Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

colis

INFO: La Poste anticipe une amende pour... entente

30 Août 2014, 06:54am

Publié par FOcom Poste 06

Source:  Lefigaro.fr avec AFP Publié le 20/08/2014

La Poste a passé une provision pour risque de 45 millions d'euros pour faire face à une possible amende de l'Autorité de la concurrence, dans le cadre de l'enquête que mène cette dernière sur le secteur de la livraison de colis, selon le Canard Enchaîné paru mercredi.

L'existence d'une telle provision et sa cause sont signalées dans les résultats financiers du groupe, dévoilés fin juillet, mais son montant n'est pas précisé. L'hebdomadaire satirique cite un "document interne de la direction financière" où figure ce chiffre, et sur la base duquel les représentants des salariés ont interpellé le président directeur général du groupe, Philippe Wahl, lors du conseil d'administration du 31 juillet dernier. Ce dernier "a dû s'expliquer: cette somme devrait éponger les sanctions financières auxquelles s'attend l'entreprise", selon le journal.
Interrogée par l'AFP, La Poste n'a pas souhaité faire de commentaire sur le sujet.

LIRE AUSSI :
» Suspicion d'entente dans la livraison de colis

Nb: Comme La Poste, nous aussi nous ne ferons pas de commentaires! En fait, ils seraient superflus!

 

Voir les commentaires

Branche Services - Courrier-Colis : Le coliFOstier

15 Août 2014, 23:04pm

Publié par FOcom Poste 06

FO veut des informations concrètes !

La première CDSP stratégique de la Branche Services-Courrier-Colis s’est tenue le 17 juillet 2014...

Pour lire la suite ou télécharger le document, cliquez sur le lien ci-dessous...

Pour lire la suite ou télécharger le document, cliquez sur le lien ci-dessous...

Voir les commentaires

Le coliFOstier Juin 2014 : Nouvelle gouvernance Services - Courrier – Colis, enfin un peu de concret !

21 Juin 2014, 16:45pm

Publié par FOcom Poste 06

Pour lire la suite ou télécharger le document, cliquez sur le lien ci-dessous...

Pour lire la suite ou télécharger le document, cliquez sur le lien ci-dessous...

Voir les commentaires

La fin de Coliposte?!

8 Mars 2014, 10:53am

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

INFO : La Poste veut développer l'activité colis hors d'Europe…

5 Avril 2013, 07:54am

Publié par FOcom Poste 06

POSTE : Fort d'un chiffre d'affaires cumulé de 5,6 milliards d'euros en 2012 pour ses deux filiales spécialisées, GeoPost et Colis Poste, le groupe La Poste entend accentuer ses positions hors d'Europe. Au niveau continental, le groupe se revendique comme le deuxième acteur du marché express (après Deutsche Post DHL) avec une part de marché de 14,9 % en 2012 et une stratégie de spécialiste de l'acheminement par la route. Pour devenir un acteur mondial, Paul-Marie Chavanne, le directeur général adjoint chargé de l'activité, compte notamment signer des partenariats avec les postes indienne et chinoise. Le groupe veut procéder également à des acquisitions en Extrême-Asie.

Par Lionel Steinmann

Source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/ publié le 05/04/2013

Voir les commentaires

Coliposte: Une zone de non-droit?!!!

11 Mars 2013, 08:39am

Publié par FOcom Poste 06

La Poste supprime massivement des emplois : quelque 100 000 ont disparu au cours des onze dernières années, soit près du tiers du personnel. Mais si dans le secteur du courrier il y a une relative érosion du trafic, très loin d'être proportionnelle à la chute brutale des effectifs, ce n'est pas du tout le cas dans le secteur du colis. Avec le développement du commerce par Internet, le trafic augmente, le chiffre d'affaires aussi, et pourtant les effectifs continuent d'y diminuer aussi.

En 1996 les dirigeants de La Poste ont isolé ce secteur devenu plus rentable, sans le filialiser, en créant Coliposte. En dix ans, le chiffre d'affaires et le volume traité y ont doublé, mais dans le même temps les effectifs ont baissé de 25 %, baisse accrue ces dernières années. Fin 2011, les effectifs étaient officiellement de 6 000 salariés.

Dans les plates-formes de tri colis, même très mécanisées, le travail, essentiellement de la manutention, est dur. Les arrêts de maladie et TMS (tendinites, lombalgies...) augmentent. La moindre absence est sanctionnée par la baisse des primes, Bonus qualité et Challenge de fin d'année, alors que les salaires sont très bas. Quant aux TMS déclarés, ils se soldent souvent par un licenciement pour inaptitude à la manutention. De plus les licenciements disciplinaires sont fréquents.

Dans les agences de livraison des colis, ce n'est pas mieux. En décembre dernier, un travailleur de l'agence colis d'Issy-les-Moulineaux se noyait en livrant un paquet sur une péniche. La Poste niait qu'il ait fait partie de ses effectifs, refusait la réunion d'un CHS-CT. Il a fallu le témoignage de ses collègues de travail et l'intervention de l'inspecteur du travail des Hauts-de-Seine pour qu'au moins une enquête soit ouverte.

Ce drame a fait entrevoir à quel point la situation de l'emploi a été déréglementée. Fini, les fonctionnaires, devenus très minoritaires dans ce secteur. À leur tour, les CDI sont considérés comme trop coûteux. Place à l'intérim, aux CDD, aux sous-traitants, aux auto-entrepreneurs, aux « louageurs ». Avec leur propre véhicule, ils travaillent au coup par coup, payés au rendement, 1,50 euro le colis, parfois moins. En Ile-de-France, 70 % des colis seraient ainsi livrés par ces travailleurs occasionnels. Dans toute la France, la sous-traitance serait de 40 % en moyenne.

À juste titre, les syndicats demandent l'intégration de tous les travailleurs sous-traitants qui le veulent dans les effectifs du groupe, et dénoncent des conditions de travail dignes d'un autre âge. Coliposte était considéré comme le laboratoire d'une poste privatisée. Future privatisation ou pas, le personnel a pris de plein fouet les coups d'une direction de choc. Si les salariés se considèrent comme les parents pauvres de La Poste, la direction, elle, considère que Coliposte est un modèle d'avenir.

Tous les travailleurs de La Poste et de ses filiales, quel que soit leur statut, doivent avoir les mêmes droits. Au risque de subir tous à tour de rôle les mêmes attaques, il faut réagir tous ensemble pour mettre un coup d'arrêt à cette dégradation.

Correspondant LO

Source : http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2327&id=30

Voir les commentaires

La Poste en ligne : moins de courrier mais plus de colis…

31 Janvier 2013, 09:28am

Publié par FOcom Poste 06

L’activité de ColiPoste connaît un développement considérable, principalement grâce au boum du commerce ligne.

Alors que l’activité courrier de la Poste serait en diminution  (5% de moins en 2012), le nombre de colis traité par ColiPoste n’a jamais été aussi élevé.

Près d’un million de paquets transitent chaque jour en France, dont 150 000 uniquement dans le Grand-Ouest. Une augmentation de 5 % par rapport à 2012 pour l’ensemble des 15 plateformes ColiPoste réparties sur le territoire. En période de soldes et lors des fêtes de fin d’années, les volumes sont doublés. Quatre paquets sur cinq sont, selon la Poste, issus du commerce en ligne, qui se porte très bien malgré la crise.

« Les modes de consommations évoluent avec l’e-commerce, et la stratégie du groupe la Poste et d’accompagner ce développement », explique un responsable. Ainsi, la proximité avec les acteurs d’Internet permet de créer et de conserver des marchés. Par exemple, la plateforme de Rennes-le-Rheu, ouverte en 2005. Elle permet à Yves Rocher, situé à La Gacilly (Morbihan), d’optimiser ses frais de transport. Tout comme Amazon, qui possède son plus grand centre logistique d’Europe à Saran (Loiret), à une demi-heure de la plateforme ColiPoste de Mer (Loir-et-Cher). Déjà en 1977, pour répondre aux besoins des groupes 3 Suisses et la Redoute, la première plateforme colis de la Poste, alors entièrement manuelle, avait ouvert à Roubaix (Nord).

L’e-commerce permet à ColiPoste de générer en 2011 un chiffre d’affaire de 1 443 millions d’euros, soit un bond de 4 % par rapport à 2010. Cela représente le quart de l’activité totale du groupe. Et les résultats de l’année 2012, attendu pour le 28 février, ont déjà l’air de confirmer la tendance.

Ismaël BERKOUN.

Source : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/poste-ligne-moins-courrier-mais-plus-colis-30-01-2013-83731

Nb : Voilà, pas de quoi dramatiser !

Voir les commentaires

Colis : La Poste sous-traite en masse…

23 Janvier 2013, 11:23am

Publié par FOcom Poste 06

Selon des syndicats 70% des colis en Ile-de-France ne sont plus distribués par des postiers mais par des prestataires. Un chiffre contesté par la direction qui avance un chiffre compris entre 35% et 40% des colis (Sic !). De même, le service après-vente de la Poste Mobile serait en partie renvoyé vers des plates-formes téléphoniques sous-traitantes.

Source : Lefigaro.fr publié le 23/01/2013

Nb : Une pratique non secrète qu’il faut dénoncer car susceptible de s’étendre sur tout le territoire (Colis & lettres) ; nos effectifs doivent être prévus pour répondre aux pointes de trafic !

Voir les commentaires

Messagerie : Echec du rachat de TNT Express par UPS - Un répit pour La Poste, mais aussi une occasion manquée…

15 Janvier 2013, 10:51am

Publié par FOcom Poste 06

La direction de La Poste se refusait hier à commenter l'échec de l'acquisition du néerlandais TNT Express par l'américain UPS. C'était à prévoir... Cette opération manquée a néanmoins deux conséquences importantes pour l'entreprise publique française, et notamment pour sa filiale spécialisée dans la messagerie express, Chronopost.

Sur le marché domestique, ce mariage raté offre tout d'abord un répit à La Poste. UPS ne cache pas en effet son ambition de se renforcer en Europe, et notamment en France. Jusqu'à présent peu implantée sur le Vieux Continent, où elle ne contrôle que 7,7 % du marché de la livraison express, l'entreprise américaine voyait dans l'acquisition de TNT (9,6 % de ce même marché) non seulement de substantielles économies d'échelle, mais encore une densification de son réseau commercial qui aurait constitué, à terme, une sérieuse menace pour Chronopost.

Livraison aux particuliers

De surcroît, UPS, plutôt concentré jusque-là sur le marché des entreprises, vise dans l'Hexagone la livraison aux particuliers. De ce marché en pleine croissance, dont le e-commerce fait les beaux jours, Chronopost contrôle 20 %. En mars dernier, la société américaine avait déjà renforcé ses positions en rachetant Kiala, société franco-belge spécialisée dans la livraison de proximité et qui revendique un réseau de 7.500 commerçants dans 5 pays. L'offensive d'UPS menace donc le cœur de l'activité de La Poste. Le fait qu'il ne puisse y ajouter les activités de TNT Express en France lève une autre menace pour les dirigeants de Chronopost.

Mais avec le rachat manqué de l'entreprise néerlandaise par UPS, Chronopost voit aussi s'évanouir l'occasion de se renforcer considérablement à l'international. Pour tenter d'obtenir le feu vert de la Commission européenne, UPS et TNT avaient accepté de se délester d'un certain nombre d'actifs en Europe. Et DPD, la marque de La Poste pour la messagerie express à l'international, était en première ligne pour les racheter. La presse anglo-saxonne s'en était fait l'écho de manière insistante, se heurtant à un « no comment » des dirigeants de l'entreprise française. L'opération avait du sens, car elle aurait permis à DPD de prendre pied ou de se renforcer dans près d'une douzaine de pays, notamment en Europe centrale.

En outre, UPS était prêt, semble-t-il, pour convaincre la Commission à accorder un accès à son réseau aérien à DPD, qui ne passe aujourd'hui que par la route. Le veto posé par Bruxelles renvoie ces opportunités pour La Poste au rayon des occasions manquées.

Lionel Steinmann, Les Echos

Voir les commentaires

INFO : La Poste pourrait se renforcer en Europe sur le marché du colis express…

20 Décembre 2012, 10:10am

Publié par FOcom Poste 06

TNT vendrait ses positions dans près de 12 pays. - Photo Nicolas Tucat/RÉALe groupe La Poste mènerait des négociations assez avancées pour renforcer ses positions à l'international sur le marché du colis express. Selon le « Wall Street Journal » d'hier, l'entreprise serait en discussions « très sérieuses » avec le groupe néerlandais TNT pour racheter certains de ses actifs en Europe.

Cette opportunité de croissance externe est fournie par la vigilance de Bruxelles en matière de concentration. La Commission européenne doit, en effet, donner son feu vert à l'absorption de TNT par l'américain UPS, le numéro un mondial de la messagerie rapide. L'acquisition, pour un montant de 5,16 milliards d'euros, a été actée dans son principe mi-mars, mais le commissaire européen à la Concurrence Joaquim Almunia redoute une position dominante du nouvel ensemble sur le Vieux Continent.

Très solide avec Chronopost

Pour obtenir son feu vert, UPS a donc proposé de vendre certains des actifs de TNT dans plusieurs pays. Le périmètre des cessions donne lieu à des débats très ardus avec Bruxelles. Selon des sources poches du dossier, TNT pourrait vendre ses positions dans près de 12 pays, notamment en Europe centrale. Et DPD, la marque de La Poste pour la messagerie express à l'international, figure pour nombre d'observateurs comme le candidat le plus indiqué pour un rachat.

Très solide avec sa marque Chronopost sur le marché français (notamment sur celui des particuliers), La Poste est, en effet, loin d'avoir la taille de ses compétiteurs sur le marché européen. Lors d'un séminaire de presse il y a un an et demi, la direction avait indiqué qu'elle procéderait à des acquisitions « si celles-ci ont du sens, soit en termes de couverture géographique, soit en termes de compléments efficaces des activités déjà détenues ». C'est le cas aujourd'hui, DPD ayant l'opportunité de se renforcer ou de prendre pied dans plusieurs pays. De surcroît, UPS serait prêt à offrir un accès à son réseau aérien, alors que DPD achemine pour l'instant ses colis par la route exclusivement.

Il resterait toutefois à convaincre la Commission que la filiale de La Poste sera à même de rivaliser avec l'ensemble UPS-TNT et d'éviter que celui-ci soit en position dominante. Selon une source de marché, un représentant de l'Agence des participations de l'Etat aurait récemment fait le voyage à Bruxelles pour plaider la cause de l'opérateur français.

Sollicitée par « Les Echos », la direction de La Poste n'a pas souhaité faire de commentaires. Du côté des syndicats, on indique que le sujet n'a pas été évoqué lors de la dernière réunion du conseil d'administration, jeudi 13 décembre. Signe des ambitions à l'international, DPD devrait toutefois annoncer prochainement un plan de modernisation de son réseau britannique pour un montant de 217 millions d'euros.

Lionel Steinmann

Source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/ Publié le 20/12/2012

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>