Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Comme partout, l’effet PPDC: des kilomètres durs à avaler pour les facteurs

18 Janvier 2011, 08:32am

Publié par FOcom Poste 06

A partir d’aujourd’hui, les facteurs autour du Puy-en-Velay vont passer plus de temps en voiture, ce qui est loin de les réjouir.

La PPDC de Taulhac (Plate-forme de préparation et de distribution du courrier) ouvre ses portes ce matin.

Près de cent trente postiers y seront réunis pour distribuer et collecter le courrier, six jours sur sept, dans un rayon de trente à quarante kilomètres autour de la cité ponote, et pour alimenter les centres courriers du département. Une réorganisation sur un site industriel qui va modifier les habitudes des professionnels et pourrait entraîner quelques changements dans la distribution du courrier.

Dorénavant, la majorité des facteurs se rendront, le matin, avec leur véhicule personnel à la PPDC pour préparer leur tournée, avant de partir avec la voiture jaune distribuer le courrier sur leur zone. Mission accomplie, ils ramèneront la voiture pour reprendre la leur et rentrer chez eux. Bilan : davantage de kilomètres et des frais de sandwiches en perspective !

« Le temps de déplacement n’est pas compris dans le temps de travail. On veut nous apprendre à « éco-conduire ». La vérité, c’est qu’il va falloir appuyer sur le champignon. Et le samedi après-midi aussi, nous devrons ramener les voitures à la plate-forme. Ça, on nous l’a bien précisé », explique un facteur du Monastier-sur-Gazeille. Des trajets en plus donc, quelle que soit la météo sur le plateau.

Pour autant, cette organisation ne devrait pas poser de problèmes selon Philippe Delanos, chef d’établissement : « Tous les jours, en hiver, le courrier arrivait dans les centres de distribution. Alors, je ne vois pas pourquoi les facteurs ne pourraient pas venir à Taulhac. D’accord, ça génère un peu plus de déplacements pour les facteurs, mais c’est pris en compte dans l’accompagnement social qui permet de compenser sous forme d’argent. De plus, on valorise les compétences et les carrières. On offre des promotions à 20 % des facteurs, et on prend en compte les gardes d’enfants ».

Des explications qui font bondir à la CGT : « Une prime de quelques centaines d’euros, en tout est pour tout, ne paiera que quelques mois de gasoil. Quant à la garde d’enfant, elle n’est pas prise en charge : allez trouver une nounou à 6 h 30 ! Pour beaucoup, il ne sera plus possible de manger à midi. On pense qu’il va y avoir des aléas dus au manque de personnel et à la météo », assure Michèle Chaumet, de la CGT PTT 43.

A moyen terme, ce changement pourrait aussi modifier l’image du facteur : « Les tournées ont beaucoup changé. Avant les facteurs habitaient sur leur secteur, ils étaient près des gens. Ils apportaient de la pharmacie et de l’argent. Ça va faire moins de monde dans les campagnes », remarque-t-on au Monastier.

D’âpres négociations

Pour cette réorganisation, La Poste a dû obtenir l’aval des syndicats. « Le dialogue social au sein de l’établissement a été conduit tout au long de l’année, donnant lieu à plus de quarante réunions. L’objectif était d’arriver à un projet d’accompagnement social. On l’a signé avec quatre des six organisations syndicales représentatives », précise Philippe Delanos, en oubliant de préciser que la CGT, représentant 60 % des personnels ne l’a pas signé. Du côté de Force ouvrière, on a signé à contrecœur : « Ce n’est pas la panacée, on n’a pas pu obtenir plus. On a signé afin d’avoir le maximum d’indemnisation pour compenser les trajets et la fatigue supplémentaire. L’idéal aurait été le remisage des voitures jaunes à domicile, mais La Poste n’a pas accepté. Sans doute, parce qu’elle préfère que ce soient les facteurs qui payent le gasoil », explique Séverine Rigoux, secrétaire FO Com.

Christophe TEYSSIER (Source LeProgres.fr publié le 17.01.2011)

Commenter cet article