Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

La Poste traite ses agents comme des criminels !!

22 Juin 2011, 19:29pm

Publié par FOcom Poste 06

Le 20 juin, devant le tribunal de Nanterre, 300 postiers ont manifesté pour demander la relaxe de 16 syndicalistes poursuivis pour « séquestration ».

«Relaxe!» Des cris fusent devant le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine). Lundi, (…) près de 300 agents de La Poste ont manifesté pour exiger la fin des poursuites contre seize de leurs collègues, dont Olivier Besancenot. Trois militants de la CGT et treize de SUD comparaissaient pour «séquestration».

Le 10 mai 2010, ils avaient occupé la direction départementale de La Poste, faute d’être reçus par leur hiérarchie.

Ils encourent aujourd’hui une peine maximale de cinq ans de prison et de 75000 euros d’amende.

Régis Blanchot, de la fédération SUD PTT, dénonce «un montage complet» de La Poste. «Les cadres se sont auto séquestrés! Ils avaient des badges pour sortir.» L’entreprise s’était pourtant engagée à ne pas poursuivre les syndicalistes. Mais les treize cadres prétendument séquestrés ont porté plainte individuellement.

L’affaire avait éclaté il y a un an avec l’instauration de Facteur d’avenir dans le département, organisation du travail qui découpe les tournées et surcharge les postiers. Dénoncée par les syndicats, elle avait provoqué de nombreuses grèves. Suivi par un cortège de personnalités et de caméras, Olivier Besancenot, leader du NPA, syndiqué SUD PTT, balance. «Ils veulent faire un exemple. S’il y avait eu séquestration, nous le revendiquerions aujourd’hui! » La Poste a ciblé les principaux animateurs du mouvement de contestation», (…) Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, constate «une volonté directe du gouvernement de criminaliser l’action syndicale». Arlette Laguiller, pour Lutte ouvrière, Benoît Hamon, porte-parole du PS, Nicolas Hulot pour Europe Écologie-les Verts, et monseigneur Gaillot ont plaidé pour la relaxe des postiers. Denis Renard, secrétaire général de l’Union départementale CGT 92, appelle à défendre les droits des syndicalistes dans tous les services publics. La dernière audience est prévue le 27 juin.

Source : http://www.humanite.fr/

Nb : En matière de libertés syndicales, la France n'a bien sûr rien à voir avec la Colombie, où 39 syndicalistes ont été assassinés en 2007. Néanmoins, la situation n'y est pas satisfaisante notamment en ce qui concerne les obstacles mis par les employeurs à l'accès aux lieux de travail pour les représentants syndicaux venant de l'extérieur, sans oublier la persistance de discriminations à leur encontre... Dans cette affaire, à l’époque, les conditions d’un dialogue social de qualité ne semblaient guère présentes, d’où l’action entreprise par les postiers en cause. Dans ce contexte, les événements actuels apparaissent d'autant plus inacceptables que La Poste ne s'est pas trouvée face au blocage total de sa direction, ni à la séquestration pénible et  ou inacceptable de cadres pendant une longue période. Par ailleurs, le souci de maintenir le dialogue aurait du conduire La Poste à demander à ses « cadres » locaux de retirer leurs plaintes. Nous seront attentif aux suites et surtout aux motivations données…

Commenter cet article