Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Les dirigeants de La Poste font leur tournée en BMW

24 Août 2009, 22:13pm

Publié par FOcom Poste 06

Gérald Andrieu - Marianne | Jeudi 20 Août 2009 à 07:01

 

Les cadres «stratégiques» de La Poste peuvent désormais disposer de BMW série 5 en guise de véhicules de fonction. Voilà une fine idée à l’heure où les employés craignent pour leur avenir…

   

 

La BMW série 5 : « Des moments de pur bonheur »?

La Lettre de L’Expansion avait évoqué l’affaire laconiquement mi-juillet. Trop confidentielle,

sans doute, pour que l’information soit reprise. Et pourtant, elle a de quoi choquer : 30 directeurs se de La Poste pavaneraient désormais au volant d’une BMW. Montant de la facture : 900 000 euros.

 

Du côté de la direction de La Poste, on dément catégoriquement le chiffre de 30 BMW. Mais on peine à se montrer précis. On explique par exemple que « 4 ou 5 cadres stratégiques » sur les quelque « 80 personnes » qui peuvent y prétendre, auraient opté pour la belle Allemande (une série

5 - 2.0 L ) plutôt que pour une Citroën C5, une Peugeot 607 ou une Renault Laguna également disponibles dans le catalogue. On dément aussi le montant de la facture avancée par La Lettre de l’Expansion. Pour autant, on se refuse à avancer le moindre chiffre, expliquant que se plonger dans les comptes de La Poste pour exhumer ce montant est très compliqué. En tout cas, plus compliqué que se plonger dans les recettes et dépenses d’un père de famille. Et que de toute façon, mois d’août oblige, personne ne pourra fournir cette information. Malgré tout, on l’assure : La Poste a eu droit à « un prix » !

« BMW est une entreprise européenne ! »

En  revanche,  la  direction de  l’opérateur postal est  capable  d’avancer un chiffre :  « 149 g  de CO2/km » ! « Dans la gamme, explique-t-on fièrement, c’est celle qui émet le moins de CO2. » L’argument écologique pour expliquer l’entrée des série 5 dans le catalogue, c’est aussi celui avancé par Patrick Widloecher, conseiller du Président de La Poste pour le Développement responsable et la Déontologie et auteur notamment de  Comment se déplacer sans polluer . « En son nom personnel », il a décidé de réagir sur « le blog CFDT de la télévente » relayant l’information de La Lettre de l’Expansion : « L'inscription des BMW au catalogue des voitures de fonction de La Poste est la conséquence du fait que dans la catégorie des berlines, elles font partie des voitures les moins polluantes : 177 g de CO2 au km contre, par exemple, plus de 220 g pour les Renault type Espace ou Velsatis. » 149 g/km ? 177 g/km ? A la direction de La Poste personne n'est d’accord sur le taux d’émission de la berline. On comprend un petit mieux pourquoi la société a du mal à parler chiffres : ça n’a pas l’air d’être son truc...

Patrick Widloecher ne se contente pas de disserter sur les vertus écologiques de la série 5. Il prend aussi les devants en répondant à ceux qui auraient la mauvaise idée de reprocher à La Poste de ne pas  « acheter  français » :  « BMW est  une  entreprise  européenne »,  écrit-il  avant  de  servir  un argumentaire implacable : « De toutes les façons, le siège social des marques automobiles ne veut plus rien dire. Des Renault vendues en France sont fabriquées en Roumanie ou en République Tchèque, voir au-delà des frontières de l'Europe. La japonaise Toyota Yaris est fabriquée à Onaing près de Valenciennes, etc. »

 « On dirait que pour la direction, nous sommes déjà une Société anonyme ! »
Services publics: La Poste et le désert français La Poste : changement de statut ou de société ? La Poste est et restera publique, qu'ils disaient...

 Mais au-delà de la nationalité du constructeur, au-delà même du prix de ce modèle (à partir de 38 000 euros, prix public ), il y a la marque BMW et toute la symbolique qui l’entoure. Et dans une période pour le moins troublée comme celle que traverse La Poste, la symbolique a toute son importance. C’est même une question de décence. C’est en tout cas l’avis de Michel Pesnel, secrétaire général adjoint de FO - Communication, qui a eu le bonheur d’apercevoir une des nouvelles voitures de fonction « noire, intérieur cuir » : « Je ne saurais dire s’il s’agit d’une provocation ou d’une gaffe mais ça montre, en tout cas, une perte du sens des réalités. On dirait que pour une partie de la direction, nous sommes déjà une Société anonyme ! » Et pour l’homme de rappeler toutes les inquiétudes que suscite très justement le projet de changement de statut de La Poste.  À  quoi  ressemblera  la  structure  du  capitale  de  « La  Poste  nouvelle  génération » ? Conservera-t-elle toutes ses missions de service public ?

 Le responsable syndical raconte aussi le quotidien de ses collègues qui, avant même la privatisation de l’opérateur, ne semble pas aussi confortable et sécurisant qu’un voyage à bord d’une berline allemande : « L’heure est à la rigueur : on ne remplacera qu’un départ à la retraite sur cinq. Au moment où le chômage explose, on peut s’interroger sur l’opportunité d’une telle décision… » Michel Pesnel ne manque pas non plus d’exemples pour prouver, qu’en matière de véhicules de fonction, tout le monde est loin d’être logé à la même enseigne : « Jean-Paul Bailly (le président du groupe La Poste, ndlr) se veut l’homme du dialogue social — ce qui n’est pas vrai — et le héros du Développement durable. Du coup, il y a eu des consignes visant à ne plus acheter de véhicules avec climatisation.  Quant  aux  conseillers  financiers,  ils  sont  quelques-uns  à  devoir  partager  leur véhicule ! » Finalement, elle est peut-être là la solution pour évacuer la polémique : imposer le co- voiturage aux heureux détenteurs de BMW.

 

(Source : www.marianne2.fr)

Commenter cet article