Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

Le 18 juin, 200 facteurs ont crié leur souffrance devant les grilles de La Poste

23 Juin 2011, 06:34am

Publié par FOcom Poste 06

11_facteurs.jpg

Ces collègues qui, sous prétexte d'une baisse de trafic et d'une recherche effrénée de gain de productivité, en ont assez d'être sacrifiés et de souffrir au travail. Malgré le plan santé 2005 estimé à 14 M€, les arrêts de maladies ont augmenté de
3,5 jours par agent pendant que, simultanément, 20 000 emplois étaient supprimés. Entre 2009 et 2010, le nombre d'agents en situation d'inaptitude est passé de 760 à 1017.

Devant le Siège de La Poste, ils ont dénoncé les suppressions d'emplois, l'allongement des tournées, le non remplacement des agents en congés, avec pour conséquences, la dégradation de leur santé et, à terme, la disparition du service public postal.

Ainsi, en 2010, sur la région de Rennes, 2037 tournées n'ont pas été effectuées, soit des milliers de citoyens laissés sans courrier! Ce qui était avant une exception est devenue une habitude, une logique de gestion pour La Poste.

Symboliquement, ils ont revêtu un masque blanc en signe de déshumanisation de leur métier, une casquette de couleur rouge pour exprimer leur colère face à la détérioration de leurs conditions de travail.

Reçus par le Directeur des Relations Sociales du Siège, les représentants des postières et postiers réunis ont dit leur « ras la casquette », à savoir : Sécabilité, Productivité, Pénibilité, on n'en veut plus, on n'en peut plus !

Ils ont exigé de La Poste une autre politique organisationnelle et qualitative, plus de respect et de considération vis-à-vis des agents, ainsi qu'un service de qualité et de proximité pour les particuliers, garantissant le maintien du lien social sur tout le territoire.
FO appelle les factrices et facteurs à s'indigner contre des conditions de travail d'un autre âge, et à entrer en résistance. La Poste doit rendre aux facteurs leur vrai visage !!!

Commenter cet article