Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Résultats 2012 de La Poste : défense active mais front fragile…

19 Mars 2013, 09:29am

Publié par FOcom Poste 06

La Fédération FO COM constate que La Poste affiche pour 2012 un résultat net identique à celui de 2011, à 1 million près : 479 millions d’euros.

Ce chiffre révèle une indéniable capacité de résistance eu égard au contexte économique. Toutefois cette « défense active » s’appuie sur un front fragile. En effet, la comparaison avec 2011 doit être relativisée.

Cette année là, 242 millions de créances grecques se sont évaporées, grevant d’autant les comptes. A contrario2012 a été marquée par des effets d’aubaine, tels pour le courrier, le bonus des élections présidentielles et législatives (+ 69 millions), et l’augmentation du prix du timbre de (+ 148 millions). Si l’on ajoute diverses reprises sur provisions et cessions, une mise en perspective rectifiée des deux années passées fait apparaître un repli réel de 4,3% du résultat net en 2012.

Au vu du déclin des volumes de courrier (- 5,6% hors élections) et la stagnation générale, hors Livret A, du marché bancaire, il est légitime de parler de résistance pour les chiffres d’affaires du courrier (- 1,4%) et des activités bancaires (+ 0,2%). Tout comme on peut qualifier d’avancée notable la performance du colis express (+ 7,3%).

Néanmoins, c’est aussi en « maîtrisant » ses charges – et c’est un euphémisme -, que La Poste tient sa ligne de front. Les 4 816 suppressions d’emplois sont certes moindres que les 6 449 de 2011. Mais elles se soldent par une économie de 193 millions d’euros pour La Poste. Or, la tension dans les services est de plus en plus forte : jusqu’à quel point d’étiage ira la pression sur l’emploi ?

Avec une croissance française quasi nulle en 2013 et l’accélération d’une tendance lourde pour le courrier, les mois à venir seront placés sous le signe de l’incertitude. D’où la nécessité d’une réévaluation stratégique. Laquelle est suspendue, en partie, à la volonté de l’Etat de maintenir une aide substantielle pour l’exercice des missions de service public dévolues à La Poste (notamment les bureaux de poste, l’accessibilité bancaire, le transport de la presse). A ce titre la réunion qui se déroulera le 28 février à Bercy avec les fédérations syndicales est attendue avec autant d’impatience que d’inquiétude.

Avec, en filigrane, l’avant-projet de loi sur la décentralisation, lequel prévoit un « développement des espaces mutualisés de service au public», texte  qui ne manquera pas d’avoir des conséquences sur l’activité de La Poste sur les territoires

Le Secrétaire Général

Jacques DUMANS

Commenter cet article