Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Royal Mail PLC : Lisbonne espère jusqu'à 580 millions de la cession de la poste...

19 Novembre 2013, 10:35am

Publié par FOcom Poste 06

Le gouvernement portugais a annoncé lundi que le service postal public CTT serait privatisé à un prix allant de 4,10 à 5,52 euros par action. Cette fourchette signifie que Lisbonne lèvera entre 430 millions et 580 millions d'euros via la cession, aussi bien à des investisseurs institutionnels qu'à des petits porteurs, de 70% de CTT. La privatisation de CTT, dont la procédure a été entamée en juillet, fait partie des mesures demandées à Lisbonne par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) en échange du plan d'aide accordé en 2011. "Le prix par action (...) ne sera ni inférieur à 4,10 euros ni supérieur à 5,52 euros", souligne le gouvernement dans un communiqué. La privatisation de CTT, qui devrait intervenir avant la fin de l'année, aura lieu après celle, réussie, de Royal Mail en octobre. De son côté, le fonds d'investissement a mis sur le marché fin juin plus d'un quart du capital de Bpost, principal opérateur belge de services postaux. Au cours de clôture de lundi, l'action Royal Mail a bondi de plus de 68% par rapport à sa mise à prix, qui avait été jugée beaucoup trop basse par l'opposition travailliste et les syndicats. Le titre Bpost a pour sa part gagné près de 11% par rapport au prix qui avait été fixé dans le cadre de son entrée sur le marché. Axel Bugge, Benoit Van Overstraeten pour le service français...

Source : http://www.zonebourse.com/ Publié le 18/11/2013

Nb : Merci l’Europe !

Voir les commentaires

Courrier : les syndicats dénoncent des fermetures de centres de tri...

19 Novembre 2013, 10:12am

Publié par FOcom Poste 06

Les syndicats de La Poste ont dénoncé lundi les fermetures de centres de tri du courrier programmées par la direction de l'entreprise, appelant les agents à une journée de grève et de mobilisation le 12 décembre. Dans un communiqué titré "arrêtons la casse des centres de tri et des emplois", sept organisations syndicales (CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, Unsa et CFTC) affirment que "la stratégie de La Poste (....) conduit à fermer des centres et à menacer de suppression plus de 2.000 emplois". "Cette stratégie nous emmène dans le mur", écrivent les organisations syndicales, réclamant "une négociation nationale et loyale" portant notamment sur le réseau de traitement du courrier. Elles appellent le personnel des plateformes industrielles courrier (PIC) et des centre de tri de courrier (CTC) "à une journée de grève et de mobilisation le jeudi 12 décembre", à une dizaine de jours des fêtes de fin d'année. Selon Gaëlle Differ (SUD), "12 PIC doivent fermer d'ici 2015", sur un peu plus de 40, dont celles de Bobigny, Orly, Saint-Etienne ou encore Amiens. Elle rappelle qu'il y en avait "une centaine" en 2004. Les syndicats réclament, dit-elle, "l'arrêt de la fermeture" de ces centres de tri et "des discussions avec la direction" qui "refuse de présenter son plan pour les années à venir, ce qui est dramatique". La Poste, qui emploie quelque 240.000 personnes, souligne de son côté auprès de l'AFP que son "réseau industriel évolue pour s'adapter aux attentes (des) clients, aux nouveaux produits, aux nouveaux modes de transport et à la baisse du nombre de plis" en chute de 6% en 2013 et de 23% au total depuis 2008. La direction souligne qu'elle investit chaque année "plusieurs dizaines de millions d'euros pour moderniser le traitement du courrier", précisant qu'elle vient notamment d'inaugurer deux nouvelles plateformes dans l'ouest et s'apprête à en construire une autre en Picardie. "Dans le cadre de cette adaptation permanente, d'autres plates-formes sont amenées à être transformées", reconnaît La Poste. Les projets de déménagement, changement ou transfert d'activité, sont annoncés au moins 18 mois avant leur réalisation, précise la direction. Et "il n'y a bien évidemment aucun licenciement".

Source : http://www.lepoint.fr/ & AFP Publié le 18/11/2013

Nb : Comme d’habitude, La Poste évoque la baisse de trafic pour motiver la restructuration mais aussi la suppression de trop d’établissements de tri. En dépit de ces motivations, ces suppressions sont inacceptables d’un point de vue humain mais aussi économique voire écologique. Il est vraiment déplorable qu’un maillage proche des populations soit détruit du fait de mauvaises options stratégiques à longs termes…

Voir les commentaires

INFO : Courrier - PIC/CTC Non à la Casse ! Tous en grève le 12 décembre 2013…

19 Novembre 2013, 09:51am

Publié par FOcom Poste 06

Face à la casse du réseau des PIC/CTC/PIAC et des emplois,  comme indiqué par mail aux Coordonnateurs Courrier, les différentes Organisations Syndicales se sont rencontrées le 30 octobre et téléphoniquement le 15 novembre afin d’échanger leurs positions et préparer les modalités d’une action commune.

 Après échanges, vous trouverez ci-joint [Téléchargé] le communiqué final que nous avons rédigé  appelant les personnels des PIC/CTC  (cadres, agents, techniciens) à se mobiliser par la grève le 12 décembre prochain.

 

Un tract FO est en préparation et un préavis sera déposé au plan national…

Voir les commentaires

INFO: Haute-Normandie - Les postiers de la région du Havre en grève…

13 Novembre 2013, 18:01pm

Publié par FOcom Poste 06

12112013_poste.jpg

m.haute-normandie.france3.fr

Ce mardi 12 novembre la plupart des bureaux de poste de la Pointe de Caux étaient fermés. Les agents étaient mobilisés contre la suppression de postes…

Pour voir la vidéo, cliquez sur le lien :  http://m.haute-normandie.france3.fr/

Voir les commentaires

ARDECHE : des négociations suspendues après un recours illégal aux intérimaires...

13 Novembre 2013, 17:53pm

Publié par FOcom Poste 06

Comme prévu, une quarantaine de salariés de la Poste sont en grève ce mardi au centre de tri de Davézieux. Photo Le DL

Photo Le DL

Comme prévu, une quarantaine de salariés de la Poste sont en grève ce mardi au centre de tri de Davézieux. Des négociations réunissent en ce moment six représentants du personnel (quatre de la CGT et deux de Sud), le directeur de l’établissement Alain Meunier et le directeur des ressources humaines Jean-Michel Crozet. La réunion a été brutalement suspendue ce matin à la demande des délégués syndicaux après 45 minutes de négociation, les esprits s’échauffant au fil des minutes. La cause viendrait de l’utilisation de 19 intérimaires lors du préavis de grève déposé. Ce qui est interdit par la loi. Une inspectrice du travail, sur place pour l’occasion, a décidé de renvoyer chez eux les intérimaires. Quant aux négociations, « il n’y a rien de précis pour le moment », confie Marinette Rulle, représentante syndicale CGT. La réunion a repris en début d’après-midi.

Source : http://www.ledauphine.com/ardeche/   Publié le 12/11/2013

Voir les commentaires

Actualité : Grève à la Poste...

13 Novembre 2013, 09:13am

Publié par FOcom Poste 06

Grève à la Poste...

Les syndicats départementaux  de la poste ;  CFDT, CFTC, CGT, FO, SUD   de la Loire- Atlantique et de la Vendée appellent à la grève. Grève qui débute jeudi 14 novembre (et jusqu'à samedi) pour les conseillers bancaire de l'Enseigne (bureau de poste). Ils manifestent « pour le maintien des emplois, contre une nouvelle réforme de leur organisation de travail, contre la détérioration de leurs conditions de travail, contre la pression hiérarchique, contre les suppressions de poste ».  Vendredi 15 novembre, c'est l'ensemble des personnels exerçant aux guichets des bureaux de poste des deux départements qui sont appelés à la grève contre la fermeture de bureaux, contre la suppression de postes (18 emplois supprimés au deuxième semestre) et pour l'embauche de CDI. Un rassemblement est prévu jeudi au pied de la tour Bretagne à partir de 11 h à Nantes.

Source : http://www.cotedamour.fr/actualites/

Voir les commentaires

INFO: Les inspecteurs du travail vont pouvoir infliger des amendes...

12 Novembre 2013, 09:53am

Publié par FOcom Poste 06

Photo AFP

Photo AFP

de réforme de l'inspection du travail, présenté mercredi en Conseil des ministres, va renforcer les pouvoirs des inspecteurs qui pourront notamment infliger des amendes aux entreprises, mais prévoit aussi une nouvelle organisation du travail décriée par une partie des agents.

Le plan "ministère fort", présenté par le ministre du Travail Michel Sapin, devra passer par la voie législative dans le cadre d'un projet de loi sur la formation professionnelle et la démocratie sociale, attendu début 2014.

A l'heure actuelle, les inspecteurs qui constatent des infractions ne peuvent que recourir à la voie pénale. Or, environ la moitié des procédures sont classées sans suite et celles qui aboutissent requièrent en moyenne deux ans.

Le ministère souhaite donc que les agents puissent aussi imposer des sanctions financières et travaille avec le ministère de la Justice sur ce point. Il envisage également de recourir aux ordonnances pénales (procédures sans audience avec un juge au lieu de trois) pour accélérer les procédures.

Le projet de réforme vise également à élargir les pouvoirs des inspecteurs en matière de blocage de travaux. Aujourd'hui, seuls ceux dans le bâtiment peuvent être interrompus lorsqu'il existe des risques de chutes de hauteur (échaffaudages par exemple) ou des risques chimiques et liés à l'amiante, ce qui donne lieu à entre 6.000 et 10.000 décisions par an. Le ministère souhaite étendre cette capacité à tous les secteurs d'activité et à certains risques comme les risques électriques ou les machines non conformes.

Le projet prévoit également de transformer sur dix ans tous les postes d'agents de contrôle (1.493 agents aux pouvoirs plus limités que les inspecteurs) en postes d'inspecteurs (actuellement au nombre de 743). Un premier plan portant sur la transformation de 540 postes a déjà été lancé qui doit s'achever en 2015.

Alors que certains syndicats s'inquiètent d'une réduction des effectifs, le ministère souligne que "le plan +ministère fort+ ne porte pas en lui même une diminution des effectifs".

Le projet de réforme, lancé dès juillet 2012 et qui devrait être opérationnel au printemps 2014, vise également à modifier "l'organisation collective" de l'inspection du travail.

C'est ce point qui cristallise l'opposition d'une partie des agents et des syndicats, qui craignent d'y perdre leur indépendance, et ont manifesté à plusieurs reprises contre le projet. Le plan prévoit en effet de créer des "Unités de contrôle", regroupant 8 à 12 agents qui devront rendre compte à un responsable désigné parmi eux. Ce projet se heurte à la "culture assez profonde d'autonomie" des inspecteurs, reconnaît-on au ministère, mais vise à donner "une dimension collective" à leur travail.

Le risque d'une perte d'indépendance est un "élément fantasmatique", assure le ministère.

Dans le cadre de cette réforme, le ministère veut aussi limiter le nombre de priorités assignées aux agents (18 en 2013). Outre celles inhérentes à la fonction comme le respect du droit, il prévoit 3 axes principaux en 2014: lutte contre le travail illégal, questions de santé-sécurité et accompagnement des négociations assorties de pénalités, comme l'égalité homme-femme.

Le projet prévoit aussi de créer des sections spécialisées: une unité au niveau régional de 3 à 12 agents chargés de lutter contre le travail illégal, une cellule d'experts sur les risques chimiques et amiante dans les régions et une petite équipe d'une dizaine d'inspecteurs, sorte de "GIGN de l'inspection du travail", pour les opérations d'envergure nationale.

Selon les dernières données disponibles, la France compte 2.236 agents de contrôle pour surveiller 1,82 million d'entreprises, soit un agent pour un peu plus de 8.000 salariés. En 2012, les agents ont effectué plus de 260.000 interventions qui ont débouché sur quelque 7.000 procédures pénales.

Source : http://www.courrier-picard.fr/   Publié le  par Paris (AFP)© 2013

Voir les commentaires

INFO : 52 CDD - le salarié gagne contre La Poste…

11 Novembre 2013, 18:39pm

Publié par FOcom Poste 06

Après 52 contrats à durée déterminée signés avec La Poste entre juin 1995 et décembre 2000, un habitant de Liverdun a obtenu en cassation que son ancienneté soit reconnue depuis le jour de sa première embauche. La cour d’appel de Nancy, le 25 janvier 2012, avait jugé que s’il devait bien être déclaré titulaire d’un CDI, le salarié ne pouvait pas pour autant prétendre au rétablissement d’une telle ancienneté car il n’avait pas été employé de façon ininterrompue mais avait connu des périodes de carence entre deux contrats durant parfois plusieurs mois.

La chambre sociale de la Cour de cassation vient d’annuler cette décision le 6 novembre en observant que, selon la loi, la seule requalification des CDD en CDI donnait le droit à l’intéressé de voir sa carrière reconstituée depuis le jour de sa première embauche.

Source : http://www.republicain-lorrain.fr/

Voir les commentaires

Courrier – Facteur : ta tournée ton emploi !

11 Novembre 2013, 18:28pm

Publié par FOcom Poste 06

Ne laisser pas aux autres le soin de calculer votre charge de travail !

Votre travail et votre santé en dépendent !

[Télécharger]

Courrier – Facteur : ta tournée ton emploi !

Voir les commentaires

Zoom sur le chantier Santé et Sécurité au Travail…

11 Novembre 2013, 18:16pm

Publié par FOcom Poste 06

200 millions d’euros par an, c’est le coût des accidents du travail à La Poste !

Mieux vaut prévenir que guérir. Cette somme doit être consacrée à la prévention !

[Télécharger]

Zoom sur le chantier Santé et Sécurité au Travail…

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>