am

Publié par FOcom Poste 06

FO RÉPOND:

« Améliorez nos conditions de travail!»

 

L’Enseigne reconnaît la situation: «Clients insatisfaits (à cause de qui ?) voire menaçants, rythme de travail accéléré, problèmes d’effectifs (pas de moyens de remplacement !)... Entre usure et optimisme, nostalgie (des samedis libres?) et adaptation, les guichetiers font face aux évolutions (à la dégradation!) de leurs conditions de travail. »

Force Ouvrière ne peut se contenter d’un simple constat dans le journal d’entreprise: nous exigeons des mesures concrètes d’amélioration de  nos conditions de travail !

- Le premier « irritant » (dixit La Poste) que subissent les agents aux guichets est l’agression verbale, voire physique, par certains clients. Car la crise économique et la récession ont amplifié ce que l’Enseigne appelle pudiquement les « incivilités ».

Et la promiscuité des Bureaux ESC augmente le risque physique…

Force Ouvrière exige le respect des agents par l’employeur : le DET doit porter plainte obligatoirement, et non envoyer l’agent le faire lui-même (ce qui arrive de plus en plus !).

Force Ouvrière réclame la formation « incivilités » pour tous les agents, au lieu de la limiter à ceux qui travaillent dans un site reconnu «à risques ».

- Le deuxième «dysfonctionnement » à l’Enseigne est le manque de temps flagrant pour faire le boulot. Un constat : de plus en plus de guichetier(e)s quittent le bureau le soir au moins un quart d’heure après la fin de vacation officielle! Et l’Enseigne ne se demande pas pourquoi ? Force Ouvrière dénonce ces heures supplémentaires non payées. La faute à l’Enseigne qui minimise tout : le temps de prise + fin de service (20minutes!), le temps du «Middle-Office» (exemple significatif : la sonnette «appel du caissier en renfort aux guichets »), le temps pour les inventaires, etc….

Force Ouvrière réclame la révision des normes actuelles et du système de calcul (MORG@NE V6.1) du temps de travail pour toutes les activités Enseigne.

- Le troisième «désagrément» des guichetier(e)s est l’absence d’une véritable formation, avec détachement (et remplacement) pour suivre dans une salle adaptée une formation dispensée par un véritable formateur, gage d’efficacité.

Or, l’Enseigne se cache derrière le «e-learning» et l’autoformation: «Tiens, mets le CD-ROM et regarde l’écran. Si y’ a du monde aux guichets, on t’appellera…»

INADMISSIBLE! Et quel mépris, quand une directrice exécutive de l’Enseigne propose comme amélioration «l’accès à l’Intranet de l’Enseigne depuis le poste de travail des guichetiers». Mais bon sang, mais bien sûr : nous pourrons ainsi nous former, entre deux clients, sans quitter notre chaise!

Ce ne sont que trois exemples.

Ils démontrent clairement que l’Enseigne doit s’engager à améliorer nos conditions de travail.

Pour Force Ouvrière ces améliorations passent par les négociations en cours sur un « accord guichetier » !

« Il faut que l’Enseigne fournisse très vite des réponses concrètes au malaise des guichetiers ».

Voir les commentaires

Vu dans "Le Monde" : à méditer...

26 Octobre 2010, 22:44pm

Publié par FOcom Poste 06

Une information judiciaire visant La Poste pour travail dissimulé, heures supplémentaires non déclarées et entrave à l'inspection du travail a été ouverte à Besançon. L'ouverture de la procédure, qui concerne le non-paiement des dépassements horaires effectués par les facteurs du Doubs, mais potentiellement de toute la France, a été confirmée par le parquet après avoir été révélée par L'Est républicain.

Elle s'appuie sur des procès verbaux de l'inspection du travail…. Ces dépassements horaires représentent fréquemment quatre à cinq heures par semaine…..

UNE JURISPRUDENCE POUR 100 000 FACTEURS

L'inspection du travail a constaté les faits le 16 mars dernier et demandé à la direction d'établir un système d'enregistrement des temps de travail, sans succès semble-t-il !!

La mission des inspecteurs ne concerne que les salariés de droit privé, qui sont désormais majoritaires au sein de La Poste. En cas de condamnation de La Poste, la jurisprudence devrait bénéficier aux 100 000 facteurs de France.

La direction courrier de La Poste Bourgogne Franche-Comté n'a pas souhaité commenter des faits dont elle dit n'avoir pas encore été saisie. "Toute heure supplémentaire est payée à La Poste", affirme toutefois un porte-parole, reconnaissant qu'il n'existe, pour les facteurs, ni système d'enregistrement des horaires, ni pointage. "La tournée d'un facteur est mesurée sur une moyenne. Si le chef d'équipe constate qu'il y a, de manière récurrente, dépassement des horaires, la tournée est accompagnée et on voit alors si heures supplémentaires il y a", ajoute-t-il

 

Voir les commentaires

Retraite! Le PDG de La Poste resterait PDG... Quelle surprise !

26 Octobre 2010, 22:28pm

Publié par FOcom Poste 06

Le PDG de La Poste Jean-Paul Bailly a reçu le feu vert de l'Elysée pour être reconduit dans ses fonctions à l'issue de son mandat à la fin de l'année, indique La Tribune sur son site internet.

M. Bailly, qui aura 64 ans le 29 novembre et est à la tête de l'entreprise depuis 2002, en avait émis publiquement le souhait lors d'un séminaire organisé début octobre à Saint-Etienne.

Aucune confirmation n'a pu être obtenue dans l'immédiat auprès de la Poste !!!

Voir les commentaires

Retraites: ni amendable, ni négociable!

26 Octobre 2010, 14:32pm

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir le tract, cliquez sur l'image

il_faut_la_greve_franche.jpg

Voir les commentaires

Retraites : journées décisives ?!!

26 Octobre 2010, 14:23pm

Publié par FOcom Poste 06

3.jpgLe vote définitif du texte, ce mardi au Sénat et mercredi à l'Assemblée pourrait marquer un tournant dans la contestation. Syndicats et étudiants veulent pour leur part, rester déterminés. 

La réforme des retraites entre dans la dernière ligne droite de son parcours législatif, avec le vote définitif du texte mardi 26 octobre au Sénat et mercredi à l'Assemblée nationale, tandis que les étudiants sont appelés de nouveau à manifester. De leurs côtés, les syndicats se veulent rassurants et affirment que le mouvement "continuera" et "prendra d'autres formes".

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a estimé mardi, sur Radio Classique, que le conflit sur les retraites était à un "tournant", estimant que le "retour au dialogue" était "une très bonne chose".

"C'est pas fini", a insisté le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault, sur France 2, dans l'émission Mots croisés. "Je persiste, le mouvement n'est pas fini. Il continuera, il prendra d'autres formes, les sujets soulevés par ce mouvement ne sont pas clos, quels que soient les épisodes des prochains jours", a-t-il assuré. Pour le leader cégétiste, "la mobilisation a pris une dimension extraordinaire", qu'on n'a "pas connue depuis des dizaines d'années ".

Pour François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, "le débat parlementaire va se terminer, on sera dans une autre optique c'est évident".

 "Une nouvelle étape ne veut pas dire la fin des choses"

"Mais le problème de la pénibilité reste posé, le problème des conditions de travail, le problème des seniors, le problème de la différence entre les hommes et les femmes, le problème des jeunes", a énuméré le numéro un de la CFDT.

"On ne remet pas en cause la légitimité du Parlement, (...) mais après, le président de la République a la possibilité d'ajourner le débat, (...) parce qu'une loi est toujours perfectible. (...) Rien ne l'empêche de reprendre ce débat-là qui n'est pas réglé", a-t-il insisté.

"0n est dans une nouvelle étape mais une nouvelle étape ne veut pas dire la fin des choses", a encore souligné François Chérèque.

Idem pour le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, qui a assuré lundi que "la détermination est toujours là."

"Il y a une vraie détermination dans les organisations syndicales et chez les militants sur le dossier retraites et plus largement sur le dossier des inégalités, et il est très difficile aujourd'hui pour qui que ce soit de dire 'voilà ce qui va se passer demain ou après-demain'", a estimé Jean-Claude Mailly sur Europe 1.

Source : Nouvelobs.com

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>