Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

Un nouveau suicide à la Poste ravive les inquiétudes sur le mal-être au travail

12 Janvier 2011, 09:32am

Publié par FOcom Poste 06

Le suicide d'un postier des Bouches-du-Rhône et des grèves dans des bureaux de Poste ravivent les inquiétudes sur le mal-être au travail dans l'entreprise, des syndicats et des politiques faisant un parallèle avec France Télécom.

Un postier de 56 ans s'est suicidé samedi à Vitrolles, ce qui en fait le cinquième depuis janvier 2010 dans les Bouches-du-Rhône et le 71e au niveau national, selon la CGT du département.

La direction de la Poste a démenti "formellement" ce chiffre. Il "n’a aucun sens. Nous ne constatons pas ces dernières années de phénomènes particuliers de suicides à La Poste", a-t-elle dit.

(…) le postier a laissé une correspondance à son épouse "qui laisse entendre que son acte était lié à sa situation au travail".

La Poste refuse d'établir pour l'instant tout lien entre ce suicide et les conditions de travail, mais a annoncé avoir mis en place une «enquête interne indépendante».

Direction et syndicats expliquent que l'agent faisait l'objet d'un audit, suite à une erreur comptable de 160 euros qu'il avait commise.

L'épouse du postier a indiqué à l'AFP envisager de «porter plainte, d'autant que la Poste dit que c'était pour des questions familiales ou personnelles, c'est complètement faux ».

Selon elle, «cela fait plus de six mois qu'il évoquait des problèmes au bureau. (...) Il était complètement sur les genoux, il avait été arrêté déjà en décembre ».

La CGT affirme que le bureau de Vitrolles a connu deux réorganisations successives et une réduction d'effectif non confirmée pas la direction.

Le Directeur de la Poste des Bouches-du-Rhône, Dominique BORGEAIS, a expliqué avoir reçu «un courrier le 4 janvier de l'agent qui faisait état d'un mal-être général. Le jour même, l'assistance sociale de la Poste a été dépêchée et l'épouse appelée ». Le postier a été arrêté 7 jours par le médecin du travail, qui devait le revoir à son retour. (…)

SUD souligne le cas «emblématique» du bureau de poste du Lauzet (Alpes-de-Haute-Provence), où cinq facteurs et factrices sont en grève depuis deux mois contre leur délocalisation à Barcelonnette, ce qui les obligera à faire quotidiennement près de 95 km supplémentaires.

Il a également mis en avant la grève qui dure depuis près de 100 jours dans un centre de tri de Marseille contre l'abus d'intérimaires.

Pour le Parti socialiste, le NPA et le Parti de gauche, le rapprochement avec France Télécom est évident: «France Télécom, on est en plein dedans depuis plusieurs semaines », affirme Olivier Besancenot (NPA), lui-même facteur.

En 2009, FO et des médecins du travail de la Poste avaient déjà alerté sur «des suicides ou tentatives de suicide» dans l'entreprise, en lien avec des causes professionnelles.

Interrogé en octobre par l'AFP, le DRH du groupe Georges Lefebvre avait reconnu que «l'accélération du changement a accéléré un certain nombre d'interrogations bien légitimes » parmi le personnel.

Pour faire face, la Poste a lancé un nouveau plan Santé au travail, fondé sur le suivi individuel par des médecins du travail volontaires et l'instauration d'un délai minimum de 18 mois entre deux réorganisations.

Source AFP

Commenter cet article