Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

La CDC contre les acquis sociaux des postiers ?

6 Octobre 2010, 08:23am

Publié par FOcom Poste 06

La Fédération Force Ouvrière de la Communication considère qu'il est légitime de se poser cette question. En effet, depuis que le gouvernement a contraint la Caisse des dépôts à verser 1,5 milliard au pot de la capitalisation de La Poste, M.de Romanet, Directeur Général de la CDC, ne cache ni ses réticences, ni ses exigences.

Ne digérant pas cette contribution forcée, M. de Romanet ne manque pas une occasion de minimiser la valeur réelle de La Poste et de mettre en doute les estimations économiques qui la concerne. Ne se contentant pas d'une prudence « d'investisseur avisé », il répète à l'envi que la CDC ne restera pas un bailleur de fonds passif. Au contraire, elle entend bien exercer un pouvoir réel et déterminant au sein de la nouvelle Société Anonyme,  y compris dans « les organes des gouvernances du Groupe ». L'usage du pluriel révèle qu'il s'agit d'aller au-delà d'une présence au Conseil d'Administration et d'accéder à un contrôle opérationnel.

FO COM s'est déjà inquiété d'une volonté de contrôle qui devient envahissante. M. de Romanet franchit une étape supplémentaire dans un entretien paru dans un article dans le quotidien Les Echos du 15 septembre. Il y affirme que, « sur certains engagements en matière sociale », il se montrerait « rigoureux ». Les postières et les postiers sont en droit de demander à M. de Romanet ce qu'il entend par là.

Ils connaissent déjà l'austérité salariale et les suppressions massives d'emplois. Un tour de vis supplémentaire s'attaquerait au noyau dur de leurs acquis.

M. de Romanet voudrait-il s'en prendre au travail à temps complet  ou imposer la mobilité géographique forcée ?
FO COM n'acceptera pas la remise en cause des garanties sociales. Il n'est pas question que s'instaure en France le contre-modèle social européen en matière postale, tristement illustré par les Pays-Bas et l'Allemagne.
FO COM déplore qu'une institution historique comme la CDC dont la vocation est l'intérêt général, tienne ce type de discours. Pareille dérive démontre que c'est l'Etat et lui seul qui doit tenir les rênes du service public.
FO COM constate que ces tensions au sommet augurent mal de la nécessaire unité de décision qu'exige une grande maison comme La Poste

Paris, le 17 septembre 2010

Jacques Dumans

 

Commenter cet article