Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Un suicide de trop - Mettre un coup d'arrêt à cette tragédie...

19 Septembre 2011, 22:22pm

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir ou imprimer le communiqué, cliquez sur l'image

2011.09.16_encore_un_suicide_a_La_Poste.jpg

Voir les commentaires

Prestation d’action sociale – chèque vacances

19 Septembre 2011, 07:24am

Publié par FOcom Poste 06

La présente note a pour objet :

- de rappeler les règles essentielles du chèque-vacances ;

- de décrire les nouvelles conditions de ressources pour les actifs non débutants et les retraités, suite à la décision du COGAS du 20 juillet 2011 ;

- de réévaluer les seuils de 5 %.

Ces nouvelles conditions sont applicables le 1er octobre 2011 pour un prélèvement d’épargne le 7 novembre 2011.

Pour lire la note, cliquez sur le lien: (link)

 

Voir les commentaires

INFO: Marignane : quand champ et poubelles remplacent les boîtes aux lettres

19 Septembre 2011, 07:19am

Publié par FOcom Poste 06

Après Marignane, c'est à Vitrolles que du courrier de La Poste, datant de 2004, a été découvert

Lettres.jpg

C'est dans ses poubelles que Bruno a trouvé ses sacoches contenant du Courier électoral. Le même jour, un Marignanais découvrait des lettres dans un champ. Photo B.S.

La saga continue... Après les centaines de lettres retrouvées dans des canisses par un riverain, dans le quartier de Pas-des-Lanciers à Marignane, c'est au tour d'un Vitrollais de faire la même découverte... dans sa poubelle.

Ce patron d'une entreprise située sur la RD 113 a eu la surprise de découvrir, il y a deux jours, des sacoches de vélo estampillées La Poste, contenant du courrier et jetées à l'intérieur et au pied de ses conteneurs.

"J'étais étonné. Et puis en ouvrant j'ai vu que c'était du courrier électoral nominatif datant de 2004", confie Bruno. Des plis contenant les professions de foi des candidats aux élections européennes de cette année-là et adressés à des habitants de la commune de Velaux.

Bruno fait alors état de sa découverte au facteur du secteur qui relaie l'information. "Le soir, en me rendant au bureau de poste, j'ai demandé à voir le receveur. Je ne vous dis pas comme j'ai été reçu, lance-t-il ironique, en poursuivant sur le même ton. J'ai également prévenu la mairie de Velaux, j'attends encore qu'on me rappelle."

Le lendemain, il reçoit une première visite d'une factrice qu'il renvoie dans ses cordes, en expliquant que "pour restituer le courrier, je veux un document écrit qui stipule que je l'ai bien remis, car à la Poste on ne m'a pas cru." Idem, pour la factrice en chef de Rognac (Velaux dépendant de cette commune), qui fait le déplacement pour se voir dire la même chose. "Je ne retiens pas les lettres, je veux juste ce document... D'autant que courrier de 2004 ou pas, je trouve que c'est grave."

Une CDD avoue avoir jeté les lettres à Marignane

Dans le même temps, pour l'affaire marignanaise, La Poste, après avoir récupéré les 11 paquets de courrier jeudi soir, a aussitôt pu mener son enquête interne.

Et dès hier matin, une jeune employée en CDD à Marignane avouait avoir jeté les liasses de courrier, sans donner davantage de détails. "Elle allait finir son contrat lundi, elle était sur un remplacement de deux mois", a confié le service communication.

Dans cette affaire, La Poste, qui a subi un préjudice, a porté plainte et la jeune fille, en contrat pour la première fois dans l'entreprise, a aussitôt été suspendue de ses fonctions; elle sera prochainement entendue par la police. "Dès la semaine prochaine, le courrier retrouvé sera intégralement distribué dans le quartier de Pas-des-Lanciers", rassure-t-on du côté de l'enseigne jaune.

Un soulagement pour les riverains qui s'inquiétaient de ne pas voir arriver leur courrier depuis déjà plusieurs semaines. "Habituellement, je reçois ma feuille de paie, mes relevés bancaires, là je n'ai rien eu du tout, raconte ce riverain de la rue Henri-Milhau. Entrevoisins on en a parlé et je n'étais pas le seul, certains ont eu des lettres de relance d'impayés".

Les deux affaires "n'ont rien à voir"

Préoccupé, Michel s'est finalement décidé à contacter La Poste, "un ami m'a conseillé d'appeler le 3631. J'ai eu un opérateur qui a noté ma requête ; j'ai bien reçu des mots d'excuse, mais je n'avais toujours pas mon courrier".

Selon le service communication de La Poste, les affaires marignanaise et vitrollaise "n'ont rien à voir". On ne se trouve pas dans le cas d'une affaire frauduleuse, mais bien de plis qui ne pouvaient pas être remis aux destinataires.

Une procédure réglementée : "Lorsqu'il y a impossibilité de remettre le courrier, les plis postaux ordinaires sont envoyés à Libourne pour être détruits. Dans le cas de plis électoraux nominatifs, ils sont retournés à l'expéditeur". Reste à savoir, comment ces courriers électoraux datant de 2004 ont pu échapper à la procédure pour réapparaître sept ans après...

Narjasse KERBOUA et Alexandra THEZAN

Source: http://www.laprovence.com/  Publié le samedi 17 septembre 2011

Voir les commentaires

INFO: La Poste au fil de l'actualité...

16 Septembre 2011, 06:52am

Publié par FOcom Poste 06

Grève au bureau de poste Les guichetiers lancent une pétition

Pour le troisième jour consécutif, les guichetiers en grève ont pris place, mercredi matin, sur les marches du bureau de poste de Château-Thierry (l'union du 13 et 14 septembre). La dizaine de…

Salon-la-Tour : 11ème jour de grève à La Poste

Les postiers du secteur de Salon-la-Tour entament leur 11ème jour de grève, ce jeudi. Rappelons qu’ils contestent la mise en place d’une réorganisation des tournées et demandent de vraies…

Grève au Centre de tri postal de Montreynaud

Le Centre de tri postal de Montreynaud à Saint-Etienne sera en grève ce vendredi 16 septembre, pour une durée de 24 heures, suite au préavis de la CGT, UNSA et CFDT. Les agents du Centre de tri…

Courrier : distribution perturbée ce jeudi

Les facteurs d'Hennebont et Lanester sont en grève aujourd'hui. Ils dénoncent les conditions de travail. A l'appel d'une intersyndicale SUD-CGT-CFDT-FO, les facteurs d'Hennebont protestent « contre…

Le mouvement de grève se poursuit à La Poste Les guichetiers déterminés

Face au mutisme de la direction, les guichetiers ne désarment pas. Hier encore, ils manifestaient devant La Poste pour contester la réorganisation des services. HIER après-midi, les guichetiers de La…

La Poste au ralenti / Les guichetiers en grève illimitée

S'il n'y a aucun impact sur la distribution du courrier, le bureau de Château-Thierry et ceux de la zone périphérique tournent au ralenti depuis lundi matin, à la suite d'un mouvement de grève…

PIC de Lognes : préavis de grève pour la nuit 16-17 septembre.

Les syndicats CGT, FO et SUD des activités postales de Seine et Marne, déposent ce jour un préavis de grève du vendredi 16 septembre 2011 à 21h au samedi 17 septembre 2011 à 22h 30. Ce préavis couvre l’ensemble du personnel des brigades et services de la PIC de Lognes, établissement de la DOTC Seine et Marne...

Chavant - sept 11- Eté chaud, rentrée explosive

Avec la mise en place de la nouvelle organisation au mois de juin qui voyait la suppression de 10 tournées, nous pressentions un été chaud pour les facteurs...

Salon la Tour (Suite)

Quand on parle de mission de service public, quel plus bel exemple que la Plaque de Salon la tour. 6 Bureaux de notre belle Corrèze, regroupant 58 tournées de facteur. La ruralité, le lien social, ne sont pas de vains mots non plus, pour bâtir, la Poste de demain. Particularité aussi de ces bureaux, ils ont sombré depuis trois ans, dans le marasme qu'est "facteur d'avenir". Mais les agents exigent, le retrait de la sécabilité, la fin de ce cauchemar professionnel pour eux. Appuyés par l'intersyndicale de la Corrèze : CFTC-SUD-FO-CGT, et rejoint cette fois-ci par la CFDT...

En Lorraine

À partir du 13 septembre en Moselle et en Meuse et du 20 septembre en Meurthe-et-Moselle, de nombreux postiers entreront en résistance, à l’appel du syndicat Force Ouvrière. En arborant un brassard rouge sur leurs uniformes, ils alerteront la population et les pouvoirs publics sur la souffrance au travail à La Poste en Lorraine...

Voir les commentaires

Une salariée de La Poste se suicide sur son lieu de travail

15 Septembre 2011, 22:28pm

Publié par FOcom Poste 06

PARIS — Une salariée du Centre financier de La Poste s'est suicidée jeudi sur son lieu de travail à Paris en se défenestrant du 4ème étage, ont annoncé des syndicats du groupe, la direction soulignant que sa mort survenue dans la matinée faisait l'objet d'une enquête de police.

"Une collègue du Centre Financier de Paris s'est défenestrée du 4ème étage de la Banque Postale dans le 15ème arrondissement", a annoncé la CGT dans un communiqué.

Tout en disant ne pas connaître les raisons de l'acte, le syndicat a déclaré : "le fait de choisir de se suicider sur son lieu de travail, pendant ses heures de service, en présence de ses collègues ne peut être considéré comme anodin".

"C'est avec une grande tristesse que La Poste a appris ce jour, en fin de matinée, le décès d'une collaboratrice du Centre financier de Paris", a dit la direction du groupe à l'AFP, précisant. "Les circonstances de ce décès font actuellement l'objet d'une enquête de police", a-t-elle précisé.

Selon la direction, "une cellule psychologique a été mise en place pour soutenir l'entourage professionnel" et un Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a été réuni.

Celui-ci a décidé d'ouvrir une enquête, a déclaré dans la soirée Alain Amblard (CGT) à l'AFP.

Il a précisé que la salariée avait été en congé longue maladie et avait repris ses fonctions il y a trois semaines, avant d'être de nouveau arrêtée une semaine plus tard, après un accident de travail. Elle était revenue travailler normalement jeudi matin, a-t-il ajouté.

Dans son communiqué, la CGT a dit qu'elle "ne cesse de dénoncer les pressions engendrées par les restructurations permanentes décidées à la Poste au nom de la rentabilité".

Le syndicat affirme que "les services financiers sont particulièrement touchés" et estime qu'il y a "urgence à revoir en profondeur la finalité, l'organisation et le contenu du travail" au sein du groupe.

La CFDT, qui a exprimé sa "stupeur", a dit attendre les résultats de l'enquête.

Le secrétaire national du PS chargé des services publics Razzy Hammadi a évoqué "une journée de deuil pour La Poste tout entière et pour le service public".

"Quelles que soient les conditions de ce drame, le Parti Socialiste rappelle son exigence (...) de voir être mis en place au plus vite un diagnostic social indépendant analysant les conditions des restructurations violentes de l'entreprise et leurs effets sur les agents", a-t-il ajouté.

La Poste, devenue le 1er mars 2010 une société anonyme à capitaux publics, emploie environ 240.000 personnes. Le dernier bilan social, rendu public en mai, faisait apparaître une dégradation des indicateurs de santé au travail pour le personnel, avec notamment une hausse des arrêts maladie.

Source: (AFP) – Il y a 5 heures

NB: Impossible de ne pas faire le rapprochement entre souffrance et situation professionnelle. Il y a toujours eu de l'injustice ou du harcèlement dans l'entreprise, mais autrefois, les syndicats, entre autres, scellaient les solidarités. Aujourd'hui, avec l'effritement de ces solidarités, la convivialité ordinaire elle-même est contaminée par des jeux malsains qui ruinent les relations de confiance et colonisent l'espace privé... Certaines victimes laissent une lettre, un journal, d'autres se suicident devant leurs collègues. Les mots ou les situations accusent toujours l'entreprise et désignent de fait les coupables. Le ton est toujours celui de la colère, de la honte, de la défaite. N'arrivant plus à gérer le conflit qui les opposait à une hiérarchie ou simplement à des collègues, elles ont perdu confiance en elles et retourné cette violence contre elles. Soulignons que ces personnes étaient souvent zélées, brillantes, sociables et qu'elles avaient beaucoup investi dans l'entreprise et pour ces raisons n'ont pas supporté d'être injustement déconsidérées, rétrogradées... Le fait que l'entreprise ne réagisse pas pourrait signifier que la personne décédée ne représentait rien, que même un suicide n'arrête pas le travail. Attention, dans ces cas, il n'est pas rare qu'un suicide soit suivi par un autre suicide...

Voir les commentaires

Cadres à La Poste aujourd'hui : un statut sans libertés ?

15 Septembre 2011, 15:47pm

Publié par FOcom Poste 06

Votez_FOCOM.jpgDepuis plusieurs décennies, les cadres, quel que soit leur niveau de responsabilité́, opérationnels ou fonctionnels, constituent une des valeurs essentielles de La Poste. Par leurs compétences, leur implication et leurs performances, ils participent chaque jour au bon fonctionnement de l’entreprise et en supportent activement la stratégie.

Parce qu’un cadre est avant tout un être humain, qu’il n’a pas à supporter tout ce qu’il endure aujourd’hui et que certaines pratiques à son encontre sont moralement ou légalement répréhensibles, une représentation syndicale forte et dynamique s’impose.

Chaque jour, FO relève le défi de la solidarité́ et de l’harmonie pour éviter les suppressions massives d’emplois et l’ultra précarité́ des emplois restants, avec les conséquences parfois dramatiques que ces deux phénomènes peuvent engendrer sur la vie personnelle de nos collègues...

Pour lire la plaquette, cliquez sur le lien: (link)

Voir les commentaires

Réflexion sur l'augmentation de capital de La Banque Postale...

15 Septembre 2011, 08:30am

Publié par FOcom Poste 06

L’Etat et la CDC, actionnaires de La Poste et propriétaires de La Banque Postale, ont décidé que le capital de celle-ci serait augmenté de 860 millions d’euros. Deux motifs principaux sont avancés : d’abord le renforcement des fonds propres, conformément à la réglementation dite Bâle II et Bâle III ; ensuite permettre à la banque de développer son activité commerciale. Ces deux motifs, l’un technique, l’autre de nature stratégique, sont en réalité liés. Le tout est de savoir jusqu’à quel point…

La question des ratios prudentiels paraît simple : pour prêter, investir, des garanties sont nécessaires. Or, La Banque Postale est d’ores et déjà en conformité avec « Bâle II », affichant un coefficient « Tier one* » de plus de 10%, ce qui la situe nettement dans la norme (Crédit Agricole : 8,90, BNP-Paribas : 9,60%, Banque Populaire - Caisse d’Epargne : 8,50 ; Société Générale : 9,30). Par ailleurs le cran de sécurité supplémentaire (« Bâle III »), ne sera exigible qu’en 2014. Il est donc possible d’abonder les fonds propres en plusieurs étapes plutôt qu’en bloc ; se montrer en quelque sorte « prudent avec le prudentiel », d’autant que tout indique que les besoins en crédit vont stagner dans les prochains mois. Certes l’augmentation de capital entraîne, par le jeu des placements, un retour sur investissement pour La Poste : La Banque Postale « reverse » 45% de son résultat à La Poste (293 millions de dividendes prévus). Dès lors subsistent deux questions : sommes-nous sûrs que le capital de La Poste ne puisse pas s’investir, dans l’immédiat, sur d’autres axes comme la modernisation accélérée du réseau postal, le maintien de l’emploi et les améliorations des conditions de travail ? Au-delà, la crise n’incite-t-elle pas à élargir le rôle « d’investisseurs avisé » de La Banque Postale, au service de l’économie française et des services publics, quitte à oublier les incursions hors frontières ?

(...) La Poste le doit à ses usagers, ses clients, son personnel. Elle le doit, plus largement, au pays. Qu’il s’agisse d’investissements dans de grands projets nationaux (pôle financier public), de soutien aux finances publiques (renationalisation de la dette), il est impératif que les forces conjointes de La Poste et de la Caisse des Dépôts et Consignations, dynamisées par l’Etat, contribuent davantage au progrès social, à la reconquête industrielle ainsi qu’à la défense de l’indépendance financière de la République, obérée par des spéculateurs-prêteurs « souverains » ou privés...

* Tier one : ce coefficient désigne le « noyau dur »des capitaux propres d’une banque.

Voir les commentaires

La Banque Postale : Lancement imminent d'une filiale 100% en ligne

14 Septembre 2011, 22:13pm

Publié par FOcom Poste 06

La Banque Postale a annoncé le prochain lancement de sa plateforme en ligne ainsi que de nouveaux produits pour fidéliser les clients et conquérir une clientèle plus jeune. - Actualité de la banque en ligne

La Banque Postale, par l’intermédiaire de son Président du directoire, Philippe Wahl a annoncé cette semaine le lancement d’une agence 100% en ligne accompagnée de nouveaux produits qui seront disponibles dans les prochains mois en plus des actuelles offres déjà disponibles dans ses agences. Avec ces nouveautés commerciales, l’établissement compte renforcer sa qualité de service pour fidéliser les clients et bien sûr pour conquérir de nouveaux clients, notamment les jeunes, la clientèle cible de tous les établissements bancaires en France.

La Banque Postale compte actuellement 300 000 clients et envisage de séduire 120 000 jeunes par an pour atteindre plus de 10 millions de clients d’ici 2015. Grâce à Internet et sa banque en ligne, l’établissement compte ainsi rendre son offre plus accessible à toutes les personnes via les différents moyens de communication qui existent. Appelée « La Banque Postale chez soi », cette plateforme en ligne de l’établissement disposera d’un système de communication multi canal. Ainsi, les usagers de la banque pourront joindre ses conseillers par chat, mail, téléphone ou visioconférence. Cette dernière est disponible de 8h à 20h en jour ouvrable et jusqu’à 17h le samedi.

L’établissement mise aussi sur la modernité pour atteindre ses objectifs. D’ici juin 2012, le réseau des DAB des 2 500 bureaux de poste sera entièrement automatisé et équipé de scanners pour permettre aux usagers d’encaisser plus rapidement les chèques. Et parmi les nouveaux produits mis en avant avec le lancement de cette plateforme en ligne, il y aura de nouvelles offres assurance, l’Assurance Dommage en plus de l’actuelle Assurance Santé proposée par la Banque Postale Assurance Santé. L’offre « Sérénia » sera prochainement lancée avec un contrat d’assurance décès et maladies graves.

Source: Actualité de banque en ligne publié le 13/09/2011

NB: Dans la plupart des banques en ligne, un client ne dispose pas de conseiller attitré,  pour la Banque Postale ce type d'innovation se fera donc obligatoirement au détriment des bureaux de poste et des forces de vente.

Différentes études faites par les associations de consommateurs révèlent que les banques en ligne procurent peu d'avantages aux consommateurs, excepté la carte bancaire et que les autres services sont facturés au même prix que dans les banques traditionnelles.

Au final, l'intérêt financier des banques en ligne ne profite qu'à elles et s'avère donc très relatif pour le client. Ce dernier devra bien réfléchir avant de tirer un trait sur les services au guichet....

De plus, les banques traditionnelles dont la Banque Postale offrent toutes un accès Internet à leurs clients permettant aussi d’effectuer à distance la quasi-totalité des opérations de gestion de leurs comptes.

A quoi joue la Banque Postale?!

 

Voir les commentaires

Restructurations - Facteur d’Avenir - Faisons entendre notre colère !

14 Septembre 2011, 08:58am

Publié par FOcom Poste 06

Les restructurations se suivent et la situation est de plus en plus dramatique !

Les collègues qui craquent, surchargé de travail, les tournées qui ne sont pas faite plus de trois jours de suite, la pression mise par l’encadrement pour faire fonctionner des organisation de travail qui prennent l’eau de toute part etc.

- Ras le bol des suppressions d'emplois, les horaires qui n'en finissent plus.

- Ras le bol des sécabilités inopinées ou en semaines supplémentaires soit disant faibles

- Ras le bol des réorganisations que l'on annonce annuelles.

- Ras le bol des pénibilités non prises en compte (Charges de plus en plus lourdes, climat détestable et autres difficultés...).

- Ras le bol de l'emploi précaire avec des CDD sans espoir d'un futur CDI.

Dans de nombreux départements des conflits éclatent un peu partout , , dans les Bouches du Rhône, dans les Alpes de Hautes Provence, dans le Rhône, à Cancale, à Quingey dans le Doubs etc.…

FO COM revendique:

· L’arrêt des restructurations

· Un volant de remplacement à 25%

· L'arrêt des emplois précaires avec la CDIsation des CDD

· Le respect des horaires

· Le paiement des dépassements horaires au réel constaté

· L’arrêt des semaines de sécabilités

Mobilisons nous pour en finir avec la dégradation de nos conditions de travail, la destruction massive d’emploi, la casse du métier de facteurs et:

Le 18 octobre, soyez acteur de votre avenir !

Votez FO COM

Voir les commentaires

INFO: Var - Les bureaux de poste ruraux inquiets pour leur avenir

14 Septembre 2011, 08:27am

Publié par FOcom Poste 06

Salles_14233112.jpg
A l'entrée des Salles-sur-Verdon, une banderole sans ambiguïté : la poste est en danger, dit-elle.
Le village des Salles-sur-Verdon a lancé une croisade pour « sauver la poste ». Une imposante banderole, plantée sur la route au pied du village, le proclame sans ambiguïté. Deux autres flottent au cœur de ce bourg reconstruit, aux rues rectilignes. Des pétitions fleurissent dans les commerces. 1 500 personnes les ont signées.
Dans la rue, tout le monde parle des malheurs du bureau de poste local. Si quelques habitants haussent les épaules, résignés à faire 20 kilomètres jusqu'au bureau d'Aups, l'ambiance est globalement combative. Le village gaulois résiste, sourit le maire. Mais il n'est plus seul. Plusieurs communes commencent à s'inquiéter : elles ont entendu dire, elles aussi, qu'on voudrait toucher à leur poste (voir par ailleurs).
Plainte pour séquestration
Le maire (sans étiquette) des Salles, André Coldebœuf, a donc déterré la hache de guerre. Comme en 2004, où cet élu au verbe haut avait mené une lutte serrée, avec d'autres maires, pour maintenir des horaires jugés décents dans les bureaux de leur village. La plupart avaient eu gain de cause. Des compromis avaient été trouvés. La poste des Salles est restée ouverte vingt-huit heures par semaine.
Mais cette année, en juillet, patatras, des responsables de la Poste reviennent à la charge. Ils proposent au maire douze heures par semaine, soit une réduction de 60 % du temps. Le bureau sallois ne présente pas une activité suffisante - cinq heures par semaine en moyenne - pour maintenir une plage horaire aussi large, disent-ils (voir l'interview du directeur).
Grosse colère du maire, pour qui cette restriction signe le début de la fin du bureau local. Et de la vie du village.
« Je ne sais pas comment ils font leurs calculs pour justifier une baisse d'activité. Personne ne les comprend », s'indigne l'élu, la moustache frémissante, en fustigeant cette vision « très comptable »d'un service public. « La poste, c'est beaucoup plus qu'un endroit où on achète des timbres. C'est un lieu de vie, un lieu social du village. Il faudrait qu'ils le comprennent », appuie-t-il.
La visite des responsables de la Poste tourne au vinaigre. Les deux émissaires de la direction ont-ils été séquestrés dans la mairie le 18 juillet, comme ils l'affirment ? Des plaintes ont, en tout cas, été déposées.
« N'importe quoi », soupire André Coldebœuf.« La porte de la salle où se trouvaient les visiteurs n'était pas fermée à clé. » Le maire parle de porter plainte à son tour pour dénonciation calomnieuse et faux témoignage. Ambiance.
Des gêneurs
Cela dit, en dehors de cet épisode que ne renierait pas un célèbre facteur, André Coldebœuf dit laisser la porte ouverte au dialogue, en acceptant des restrictions hors saison. Mais pas question de toucher aux horaires d'été « dans un village qui passe de 350 à plus de 4 000 habitants ».
Au-delà de l'avenir de son guichet jaune et bleu, il est clair que, pour lui, cette lutte est symbolique « d'un combat perpétuel que nous menons pour défendre les services publics en milieu rural. Nous sommes des gêneurs », résume-t-il.
Cet épisode mouvementé sallois continue de faire grand bruit, surtout dans les campagnes. Jean-Pierre Véran, le président des maires du Var, tente de calmer le jeu. Tout en estimant qu'il est« raisonnable de réduire les horaires des petits bureaux », attention à ne pas supprimer de service, prévient-il. Et, surtout, « il faut discuter avec les élus »,insiste-t-il. Le patron de la Poste jure qu'il le fera.
De son côté, la Commission départementale de présence postale territoriale (CDPPT) va réunir bientôt les maires mécontents. Mais cette instance de médiation ne peut que donner un avis et essayer de trouver des compromis, rappelle son président, Robert Alfonsi. Ce qui ne sera pas simple, car « on sent un durcissement ces derniers temps ». Les Salles ne sont pas près de plier leurs banderoles.
Source: http://www.varmatin.com/article/var/ Publié le vendredi 09 septembre 2011
NB: Il est évident et depuis longtemps que les services de La Poste dans les zones rurales sont menacés par une excessive “rationalisation”; une inquiétude légitime s’empare parfois des élus et des habitants des campagnes qui craignent de devoir renoncer à un service public de qualité et de proximité; mais en politique, reconnaître les conséquences néfastes de l’excessive libéralisation des services publics est devenu un tabou et la plupart des élus ruraux ne s'engage pas suffisamment pour défendre les valeurs de solidarité nationale ainsi que l’exigence de péréquation... malheureusement à terme, c’est le développement économique et social des régions qui sera remis en cause, ainsi que la solidarité nationale et l’égalité des territoires.
 
 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>