Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

INFO : Besancenot - «recruteur, je serais un enfoiré»

11 Septembre 2012, 07:36am

Publié par FOcom Poste 06

 VIDÉO - Chaque semaine, David Abiker reçoit une personnalité pour parler « entretien d'embauche ». Olivier Besancenot, facteur et ex-porte-parole de la LCR, explique comment il a menti à La Poste en entretien d'embauche. Avec Cadremploi.


Olivier Besancenot : "Si j'étais un recruteur... par Cadremploi

«Mes employeurs sont paranoïaques.» Ainsi Olivier Besancenot résume-t-il ce qu'il croit que ses employeurs pensent de lui et de ses petits camarades de la LCR. La direction de La Poste soupçonnerait toujours un mauvais coup. «C'est pourtant faux», rassure le postier qui déclare ne pas vraiment aimer la confrontation.

Pour intégrer La Poste, le jeune homme a pourtant dû bluffer. À la question posée en entretien sur ce qu'il pensait de la privatisation du service public postal, il a rusé, est resté dans l'ambiguïté.

Quand on lui demande si lui saurait repérer les futurs grévistes à l'embauche, il éclate de rire: «Mais moi si j'étais recruteur, je serais un enfoiré!», autrement dit, «je saurais repérer les grévistes ou les agitateurs potentiels».

Finalement, et durant tout l'entretien, que nous dit Besancenot en sous-texte? Je ne suis pas celui que vous croyez. Révolutionnaire? Oui. Déterminé, oui. Mais pas violent, pas sans arrêt à harceler la direction de La Poste. Bref, Besancenot n'a pas le couteau entre les dents. Mais il ne varie pas: s'il a du mal à dire ce qu'il sera dans quinze ans ou dans cinq ans, on peut être sûr que ses convictions seront les mêmes. Son regret? Ne pas être capable de les porter en anglais dans les sommets altermondialistes auxquels il participe à l'étranger. Il n'est pas encore trop tard pour prendre des cours.

Source : http://www.lefigaro.fr/emploi/2012/09/10/09005-20120910ARTFIG00571-besancenot-recruteur-je-serais-un-enfoire.php

Nb : NO COMMENT !

 

 

Commenter cet article
P
ce témoignage me rappelle un entretient début 2012 dans le 04 j'ai eu le malheur de répondre honnêtement de ce que je pensais de facteur d'avenir et de la privatisation.....et j'ai pas été pris ils<br /> ont même relancer l'appel a candidature....vu les arguments solide que je leurs ai sortit ils ont vite compris que j’étais syndiquer et j'ai eu droit a des questions comme pourquoi êtes vous<br /> syndiquer? êtes vous un meneur un gréviste? que se passera t-il si vous deviez faire une sécable inopiné que vous dépasserai vos heure sans qu'on vous paie en heur supp? parce que nous on paie pas<br /> en heur supp les dépassements! il ma même dit que le village ou je voulais m’installer avait une salle mentalité qui y'aura jamais de travail pour ma femme que dans le bureau la mentalité était<br /> dure avec les nouveau il faisait tout pour me décourager bref j'ai été écœuré de cet entretient moi qui suis un bon élément qui en 8 ans a du faire 3 jours de gréve qui a été toujours été bien noté<br /> mais qui a osé critiquer une organisation qui a d'ailleurs été bloqué quelque semaine après.... heureusement que tous les DET ne sont pas comme ça mais y'en a beaucoup.....donc moralité pour avoir<br /> une place et ben comme le dit oliver besancenot il faut mentir et franchement c'est dur!
Répondre