Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

sante au travail

1 2 3 4 5 6 ACTUS Télétravail : quand la fatigue prend le dessus…

4 Mars 2021, 18:18pm

Publié par FOcom Poste 06

Dans ce contexte de crise sanitaire, les agents dont le métier le permet peuvent travailler de chez eux : c’est ce qu’on appelle le télétravail. Il permet de limiter les déplacements dans les transports et ainsi de gagner du temps. Il facilite aussi la gestion de la vie quotidienne.

Mais le télétravail isole : Où sont les collègues ? Le télétravail fatigue : Quand puis-je retirer mes yeux de l’écran ? La fatigue psychologique est également présente : Quand vais-je retrouver mon bureau, mon site… ? La frontière entre la vie privée et la vie professionnelle est franchie : Comment s’arrêter de travailler quand on a encore du travail (soir et week-end) ?

Tant de questions pour le moment sans réponses passent par la tête des agents en télétravail. Les autres agents ne pouvant être en télétravail se demandent pourquoi un roulement ne peut être réalisé afin de travailler autrement que dans l’angoisse du virus.

Tant de questions auxquelles La Poste ne répond pas ! Les postières et postiers ont besoin durant cette période si particulière, d’écoute et de compréhension de la part de l’entreprise.

FO exige de La Poste de considérer ces demandes et d’accompagner au mieux ses agents, sans qui l’entreprise ne fonctionnerait pas !

Voir les commentaires

Accord activité partielle : dans la continuité

26 Février 2021, 10:06am

Publié par FOcom Poste 06

Ce 25 février 2021, La Poste vient de réunir les Organisations Syndicales afin de présenter les modalités de reconduction de l’accord. Habituellement et malgré nos demandes répétées, cette réunion se tenait alors que le mois était déjà commencé. Les managers rencontraient alors des difficultés  d’organisation et les agents concernés étaient en situation très compliquée les premiers jours du mois. La Poste aurait-elle ouvert les yeux ?  Nous avons été entendus, soit !

Par contre, nous n’avons pas manqué de réclamer à nouveau d’étendre ce dispositif aux agents partageant le domicile d’une personne vulnérable, aux aidants ainsi qu’aux personnes dont le handicap n’entraîne pas une fragilité au vu des critères énoncés. Mais pour La Poste le périmètre reste le même.

En janvier, 908 salariés, 691 fonctionnaires et 26 personnes en garde d’enfant étaient concernés. Toujours en janvier, nous avait été annoncé l’alignement de l’IRCANTEC sur les orientations de l’AGIRC-ARCCO.  C’est chose faite avec un effet rétroactif au 1er janvier 2021 (pour rappel, les salariés recrutés avant 2010 continuent à cotiser à l’IRCANTEC).

Il n’y aura pas d’impact financier négatif pour ces postiers. En cas de difficulté, rapprochez-vous de vos correspondants FO.

Il est maintenant nécessaire que La Poste communique au plus vite à ses équipes.

Voir les commentaires

Courrier : le haro des samedis

10 Février 2021, 10:17am

Publié par FOcom Poste 06

Le service universel postal (distribution 6 jours sur 7) risque dans un avenir proche d’être remis en question faute de contribution suffisante de l’État. Si cela devait se concrétiser, ce sont des milliers d’emplois qui disparaîtraient.

Au Courrier, activité la plus en difficulté, les réorganisations sont de reparties de plus belle et les effectifs fondent comme neige au soleil. Les conditions de travail sont telles qu’il est impossible d’assurer un service de qualité : tournées à découvert, manque de moyens, colis en souffrance sans parler du dialogue social devenu quasi inexistant.

Et pourtant, des réflexions sont engagées et prises au sérieux au plus haut sommet de l’État. Le premier ministre devrait faire une désignation prochainement, rendant ses premières conclusions fin mars.

A l’heure où l’activité des postiers du Courrier correspond de moins en moins au réel, FO Com alerte l’entreprise!

Il est de la responsabilité de chaque acteur de prendre conscience de la situation précaire et catastrophique des agents. Les stratégies d’avenir liées à la raison-d’être fièrement affichée de La Poste doivent inclure chaque postier, et ils sont nombreux. Étant le premier employeur de France et agissant pour des missions de services publics, il est grand temps de concrétiser ces dires! La suppression du samedi ne répondra pas aux besoins des citoyens, cassera des emplois et dégradera les conditions de travail des postiers restants.

Présents sur le terrain au quotidien, FO Com ne saurait tolérer une casse sociale des métiers de « première ligne », et revendique urgemment une reconnaissance financière et des conditions d’emplois dignes. Quand vous aurez épuisé tout le monde, que restera-t-il de notre Poste?

Voir les commentaires

SANTÉ AU TRAVAIL : VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE

3 Février 2021, 17:05pm

Publié par FOcom Poste 06

En temps de crise, l’accélération brutale des changements ne sont pas à prendre à la légère. Conditions et organisations de travail, productivité, reconnaissance, ses mots peuvent avoir un poids non négligeable sur la santé physique et psychique de chacun.

À destination des postières et postiers, FO Com a mis en place une enquête permettant de vous exprimer sur plusieurs indicateurs. Nos représentants locaux sont également présents pour vous soutenir et être à votre écoute au quotidien. Ne laissez pas une situation pesante perdurer, laissez-nous agir à vos côtés !

[Répondre au questionnaire]

Voir les commentaires

Réinternalisation chez Viapost : la grande entourloupe de la Poste

2 Février 2021, 11:08am

Publié par FOcom Poste 06

Depuis toujours, nous revendiquons l’emploi pérenne de postiers dans tous les secteurs de l’entreprise. Cela fait plusieurs années que notre fédération dénonce la multiplication de la sous-traitance à la distribution (particulièrement dans les agences coliposte d’Île-de-France (ACF), dans les plates-formes colis (PFC), les « GEL »(*), les prestataires dans les services d'assistance et informatiques ainsi que la présence d’intérimaires un peu (voire beaucoup) partout.


La direction de la branche des services de courrier et colis (BSCC) feint de nous entendre. Elle décide de réinternaliser certaines activités à des postiers de notre filiale Viapost Industries, au grand bonheur de son directeur en mal de pouvoir hégémonique.

 

Nous observons donc l’arrivée massive de « viapostiers » dans les ACP, plate-forme de préparation et de distribution du courrier (PPDC) multi-flux (MF), PFC, plates-formes industrielles courrier (PIC) etc. mais aussi aux manettes de la première PFC sous-traitée, le hub de Brive et de la PPDC MF d’Argonais.

 

Pour la direction, nous devrions nous contenter de cette « réinternalisation ». Mais nous ne saurions nous satisfaire d’une réalité en trompe-l’œil, tout simplement parce que l’immense majorité du personnel présent sur les sites de production est constituée d’intérimaires.

 

Notre syndicat dénonce ce qui pourrait paraître comme un habile tour de passe-passe mais, plus encore, il condamne les conditions de travail déplorables des salariés affectés à cette force de travail variable et corvéable à merci.

 

Aussi, nous exigeons :

  • des conditions de travail et de rémunération identiques pour tout le personnel en co-activité dans les établissements de colis ;
  • l’embauche en CDI de tous les intérimaires avec le treiszième mois et l’intéressement/participation pour tous, comme c’est le cas pour le peu de « viapostiers » en CDI.

 

(*) De nombreux postiers sont recrutés avec un CDI un peu particulier : ils ne signent pas avec la Poste mais avec une agence d'intérim étrange, un groupement d'employeurs logistiques (« GEL »). Cette pratique  permet à la Poste de bénéficier d'une main-d’œuvre encore plus précaire et corvéable.

 

Christine Simon

Source : https://www.miroirsocial.com/

Voir les commentaires

FO Com alerte!

28 Janvier 2021, 20:17pm

Publié par FOcom Poste 06

L’année 2020 a été très rude concernant les conditions de travail des agents du Courrier/Colis. Avec la crise sanitaire, l’explosion du nombre de colis à distribuer notamment à la fin de l’année participe au malaise.

A ces difficultés journalières se rajoute la mise en place d’organisations incertaines, de flous qui n’ont rien d’artistique (coupure méridienne) mais qui finissent par pourrir le quotidien des postières et postiers.

Les conséquences ne se sont pas faites attendre. Les alertes concernant le mal être se multiplient et les témoignages reçus par FO Com ne cessent d’affluer. Collectifs de travail épuisés, agents déclarant un burn-out, absentéisme en augmentation, le constat est alarmant ! FO Com exige la prise en compte de ces phénomènes inquiétants et l’abandon de toute pression hiérarchique.

Face à ce qui s’apparente à une dérive, FO Com a interpellé par écrit à la Branche Service Courrier Colis (BSCC) lui demandant la mise à l’examen de la situation sanitaire et des risques psycho-sociaux lors de la prochaine Commission Nationale Santé et Sécurité au Travail (CNSST) métier.

Depuis mai 2020, FO Com alerte ! Et depuis le mois de mai la réponse de la BSCC est toujours la même : « Nous avons tout prévu et les renforts seront à la hauteur ».

L’absence de résultat parle de lui-même. FO Com continuera de mettre la BSCC face à ses responsabilités et ne cessera pas de lutter pour la santé et la sécurité au travail des agents de la BSCC.

Voir les commentaires

« Espaces Dynamiques de Travail (EDT) » ou comment instaurer la flexibilité encore davantage

21 Janvier 2021, 22:54pm

Publié par FOcom Poste 06

Sous couvert de modernité, il s’agit pour La Poste de mettre en place une nouvelle gestion des espaces de travail, communément appelée « Flex Office ». Ce nouveau procédé est une des nombreuses façons d’aménager l’espace, où les postes de travail ne sont pas attitrés et souvent moins nombreux que les salariés.

 L’optimisation des coûts immobiliers reste au centre de ce projet Village La Poste (VLP) qui sera «expérimenté» au siège dans un premier temps. La méthode utilisée de l’expérimentation laisse craindre une volonté de généralisation d’une formule dont l’expérience démontre qu’elle est souvent à l’origine d’une véritable dégradation des conditions de travail des personnels.

En effet, ce mode de fonctionnement nécessite d’être très organisé, avec de nouvelles contraintes pour avoir un bureau et potentiellement, accompagnés de nouvelles sources de tensions (places, « effet cantine », etc). La charge mentale supplémentaire que ce scénario revêt est pour le moins préoccupante. Une gestion rigoureuse au quotidien devra être mise en place pour veiller à ce qu’aucun agent ne soit mis à l’écart.

Le fait de ne plus posséder son propre espace de travail, avec des bureaux impersonnels, pourrait faire naître un risque de désocialisation et de déshumanisation.

Les représentants FO Com restent mobilisés sur ce projet qui pourrait dans les prochains mois générer une inquiétude légitime des personnels. En effet, le flex office concrétise, via l’occupation des postes de travail, une idéologie forte autour des thématiques du changement, de la dynamique, du refus de l’immobilisme. Il rend tangible la flexibilité.

Des économies liées à l’immobilier au détriment des conditions de travail des postiers : pour FO Com, ce n’est pas entendable. Beaucoup d’études prouvent que le flex office, aussi appelé « desk sharing », ou encore l’open-space, dégradent les conditions de travail, altèrent la concentration et augmentent certaines pathologies. L’humain doit être au cœur des organisations de travail et l’entreprise doit avant tout garantir à chaque salarié un cadre de travail qui protège sa santé.

Voir les commentaires

Activité partielle : La Poste pas mieux disante en 2021 qu’en 2020!

11 Janvier 2021, 17:31pm

Publié par FOcom Poste 06

L’indemnisation du 1er au 31 janvier 2021 des postiers éloignés du service en raison du COVID-19 a fait l’objet de nouveaux échanges avec les organisations syndicales. Lors de la plénière du 5 janvier 2021, FO est restée sur ses positions en demandant le bénéfice de l’accord :

  • aux aidants ;
  • aux personnes partageant leur  domicile avec une personne vulnérable ;
  • aux personnes dont le handicap n’entraîne pas une fragilité au vue des critères énoncés.

Encore une fois, la réponse est sans appel : NON.

Dès lors, La Poste se place dans la lignée des décisions gouvernementales. Où sont les bonnes intentions des accords aidants et handicap ? Aux oubliettes !

FO regrette également le manque de réactivité dont La Poste a fait preuve pour informer les postières et les postiers de la reconduction, à l’identique, du dispositif. L’objectif n’aurait-il pas dû être de rassurer rapidement les personnes concernées ?

Un nouvel accord, similaire au précédent, a donc été entériné avec les organisations syndicales. Il est cependant possible que La Poste revienne vers nous. En effet, la DRH Groupe attend les orientations de l’IRCANTEC via un alignement probable sur celles de l’AGIRC-ARCCO. Ainsi, des dispositions pour le régime IRCANTEC devraient être prises par La Poste en matière de compensation. Pour rappel, les salariés recrutés avant 2010 continuent à cotiser à l’IRCANTEC.

Même si l’accord permet de protéger près de 700 postiers, nous nous interrogeons devant l’attitude de La Poste et nous sommes très inquiets pour les négociations à venir. Pour FO, il serait regrettable qu’il s’agisse là du « tempo » donné au dialogue social en 2021 !

Voir les commentaires

FO Com, son réseau CHSCT, un atout!

21 Décembre 2020, 23:10pm

Publié par FOcom Poste 06

Dans le mandat d’un délégué FO, la question des conditions d’hygiène, de sécurité et de santé au travail est indissociable de son travail au quotidien. Son regard, son questionnement, sa vision s’appuie sur un réseau large d’élus, de représentants, ayant bénéficié de différentes formations. Viennent se rajouter l’avis de professionnels de la filière et d’experts.

Au niveau international, des instances comme l’Organisation Internationale du Travail publient régulièrement des études sur le sujet. FO Com contribue également à partager l’expérience de ses membres au sein de l’UNI. UNI Global Union est la voix de 20 millions de travailleurs de nombreux secteurs du monde entier. UNI représente les salariés dans 150 pays de toutes les régions du monde. Il produit régulièrement des brochures sur les meilleures pratiques : droit à la déconnexion, contre les discriminations, face au covid-19, etc.

Récemment, des chercheurs japonais ont publié un fascicule à l’attention des salariés en télétravail. FO Com vous livre ce mois une de ses fiches [Lire la fiche] et un outil http://www.protectyourvision.org/

Voir les commentaires

COVID-19 : INDEMNISATION DES POSTIERS ÉLOIGNÉS DU SERVICE À COMPTER DU 1ER DÉCEMBRE

2 Décembre 2020, 17:34pm

Publié par FOcom Poste 06

Ce texte est destiné aux managers et à la filière RH pour déploiement auprès de leurs équipes.
Bonjour à toutes et tous,
La Poste et les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, la liste Osons l'Avenir CFE-CGC / CFTC et l'UNSA Postes ont signé le 1er décembre 2020 un nouvel accord relatif à l’indemnisation des postiers éloignés de leur activité en raison de la situation sanitaire.
Du 1er au 31 décembre 2020, cet accord garantit 100 % de la rémunération nette des postiers salariés placés en activité partielle, ainsi que le maintien de la couverture santé et prévoyance et la compensation retraite Agirc-Arrco.
L'accord fixe les conditions d’accès au dispositif d’activité partielle pour les personnes vulnérables ne pouvant pas télé-travailler et les parents qui sont contraints de garder leurs enfants et dans l’impossibilité de télé-travailler.
Les personnes vulnérables
Les salariés de La Poste maison-mère sont considérés comme personnes vulnérables et placés en activité partielle s’ils répondent aux critères définis dans le décret du 11 novembre 2020.
Pour rappel, depuis cette date, les nouvelles situations qui entraînent la qualification de personne de vulnérable sont les suivantes :
Etre atteint d'une maladie du moto-neurone, d'une myasthénie grave, de sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, de paralysie cérébrale, de quadriplégie ou hémiplégie, d'une tumeur maligne primitive cérébrale, d'une maladie cérébelleuse progressive ou d'une maladie rare.
Les autres cas sont inchangés :
1. Etre âgé de 65 ans et plus ;
2. Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
3. Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
4. Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale : (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
5. Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;
6. Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
7. Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
8. Etre atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise :
- médicamenteuse : chimiothérapie anti-cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive;
- infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
- consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
- liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
9. Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
10. Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
11. Etre au troisième trimestre de la grossesse.
Ces salariés vulnérables, s'ils ne peuvent pas télétravailler, sont placés en activité partielle sur présentation du certificat de leur médecin à La Poste.
Les parents salariés contraints de garder leur enfant et qui ne peuvent pas télétravailler
Peuvent être placés en activité partielle :
• les parents ne pouvant pas télétravailler qui sont contraints de garder leurs enfants de moins de 16 ans en raison de la fermeture de leur établissement/classe,
• les parents d’enfants cas contacts de moins de 16 ans identifiés par l’Assurance Maladie qui sont isolés,
• les parents d’enfants en situation de handicap, quel que soit leur âge, dont la structure d’accueil ferme.
Un seul des deux parents pourra bénéficier du dispositif d’activité partielle.
Les parents doivent présenter obligatoirement un justificatif attestant de la fermeture de la crèche ou l’établissement/classe. Dans ce cas, le certificat doit être établi par l’établissement concerné. L’indemnisation sera effectuée dès le premier jour de fermeture de l’établissement/classe, et au plus tard jusqu’à la fin de cette fermeture.
En cas de mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile, délivrée par l’Assurance Maladie dans le cadre de la prise en charge de cas contacts, s’ils n’ont pas immédiatement le justificatif de l’Assurance Maladie, ils peuvent produire dans un premier temps un certificat du médecin traitant. Dans ce cas le justificatif de l’Assurance Maladie devra être transmis par la suite.
Les fonctionnaires de La Poste, dans ces mêmes situations, sont placés en ASA Eviction et leur rémunération reste donc inchangée.
Nous restons à votre disposition et vous remercions de bien vouloir communiquer ces informations à vos collaborateurs.
Cordialement,
La DRH Groupe

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>