Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

La Banque Postale vise 6,7 milliards d'euros de produit net bancaire en 2015

6 Juillet 2011, 06:34am

Publié par FOcom Poste 06

Horizon_2015.jpgPhilippe Wahl, le nouveau président du directoire de La Banque Postale, veut capitaliser sur le positionnement à part dans le paysage financier français de la filiale bancaire de La Poste pour accélérer son développement.

La « banque pas comme les autres » a bien l'intention de le rester. Alors que la crise a nourri la méfiance des Français à l'égard de leur banquier, le témoignage concret de cette différence apparaît au nouveau président du directoire de La Banque Postale, Philippe Wahl, comme le levier le plus efficace pour atteindre ses objectifs : une progression de 30 % du produit net bancaire, à 6,7 milliards d'euros, qui permettrait d‘abaisser de 10 points le coefficient d'exploitation de l'établissement bancaire pour atteindre 75 %. Selon ce schéma, le résultat d'exploitation devrait progresser de 122 % en quatre ans, à 1,6 milliard.

Encore faut-il convaincre 1 million de clients supplémentaires d'adopter La Banque Postale comme banquier principal. Sur un marché hexagonal aussi concurrentiel et mature, le positionnement à part de la filiale bancaire de La Poste est donc plus que jamais stratégique.

Ses ambitions sont toutefois raisonnables car l'image de l'établissement bancaire n'est pas son seul atout. Pour recruter comme il le souhaite 120.000 jeunes clients actifs nouveaux par an, ce qui représente quasiment la moitié de son objectif global en termes de nouvelles recrues en quatre ans, le distributeur historique du Livret A a là une base de clientèle potentielle toute trouvée que ses grands concurrents lui jalousent. La Banque Postale va par ailleurs pouvoir mobiliser les 280.000 postiers de sa maison mère pour parrainer 300.000 nouveaux clients.

La Banque Postale Chez Soi

Le groupe bancaire dispose d'un autre atout pour attirer des recrues a priori peu enclines à faire la queue dans un bureau de poste. Contrairement à nombre de ses concurrents dont les systèmes informatiques sont plus anciens, le sien permet aux clients de commencer une transaction sur un média avant de la poursuivre sur un second et de la terminer sur un troisième. D'ici au début de l'année prochaine, l'établissement bancaire va compléter ce dispositif multicanal en lançant La Banque Postale Chez Soi, une agence virtuelle qui offrira l'ensemble des services bancaires traditionnels sur Internet.

La Banque Postale peut enfin compter sur la montée en régime de ses nouvelles activités de crédit à la consommation et d'assurance-dommages, sans compter l'assurance-santé, qui doit démarrer fin 2011, en même temps que le crédit aux entreprises. Ces moteurs seront d'autant plus puissants que les clients existants de La Banque Postale ont en moyenne quatre ou cinq produits financiers contre sept dans les grands réseaux concurrents. « Dans le domaine de la prévoyance notamment, nos clients sont sous-équipés et nous pouvons mieux les protéger », anticipe Philippe Wahl.

NINON RENAUD

Source : http://www.lesechos.fr/

Commenter cet article