Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Distri: Catalogues - Droit au but...

24 Septembre 2011, 08:09am

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir ou imprimer le tract, cliquez sur l'image

catalogues_but.jpg

Voir les commentaires

INFO: TGI de Nice- nous avons gagnés! Et maintenant, négocions!!!

24 Septembre 2011, 07:03am

Publié par FOcom Poste 06

Vous trouverez ci-dessous un tract commun (Sud/FoCom) concernant le jugement du TGI de Nice du 15 septembre 2011.

Pour agrandir ou imprimer le tract, cliquez sur l'image

tract-TGI-06_-15_09_2011-.jpg

Voir les commentaires

INFO: autre région, autres moeurs - Eybens, mercredi 21 septembre

23 Septembre 2011, 09:02am

Publié par FOcom Poste 06

La sécabilité, quand y'en a plus, y'en a encore !

Non content d'imposer 10 semaines de sécabilité à toutes ses équipes, le directeur local s'emploie par tous les moyens à en rajouter ici ou là au moindre prétexte. D'ailleurs, on n'hésite pas, dans ce centre, à bricoler un max, par ex : affecter un rouleur (ou autre) sur une autre équipe et obliger à la sécabilité sur la première… Ah ! La direction ne manque pas d'imagination quand il s'agit d'économiser sur les moyens de remplacement…

Ce matin, une équipe au bout du rouleau annonce qu'elle ne fera pas la sécabilité ce jour. Elle considère que la semaine n'étant nullement "faible" il n'y a aucune raison de leur imposer une charge supplémentaire.

Convoqués illico par la direction, on tente de leur expliquer que : "C'est vrai que c'est pas facile, vous êtes fatigué, etc... mais on vous paiera les dépassements, promis.." et que :"De toutes façons, la semaine dernière, ils étaient d'accord pour la faire, alors bon."

Oui mais la semaine dernière, c'était la semaine dernière et aujourd'hui, ils n'en peuvent plus, ils ne la feront pas.

"Dans ce cas là, ça sera des sanctions disciplinaires et 1/30ème !"

Quelles sanctions disciplinaires ?

"Vous verrez bien !"

Ces menaces n'ont pas impressionné plus que cela les collègues qui sont remontés voir le patron, avec tous les agents du centre et les représentants syndicaux FO et CGT pour lui dire leur façon de penser… et pour confirmer qu'ils ne feront toujours pas la sécabilité !

A Eybens, comme ailleurs, les facteurs n'en peuvent plus, sont fragilisés, usés par la recherche effrénée de productivité. Les quelques agents qui espéraient encore, sont découragés, démotivés…

A Eybens, particulièrement, le Chef considère qu'il a toujours raison et pour cela, ne tolère aucune contradiction, aucun désaccord et pratique l'intimidation en guise de dialogue social.

Il faut que cela cesse !

Source: http://fo-poste-38.blog4ever.com/blog/

Voir les commentaires

INFO: L'intelligence de changer d'avis

23 Septembre 2011, 08:48am

Publié par FOcom Poste 06

C'est assez rare pour être signalé. Une entreprise, La Poste en l'occurrence, regroupe ses activités de distribution du courrier à Desvres il y a quelques mois. Le temps passant, elle s'aperçoit que ça ne marche pas, que le centre est trop éloigné des tournées des facteurs du canton d'Hucqueliers. Bref, le regroupement, la concentration ne sont pas concluants. On n'y gagne rien sur le plan financier. Idem pour ce qui est de la qualité du service. Alors, La Poste choisit de déconcentrer pour revenir, en quelque sorte, au schéma initial. Une régression, un retour en arrière ? Certainement pas. Un exemple plutôt, pour ceux, nombreux, qui refusent de reconnaître leurs erreurs et de changer d'avis.

La poste fait volte face et les facteurs sont de retour

La salle de tri des tournées a repris son activité mardi matin avec le retour des facteurs. ...

Celle-ci avait fermé ses portes en juin 2006 et les facteurs préparaient leur tournée au centre de Desvres qui regroupait également les secteurs de Samer, Colembert et Desvres, soit une trentaine de tournées. Economiquement, le centre de Desvres n'était pas optimisé et une nouvelle restructuration vient d'être réalisée : le bureau de Colembert a été transféré à Saint-Martin-Boulogne et le bureau d'Hucqueliers, situé loin des grands centres, réactivé.

Livrés plus tard

Les neufs facteurs qui se partagent sept tournées sur le canton (une de moins qu'avant) reçoivent leur courrier de Saint-Martin-Boulogne et le camion qui l'apporte passe vers 8 h 30, ce qui retardera les tournées mécaniquement d'une demi-heure. Avec la refonte des tournées, certains habitants y trouveront leur compte avec un passage plus tôt mais d'autres seront livrés plus tard. Comme disent les facteurs, il faut bien un premier client et un dernier. Quoi qu'il en soit, l'équipe est heureuse de retrouver le bureau d'Hucqueliers où il règne une excellente ambiance.

Source: http://www.lavoixdunord.fr/ publié vendredi 23.09.2011 - La Voix du Nord

Nb: Une attitude pragmatique malheureusement peu répandue

Voir les commentaires

Service public: le bien commun de tous les citoyens

21 Septembre 2011, 14:07pm

Publié par FOcom Poste 06

Comme nous l'avions annoncé dès l'adoption des nouvelles dispositions en matière de représentativité, l'une des conséquences serait que les syndicats allaient devoir se transformer en machines électorales. Chaque jour des élections vont avoir lieu dans le privé et des élections nationales ont lieu le 20 octobre prochain dans la fonction publique d'État et la fonction publique hospitalière.

Ces élections se gagnent avant tout sur le terrain, au travers de l'action continuelle des militants et adhérents. S'agissant des élections dans la fonction publique, c'est aussi l'occasion d'expliquer les ravages de la RGPP et de la loi HPST, que nous ne découvrons pas à l'occasion de ces élections puisque nous les condamnons depuis leur mise en œuvre.
Nous venons d'ailleurs de compléter notre livre noir de la RGPP, accessible sur le site internet de la Confédération. Et je mesure, à travers les déplacements, les conséquences des mesures de restriction des dépenses publiques et sociales. Dans les hôpitaux, les personnels sont à bout. Trop souvent on ne raisonne plus en fonction de la qualité des soins, mais par rapport à des normes de sécurité minimales à respecter. Les tensions et insuffisances en matière d'effectifs conduisent à des fermetures de sites alors que les besoins existent. Des infirmières de nuit sont amenées – bien que ce soit interdit – à faire des prescriptions de médicaments par téléphone. Les soignants déplorent l'impossibilité, faute de temps, de discuter avec les malades.
Nous pourrions multiplier les exemples. Seule leur conscience professionnelle, sur laquelle les pouvoirs publics s'appuient, évite ou limite les pépins. L'hôpital public est en danger. Les patients en ont conscience. Partout les mêmes objections sont formulées.
Les modalités de financement des hôpitaux doivent être revues d'urgence, les agents doivent être mieux respectés, les intérêts des patients mieux pris en compte. À Tours, Caen, Nantes, Chaumont ou Niort, ce sont les mêmes colères ou angoisses que l'on rencontre. À Vertou, près de Nantes, c'est contre la fermeture d'un collège que nos militants, avec l'appui de la population, se battent. Aucun service public n'échappe à l'austérité. C'est la même chose dans les commissariats de police où les conditions se dégradent également.

Si l'on est attaché à la République et à ses principes de liberté, d'égalité et de fraternité, c'est tous ensemble que nous devons défendre le service public qui est le bien commun de tous les citoyens.

Dans les Deux-Sèvres, j'ai pu également apporter le soutien de la Confédération à des salariés qui se battent contre l'arbitraire et le cynisme d'une entreprise, Intermarché, pour qui les marchandises valent plus que les hommes et femmes qui les transportent. Interdit d'accès dans les locaux de la base logistique de Gournay, j'ai discuté avec les salariés devant l'entreprise où tous les problèmes se cumulent: dégradation des conditions de travail, pression sur les salariés, menaces de licenciement.
La rupture doit être autre chose qu'un slogan. Se battre contre l'austérité sous toutes ses formes, c'est exiger un autre modèle, un autre système.

L'Éditorial de Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, daté du mercredi 21 septembre 2011

Voir les commentaires

La Banque Postale une banque "pas" comme les autres !

21 Septembre 2011, 11:10am

Publié par FOcom Poste 06

Dans un communiqué présentant ses résultats du premier semestre, La Poste annonce un bénéfice semestriel de 377 millions d’euros, en baisse de 21,2% par rapport à l’an passé.

Ce mauvais résultat est le seul fait de la filiale « La Banque Postale » qui, comme toutes les autres banques, a joué avec la dette grecque.

Banque sociale en France (??). Requin de la finance à l’extérieur.

En attendant, ce résultat, outre qu’il plombe les comptes de La Poste, ne manquera pas d’avoir des conséquences sur l’emploi.

Craignons que guichetiers et facteurs qui voient leurs emplois supprimés (plus de 6700 en six mois) pour cause de « chute » du trafic courrier, de baisse de la fréquentation dans les bureaux, vont, demain, être les victimes de l’irresponsabilité de nos banquiers.

En échange de son changement de statut – en Société Anonyme – La Poste devait bénéficier d’un apport d’argent frais (2,7 milliards d’euros) pour assurer sa modernisation.

La banque Postale va bénéficier de 860 millions « afin de favoriser son développement commercial » (sic).

L’expérience grecque, qui n’est pas la première en la matière, fait craindre sur l’utilisation des ces fonds par La Banque postale !

Sans revenir sur les raisons qui nous avaient amenés à condamner la création de La Banque Postale – l’histoire semble nous donner raison, certes tardivement

FO Com considère qu’il est de la responsabilité des pouvoirs publics de mettre un terme aux dérives de cette banque publique.

La Banque postale, aux côtés de la Caisse des Dépôts et Consignations, doit jouer le rôle de bras armé de l’Etat dans la lutte pour le développement économique, pour la défense des emplois, contre les exclusions….

Une autre direction, une autre orientation sont nécessaires.

Paris, le 29 août 2011

Source: http://fopttidf.pagesperso-orange.fr/

Voir les commentaires

INFO: Distri - Appel à la grève en Isère

21 Septembre 2011, 10:59am

Publié par FOcom Poste 06

Contre les restructurations et suppressions d'emplois

AG, ce matin à Echirolles. Les agents discutent et constatent que malgré les tentatives de la Direction de désamorcer leur colère, rien ne bouge vraiment. Les suppressions d'emplois sont là, bien réelles et les conséquences seront les mêmes que dans les autres bureaux réorganisés dernièrement, à savoir : dépassements quasi journaliers, recours systématique à la sécabilité, embauche massive de CDD pour combler -en partie- les absences, tensions exacerbées…

Ils votent donc la grève immédiate et pour les raisons indiquées plus haut, décident d'aller à Chavant, St Egrève et St Martin d'Hères, 3 bureaux proches en réorganisation.

A Chavant, l'AG est massive. Les facteurs grenoblois expliquent comment les 2 mois d'été ont été catastrophiques et comment la rentrée s'annonce du même tonneau !

Après discussion, ils proposent que les syndicats présents (FO, CGT et SUD) déposent un préavis pour lundi prochain (26 septembre).

En attendant, ils décident de bloquer la sécabilité et de refuser les heures supplémentaires…

A St Egrève, longue, très longue AG où le personnel réfléchit, lui aussi, aux moyens les plus efficaces de riposter…

A St Martin d'Hères, là aussi, les facteurs sortent massivement et écoutent l'intersyndicale et ceux d'Echirolles. Eux, on leur "propose" de voter les scénarios avant même qu'ils aient eu le temps de faire remonter leurs remarques sur leur tournée (tiens, on dirait Echirolles, il y a 4 mois).

Ils veulent garder le nombre d'équipe, ils veulent garder leur RTT, ils ne veulent pas de suppressions d'emplois.

Bref, ils ne sont pas contents. Même quand le DE, M. MORENO est venu expliquer que : "Ici, c'est pas comme ailleurs, TOUT VA BIEN" !!

Malgré cette affirmation péremptoire, l'intersyndicale a déposé ce que les différentes AG ont demandé, à savoir, un préavis de grève illimité à partir de lundi prochain, 26 septembre.

Y'en a ras la casquette !

Source: http://fo-poste-38.blog4ever.com/

Voir les commentaires

INFO: Quatre salariés de La Poste ont gagné devant les Prud’hommes parce qu’ils étaient dans la précarité.

20 Septembre 2011, 15:08pm

Publié par FOcom Poste 06

Une fois de plus, La Poste vient d’être condamnée par le conseil des Prud’hommes de Martigues pour son utilisation abusive de personnel précaire. C’était le 6 septembre dernier, elle devra payer la somme de 36 448,72 euros à deux salariés ayant cumulé de nombreux contrats CDD avant d’être embauchés en CDI.

La justice ne s’arrête pas là. En effet, fin août, le même tribunal des Prud’hommes avait déjà condamné la Société anonyme à verser 94 669,20 euros à deux intérimaires. Sa première condamnation à rembourser 612 000 euros à 19 agents par les Prud’hommes de Marseille remonte au 18 mai dernier (...)

Attention à la prescription

Dans les Bouches-du-Rhône, des centaines de dossiers ont été déposés par deux syndicats. (...) Mais, il faut faire vite, car La Poste fait traîner les procédures en faisant appel, (...) Avec la modification de la loi de prescription civile du 16 juin 2008, la prescription est passée de 30 à 5 ans (...) Ce qui veut dire que le 17 juin 2013, les trois-quarts des dossiers seront prescrits.

Source: http://www.lamarseillaise.fr/social/

Voir les commentaires

Distribution: Ordonnance annuelle...

20 Septembre 2011, 14:36pm

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir ou imprimer le tract, cliquez sur l'image

docteur_la_poste-copie-1.jpg

Voir les commentaires

QUAND PIC RIME AVEC DÉPRIME !

20 Septembre 2011, 14:21pm

Publié par FOcom Poste 06

POSTES – Courrier PIC/CTC/PPDC/PIAC

CQC est terminé, dixit La Poste. En clair, les annonces de PIC, le chapeautage organisationnel du Siège, c’est fini depuis le 1er janvier. Les DOTC reprennent la main!

Ça suffit !

On n’est pas des Robots!

Le constat est accablant, jamais les personnels des PIC, CTC, PPDC ne s’étaient trouvés confrontés à des conditions de travail si dégradées, si déshumanisées, bref dignes, plutôt indignes, du siècle dernier...

Certes à en croire la communication patronale via Forum, Jourpost, Infoposte: « Jamais La Poste n’aura fait autant pour le courrier »... mais La Poste doit sûrement parler de son parc machines : MTP, MTI, Transitique! C’est vrai, elle n’a jamais autant investi dans les machines,

industrialisé le courrier en marche forcée… Et le personnel dans tout cela?!

Casse des régimes de travail !

À l’atypique nul n’est tenu!

La Poste, contre les préconisations du rapport LAA (laboratoire d’anthropologie appliquée) sur les horaires atypiques, a détruit les régimes de travail traditionnels (Brigade, 2 Nuits sur 4) pour imposer des boulangères, des fixes, des 0h-6h, 4h-11h etc.

STOP AU MAL ÊTRE !

FO revendique:

- l’abandon des horaires atypiques,

- 32 heures en jour,

- 30 heures en nuit et pour tout travailleur de nuit.

Casse des pauses!

Pause toujours!

Au prétexte de l’amélioration des (outils) conditions de travail, La Poste a remis en cause les régimes de pauses en vigueur,  afin de grappiller des minutes par ci et par là.

POUR PRÉSERVER LA SANTÉ, IL FAUT SE PAUSER!

FO revendique:

- La création d’une pause machine de 15 minutes

- 45 minutes en jour

- une heure en nuit

- 45 minutes dans le temps de travail pour manger

Banalisation du Samedi !

Pas Touche à mes repos!

Sous prétexte de massifier les flux, de rentabiliser l’outil industriel, La Poste concentre sur des « Supers Pic » tout le trafic régional avec pour conséquence une remise en cause des samedis de repos.

POUR SOUFFLER, IL FAUT DES REPOS!

FO revendique:

- traitement du trafic du samedi par les PIC et CTC concernés,

- compensation double à partir du samedi 12 heures.

Travail sur la machine!

Jamais 3 sans 4!

La Poste fait dans la sémantique, au prétexte du remplacement des TOP par des machines ultra performantes, les MTI GF, mais surtout de récupérer de la productivité, elle est revenue sur son engagement de 4 personnes par machines.

POUR AMÉLIORER LE TRAVAIL

FO revendique:

- maintien de 4 personnes autour des machines.

ON NE VEUT PAS «CREVER» AU BOULOT!

Pour FO, La Poste doit engager rapidement des négociations sur les conditions de travail, la reconnaissance du professionnalisme et doit prendre en compte la pénibilité en proposant des mesures de fin de carrière intéressantes pour les personnels.

Pour les salaires, l’emploi, le respect Le 18 octobre: Votez FO

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>