Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

Complément Poste : 17 février 2014… et de 6

27 Février 2014, 09:40am

Publié par FOcom Poste 06

Rappel :  le Conseil des Prud’hommes de Paris a jugé et condamné, pour la 6ème fois, La Poste à verser la somme de :  418 067, 46 euros à 98 salarié(e)s.

Au travers des six jugements concernant 370 collègues, La Poste est condamnée, à ce jour, à verser un montant s’élevant à 1 673 073 euros. 

Le principe de notre revendication « à travail égal salaire égal» est à nouveau reconnu par une instance de justice. 

En pièce jointe, le communiqué de nos camarade(s) de l’Ile de France, qui assument la logistique devant les instances judiciaires…

Voir les commentaires

Journée d’action du 18 mars, FO s’adresse aux Fédérations...

27 Février 2014, 09:25am

Publié par FOcom Poste 06

Tous ensemble pour l’action unitaire interprofessionnelle du 18 mars ! [télécharger]

Voir les commentaires

La Poste : + 31% c’est le Bénéfice de La Poste / -100 Euros c’est sur la Prime d’Intéressement!

26 Février 2014, 15:07pm

Publié par FOcom Poste 06

Cette prime sera versée le 11 avril 2014.

330 euros bruts soit 303,60 euros net, en fonction de la quotité de travail et du temps de présence des personnels.

[Télécharger]

Voir les commentaires

Le 18 mars contre l’austérité et pour l’emploi...

26 Février 2014, 15:00pm

Publié par FOcom Poste 06

Les organisations FO, CGT, FSU et Solidaires appellent ensemble à faire du 18 mars, dans tout le pays, une journée interprofessionnelle de mobilisation massive pour s’opposer aux mesures d’austérité. FOcom s’associe pleinement à cette mobilisation et déposera un préavis de grève couvrant l’ensemble des personnels d’Orange pour cette journée. A Orange comme ailleurs, la question de l’emploi se pose de manière urgente, tout comme celle des rémunérations, y compris pour les fonctionnaires dont le point d’indice est gelé pour la cinquième année consécutive.

Lire le communiqué commun FO, CGT, FSU et Solidaires.

Voir les commentaires

Le nouveau BRH des Assistants Sociaux, un Texte qui ne vient pas…

26 Février 2014, 14:38pm

Publié par FOcom Poste 06

FO s’interroge sur la non-parution de ce nouveau BRH…

Mais pourquoi La Poste rédigerait un nouveau texte puisque le travail de terrain s’accomplit normalement au quotidien?

Pourtant, la surcharge de travail actuelle génère des risques professionnels pour les AS…

 

Télécharger le fichier

Télécharger le fichier

Voir les commentaires

Le nouveau plan stratégique de La Poste mise sur une offre de services à caractère social

26 Février 2014, 12:33pm

Publié par FOcom Poste 06

La diminution de l'activité postale amène La Poste à envisager de plus en plus, au-delà des expérimentations actuelles, une diversification de ses activités qui passerait notamment par une offre de prévention auprès des personnes âgées. Le groupe La Poste a en effet publié, le 20 février 2014, ses résultats 2013. Ceux-ci affichent certes un résultat net part du groupe de 627 millions d'euros, en hausse de 31% par rapport à 2012. Un résultat flatteur, mais largement artificiel - comme le reconnaît d'ailleurs la présentation de La Poste - puisqu'il est dû essentiellement aux effets du Cice (crédit d'impôt compétitivité emploi). Principal employeur privé avec environ 263.000 salariés, le groupe La Poste est aussi le premier bénéficiaire du Cice, théoriquement supposé encourager les entreprises industrielles confrontées à la concurrence internationale... Sans ce crédit d'impôt, le résultat net 2013 serait non pas en hausse de 31%, mais en baisse de 42%...

Prospecter de nouveaux territoires

Face au recul continu de l'activité courrier (13 milliards d'objets distribués en 2013 contre 18 milliards en 2008, et 9 milliards prévus en 2020), le groupe La Poste cherche à diversifier ses activités. Le communiqué du 20 février 2014 présentant les résultats 2013 indique ainsi que cette diversification s'appuiera "sur les innovations, la transformation numérique et la conquête de nouveaux territoires en plein essor". Elle passe par un nouveau plan stratégique, intitulé "La Poste 2020 : conquérir l'avenir" et présenté par Philippe Wahl, le président-directeur général du groupe, au conseil d'administration du 28 janvier 2014. Ce nouveau plan s'appuie notamment sur "une démarche participative avec 150.000 postiers et les associations d’élus et de consommateurs, des conférences citoyennes avec les Français", menés durant le premier semestre 2013.
Ce nouveau plan contient bien sûr des éléments en lien avec l'activité première de La Poste, comme l'accélération de sa transformation numérique ou l'ambition de devenir le leader européen de la livraison de colis aux particuliers. Mais il prévoit aussi la "conquête de nouveaux territoires".

Les postiers, nouveaux anges gardiens...

Trois de ces nouveaux territoires concernent très directement le domaine social. Il s'agit en l'occurrence de l'économie sociale et solidaire, des services liés à l'habitat connecté et de l'assistance aux personnes âgées fragiles et/ou isolées. Sur ce dernier point, il s'agirait de profiter du maillage très fin du territoire assuré par les postiers pour proposer différents services aux financeurs du maintien à domicile (Etat, départements, caisses de retraite...) : passages réguliers pour s'assurer de l'absence de problèmes, portage de courses, livraison de médicaments, aide à certaines démarches...
En matière d'habitat connecté, il s'agirait de proposer "un bouquet complet et innovant de services, destinés au grand public, qui engloberait aussi bien la protection du domicile et de la personne que la maîtrise des consommations énergétiques ou la télésanté".
Ces différentes diversifications ont déjà été évoquées à plusieurs reprises et font ou ont fait - pour la plupart - l'objet d'expérimentations (voir nos articles ci-contre). Mais Philippe Wahl, nommé PDG en septembre dernier, entend désormais aller vite et "engager, dès 2014, une transformation profonde du groupe". 

Jean-Noël Escudié / PCA

Source : http://www.localtis.info/  Publié le mardi 25 février 2014

Nb : Et une activité de plus... Une !

Voir les commentaires

La Poste va mettre un coup de frein aux embauches en 2015…

20 Février 2014, 16:12pm

Publié par FOcom Poste 06

Le groupe emploie actuellement 240.000 personnes et s'est engagé à créer 5.000 emplois en 2012 , 2013 et 2014. Il va réduire la cadence en 2015.

Coup de frein aux embauches à La Poste: le groupe, qui s'était engagé à 5.000 recrutements par an en 2012, 2013 et 2014, ne "prendra pas le même engagement pour 2015", a prévenu mercredi 5 février son président, Philippe Wahl, lors d'une audition devant les députés.

La Poste, qui emploie actuellement 240.000 personnes, "s'est engagée à créer 5.000 emplois en 2012 , 2013 et 2014. Nos engagements seront tenus, ils ont été tenus en 2012 et 2013", a déclaré Philippe Wahl qui était auditionné par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

"En 2014, le développement spontané des métiers n'exigeait pas 5.000 recrutements mais j'ai décidé de respecter quand même cet engagement, même si cela va se traduire par une baisse du résultat d'exploitation. Mais je ne prendrai pas le même engagement pour 2015", a-t-il prévenu.

Jusqu'à 15.000 recrutements sur 3 ans

Le précédent patron de La Poste, Jean-Paul Bailly, avait décidé de faire passer de 10.000 à 15.000 les recrutements prévus pour la période 2012-2014, pour tenir compte des recommandations du rapport de l'ancien secrétaire général de la CFDT Jean Kaspar, mandaté après le suicide de deux cadres début 2012.

"Au moins, c'est clair!", a réagi dans la foulée Régis Blanchot, élu SUD-PTT au conseil d'administration, dont la fédération tenait une conférence de presse mercredi matin.

Il a rappelé que les 15.000 recrutements sur trois ans "ne compensent déjà pas" les départs au sein du groupe La Poste, et qu'en 2012, 4.817 postes ont été supprimés malgré les recrutements, a-t-il souligné à l'AFP. Selon le syndicaliste, Philippe Wahl était "resté très discret" sur l'emploi lors de la présentation, fin janvier, du plan stratégique à horizon 2020, disant simplement "qu'il fallait mettre en adéquation les effectifs avec l'activité. Là, il est plus précis et il n'annonce pas de choses très bonnes pour l'avenir", a ajouté Régis Blanchot.

Pacte social

Lors de son audition, Philippe Wahl est revenu également sur le Pacte social, au sujet duquel le groupe doit entamer des discussions avec les organisations syndicales d'ici la fin du premier semestre. Il s'inscrit dans le cadre du plan stratégique 2020 qui doit profondément transformer le modèle économique de l'entreprise et ses métiers.

"Avec le Pacte social, nous offrons aux organisations syndicales une négociation sur la formation, la mobilité interne, un dialogue stratégique. Il faut qu'elles s'associent à ce travail, si nous voulons transformer tous les métiers (du groupe), il va falloir former les postiers. La formation sera une ardente obligation du plan stratégique", a-t-il résumé.

"La totalité de nos facteurs seront capables d'exercer de nouveaux métiers, ils l'ont déjà été dans le passé. Par exemple, on a été capable de vendre jusqu'à 1 million de téléphones mobiles, un vrai succès grâce à la formation", selon lui.

"Les facteurs sont prêts à cela, ils ont compris ce que voulait dire la baisse du courrier, ils le mesurent tous les jours. Ils sont les premiers à sentir le déclin du courrier, cela s'appelle le poids de la sacoche", et cette baisse des volumes du courrier est responsable d'"une grande partie de leur crise d'identité et de leur mal-être", a jugé le président de La Poste.

Source : http://www.challenges.fr/entreprise/ avec AFP

Voir les commentaires

Complément Poste : La Poste encore condamnée à payer 418 067,46 euros à 98 salariés !

20 Février 2014, 15:52pm

Publié par FOcom Poste 06

Le jugement prononcé le 18 février par le Conseil des Prud’hommes de Paris concerne 98 salariés.

Ce jugement condamne La Poste pour non-respect du principe ‘’à travail égal salaire égal’’. De ce fait elle devra verser 418 067,46 euros à ces collègues.

6ème condamnation qui n’a pas l’air d’émouvoir plus que cela nos dirigeants. La Cour de Cassation, dans ses arrêts de février 2009 et février 2013, a confirmé par deux fois la position défendue par FO COM : La Poste ne justifie d’aucune raison objective le fait que les salariées/salariés perçoivent un complément poste inférieur à celui de collègues de même grade/fonction ! 6 condamnations concernant 370 collègues et pour un montant de 1 673 073 euros…

Pour FO Com, il ne s’agit pas d’un jeu. C’est de l’égalité des droits dont il est question : ‘’à niveau de fonction égal, complément poste égal’’ et aussi une question de pouvoir d’achat ! En attendant, plus de 4 000 salariés ont déposé, avec FORCE OUVRIERE, un dossier devant le Conseil des Prud’Hommes de Paris.

Voir les commentaires

La Poste : une stratégie en poupées russes...

20 Février 2014, 15:41pm

Publié par FOcom Poste 06

• la teneur du contrat 2014-2016 Les grandes lignes du plan stratégique 2014-2020 de La Poste ont été rendues publiques le 28 janvier. Pour la fédération FO de la communication, ces éléments sont loin de lever les incertitudes et les inquiétudes qui se sont amplifiées au fil des phases préparatoires. Certes, les informations présentées ce jour confirment la situation financière difficile dans laquelle se trouve La Poste : baisse continue des volumes du courrier, concurrence exacerbée dans le domaine du colis, niveau bas des taux d’intérêts qui pénalise les placements de La Banque Postale.

• Au moment où La poste vient de signer le contrat de présence postale territoriale avec l'État et l'Association des Maires de France, on est en droit de se poser un certain nombre de questions. Face aux mutations technologiques et à la crise économique, la direction de La Poste admet que le « modèle » tant vanté jusqu’à présent est dépassé et que l’organisation même de l’entreprise est à revoir. Ce constat, FO Com l’exprime depuis longtemps, comme les pistes de relèvement qui s’imposent. De leur côté, les dirigeants ont-ils trouvé les bons remèdes sur la base de leur diagnostic ?

Or, si la présentation du plan stratégique s’efforce de tracer une « vision » et des objectifs de résultats (qui nous paraissent pour le moins optimistes), elle reste allusive sur les choix et les transformations qui, inévitablement, vont toucher le quotidien du personnel : restructurations, mobilités, suppressions d’emplois… Il est étonnant d’exposer un projet qui se veut mobilisateur tout en différant de deux à six mois les annonces les plus attendues, y compris la trajectoire financière.

Les échéances électorales du printemps inciteraient-elles à la prudence ? Ce plan gigogne, incomplet et à développement progressif, n’est pas à la hauteur de ce que le personnel attend aujourd’hui : sécurité, sens et espoir. Cette période difficile ne pourra être surmontée qu’en répondant à cette attente. Le gouvernement devra lui aussi tenir compte de ces impératifs, sachant qu'Arnaud Montebourg a déclaré au Premier Ministre qu’à La Poste, « nous allons droit vers des décisions fortes ». Il est grand temps de dire lesquelles, de dire la vérité aux postiers.

Source : Miroir social Publié le 07/02/2014

Voir les commentaires

Communiqué de Presse : Résultats 2013 de La Poste : le CICE déforme la réalité...

20 Février 2014, 15:24pm

Publié par FOcom Poste 06

Les résultats financiers de La Poste pour l’année 2013 viennent d’être rendus publics. Ils sont placés sous le signe du paradoxe et de l’inquiétude.

Le paradoxe réside dans les chiffres. Comment établir une cohérence entre le repli de -5,6% du résultat d’exploitation et la progression fulgurante de +31% du bénéfice ? Elle s’explique tout simplement par l’injection du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), à hauteur de 297 millions d’euros. Sans ce « produit dopant » les résultats nets seraient pratiquement divisés par deux !

Dès lors l’état des lieux réel de La Poste fait plus songer à une rupture qu’à une inflexion. Si les résultats d’exploitation des activités bancaires (+4 ,1%) et du colis-express (+14%), témoignent d’un incontestable dynamisme, ils sont loin de compenser le décrochage confirmé du courrier (-31%).

D’autant que deux signaux inquiétants rappellent à l’ordre. D’une part la trésorerie de La Poste passe dans le rouge, contraignant l’entreprise à recourir à l’endettement afin de s’acquitter des dividendes dus à l’Etat et à la CDC (171 millions). D’autre part, et pour la première fois, le courrier proprement dit, celui de « la poste aux lettres », ne couvre plus les coûts liées au service universel (distribution dans toute la France 6 jours sur 7). Pente qui conduirait, si l’Etat reste inerte, à un déficit abyssal.

C’est dans cette passe difficile que les postiers sont exhortés à se mobiliser sous la bannière du plan stratégique 2014-2020. La fédération FO COM le réaffirme : leur bonne volonté, leur attachement au service public ainsi que leurs capacités d’adaptation ne sont plus à démontrer : deux réformes statutaires, trois directives européennes de libéralisation, des organigrammes en mutation permanente, la métiérisation, une pression au quotidien… Sans oublier 90 000 emplois effacés en 11 ans. Même si un regain momentané de recrutements se manifeste, ce sont tout de même 7 561 postes qui ont été supprimés depuis 2012.

Comment partir « à la conquête » de l’avenir, comme le proclament les dirigeants, avec des troupes amoindries ? Et prévenues que la « frugalité » salariale les attend, sans oublier les annonces non détaillées de vastes réorganisations. L’inquiétude s’installe.

S’agissant de la politique salariale, Force Ouvrière rappelle que le montant du CICE est aussi fonction du nombre de postiers. Il serait choquant que ceux-ci n’obtiennent pas leur part du surcroît de bénéfice obtenu en 2013. Il serait injuste que les revenus des actionnaires s’élèvent alors que stagneraient ceux des salariés. C’est pourquoi FO COM demande que la nouvelle donne relative aux bénéfices de 2013 soit prise en compte dans le cadre des discussions en cours sur les rémunérations.

FO COM réclame aussi un moratoire sur les dividendes versés à l’Etat et à la CDC : la modération actionnariale s’impose, pas la disette salariale.

Dans cette période critique les postières et les postiers sont en droit d’exiger des dirigeants la plus grande transparence sur la mise en œuvre des choix stratégiques. Ils attendent aussi que leur rémunération soit à la hauteur de leurs efforts.

Paris, le 20 février 2014

Le Secrétaire Général

Jacques DUMANS

Voir les commentaires