Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

L’AMF, La Poste et l’État signent le troisième contrat de présence postale

14 Janvier 2017, 12:01pm

Publié par FOcom Poste 06

Le contrat de présence postale pour 2017-2019 a été officiellement signé hier, au siège du groupe La Poste, par les ministres de l’Aménagement du territoire et de l’Industrie, Jean-Michel Baylet et Christophe Sirugue, le patron de La Poste, Philippe Whal, et le président de l’AMF, François Baroin.

Ce contrat, fruit d’âpres négociations (lire l’interview d’André Laignel dans Maire info du 14 décembre 2016), a permis de « préserver le dialogue territorial », écrivait hier l’AMF dans un communiqué. En effet, un premier texte avait été rejeté par les instances de l’AMF, avant que plusieurs avancées permettent à l’association d’accepter de signer.
Au chapitre des avancées, il faut noter l’augmentation du fonds de péréquation, qui passera de 170 à 174 millions d’euros par an et la prise en compte de la situation des communes nouvelles. Aspect particulièrement important pour les maires dans les zones rurales notamment, l’accord prévoit le maintien de l’accord préalable du maire pour toute transformation d’un bureau de poste. L’AMF précise dans son communiqué que « pour les DOM, pour les communes rurales, pour les quartiers prioritaires en politique de la ville, pour les communes nouvelles et pour celles qui n’ont qu’un seul bureau de poste, l’accord préalable du maire est requis pour les bureaux susceptibles d’être transformés en agences postales communales ou intercommunales ou en relais poste chez un commerçant. Pour les autres communes, situées en zone urbaine, il est prévu que le maire soit obligatoirement consulté sur le projet envisagé. L’AMF a obtenu que l’opposition du maire oblige La Poste à proposer un second projet de maillage postal. »
Une clause de revoyure, également demandée par l’AMF, a été acceptée et permettra, à mi-contrat, de faire le bilan de la mise en œuvre de ces dispositions.
Du côté de l’État, les ministres concernés se sont « félicités » de cette signature, estimant que ce contrat « renforce la mission d’aménagement du territoire confiée à La Poste » et « fixe des objectifs ambitieux pour améliorer l’accessibilité en tenant compte de la diversité des territoires et des populations ». La hausse du fonds de péréquation « permettra notamment de pérenniser le financement des 500 maisons de services au public accueillies dans les bureaux de poste », ajoute le communiqué ministériel.
F.L.
Source : Maire Info

Voir les commentaires

La Poste: des "avancées" mais insuffisantes !

14 Janvier 2017, 11:42am

Publié par FOcom Poste 06

La CGT, premier syndicat au sein de La Poste, a salué vendredi des "avancées" de la direction dans les négociations pour l'amélioration des conditions de travail des facteurs, tout en les jugeant insuffisantes, dans un communiqué.

Les négociations démarrées à l'automne dans un contexte pesant pour le groupe postal, avec la médiatisation de plusieurs cas de souffrance au travail, dont des suicides, se sont terminées jeudi, avec de nouvelles propositions de la direction.

La Poste a notamment proposé l'embauche de 3.000 CDI à temps complet en 2017, soit le double de ce qui avait été initialement annoncé, des promotions nouvelles et des garanties sur la "sécabilité" (lorsqu'un facteur se voit attribuer un secteur supplémentaire, en plus de sa tournée), qui serait désormais limitée à 30 jours par an par agent.

"Enfin des avancées !" a réagi la CGT. Le syndicat juge cependant "nécessaire que le texte évolue encore sur de nombreux aspects", comme l'arrêt de toute forme de flexibilité, la réduction du temps de travail à 32 heures hebdomadaires et l'ouverture de négociations sur l'ensemble des branches et des entreprises du groupe La Poste.

Les autres syndicats représentatifs au sein du groupe postal avaient réagi diversement aux annonces de jeudi soir. SUD-PTT, 3e syndicat, a dénoncé des avancées "homéopathiques" et un texte qui "occulte la crise sociale". La CFDT, 2e syndicat, a salué en revanche "un geste fort de l'entreprise" et "des évolutions positives". Force ouvrière a relevé pour sa part "un pas de fait en matière d'embauches", mais "attend encore des avancées sur le cas des conditions de travail".

Un nouveau texte sera transmis aux syndicats en début de semaine prochaine, avant une ultime séance de relecture le 23 janvier. La CGT et SUD pourraient faire valoir leur droit d'opposition, uniquement si la représentativité au sein de la branche courrier, dans laquelle ils totalisent 50%, était retenue. Au sein du groupe, ils n'atteignent que 49%.

13/01/2017 -  AFP & Le Point

Voir les commentaires

Courrier/Distribution – Négociation distribution dernière ligne droite !

14 Janvier 2017, 10:59am

Publié par FOcom Poste 06

Déclaration de FO à la plénière conclusive sur le projet d’accord


Nous voilà au terme de ces négociations lancées le 26 octobre en présence de Madame Sylvie François et de M. Philippe Dorge. Celles-ci sont intervenues après une nouvelle crise sanitaire à La Poste, crise fortement médiatisée.
Comme à son habitude, Force Ouvrière est entrée dans le combat pour l’amélioration des conditions de travail avec conviction et pugnacité. Toutes les revendications de Force Ouvrière sont légitimes, elles doivent toutes être prises en compte !
Elles permettraient le retour d’un climat social sain, une amélioration notoire des conditions de travail, le retour de la confiance indispensable à la bonne marche de l’entreprise . De plus , ces éléments mettraient fin à un absentéisme extrêmement important.

[Télécharger

Courrier/Distribution – Négociation distribution dernière ligne droite !

Voir les commentaires

Négociation conditions de travail : La Poste recule déjà !

10 Janvier 2017, 23:56pm

Publié par FOcom Poste 06

Alors qu’en fin de semaine dernière, suite aux rencontres de FO et de la Direction, des propositions étaient faites par La Poste pour répondre aux revendications de FO Com… (voir la brève du 5 janvier) aujourd’hui certaines sont déjà oubliées…
Dans la dernière version de l’accord parvenue ce jour est finalement réintroduit la sécabilité programmée et saisonnière « limitée » à un maximum de 10 semaines dites « faibles » et sont rajoutés 15 jours pour la sécabilité complémentaire. On est déjà bien loin de la proposition précédente de La Poste de 25 jours de sécabilité supplémentaires, toute forme confondue, par an et par agent.

 
 

Voir les commentaires

Social : Condamnée après une série de braquages au Havre, La Poste se pourvoit en cassation

7 Janvier 2017, 10:38am

Publié par FOcom Poste 06

SOCIAL. Alors que la cour d’appel de Rouen a confirmé la condamnation de la direction régionale de La Poste, cette dernière se pourvoit en cassation.

« On reste optimistes. Si le jugement n’est pas cassé, il fera jurisprudence à l’échelle nationale. Reste à savoir si le pourvoi est recevable ou si La Poste joue l’usure. » Les quinze salariés de plusieurs bureaux de poste du Havre devront donc encore patienter. Le temps que la cour de cassation se prononce sur le jugement en appel prononcé le 18 octobre 2016 et confirmant la condamnation de la direction régionale de La Poste Réseau Haute-Normandie au versement de dommages et intérêts pour manquement à son obligation de sécurité durant la vague de braquages commis en 2012.

Entre février et novembre 2012, onze attaques étaient commises. Rapidement, représentants du personnel et membres du CHSCT (comité hygiène sécurité et conditions de travail) demanderont du personnel supplémentaire, notamment des agents de sécurité sur chaque bureau. Mais ce n’est qu’au lendemain de la dixième attaque, le 30 octobre, au bureau du 45 rue Gustave-Brindeau, qu’elle les accordera.

Un délai trop long constituant une faute aux yeux des juges du conseil de Prud’hommes du Havre condamnant le 10 avril 2015 la société à verser 4 500 € à chaque salarié plaignant.

« La direction avait failli à ses obligations de sécurité dans la mesure où elle a tardé à les mettre en œuvre, insiste Éric Morizot, secrétaire adjoint du syndicat SUD PTT de Haute-Normandie. Les agents de sécurité n’avaient été affectés que sous la pression du personnel des 24 bureaux de la zone qui avaient exercé leur droit de retrait. »

Le 18 octobre dernier, la cour d’appel de Rouen confirmait cette condamnation soulignant que La Poste « avait méconnu à son obligation de sécurité lui imposant de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés ». En revanche, elle condamnait l’entreprise à ne verser que 1 500 € par plaignant au titre des dommages et intérêts.

Si pour l’heure, Éric Morizot n’a pas le pourvoi en main, son dépôt, dans le délai de deux mois suivant le délibéré de la cour d’appel, a bel et bien été confirmé par la plus haute juridiction judiciaire. « La direction de La Poste en fait une question de principe. Déjà, les dommages et intérêts avaient été largement revus à la baisse. On pensait en rester là après que la justice avait fait la part des choses. Malgré cette diminution des dommages et intérêts, nous étions satisfaits du jugement. La cour d’appel avait effectivement souligné le manque d’effectifs. Ce que n’avait pas fait le conseil de Prud’hommes. »

CHRISTOPHE FREBOU

Source : http://www.paris-normandie.fr/ du 3 janvier 2016

Voir les commentaires

Réseau : MCU2 Trop tôt, trop vite !

7 Janvier 2017, 10:22am

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

Banque postale : Champagne pour les uns... rien pour les autres !

7 Janvier 2017, 10:16am

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

ACCORD CONDITIONS DE TRAVAIL AU COURRIER

6 Janvier 2017, 10:51am

Publié par FOcom Poste 06

FO ne lâche rien!

Le 4 et 5 janvier 2016, FO et la Direction de La Poste se sont de nouveau rencontrés. Objectif : continuer les négociations sur le projet d’accord dédié aux conditions de travail des facteurs (trices) et des encadrants.
FO Com a réaffirmé ses revendications incontournables et a indiqué que les dernières propositions présentées par La Poste n’amélioraient en rien les conditions de travail des agents mais au contraire les aggravaient !!!
Pire, la Direction utilise la crise sociale actuelle avec ses conséquences dramatiques pour tenter d’obtenir la signature de syndicats à propos d’un accord sur les futurs métiers des facteurs( trices). C’est inadmissible ! Pour FO, le sujet des nouveaux métiers ne pourra être traité que lorsque les conditions de travail actuelles des agents redeviendront acceptables.
FO a réaffirmé ses revendications, La Poste en a pris note et fait des propositions.
Pour FO, la charge de travail doit être évaluée de façon réaliste grâce à un suivi personnalisé de chaque tournée et de chaque position de travail. Cela donnera une vision claire des moyens nécessaires pour effectuer les taches. 

La Poste propose un bilan des réorganisations mises en place en 2016 à la demande soit des Directeur d’Etablissement soit des organisations syndicales de l’accord. Cela permettrait d’évaluer la charge réelle de travail.
Pour FO, les normes et les cadences doivent impérativement être révisées et La Poste doit en finir avec la pré-quantification de l’activité actuellement pratiquée ; cette technique est une source de souffrance majeure.
La Poste propose l’ouverture d’un chantier normes et cadences en mars 2017 et seules les organisations syndicales signataires pourront y participer.
Pour FO, il faut que la direction de La Poste cesse de prétexter la baisse « programmée » du trafic du courrier de façon systématique pour augmenter la productivité (suppression d’emploi et surcharge de travail). Ce temps dégagé permettrait d’intégrer les nouveaux services et de gérer les pics d’activité.
La Poste propose qu’il n’y ait plus d’anticipation de la baisse du trafic du courrier pour toutes les réorganisations à venir. Mais les organisations permettront l’ajustement des volumes soit par une durée hebdomadaire évolutive soit par des ré-ajustements.
FO demande l’arrêt de la sécabilité. C’est une méthode inadaptée pour gérer les vacances et les absences prévisibles des agents.
La Poste propose 25 jours de sécabilité supplémentaires, toute forme confondue, par an et par agent. Les absences prévisibles seront comblées par les moyens de remplacement internes à l’établissement.
Pour FO, les encadrants de proximité doivent etre reconnus et obtenir le III.2
La Poste maintient le III.1 comme grade d’entrée dans la fonction mais s’engage à passer les encadrants de proximité en III.2.
Des milliers de postières et de postiers sont au bord de la rupture. L’heure n’est plus aux accords au rabais… Il en va de l’avenir de ces femmes et de ces hommes qui sont depuis longtemps au service de la population avec un vrai professionnalisme et le sens du service rendu.
Si la Direction ne prend pas aujourd’hui les bonnes mesures, elle rendra les conditions de travail invivables pour l’ensemble des collègues travaillant à la distribution. A terme, cela aura pour conséquence la disparition définitive du modèle social que La Poste ne cesse pourtant de mettre en avant.
FO n’acceptera jamais que les agents, qu’ils soient du plus petit village à la plus grande ville, ne soient pas traités humainement. FO sera intransigeant.

 
 

Voir les commentaires

FoCom 06 et son équipe vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2017 !

2 Janvier 2017, 17:34pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

<< < 1 2