Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Revalorisation du titre restaurant (suite...)

26 Août 2011, 08:52am

Publié par FOcom Poste 06

La note ci-dessous en lien (CORP-DNAS-2011-0203 du 23 août 2011) applicable à partir du 1er septembre a pour objet de décrire la réglementation applicable au titre restaurant et de revaloriser d'une part sa valeur faciale et d'autre part le montant de la participation de La Poste conformément à la décision du COGAS du 20 juillet 2011.

Pour lire la note, cliquez sur le lien : (link)

Mais, pour FO COM, cela reste très insuffisant ! La restauration, c’est du pouvoir d’achat, FO COM revendique un TR à 10, comme dans la plupart des autres entreprises ! Et surtout, une restauration de qualité accessible à tous les postiers en tout point du territoire ! Aujourd’hui, seuls 90 000 postiers ont accès à la restauration sous une forme ou sous une autre. C’est trop peu. De nouvelles formes de restauration doivent être expérimentées partout où cela est possible.

Rappel : pour bénéficier du Titre Restaurant, 3 conditions doivent être remplies :

- Ne pas être rattaché à un point de restauration collective,

- Etre effectivement présent sur son poste et avoir un horaire qui comprend la pause déjeuner c’est-à-dire une fin de service après 13h45,

- Pas de cumul entre le TR et une autre aide à la restauration.

A la distribution, FO COM dénonce certaines pressions managériales qui consistent à contraindre les agents à rentrer avant 13h45, histoire de ne pas les faire bénéficier du Titre Restaurant !

Voir les commentaires

SUR VOS ÉCRANS CETTE SEMAINE

24 Août 2011, 07:12am

Publié par FOcom Poste 06

Cette semaine sur les écrans de France Télévision Diffusion du clip animé FO : « Pourquoi il faut augmenter les salaires »
(5ème épisode de la série « Bienvenue dans le monde du travail »)

France 5 – vendredi 26 août à 22h30 ; France 3 – samedi 27 août à 17h00.

C’est la rentrée, les vacances ou les non vacances pour beaucoup ont coûté cher et les dépenses de rentrée viennent s’y ajouter – En deux minutes d’animation FO explique pourquoi il est légitime d’augmenter les salaires quand la spéculation et les yoyos boursiers semblent l’emporter sur toute autre politique, imposant aux gouvernements plans d’austérités et autres règles d’or antisociales.

Pour FO c’est le lancement d’une campagne de mobilisation annoncée fin juin et qui se déroulera tout au long de septembre et d’octobre avec un point fort le 20 septembre.

Plus de trente meetings, rassemblements, visites d’entreprises sont d’ores et déjà programmés partout en France au plan local. Le 20 septembre sera un temps fort avec une diffusion massive d’informations.

Pour FO il s’agit de construire un véritable rapport de force, à tous les niveaux, en faveur du progrès social.

Erratum : au moment de la réalisation de cet épisode (mi juillet), l’inflation au 1er août était attendue au-delà de 2% sur un an – nous avons anticipé l’augmentation automatique du SMIC en conséquence. Mais l’indice des prix mesuré s’est finalement bloqué à 1,9% ! Ce qui n’a pas permis de déclencher cette augmentation. Le SMIC net est donc demeuré à 1073 € (valeur au 1er janvier 2011) ! Cela justifie d’autant plus le bien fondé de la revendication de FO d’un véritable « coup de pouce » au-delà de l’augmentation légale, afin de rétablir et faire progresser nettement le pouvoir d’achat des salariés.

Voir les commentaires

Entretien avec le premier ministre (Communiqué du lundi 22 août 2011)

24 Août 2011, 07:02am

Publié par FOcom Poste 06

Lors de la discussion avec le Premier Ministre, ce dernier a indiqué à Jean Claude MAILLY que la ligne du gouvernement était pour 2012 de faire des économies sans freiner la croissance.

Le Secrétaire Général de FO a insisté pour que toutes les dispositions (« niches ») liées à des droits collectifs, législatifs ou contractuels soient préservés (ex : tickets restaurant, protection sociale complémentaire, accès à l’Assurance Maladie).

Jean Claude MAILLY a également évoqué la nécessité d’une réforme fiscale d’ensemble rétablissant la progressivité de l’impôt sur le revenu.

Il s’agit que les hauts revenus soient mis à contribution en conséquence. Dans ce cadre, la mise en cause de certaines niches favorisant les grandes entreprises ou les plus favorisés est nécessaire.

Enfin, le secrétaire Général de FO a mis l’accent sur la dégradation des services publics liée à la RGPP.

Le Premier Ministre a évoqué des pistes sur les grandes entreprises, les heures supplémentaires ou les plus favorisés.

Pour le Secrétaire Général de FO nous avons été écoutés, reste à savoir si nous avons été entendus...

Voir les commentaires

Le pouvoir d'achat baisse... pas les colis !

23 Août 2011, 21:54pm

Publié par FOcom Poste 06

Le pouvoir d'achat baisse... pas les colis !

La rentrée scolaire est annoncée plus chère qu'en 2010. Aussi, beaucoup de familles recherchent toutes les possibilités de dépenser moins.

Ça sera le cas en passant par Internet, les journaux annonçant que les économies pourraient être comprises entre 10 et 15% par rapport à la distribution classique (grandes surfaces).

Les collègues des paquets, après avoir sué une bonne partie de l'été à cause de l'augmentation du trafic due aux soldes par correspondance, risquent donc d'avoir une mauvaise surprise.

La rentrée, à défaut d'être chaude, risque d'être particulièrement chargée !

Les dirigeants de la Poste constateront-ils la même chose ? Il est à craindre que non, pour eux, on en est toujours à 1% d'augmentation du trafic colis… pas plus.

 Presse rentrée 2011 Presse rentrée 2011a

Source : http://fo-poste-38.blog4ever.com/

Voir les commentaires

Le mal-être au travail, une réalité pas une fatalité.

22 Août 2011, 23:32pm

Publié par FOcom Poste 06

En quinze ans, les pathologies liées au stress au travail ont considérablement augmenté. Des pathologies souvent graves, pouvant aller, dans les cas extrêmes, jusqu’au suicide du salarié.

Au point que l'on parle aujourd'hui de souffrance au travail.

La fédération FO COM veut mettre les entreprises face à leurs responsabilités. Déjà, sous la pression syndicale, la jurisprudence permet aujourd'hui au juge civil de suspendre une organisation du travail préjudiciable à la santé mentale des salariés.

Eloge de la  flânerie au travail.

"Il faut réduire la flânerie, parce que c'est coûteux" disait F.W TAILOR, le promoteur de l'organisation scientifique du travail, souvent considère comme le pionnier du management moderne. Eh bien il avait tout faux, a expliqué en substance le sociologue Norbert ALTER.

Flâner sur le lieu de travail, s’attarder quelques minutes de plus devant la cafétéria pour échanger avec ses collègues, c'est créer de la complicité et donc, à terme, de la "compétence collective". Un bien précieux, un "don" des salariés, dont les employeurs pour la plupart, ne savent pas apprécier les effets bénéfiques pour la bonne marche de leurs entreprises.

En revanche, ils n'hésitent pas à gâcher du temps de travail, puisque les salariés sont de plus en plus souvent plus occupés à s'adapter à des changements incessants d'organisation du travail qu'à travailler effectivement!

Vacances ;

 Même si comme un  Français sur deux vous n’êtes pas partis en vacances, les congés payés restent un acquis social dont il faut profiter… D'autant plus que la rentrée sera placée, pour FO, sous le signe des revendications: emploi, salaires, protection sociale et services publics se déclineront tout au long d'une série  de meeting avec une journée de mobilisation le mardi 20 septembre…

 

A bientôt !!!

Voir les commentaires

La souffrance au travail...

21 Août 2011, 09:24am

Publié par FOcom Poste 06

2996focom_a.JPGLa souffrance au travail est souvent le produit d'une organisation de travail pernicieuse. Mais des outils juridiques existent et constituent des points d'appui.

Pour en savoir plus lire le dossier du FO Hebdo n°2996 par Evelyne Salamero en cliquant sur le lien: (link)

Mais aussi, à lire absolument, les articles sur la souffrance au travail : pourquoi et comment en est-on arrivé là ?

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/souffrance-au-travail-vii-92644

Bonne lecture et bon week-end!

 

Voir les commentaires

Liens utiles...

21 Août 2011, 08:35am

Publié par FOcom Poste 06

Vous trouverez ci-dessous quelques outils susceptibles de faciliter votre quotidien.
D'autres liens "utiles" sont à retrouver dans la rubrique "Les Pages" du blog : Utiles & utilitaires

Voir les commentaires

INFO: Bertrand Tavernier maltraité par la Poste

20 Août 2011, 22:57pm

Publié par FOcom Poste 06

C’est le Canard enchaîné (3/8) qui révèle l’affaire. Le cinéaste Bertrand Tavernier n’en peut plus des services postaux parisiens. Au point d’avoir pris sa plus belle plume pour écrire au grand receveur de la poste du Louvre. « En dernier recours », précise le réalisateur dans sa lettre. Il s’y plaint de trouver « entre 4 et 7 avis (de passage, ndlr) chaque semaine » au motif que sa boîte à lettres serait « HS », l’obligeant à se rendre à chaque fois au bureau de poste de la rue Molière pour récupérer ses colis. « Je dois attendre parfois entre dix et vingt-cinq minutes », précise Bertrand Tavernier, temps de déplacement non compris, et sans oublier qu’il ne peut récupérer ses paquets que le lendemain du passage du facteur.

« Je vous demande donc, pour sortir de cette situation kafkaïenne, qui commence, comme dit Lino Ventura dans “Les tontons flingueurs”, à me les briser menu, de procéder à une vérification des boîtes », conclut le cinéaste. D’après l’hebdo satirique, il en attend toujours la réponse.

Source : http://www.lyon-info.fr/ publié le samedi 20 août 2011

Voir les commentaires

Mesures de réduction des déficits: Mailly (FO) défavorable à un "sommet social"

20 Août 2011, 07:52am

Publié par FOcom Poste 06

Mailly.jpg

Le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly a estimé mercredi que la tenue d'un "sommet social" réclamée par François Chérèque (CFDT) n'était pas "une bonne idée", disant préférer des entretiens bilatéraux entre François Fillon et les acteurs sociaux.
"Je ne pense pas que c'est une bonne idée", a déclaré M. Mailly, interrogé par l'AFP, comparant les sommets sociaux à "des grand-messes, des opérations de communication".

"Ce n'est pas là qu'on règle les problèmes", a-t-il ajouté.

"Que le Premier ministre, qui est celui qui doit annoncer des mesures le 24 août" pour contenir les déficits publics, "fasse des entretiens bilatéraux le plus rapidement possible, c'est autre chose", a encore affirmé le leader de FO.
De toute façon, FO a "déjà fait connaître ce qui serait inacceptable" à ses yeux concernant ces mesures, a souligné Jean-Claude Mailly.

Son homologue cédétiste François Chérèque avait proposé un peu plus tôt "qu'il y ait dans les jours qui viennent un sommet social" entre représentants des salariés, du patronat et le gouvernement "pour voir quelles mesures sont utiles à prendre dans notre pays pour soutenir la croissance, pour soutenir l'emploi, mais aussi permettre de réduire la dette".
M. Mailly a également indiqué qu'il rencontrerait le président Nicolas Sarkozy prochainement, à une date qui sera fixée incessamment et se situera "après le 24".

Il a précisé qu'il avait fait une demande en ce sens à l'Elysée, "avant" la nouvelle crise boursière qui a conduit le gouvernement à prévoir des mesures pour limiter les déficits publics, compte-tenu des moindres rentrées fiscales escomptées du fait de la panne de croissance (0%) au 2e trimestre.

Le leader de FO a redit qu'il n'était pas hostile par principe à des économies. "Ca dépend où. S'ils (l'exécutif, NDLR) veulent regarder du côté de la niche fiscale sur les investissements en outre-mer ou les exonérations de cotisations sociales patronales, cela ne nous gêne pas", a-t-il dit.

M. Mailly a insisté sur la défense du pouvoir d'achat, des salaires et des services publics. "Un plan d'austérité, qui pénalise les salariés, on ne serait pas d'accord, c'est évident", a-t-il rappelé.

Il a par ailleurs regretté que "les annonces du G20" en faveur d'une régulation de nature à éviter la répétition de la crise financière de 2008-2009 n'aient "jamais été concrétisées". "Les gouvernements ne se sont pas émancipés des marchés financiers", a-t-il déploré.

Source : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/ et  Publié le 17.08.2011

 

Voir les commentaires

Certains syndicats montrent un front uni... pour l'instant

20 Août 2011, 07:39am

Publié par FOcom Poste 06

Bernard_Thibault.jpg

Dès le mois de juillet, Bernard Thibault appelait, dans Le Monde, à l'organisation d'une journée de mobilisation intersyndicale. Refus de ses homologues qui n'ont guère apprécié le cavalier seul du leader de la CGT.

Les cinq organisations réunies ce jeudi matin en intersyndicale estiment "indispensable l'intervention des salariés "face à la politique de rigueur du gouvernement. Mais aucune date de mobilisation n'a été actée.

Le compromis est minimal, mais il a le mérite d'exister. Ce matin, cinq organisations syndicales - parmi lesquelles la CGT et la CFDT, alliées à la FSU, Solidaires et l'Unsa - sont parvenues à un texte commun pour demander au gouvernement une "véritable concertation sociale (...) pour examiner les mesures à prendre pour soutenir la croissance, soutenir l'emploi et réduire la dette tout en garantissant la cohésion sociale". Et de prévenir que, d'ores et déjà, l'intersyndicale" estime indispensable l'intervention des salariés". 

Hier encore, nul n'aurait parié sur ces quelques mots en apparence anodins mais à forte charge symbolique. Car depuis la fin du conflit sur les retraites fin 2010, le front syndical n'a cessé de se fissurer. La CFDT a repris le chemin de la table des négociations et signé des accords sur les retraites complémentaires ou l'assurance chômage quand la CGT se refusait à rejouer le jeu des discussions paritaires si peu de temps après avoir rejeté la réforme des retraites. 

Preuve de ce fossé, chacun envisageait la rentrée sociale sous des modalités différentes. Dès le mois de juillet, Bernard Thibault appelait, dans Le Monde, à l'organisation d'une journée de mobilisation intersyndicale. Refus de ses homologues qui n'ont guère apprécié le cavalier seul du leader de la CGT. De son côté, François Chérèque demandait, hier, au gouvernement de réunir un sommet social pour évoquer les pistes de réduction de la dette. Une idée interprétée à la CGT comme une manière de couper court à toute journée d'action en septembre ou octobre. "François Chérèque peut faire la leçon et nous dire qu'on décide tout tous seuls. Je ne crois pas qu'il y ait eu concertation sur son idée de sommet social", ironise un dirigeant de la CGT. 

Un message pour le gouvernement

Pourtant, ce matin, les deux organisations ont décidé de calmer le jeu et de renvoyer au 24 août au soir la décision d'une éventuelle action, une fois le plan gouvernemental de réduction des déficits connu. Nul ne pouvait se permettre de poursuivre la rivalité. La CFDT, qui est parvenue à se reconstruire une image d'opposante avec la réforme des retraites, ne peut pas paraître avaliser sans batailler un plan gouvernemental qui comprendra nécessairement des mesures douloureuses pour les salariés. Et a tout intérêt à prendre date au cas où les annonces gouvernementales suscitaient des réactions fortes et où la situation sociale devenait très tendue. 

De son côté, la CGT, qui avait déjà fixé au 6 octobre la date de sa mobilisation, sait que, seule, elle aura des difficultés à rassembler et à obtenir un écho à ses actions. D'autant que FO a d'ores et déjà programmé une journée d'action en solitaire le 20 septembre. Et que les syndicats de la fonction publique mobilisent le 27 septembre. 

Dans ce contexte, le compromis adopté ce matin est surtout un message adressé au gouvernement pour qu'il pèse bien les mesures de rigueur qu'il présentera le 24 août. Qu'il choisisse de répartir les efforts entre toutes les catégories de contribuables et il aura toutes les chances de bénéficier de la neutralité des organisations les plus modérées. Qu'il prévoit des mesures trop douloureuses pour les salariés et il prend le risque de reformer le front syndical des retraites. A quelques mois de l'élection présidentielle.... 

Par Agnès Laurent, publié le 18/08/2011

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>