Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

salaires

Face à l’inflation grandissante, FO Com exige une augmentation supplémentaire des salaires

1 Juillet 2022, 19:01pm

Publié par FOcom Poste 06

« La clause de revoyure » prévue dans l’accord NAO nous le permet !

Lors des Négociations Annuelles Obligatoires, FO Com avait obtenu dans l’accord, la possibilité de renégocier les salaires en cas de forte inflation (clause de revoyure). Cette possibilité nous permet d’évaluer la situation et d’apporter des solutions adaptées : augmentation des salaires, obtention de primes, prolongation des engagements obtenus, application du co-voiturage, etc…

Aujourd’hui, l’inflation perdure à un tel niveau que le contexte économique devient de plus en plus difficile pour les postières et les postiers.

Nous avons donc écrit à la Directrice des Ressources Humaines du Groupe pour demander l’ouverture d’une négociation exceptionnelle le plus rapidement possible. Lire la Lettre envoyée à la DRH Groupe.

 

 

Voir les commentaires

Inflation, pouvoir d’achat, et les rémunérations dans tout ça ?

28 Juin 2022, 17:15pm

Publié par FOcom Poste 06

Les revalorisations salariales annuelles ont été perçues le mois dernier. Dans ce contexte, vos appels et vos interrogations nous confirment que la question du pouvoir d’achat reste au centre des préoccupations de tous.

Les prix continuent en effet d’augmenter et, au mois de mai, l’inflation a, selon l’Insee, atteint 5,2 % sur un an. Toujours selon l’Insee, ce niveau est historique en France depuis près de 37 ans.

[Lire le tract]

 

Voir les commentaires

Indemnités de transport : vous y avez peut-être droit

28 Juin 2022, 16:58pm

Publié par FOcom Poste 06

Depuis sa mise en place en 2019, seulement 21 000 agents en ont bénéficié (sur environ 70 000 postiers éligibles).

Qu’est-ce que « l’indemnité de transport » et qui peut en bénéficier ?

C’est une indemnité annuelle, nette d’impôts, octroyée aux postiers, pour compenser l’utilisation de leur véhicule personnel afin de se rendre au travail. Elle est variable selon le nombre de kilomètres parcourus pour le trajet Domicile-Travail (à partir de 20km).

Comment en faire la demande ?

Rendez-vous sur l’application dédiée m@vieRH et cliquez sur « nouvelle demande », puis sur « transport » et enfin « Indemnités transport pour utilisation de véhicule personnel ». Il vous restera, ensuite, à compléter le formulaire, joindre les documents demandés et valider la demande. Rapprochez-vous de votre correspondant local.

Compte-tenu de l’inquiétant contexte économique, chaque euro compte ! N’hésitez pas à réclamer ce que FO Com a obtenu lors des Négociations Annuelles Obligatoires.

FO Com contribue largement à l’amélioration de votre pouvoir d’achat à travers par exemple les promotions obtenues dans chaque métier, l’accord d’intéressement ou encore, les mesures comme l’indemnité de transport. FO Com continue toutefois son combat pour l’augmentation générale des salaires et l’attribution du 13eme mois pour tous !

Voir les commentaires

Protéger les salaires de l’inflation !

21 Juin 2022, 16:09pm

Publié par FOcom Poste 06

Loin d’être un phénomène temporaire, la hausse des prix atteint des niveaux que l’on n’avait plus observé depuis le milieu des années 80.  Après une longue période de relative stagnation des prix (et des salaires!), l’inflation fait son retour en Europe et aux États-Unis. La reprise économique chaotique d’abord puis l’invasion de l’Ukraine ont relancé le spectre des chocs pétroliers des années 70.  

La guerre en Ukraine (et la spéculation qu’elle entraîne) ou ceux liés aux contradictions de notre système économiques (comme le blocage et la réorganisation des chaînes d’approvisionnements) font partie des principaux facteurs. Mais l’inflation a également des implications macroéconomiques en termes de répartition du patrimoine et du revenu. 

Elle est le signe d’une perte de pouvoir d’achat de la monnaie : une même quantité de monnaie permet d’acheter moins de marchandises lorsque les prix augmentent. Par conséquent, l’inflation modifie la répartition du patrimoine entre détenteurs de monnaie (les épargnants) et débiteurs. En particulier, l’inflation érode le pouvoir d’achat de l’épargne et diminue le poids des dettes à rembourser pour les débiteurs. 

Enfin, la hausse des prix est enfin synonyme de privations pour beaucoup d’entre nous mais aussi un moyen de faire baisser la part des richesses qui revient aux travailleurs. Le problème de l’inflation se résume finalement à qui doit en supporter le coût.  

Travailleurs, chômeurs, retraités et allocataires des « minima » sociaux ne doivent pas en faire les frais. 

Face à la « menace inflationniste », FO revendique l’augmentation des salaires, des pensions de retraites et des prestations sociales.  

Voir les commentaires

Inflation, pouvoir d’achat : Et les cadres dans tout ça ?

25 Mai 2022, 16:20pm

Publié par FOcom Poste 06

Les notifications des parts variables et des revalorisations salariales annuelles viennent d’être remises aux cadres. Dans ce contexte, vos appels et vos interrogations nous confirment que la question du pouvoir d’achat restent au centre des préoccupations de tout l’encadrement.

Les prix continuent en effet à d’augmenter et, au mois d’avril, l’inflation a, selon l’INSEE, atteint 4,8 % sur un an. Toujours selon l’INSEE, ce niveau est historique en France depuis près de 37 ans.

Alors que de nombreuses mesures concentrées logiquement sur les plus vulnérables visent à amortir ce choc économique, la question du pouvoir d’achat des cadres devient, elle aussi, majeure. Contrairement aux idées reçues, tous les cadres n’ont pas de gros salaires, loin s’en faut. Tous ont des charges fixes, des prêts à rembourser, des coûts de transports à payer, des fins de mois à boucler … Personne n’est donc épargné, même les cadres seniors qui doivent aussi très souvent financer les études de leurs enfants, voire la dépendance de leurs parents.

FO s’inquiète du choix de La Poste de mettre en œuvre une répartition des revalorisations de plus en plus « individualisée », parfois à l’excès : derrière cet élément de langage se cache en réalité la volonté d’une répartition des revalorisations plus discriminantes : plus d’augmentation pour un petit nombre pour moins d’augmentation pour les autres… Ces consignes « d’arbitrage  discriminant » sont désormais connues de tous, mais ne sont pas réellement assumées par La Poste qui n’en parle pas dans l’accord NAO 2022.

FO alerte sur les conséquences de cette orientation qui, sans le dire, pénalise structurellement les cadres séniors et multiplie les situations de cadres performants se voyant attribuer des revalorisations inférieures à l’inflation.

Dans l’accord 2022 sur les Négociations Annuelles Obligatoires, il est prévu dans l’article 13, une « clause de revoyure » : « en cas d’évolutions majeures, une commission de suivi spécifique sera réunie à la demande d’une partie signataire à compter du second semestre 2022. ». Forts de cette revendication portée par FO, nous avons exigé une commission de suivi exceptionnelle et la transparence sur la réalité des revalorisations mises en œuvre en 2022 en intégrant des critères tels que le sexe, l’âge, les métiers, le temps partiel, le télétravail et l’appréciation.

Les représentants FO porteront, lors des prochaines rencontres avec La Poste, la question du pouvoir d’achat des cadres.

Voir les commentaires

Question a 100€ : prime inflation, l’avez-vous obtenu ? y avez-vous droit ?

23 Mai 2022, 09:51am

Publié par FOcom Poste 06

Pour faire face à l’augmentation du coût de la vie dans de nombreux domaines, le gouvernement a mis en place, fin 2021, une prime inflation. Mais comme toute bonne mesure d’Etat qui se respecte, il faut parfois en faire soi-même la demande.

Pour cela, il suffit de vous rendre sur le site du gouvernement via le lien ci-contre : https://www.mesdroitssociaux.gouv.fr/votre-indemnite-inflation/accueil et, en quelques clics, vous saurez si vous êtes éligibles et si vous déjà l’avez perçue ou pas. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre représentant FO Com.

En cette période très compliquée, chaque euro est bienvenu ! Ne passez-pas à côté.

FO Com œuvre en permanence et dans l’intérêt des postiers pour que leur pouvoir d’achat s’améliore. Les primes n’étant qu’un pansement, nous continuons à nous battre pour de meilleurs salaires et un 13ème mois pour tous les postiers.

Voir les commentaires

Inégalité salariale : réalité sociétale au sein de La Poste

15 Mai 2022, 17:10pm

Publié par FOcom Poste 06

Une récente étude européenne a posé la question de l’inégalité dans la rémunération et plus précisément en ce qui concerne la rémunération liée aux performances. Tout d’abord cette dernière a tendance à se développer partout dans l’Union Européenne mais plus précisément dans les grandes entreprises, parmi les tranches supérieures de rémunération, dans certains secteurs, pour un travail à temps plein et bénéficiant aux hommes.

La rémunération liée à la performance étant en pleine croissance, les décideurs politiques européens ont collecté des données, cherché les causes et sensibiliser sur ce point. Certes, se sont mis en place des dispositions légales et des amendements aux conventions collectives ont été proposés.

Aujourd’hui, l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes dans l’UE reste important (14,1%) et a à peine diminué de moins de deux points ces dix dernières années. Selon l’étude Zwysen en 2021, cette rémunération liée aux performances lie le salaire à la performance individuelle, permet une plus grande flexibilité et génère un paquet salarial plus attractif et donc une plus grande différenciation entre les travailleurs. Nous sommes passés en Europe de moins de 20% des travailleurs en 2000 à presque un tiers en 2015.

Les femmes sont moins susceptibles de percevoir une rémunération liée aux performances car elles occupent des emplois selon les secteurs différents de ceux des hommes. Elles sont plus souvent positionnées sur des emplois à temps partiel et sur des contrats temporaires, dans des petites entreprises et dans les services publics où les femmes sont plus fortement représentées. Et dans le cas où les femmes bénéficient de primes liées à la rémunération liée à la performance, celles-ci sont quatre fois ou plus élevées pour les hommes !

Certes l’article 4 de la directive 2006/54/CE interdit toute discrimination directe ou indirecte sur le sexe en ce qui concerne tous les aspects de la rémunération. Cela étant, la réalité est que nous sommes confrontés à de la discrimination indirecte (affaire 96/80 Jenkins ou 170/84 Bilka-Kaufhaus). De même, il existe une obligation de procéder à une évaluation conjointe des rémunérations lorsque les rapports révèlent un écart entre les sexes de plus de 5%.

Alors que font (ou pas) les entreprises comme La Poste ? Des statistiques sont réalisées faisant apparaître des écarts de rémunération moyenne notamment chez les cadres et ingénieurs de 5 à 7.5% (CDSP du 25 février 2022) selon les tranches d’âge mais après application d’un seuil de pertinence et d’une pondération, l’écart n’est plus que de 0,19%… Cette année, le Groupe a débloqué 400K€ pour l’égalité entre les femmes et les hommes : 109 femmes se sont vues augmentées au retour de leur congé maternité et trois femmes font partie des 10 plus hautes rémunérations du Groupe et ? Il subsiste toujours des inégalités salariales pour les femmes.

Les femmes dans l’UE gagnent en moyenne, près de 13% de moins que leurs collègues masculins. Les différences varient fortement d’un pays à l’autre : en 2020, le plus grand écart de rémunération entre hommes et femmes a été enregistré en Lettonie (22,3%), tandis que le pays avec l’écart de rémunération le plus faible est le Luxembourg avec 0,7%. La France est toujours à 15,8% alors à quand un vrai changement ?

Voir les commentaires

Pouvoir d’achat des postiers : mieux, mais pas assez

2 Mai 2022, 08:40am

Publié par FOcom Poste 06

À la suite de notre courrier à la DRH du Groupe lui signalant l’urgence à prendre des mesures exceptionnelles au regard des difficultés croissantes face à l’inflation galopante des prix, notamment l’énergie et le carburant, la DRH nous a reçu le 22 mars et une commission de suivi de l’accord NAO 2022 s’est tenue le 20 avril en présence des organisations syndicales signataires.

Ce fut l’occasion de rappeler nos revendications en matière de défense du pouvoir d’achat et nos propositions de mesures exceptionnelles et concrètes pour répondre à l’urgence sociale. Il s’agit de traiter à la fois des mesures financières, des mesures organisationnelles et enfin des mesures liées à la mobilité.

Le 27 avril, La Poste a présenté à l’ensemble des organisations syndicales les mesures indemnitaires qu’elle compte mettre en œuvre du 1er mai jusqu’au 31 juillet a minima et d’autres mesures pérennes.

Mesures indemnitaires temporaires

  • Le barème des indemnités kilométriques (IK) qui vient d’être revalorisé au 1er avril suite à l’accord NAO, est revu à la hausse temporairement de 1 centime du kilomètre.
  • Le barème temporaire sera le suivant :  Véhicule < ou = 5 CV : 0,35€/km; Véhicule de 6 à 7 CV : 0,38€/km; Véhicule > ou = 8 CV : 0,40€/km; 2 roues < 50cm3 : 0,11€; 2 roues > 50 cm3 : 0,14€.

Majoration de 4 cts pour les postiers effectuant + 2500 km/an.

  • A noter qu’environ 25000 postiers bénéficient du remboursement d’IK. Plus de 15 000 d’entre eux parcourent moins de 1000 km/an et 3700 plus de 3000 km/an.
  • Le relèvement de 10 à 15 € du barème actuel du montant de l’indemnité transport véhicule personnel (ITVP) pour les postiers utilisant leur véhicule personnel pour un trajet domicile-travail :
    • 120 € par an pour un trajet aller ou retour > 20 km ;
    • 155 € par an pour un trajet aller ou retour > 25 km ;
    • 180 € par an pour un trajet aller ou retour > 30 km.

Mise en place d’un dispositif national pérenne de co-voiturage

A compter du mois de juin, La Poste prévoit de mettre en place une application dédiée permettant aux postiers la mise en relation avec d’autres postiers ou des salariés d’autres entreprises situés à proximité de leur lieu de travail ou de trajet. En plus d’une participation aux frais qui peut être partagée entre les passagers, des financements seraient proposés par certaines collectivités territoriales (intégrés directement à l’application).

Suite à l’évolution du SMIC au 1er mai, revalorisation des salaires de base

  • Le SMIC passe de 19 237,40 € brut annuel au 1er janvier 2022 à 19 746,96 € au 1er mai 2022
  • La Poste décide de revaloriser de 0,65% le salaire brut annuel des 1ers échelons. Cela va concerner 11 830 postiers de niveau I-2 et I-3.

Sur l’indemnitaire, pour FO ces mesures cumulées vont dans le bon sens même si elles sont loin d’être à la hauteur de nos attentes en termes d’impact sur le portefeuille des postiers et en termes de durée.

La proposition de co-voiturage répond partiellement à l’une de nos demandes qui est celle d’ouvrir une négociation globale sur les mobilités durables et sociales pour concilier la fin de mois et le climat. Pour être réalisables, il est indispensable, localement, site par site, de rendre possibles ces mesures en adaptant notamment les horaires de prise et de fin de service, en mettant à disposition des stationnements pour les covoitureurs, etc.

L’accord NAO 2022 que nous avons signé nous permettra de demander la réunion d’une commission de suivi dès le second semestre.

Voir les commentaires

Côté Cadres – Pas d’heures supplémentaires pour les cadres ?

4 Avril 2022, 17:08pm

Publié par FOcom Poste 06

« Les cadres n’ont pas droit aux heures supplémentaires ! ». Derrière cette affirmation un peu hâtive et simpliste, se cache un véritable scandale au moment où la question du pouvoir d’achat est essentielle dans les débats qui animent notre société.

« Entreprise citoyenne », La Poste ne devrait-elle pas commencer par respecter la loi ?

[Lire le tract]

 

Voir les commentaires

FO DÉFEND VOTRE POUVOIR D’ACHAT

31 Mars 2022, 12:32pm

Publié par FOcom Poste 06

Comme annoncé dans la brève du 16 mars, FO Com a sollicité et obtenu une audience à la DRH du Groupe. Nous avons été reçus le 22 mars afin de partager avec La Poste nos inquiétudes quant au prix du carburant et à la situation des postiers, mais aussi pour proposer des solutions concrètes et immédiates.

Nous avons demandé une contribution financière temporaire pour tous les agents qui utilisent leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail, tant que le prix du carburant reste si élevé.

Nous avons également proposé une série de mesures dont certaines seraient portées par les Branches pour une application locale :

  • L’ouverture de négociations pour la mise en place d’un accord mobilité,
  • Le gel des réorganisations et des fusions le temps d’un retour à la normale,
  • Un jour supplémentaire de télétravail pour les volontaires,
  • Le développement du travail déporté pour les conseillers bancaires,
  • Une adaptation des prises et fins de service pour permettre l’utilisation des transports en commun ou du covoiturage,
  • Un abaissement du critère kilométrique aller-retour pour le calcul de la prime transport,
  • Un système de Bourse d’emplois pour permettre un rapprochement au plus près de son domicile.

Personne ne peut dire quand nous retrouverons une situation normale. Mais face à cette situation extraordinaire, FO demande que des mesures exceptionnelles soient engagées. FO Com à vos côtés.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>