Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

À travail égal, complément-poste égal

21 Janvier 2011, 10:44am

Publié par FOcom Poste 06

Comme nous vous en avions précédemment informé, le prud’homme de Paris a condamné La Poste à indemniser 34 salariés défendus par FO et à faire l’application de l’arrêt de cassation dans lequel La Poste avait été condamnée à respecter le principe «à travail égal, salaire égal » pour le complément-poste.

Les sommes représentent une condamnation totale de plus de 150000 euros.

La Poste continue, par des arguties et des artifices, à nier l’évidence: à niveau fonction identique les compléments poste des salariés sont très inférieurs à ceux des fonctionnaires.

D’autres dossiers de toute la France défendus par FO vont être plaidés prochainement.

FO COM ne judiciarise que devant les refus de La Poste d’appliquer le droit et continuera à le faire tant que La Poste n’aura pas ouvert une négociation nationale sur le sujet.

Il est encore temps de contacter votre section FO et de demander votre dû.

Salariés, vous avez des droits, FO COM les fait respecter !

Voir les commentaires

NON au démantèlement de la filière RH! FO ne siégera pas au CTP

21 Janvier 2011, 10:33am

Publié par FOcom Poste 06

Déclaration préalable FO COM à la CDSP du 7 janvier 2011

Projet de Gestion Administrative du Personnel et de la Paie

Force Ouvrière rappelle fermement son opposition au projet GAPP, qui sonne le glas de l’unité « RH» à La Poste et qui vise à la suppression de sites et d’emplois.

En effet, au nom d’économies budgétaires et de recherche de productivité, ce projet se traduit par des emplois sacrifiés, des pertes de compétences considérables et une non reconnaissance du professionnalisme des personnels de la filière RH.

La finalité de ce projet étant de «métiériser » la gestion RH voire, à terme, la filialiser.

FO dénonce la décentralisation du pouvoir RH qui se profile et qui aura pour conséquence une différence de traitement d’un métier à un autre, d’un territoire à un autre, que ce soit, en termes d’organigramme CSRH, de description de postes, de structure fonctionnelle cible, de volume de portefeuilles gérés par les personnels, d’indemnités fonctionnelles.

Nous constatons et déplorons ne pas avoir été entendus, notamment sur les points suivants :

-  La fluidité inter métier dès la première phase;

- La revalorisation de la filière RH n’est pas à la hauteur de nos exigences. FO revendique le grade de base II.3 en CSRH. Vous nous proposez une structure fonctionnelle cible sur la base de: de 1 à 5 % en II.1, 65 à 85 % en II.2 et de 15 à 30 % en II.3.

Nous constatons une amélioration par rapport au texte initial mais pour FO, c’est insuffisant. La Poste aurait dû a minima appliquer le texte de la CDSP relatif à la métiérisation de la filière comptable qui stipulait : 5 % en II.1, 25 % en II.2 et 70 % en II.3 et ce, en 2 ans.

Cette reconnaissance aurait constitué pour nous une première avancée. D’autant plus que ce dispositif avait été accepté par tous les métiers.

Alors, pourquoi cette iniquité de traitement pour les personnels de la filière RH?

- La reconnaissance du professionnalisme des personnels n’est pas prise en considération. Des centaines d’agents vont se retrouver en reclassement sur des postes qui ne seront pas en corrélation avec leur fonction d’origine, voire même sur des fonctions N-1 comme éventualité déclinée dans le texte de CDSP du Courrier.

Ces reclassements que La Poste n’a d’ailleurs pas anticipés en termes d’offres d’emplois. Pour preuve, les personnels de la petite DORH opérant au sein de la Direction de l’Exploitation se sont vus présenter d’éventuels postes par les métiers, hier matin.

D’autre part, nous revendiquons que les directeurs de CIGAP qui ne deviennent pas directeurs de CSRH bénéficient des dispositions relatives à l’accompagnement social prévu dans le texte de la CDSP Corporate ainsi que leurs collaborateurs qui ne seraient pas retenus sur des postes d’encadrement en CSRH.

Quelles dispositions La Poste compte-t-elle prendre afin de gérer la période transitoire jusqu’au 1er juillet 2011, date de la bascule?

De plus, dans sa précipitation à réformer économiquement sa filière RH afin de récupérer des moyens, La Poste a omis d’intégrer dans sa stratégie organisationnelle, la santé de son personnel. Pourtant, ce n’est plus un secret, le rapport des médecins du travail le confirme, les réorganisations incessantes ont un impact négatif sur la santé des agents et aggravent les risques psychosociaux et les troubles musculo-squelettiques.

Quid de la prise en compte des contraintes que va engendrer cette nouvelle réforme tant sur le plan de la santé morale (restructuration, nouvelles activités) et physique (mobilité géographique et/ou fonctionnelle) ?

Depuis plusieurs mois, Force Ouvrière tire le signal d’alarme sur le mal vivre et mal être des personnels de la filière RH. La Poste doit prendre en compte la pénibilité des activités et faire de la lutte contre la souffrance au travail la priorité! Cela sous-entend une remise en cause du tout productif au profit de la santé au travail.

D’autre part, FO s’inquiète vivement et s’interroge des conséquences de la mise en place de GTA sur l’organisation même des CSRH et sur le devenir des personnels…

FO COM revendique :

- Une reconnaissance du professionnalisme et des compétences des personnels de la filière RH ;

- Une revalorisation de la filière RH, grade de base II.3 ;

- Une fluidité inter-métier dès la première phase de cette réorganisation ;

- Le maintien des activités RH de proximité ;

- La prise en compte des contraintes liées aux nouvelles activités.

- Le respect des engagements du Président Jean-Paul Bailly tant sur l’accompagnement de la conduite du changement, les perspectives de développement personnel et de valorisation.

FO pour qui les valeurs telles que l’équité sont primordiales, a été la seule organisation à défendre les directeurs de CIGAP et leurs collaborateurs afin qu’ils puissent bénéficier des mesures d’accompagnement social et nous avons obtenu gain de cause.

FO sera présent et actif lors des bilatérales et CDSP métiers afin de défendre au mieux l’ intérêt des personnels impactés par la réforme.

Les métiers devront faire face à leurs responsabilités quant à leur discours qui vise soi-disant à privilégier les compétences des agents !

FO a demandé une commission de suivi dès le 1er semestre 2011.

FO condamne la recherche effrénée de la productivité qui passe par la suppression de centaines d'emplois et aggrave les situations de souffrance au travail.

Voir les commentaires

Les vœux discrets du président de La Poste

21 Janvier 2011, 10:26am

Publié par FOcom Poste 06

Ce vendredi, une réception est organisée au château en présence de Jean-Paul Bailly.

La Poste lot-et-garonnaise fait joliment les choses : c'est au château d'Aubiac, près d'Agen, que l'on sacrifiera, vendredi, à la rituelle cérémonie des vœux. Celui qui les adressera n'est autre que Jean-Paul Bailly, le président du groupe en personne. Un événement qui se veut « interne », précise-t-on à la direction régionale. Ainsi ne fera-t-il l'objet d'« aucune communication ».

C'est donc en toute discrétion que Jean-Paul Bailly souhaitera la bonne année « aux postiers du Lot-et-Garonne » : « Il a pour habitude de faire une cérémonie de vœux à Paris et une ou deux autres en région », relativise-t-on. (…) convier en semaine les 1200 agents lot-et-garonnais de La Poste dans les murs du château n'est pas sans conséquence, il n'y aura que les directeurs d'établissement et un ou deux guichetiers ou facteurs  (…)

Et de rappeler au bon souvenir du président quelques chiffres départementaux : en quatre ans, « 400 postes » supprimés entre les départs en retraite, la fermeture du centre de tri, la réorganisation des bureaux et divers services. De manière générale, à La Poste, les reclassements vont de pair avec un sentiment de stress, de dévalorisation, de souffrance. Autant de griefs qu'il  sera possible d'exposer de vive voix à Jean-Paul Bailly : « C'est l'occasion pour les syndicats de le rencontrer », confirme-t-on à la direction régionale (...)

Source : sudouest.fr

Voir les commentaires

Complément poste: La Poste condamnée à payer...

19 Janvier 2011, 11:18am

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir le document, cliquez sur l'image...

Complement_Poste.jpg

Voir les commentaires

La violence physique et psychologique au travail touche près d’1 travailleur sur 10

18 Janvier 2011, 08:41am

Publié par FOcom Poste 06

Le terme de violence au travail regroupe de nombreuses réalités en entreprise. La multitude des comportements négatifs rend leur étude difficile. Alors que les violences physiques sont largement reconnues, les violences psychologiques n’ont attiré l’attention des travailleurs, des managers et des autorités que depuis peu. Or, ces phénomènes impactent fortement les équipes de travail au quotidien. Ainsi, près de 10 % des travailleurs européens déclarent avoir été confrontés à des violences dans le cadre du travail.

Dans son rapport de septembre 2010, l’Agence européenne Eurofound constate une augmentation continue des phénomènes de violence dans le cadre du travail. Ainsi, près de 10 % des travailleurs européens déclarent avoir été confrontés à des violences dans le cadre du travail (violences physiques, intimidation et harcèlement…) au cours des 12 derniers mois. 

Toutefois, tous les travailleurs européens ne sont pas logés à la même enseigne. Il existe d’importantes variations dans l’exposition aux phénomènes de violence au travail en fonction des pays. Dans l’ensemble, l’exposition à toutes les formes de violence au travail est plus importante dans le nord de l’Europe. Selon Eurofound, ces variations illustrent les différents niveaux de prise de conscience des Etats membres.

Globalement, les niveaux de violence psychologique sont aussi élevés que ceux de la violence physique. Les risques touchent principalement les salariés en contact avec le public et ceux des secteurs de l’éducation, de la santé ainsi que de l’administration publique. Par ailleurs, les femmes, en particulier les jeunes, sont les plus exposées à la violence psychologique (intimidation, brimades, harcèlement moral, harcèlement sexuel…).

Evidemment, ces phénomènes de violence ont des conséquences importantes sur la santé et le bien-être des salariés. Les travailleurs exposés à ces risques rapportent essentiellement des problèmes liés au stress, des troubles du sommeil, de l’anxiété et une certaine irritabilité. En effet, l’environnement de travail joue un rôle important sur le bien-être des salariés. Les rythmes de travail soutenus, les délais serrés, les contacts avec les consommateurs et les clients augmentent les risques de souffrance psychologique pour les salariés.

Parallèlement, ces phénomènes impactent également l’entreprise. La violence psychologique accroît fortement le taux d’absentéisme des salariés. A ce titre, le rapport précise que les effets de la violence psychologique sont plus importants en termes d’absentéisme que les conséquences de la violence physique. (NO COMMENT !!)

Voir les commentaires

Comme partout, l’effet PPDC: des kilomètres durs à avaler pour les facteurs

18 Janvier 2011, 08:32am

Publié par FOcom Poste 06

A partir d’aujourd’hui, les facteurs autour du Puy-en-Velay vont passer plus de temps en voiture, ce qui est loin de les réjouir.

La PPDC de Taulhac (Plate-forme de préparation et de distribution du courrier) ouvre ses portes ce matin.

Près de cent trente postiers y seront réunis pour distribuer et collecter le courrier, six jours sur sept, dans un rayon de trente à quarante kilomètres autour de la cité ponote, et pour alimenter les centres courriers du département. Une réorganisation sur un site industriel qui va modifier les habitudes des professionnels et pourrait entraîner quelques changements dans la distribution du courrier.

Dorénavant, la majorité des facteurs se rendront, le matin, avec leur véhicule personnel à la PPDC pour préparer leur tournée, avant de partir avec la voiture jaune distribuer le courrier sur leur zone. Mission accomplie, ils ramèneront la voiture pour reprendre la leur et rentrer chez eux. Bilan : davantage de kilomètres et des frais de sandwiches en perspective !

« Le temps de déplacement n’est pas compris dans le temps de travail. On veut nous apprendre à « éco-conduire ». La vérité, c’est qu’il va falloir appuyer sur le champignon. Et le samedi après-midi aussi, nous devrons ramener les voitures à la plate-forme. Ça, on nous l’a bien précisé », explique un facteur du Monastier-sur-Gazeille. Des trajets en plus donc, quelle que soit la météo sur le plateau.

Pour autant, cette organisation ne devrait pas poser de problèmes selon Philippe Delanos, chef d’établissement : « Tous les jours, en hiver, le courrier arrivait dans les centres de distribution. Alors, je ne vois pas pourquoi les facteurs ne pourraient pas venir à Taulhac. D’accord, ça génère un peu plus de déplacements pour les facteurs, mais c’est pris en compte dans l’accompagnement social qui permet de compenser sous forme d’argent. De plus, on valorise les compétences et les carrières. On offre des promotions à 20 % des facteurs, et on prend en compte les gardes d’enfants ».

Des explications qui font bondir à la CGT : « Une prime de quelques centaines d’euros, en tout est pour tout, ne paiera que quelques mois de gasoil. Quant à la garde d’enfant, elle n’est pas prise en charge : allez trouver une nounou à 6 h 30 ! Pour beaucoup, il ne sera plus possible de manger à midi. On pense qu’il va y avoir des aléas dus au manque de personnel et à la météo », assure Michèle Chaumet, de la CGT PTT 43.

A moyen terme, ce changement pourrait aussi modifier l’image du facteur : « Les tournées ont beaucoup changé. Avant les facteurs habitaient sur leur secteur, ils étaient près des gens. Ils apportaient de la pharmacie et de l’argent. Ça va faire moins de monde dans les campagnes », remarque-t-on au Monastier.

D’âpres négociations

Pour cette réorganisation, La Poste a dû obtenir l’aval des syndicats. « Le dialogue social au sein de l’établissement a été conduit tout au long de l’année, donnant lieu à plus de quarante réunions. L’objectif était d’arriver à un projet d’accompagnement social. On l’a signé avec quatre des six organisations syndicales représentatives », précise Philippe Delanos, en oubliant de préciser que la CGT, représentant 60 % des personnels ne l’a pas signé. Du côté de Force ouvrière, on a signé à contrecœur : « Ce n’est pas la panacée, on n’a pas pu obtenir plus. On a signé afin d’avoir le maximum d’indemnisation pour compenser les trajets et la fatigue supplémentaire. L’idéal aurait été le remisage des voitures jaunes à domicile, mais La Poste n’a pas accepté. Sans doute, parce qu’elle préfère que ce soient les facteurs qui payent le gasoil », explique Séverine Rigoux, secrétaire FO Com.

Christophe TEYSSIER (Source LeProgres.fr publié le 17.01.2011)

Voir les commentaires

FO-COM : UNE LIGNE DE CONDUITE CLAIRE

16 Janvier 2011, 11:36am

Publié par FOcom Poste 06

Pour l'amélioration des conditions de travail :

Quel que soit le métier, quelle que soit la fonction, trop de collègues sont en souffrance. Stress, pression, restructurations... Cela devient, pour beaucoup, insupportable !

Pour des salaires décents et l’égalité entre fonctionnaires et salariés:

Il est impératif que les salaires augmentent afin de maintenir le pouvoir d'achat et d'obtenir un 13e mois.

« À travail égal, salaire égal ». Nos jeunes doivent être mieux rémunérés, c'est notre responsabilité de se battre avec eux !

Pour une reconnaissance des personnels :

Le mot d'ordre de La Poste « les agents doivent être acteurs de leur avenir » ne doit pas être qu'un slogan de communication ! Pour FO COM, « être acteur de son avenir », c'est d'abord, être respecté, et ne pas avoir comme perspective de carrière le reclassement, voire le licenciement pour inaptitude.

Pour une véritable politique de recrutement pour les jeunes :

Des emplois pour les jeunes à temps complet et correctement rémunérés.

Pour un dispositif spécifique de fin de carrière pour les seniors :

Assez des « mesurettes» au bon vouloir des directeurs de métiers. Des propositions sérieuses doivent être négociées afin de répondre aux problèmes que pose l'allongement de la durée du travail, dont la pénibilité.

Pour la mise en place d'une politique sociale adaptée aux réels besoins des postiers :

Le logement, la restauration, les transports, la garde d'enfants, les vacances... doivent être des priorités absolues pour La  Poste.
Pour l'unité de La Poste et le renforcement du service public :

La Poste ne doit pas devenir une simple SA sous le diktat d'actionnaires intéressés au seul profit, elle doit rester un service public au service de tous les citoyens, sur tout le territoire.

DES REVENDICATIONS COMMUNES À TOUS LES MÉTIERS

De réformes en réformes, La Poste n'est plus un modèle de service public au service de tous les citoyens. Elle a été cassée en différents métiers, isolés chacun dans leurs prés carrés, Courrier, Enseigne, Colis, Banque Postale... Chacun décidant pour lui-même, sans souci de cohérence ni de cohésion pour l'entreprise.

Aujourd'hui, la stratégie de La Poste c'est: rentabilité, production, gains de productivité, coûts...

En un mot « Faire toujours plus avec toujours moins ! ».

De manière générale, toutes les conquêtes sociales sont remises en cause : retraites, Code du travail, garantie des carrières, formations, protection des salariés...

Pour FO COM, la fatalité n'existe pas et c'est en unissant nos forces que nous serons plus efficaces pour nous opposer à la destruction de La Poste, mais aussi pour proposer une alternative crédible.

FO COM REVENDIQUE ET PROPOSE :

 - Une gestion humaine des ressources (et non pas une gestion des ressources humaines!)

 - L'arrêt de certaines dérives managériales (stress, pression, irrespect: ça suffit, y compris pour nos cadres et cadres supérieurs qui sont en première ligne) le maintien de l'unité de La Poste, (« la métiérisation » a été une catastrophe coûteuse et inefficace, aussi bien pour les personnels que pour l'entreprise)

 - L'arrêt de la casse des services support (RH, compta, informatique, logistique, technique...)

 - Un moratoire sur les réorganisations et sur les fermetures de sites.

 - Le maintien des effectifs et l'arrêt des mobilités forcées (près de 20 000 postiers en reclassement !)

 - De véritables passerelles entre les métiers (stop à la politique nocive de « bunkérisation » des métiers qui a tué toute possibilité de mutation)

 - Le respect des règles RH et des droits du personnel (quel que soit le niveau des agents y compris pour les cadres et cadres supérieurs)

 - Des parcours professionnels revalorisés pour tous (justice dans les promotions!)

 - Le grade de II.1 au minimum comme grade de base (1 080 euros pour un agent débutant, ce n'est pas acceptable !)

 - A travail égal, salaire égal (salariés et fonctionnaires, restons unis!)

 - L'augmentation significative des salaires de 5 % au minimum et revalorisation de 15 % des salaires d'embauche (défendons nos jeunes!)

 - Un treizième mois (on ne demande quand même pas des BMW!)

 - Le droit à la formation pour tous, le respect du droit au DIF

 - Une action sociale bénéfique à tous les agents (priorité notamment au logement!).

FO COM  ne demande pas la lune !  Si nos revendications sont ambitieuses, elles sont aussi crédibles !

SOUTENIR FO COM,

C'EST SOUTENIR NOS REVENDICATIONS, VOS REVENDICATIONS

Voir les commentaires

Revue de Presse :

16 Janvier 2011, 10:48am

Publié par FOcom Poste 06

Une bonne partie de la presse et des médias qui informent les français est aux mains des puissances patronales, libérales et gouvernementales, néanmoins ça et là des ilots de résistances ou tout simplement des journaux qui continuent d'informer en donnant un autre son de cloche existent.

Voici quelques sites ou media permettant  de s'informer d'une autre manière, par exemple :

(liste non exhaustive)

 

Miroir Social  : http://www.miroirsocial.com/

Marianne : http://www.marianne2.fr

Les Echos : http://www.lesechos.fr/economie-politique/infos-generales/

Le Nouvel Obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/

Rue89 : http://www.rue89.com/

Mediapart : http://www.mediapart.fr/

Politis : http://www.politis.fr/

Mouton noir : http://www.mouton-noir.net/

Le site de l'excellente émission « la bas si j'y suis » (France inter), L'adresse du site : http://www.la-bas.org/

Voir les commentaires

Mise à l'écart du patron de la Banque postale

16 Janvier 2011, 09:50am

Publié par FOcom Poste 06

PARIS, 7 janvier (Reuters) - La Poste a décidé vendredi de ne pas reconduire Patrick Werner dans ses fonctions de président du directoire de La Banque postale et de le remplacer par Philippe Wahl, actuellement directeur général de Royal Bank of Scotland (RBS.L: Cotation) en France.

Dans un communiqué, le groupe public fait savoir que la nomination de Philippe Wahl sera entérinée le 18 janvier lors du conseil de surveillance de la Banque postale.

Interrogé par Reuters, un porte-parole de La Poste n'a pas souhaité aller au-delà du communiqué pour commenter la mise à l'écart de Patrick Werner.

Selon La Tribune, des problèmes de personne entre Patrick Werner et Jean-Paul Bailly, le président de La Poste, seraient à l'origine de cette décision.

"Les deux hommes travaillaient ensemble depuis huit ans, mais ils ne s'appréciaient pas particulièrement", écrit le quotidien. "Mais c'est surtout la volonté d'autonomie du patron de La Banque postale qui a joué en sa défaveur."

Sous l'impulsion de Patrick Werner, la Banque postale s'est imposée comme une banque de détail généraliste dans le paysage français et est devenue le premier contributeur aux résultats de sa maison-mère.

Elle propose désormais les mêmes services et produits financiers que les autres établissements de crédit français.

Cette "banalisation" de la banque postale est vue comme l'œuvre de Patrick Werner, qui n'a jamais caché ses réserves sur la pertinence d'un rapprochement avec la banque franco-belge Dexia (DEXI.BR: Cotation).

La Poste est en négociations avec cette dernière depuis l'an dernier en vue d'un partenariat pour le financement des collectivités locales.

La Caisse des dépôts et consignation est actionnaire des deux établissements.

Voir les commentaires

La Poste réprimande ses « paillassons »

14 Janvier 2011, 17:37pm

Publié par FOcom Poste 06

Un reportage sans concession sur les dérives d’un service public.

Le «syndrome de France Télécom» menace-t-il La Poste? C’est en substance la question que pose le remarquable reportage de Jean-Louis Pérez, La Poste: mort d’un service public ?, diffusé sur Canal Plus dans le magazine Lundi investigation (cf. article précédent).

« Des suicides ou des tentatives de suicide, dont on peut penser qu’ils sont exclusivement liés à des situations de vies professionnelles, surviennent dans toutes les régions et dans tous les métiers (…) de l’entreprise», détaille un courrier du syndicat des médecins de prévention de La Poste adressé récemment à la direction. Et pour cause, après la suppression de 64000 postes depuis 2003, l’entreprise harcèle son personnel pour maintenir ses profits.

En interne, on classe les agents par profil, qui vont des «unissons», pour désigner les plus zélés, aux «paillassons» pour les moins reconnus, en passant par les «polissons» et les «hérissons». On parle désormais d’ «extermination» des mauvais vendeurs, et on chasse les cadres qui ne jouent pas le jeu. «On nous pousse à la faute pour pouvoir nous virer, commente, désabusé, un agent. On est trop chers et pas assez flexibles.»

Prochaines diffusions TV du magazine

samedi 15/01/2011 à 02:15 sur Canal+ Décalé

dimanche 16/01/2011 à 06:30 sur Canal+ Décalé

dimanche 16/01/2011 à 17:40 sur Canal+ Décalé

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>