Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

retraites

TPAS Loin des yeux… loin du cœur ?

20 Juin 2022, 16:48pm

Publié par FOcom Poste 06

De nombreux cadres plébiscitent aujourd’hui le TPAS qui leur permet une fin d’activité anticipée. Si ce dispositif répond à une aspiration naturelle et légitime, vous êtes, hélas, trop nombreux à en découvrir certaines « subtilités » une fois votre engagement … signé.

Pour FO, les carences de La Poste mais aussi le retour d’une inflation galopante posent ici questions et rendent nécessaires une concertation sur ce sujet.

Le témoignage d’Odile est édifiant : « Tout se passe un peu comme si l’essentiel était juste de faire diminuer les effectifs. Même si, officiellement, vous faites encore « partie » du groupe, vous ne pouvez plus vous connecter aux applications de La Poste et votre adresse mail est neutralisée sans préavis alors qu’elle est le sésame pour avoir accès à l’intranet comme Forum ou le portail RH, mais aussi aux informations dont vous avez impérativement besoin pour gérer et comprendre votre situation. On n’est même pas tenus au courant des changements d’organisation de notre entité et donc des changements d’interlocuteurs RH ».

Pour d’autres, comme Catherine le TPAS doit intégrer la question du pouvoir d’achat des plus fragiles : « Le TPAS peut, en effet, être très long en particulier pour tous ceux qui, comme moi, sont en situation de handicap (RQTH). J’étais quasiment dans l’obligation de prendre un TPAS à cause du refus de La Poste d’aménager mon poste de travail. De plus, en TPAS vous ne bénéficiez plus d’augmentation salariale et, sur plusieurs années, cela peut avoir des effets désastreux ».

Pour FO, toutes ces questions nécessitent des réponses de fond et de véritables dispositifs d’accompagnement doivent être concertés et mis en place pour que nos fins de carrière ne soient pas synonymes d’errance et de solitude.

Voir les commentaires

A propos des déclarations du gouvernement sur l’indexation des pensions sur l’inflation

20 Juin 2022, 16:44pm

Publié par FOcom Poste 06

Communiqué de l’UCR-FO

 

L’UCR FO a pris connaissance des déclarations du ministre du Travail M. Olivier Dussopt concernant la revalorisation des pensions du régime général.

 Nous voulons que l’indexation sur l’inflation soit valable pour la retraite du mois de juillet, versée le 9 août, a-t-il déclaré.

Si l’UCR FO prend acte de ces propos, elle estime que plusieurs questions restent en suspens.

En déclarant, avant les élections législatives, que cette mesure sera prise  dès que la majorité présidentielle sera présente à l’Assemblée (…), nous pourrions penser qu’il s’agit d’une promesse électoraliste.

Par ailleurs, comme le rappelle la Confédération FO, l’indexation des pensions sur l’inflation n’est pas une nouveauté : elle existe depuis au moins 1987 pour le régime général et 2003 pour les fonctionnaires.

Le problème c’est que depuis des années, les pensions sont sous indexées et les mesures fiscales comme la hausse de la CSG se sont multipliées entraînant une baisse de pouvoir d’achat des retraités de l’ordre de 10% (soit un mois de pension) depuis 2014.

M. Dussopt reste flou sur le montant de la revalorisation même si le chiffre de 4% a été avancé.

Si c’est le cas, on est en deçà de l’inflation qui, fin avril s’élevait déjà à 4,8% et qui devrait se poursuivre dans les mois qui viennent : l’Insee tablant sur une inflation de l’ordre de 5,4%.

0r sur les 6 premiers mois de l’année, les retraités ont déjà perdu gros dans la mesure où la revalorisation au 1er janvier 2022 n’a été que de 1,1%.

Aussi, l’UCR FO revendique une hausse au moins équivalente au taux de l’inflation au 1er juillet 2022 avec effet rétroactif au 1er janvier 2022 et l’augmentation en parallèle des plafonds déterminant les différents taux de CSG afin d’éviter ce qui s’est produit avec la dernière revalorisation où plusieurs milliers de retraités ont vu en réalité leur pension diminuer.

Voir les commentaires

FO dénonce le refus du gouvernement de revaloriser les pensions de retraite en fonction de l’inflation réelle

11 Juin 2022, 11:06am

Publié par FOcom Poste 06

Alors que le niveau de vie des retraités ne cesse de baisser depuis des décennies, les Français subissent de plein fouet les premiers effets d’une inflation historique : le pouvoir d’achat s’érode de plus en plus fortement, et le gouvernement ne compte que sur des effets d’annonce pour faire face aux inquiétudes et à la colère des retraités. La Première Ministre a annoncé une revalorisation de 4% des pensions de base de retraite au 1er juillet 2022. Pour Force Ouvrière, cette revalorisation reste bien trop faible car en-deçà de l’augmentation du coût de la vie dont souffrent actuellement les retraités.

A titre indicatif, le Code de la Sécurité sociale (article L161-25) détaille les modalités de calcul pour la revalorisation annuelle, et dispose que celle-ci doit être effectuée sur la base d’un coefficient égal à l’évolution de la moyenne annuelle des prix à la consommation, hors tabac, calculée sur les douze derniers indices mensuels de ces prix publiés par l’Insee l’avant-dernier mois qui précède la date de revalorisation des prestations concernées. Pour une revalorisation au 1er juillet, les chiffres de l’Insee de mai (avant-dernier mois) indiquent que les prix à la consommation augmenteraient de 5,2 % en mai 2022, après +4,8 % le mois précédent, soit un effet sur le pouvoir d’achat bien supérieur au 4% annoncés !

Pour FO, ce refus d’aligner la revalorisation des pensions sur l’inflation réelle, pénalise donc de fait les retraités. Non seulement cette valorisation est bien trop faible par rapport à la réalité de la hausse du coût de la vie, mais elle pénalisera d’autant plus les retraités que certains d’entre eux seront à nouveau victimes de l’effet de seuil de la CSG. Cette augmentation minime des pensions sera en effet suffisante pour que certains voient leur taux de prélèvement augmenter ou bien qu’ils ne bénéficient plus de l’exonération pour les bas revenus. Avec cette mesure, il n’y aura donc pas de gagnants sur le pouvoir d’achat, mais probablement des perdants supplémentaires !

FO rappelle que depuis 2014, du fait de la sous-indexation et de l’augmentation des cotisations sociales, les pensions baissent en euros constants. Cette baisse s’est accélérée en 2018 et 2019 : les prix à la consommation ayant alors augmenté de 1,5 %, la pension brute moyenne tous régimes confondus des personnes déjà retraitées fin 2018 avait diminué, en un an, de 1,0 % en euros constants. Le décrochage par rapport au niveau de vie médian des actifs n’a cessé depuis, systématiquement dénoncé par FO qui réclame une indexation des retraites sur les salaires. FO regrette donc que le nouveau gouvernement ne prenne toujours pas le sujet du pouvoir d’achat des retraités au sérieux.

MICHEL BEAUGASSecrétaire confédéral au Secteur de l’Emploi et des retraites

Voir les commentaires

Indemnités liées au dispositif de TPAS : quelle marche à suivre ?

7 Avril 2022, 08:33am

Publié par FOcom Poste 06

Les postiers ne sont pas suffisamment informés de la nouvelle démarche à suivre afin de bénéficier d’un accompagnement auprès du Centre de Services Partagés Accompagnement Fin de Carrière. En effet, un déficit de communication de la part des Branches vers les postiers est évident.

La Poste a décidé le transfert de nombreuses activités RH vers les Branches alors même que les managers dans les établissements, déjà en surcharge de travail, n’ont pas les formations adéquates ; et la RH n’est pas leur métier ! De plus, le turn-over important des RRH ne permet pas d’orienter et d’informer correctement les postières et les postiers. Et cela, sans prendre en compte les tâches administratives effectuées par les personnels qui se voient contraints, sans accompagnement, de rentrer leurs propres données via m@vieRH.

Résultat : un nombre considérable de postiers, qui n’ont pas toujours connaissance de leurs droits en fin de carrière, omettent de fournir les documents nécessaires afin de bénéficier des indemnités de fin de dispositif.

Procédure à suivre au moment du départ à la retraite :

  1. Les salariés doivent transmettre leur notification de retraite de la CARSAT à leur NOD.
  2. Les fonctionnaires doivent déposer sur « e-retraite » leur titre de pension.

FO a alerté La Poste sur ce sujet et rappelle que le métier RH et le métier GAPP* ne s’improvisent pas !

 *GAPP : Gestion Administrative du Personnel et de la Paie

Voir les commentaires

Le 24 mars, les retraités seront dans la rue pour les pensions, la santé et les services publics

23 Mars 2022, 08:33am

Publié par FOcom Poste 06

 Pourquoi les retraités sont sacrifiés ? 

  • Pourquoi nos pensions « décrochent » chaque année et baissent régulièrement au regard du coût de la vie ? Pourquoi en 10 années avons-nous perdu près de 10 % du montant initial de nos pensions ? 
  • Pourquoi a-t-il fallu le scandale ORPEA pour que les médias s’intéressent à la situation des personnes très âgées dans les EHPAD, situation que nos organisations dénoncent depuis des années ? Pourquoi les résidents des EHPAD ont-ils été interdits d’accès aux urgences hospitalières au beau milieu de la pandémie, entraînant ainsi 34 000 décès parmi les 600 000 résidents des Ehpad, soit plus d’un décès sur trois constaté en France ?

Retraités, nous sommes sciemment appauvris, volontairement sacrifiés.

Nous ne l’accepterons jamais ! 

Le 24 mars 2022, nous manifesterons dans les régions et les départements pour dire notre colère et nos revendications. En pleine période électorale présidentielles et législatives, nos 9 organisations tiennent à imposer le social dans l’actualité et rappellent leurs revendications.

[Lire le tract]

Malgré un contexte anxiogène, les Retraités n’accepteront pas de payer le prix des sacrifices annoncés.

Avec nos organisations, toutes et tous dans la rue le 24 mars dans 28 villes pour imposer le social dans l’actualité, pour dire à tous les candidats : Les Retraités sont des citoyens, ils sont en colère, ils veulent être entendus et voir leurs revendications satisfaites !

En avant le 24 MARS ! 

 

Voir les commentaires

24 MARS, TROIS URGENCES POUR LES RETRAITÉS !

18 Mars 2022, 12:35pm

Publié par FOcom Poste 06

 

Voir les commentaires

Avantages en nature ou commercial des actifs et retraités : tous concernés !

22 Février 2022, 16:44pm

Publié par FOcom Poste 06

Lors du passage à la retraite, tous les avantages commerciaux dont bénéficient les actifs au travers de leurs comptes postaux sont supprimés ! Exit la carte bleue gratuite et autres réductions.

En effet, depuis 2006, La Poste a supprimé pour de soi-disantes raisons budgétaires la gratuité de la carte bleue pour ses retraités. Aujourd’hui c’est zéro avantage à la retraite ! Alors que la grande majorité des postiers restent fidèles à La Poste et à sa banque (LBP), ces dernières se sont affranchies de toute reconnaissance vis-à-vis de celles et ceux qui ont contribué, au cours de leur carrière, à leur réussite et leur essor.

Pour FO, c’est inacceptable ! Retraités, futurs retraités et actifs, nous sommes tous concernés ! Afin de retrouver pour les retraités et de maintenir aux actifs (les futurs retraités), ces avantages commerciaux, FO a lancé une pétition nationale.

Avec 180 000 postiers actifs et 140 000 retraités de La Poste, nous représentons une force. Alors signons tous la pétition, c’est ensemble que nous arriverons à faire aboutir nos revendications !  Aucune signature ne doit manquer.

Signez la pétition pour conserver ou reconquérir vos droits en cliquant sur le lien http://www.focom-laposte.fr/avantages-nature-commercial-actifs-futurs-retraites-retraites-concernes-signe-petition/

Merci pour votre soutien !

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 ACTUS Avantages en nature ou commercial des actifs et retraités : tous concernés !

24 Décembre 2021, 00:06am

Publié par FOcom Poste 06

Lors du passage à la retraite, tous les avantages commerciaux dont bénéficient les actifs au travers de leurs comptes postaux sont supprimés ! Exit la carte bleue gratuite et autres réductions.

En effet, depuis 2006, La Poste a supprimé pour de soi-disantes raisons budgétaires la gratuité de la carte bleue pour ses retraités. Aujourd’hui c’est zéro avantage à la retraite ! Alors que la grande majorité des postiers restent fidèles à La Poste et à sa banque (LBP), ces dernières se sont affranchies de toute reconnaissance vis-à-vis de celles et ceux qui ont contribué, au cours de leur carrière, à leur réussite et leur essor.

Pour FO, c’est inacceptable ! Retraités, futurs retraités et actifs, nous sommes tous concernés ! Afin de retrouver pour les retraités et de maintenir aux actifs (les futurs retraités), ces avantages commerciaux, FO a lancé une pétition nationale.

Avec 180 000 postiers actifs et 140 000 retraités de La Poste, nous représentons une force. Alors signons tous la pétition, c’est ensemble que nous arriverons à faire aboutir nos revendications !  Aucune signature ne doit manquer.

Signez la pétition pour conserver ou reconquérir vos droits en cliquant sur le lien http://www.focom-laposte.fr/avantages-nature-commercial-actifs-futurs-retraites-retraites-concernes-signe-petition/

Merci pour votre soutien !

Voir les commentaires

Revalorisation des pensions, la spoliation des retraités se poursuit !

25 Novembre 2021, 19:16pm

Publié par FOcom Poste 06

À fin octobre 2021, l’INSEE annonce une inflation de 2,6 %, et ce n’est sûrement pas fini ! Or, les pensions n’ont été augmentées que de 0,4% en janvier dernier. Nul besoin d’être statisticien pour voir que sur les 12 derniers mois (novembre 2020 à octobre 2021) : 2,6% – 0,4 %  = 2,2 % de perte de pouvoir d’achat

Pouvoir d’achat 2022 : avec 1,1 % le compte n’y est pas

Le gouvernement a décidé de ne revaloriser les pensions de base que de 1,1% au 1er janvier 2022. Au vu des règles officielles de calcul et du calendrier d’application(1), c’est un nouveau tour de vis à l’encontre des retraités! Cette revalorisation est nettement insuffisante pour compenser la perte de 2021 et endiguer celle prévisible pour 2022.

En effet, selon certaines estimations, le taux d’inflation 2022 pourrait avoisiner celui de 2021. C’est donc une perte annoncée d’au moins 1,5% que nous subirions encore.

Quant à la « prime inflation » de 100€ (soit 8,33€/mois), versée à ceux dont la pension est inférieure à 2 000 € net mensuels, ce n’est pas cette obole qui palliera la baisse de nos retraites! Pour FO, un plan de rattrapage du pouvoir d’achat des retraités devient de plus en plus urgent!

Face à cette politique de régression des pensions, plus que jamais la mobilisation s’impose pour récupérer ce que nous avons perdu.

Le 2 décembre, TOUS ENSEMBLE à la manifestation nationale à Paris !

(1)La loi de 2014 avait fixé au 1er octobre la revalorisation annuelle des pensions. En 2019, la date d’application de la revalorisation a été reportée au 1er janvier de l’année suivante (soit 3 mois de retard). La revalorisation résulte de la comparaison de la moyenne de l’augmentation des prix des 12 derniers mois par rapport aux 12 mois précédents. À ce jour, la période de référence prise en compte pour la revalorisation va de Novembre de l’année N à Octobre de l’année N+1.

[Lire le tract]

 

Voir les commentaires

Rappel : Avantages en nature – La Poste et Orange ne doivent plus ignorer leurs retraités. Une mobilisation s’impose pour récupérer et conserver leurs droits !

5 Novembre 2021, 10:56am

Publié par FOcom Poste 06

Depuis plusieurs années, pour des raisons économiques, La Poste et Orange se sont engagés dans une remise en cause, plus ou moins sournoise, des avantages commerciaux dont bénéficiaient leurs retraités.

À La Poste

Depuis 2005, les retraités ne bénéficient plus d’aucun avantage en nature ou, même, commercial ! Exit l’abonnement téléphonique et la gratuité de la carte bleue (CB). Et ce n’est pas la rémunération des comptes CCP qui a permis aux postiers retraités de s’y retrouver. Quant à l‘adhésion offerte au compte ADISPO et les 160 points octroyés généreusement pour, soi-disant, compenser la perte de la gratuité de la CB, ce n’est plus qu’un lointain souvenir…

À Orange

Les avantages dont bénéficiaient les retraités des télécoms subissent le même sort que leurs homologues postiers. Ainsi, au prétexte de la généralisation de l’implantation de la fibre, d’ici 2025, ils perdent le bénéfice de l’abonnement téléphonique lors de cette installation. Alors que l’exploitant offre un tarif des plus attractifs aux nouveaux clients, Orange ne prévoit aucune réduction commerciale à ses retraités afin de compenser la perte de cet avantage…

[Lire le tract]

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>