Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

La Poste externalise partiellement son activité timbres

30 Décembre 2010, 23:27pm

Publié par FOcom Poste 06

SOS.jpgPhil@poste, l'imprimerie des timbres du groupe La Poste, a lancé un appel d'offres européen pour l'externalisation d'une partie de son activité, à savoir le massicotage et le découpage des timbres, ainsi que les mises sous blister. Le contrat porte sur un peu plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires annuel. «C'est une activité à faible valeur ajoutée, confirme La Poste. Nous préférons développer notre savoir-faire en matière de fabrication de timbres.» L'entreprise publique assure que cette externalisation ne donnera lieu à "aucune suppression d'emplois", tous les salariés concernés devant être reclassés au sein du groupe.

Par Hubert Levet, pour Challenges.fr, jeudi 30 décembre 2010.

NB : encore des reclassements, mais où sont les chaises ?!!

Voir les commentaires

Négociations salariales: FO assume ses responsabilités

30 Décembre 2010, 23:12pm

Publié par FOcom Poste 06

Entre 1,2 % proposé par La Poste (si pas de signature) et 1,8 % (en cas de signature) obtenu au finish par FO. La négociation salariale a permis le maintien du pouvoir d’achat des salariés.

Précisions: en cas de non-accord, La Poste aurait décidé une augmentation de 1,2 %  pour les classes I et II et 2,1 % en moyenne pour les cadres et 2,3 % pour les cadres supérieurs.

- Revalorisation salariale obtenue : 0,6 % au 1er avril, 1,2 % au 1er septembre ,  soit 1,8%au total

- Minimas sociaux: Le complément pour charge de famille sera augmenté le 1er juillet 2011 de 1,8 %

- Complément Poste: Le complément Poste des salariés II.3 à III.3 sera revalorisé de 7 % en moyenne sur les 3 années à venir.

- Pour les postiers des DOM: La signature de l’accord salarial permet la pérennisation de la prime exceptionnelle pour tous les salariés des classes I à III.

 Negociation_salariales.JPG

Du fait de la loi sur la représentativité issue de la position commune CFDT/CGT/MEDEF, qui impose la règle des 30 % pour la signature d’un accord, FO se trouve désormais à La Poste en situation d’arbitre. Les organisations syndicales CGT et SUD majoritaires refusent généralement d’apposer leur signature à tout accord. Une nouvelle fois, ils n’ont pas signé, et ne l’ont pas dénoncé...

Conscient des responsabilités qui lui reviennent, considèrant qu’au terme des négociations, elles sont bénéfiques pour les intéressés, alors FO choisit sans hésitation la voie la plus acceptable : « la signature ».

Aux détracteurs nous leur posons la vraie question : faut-il signer un accord dont le contenu apporte des garanties minimums aux salariés ou ne pas signer et laisser ainsi la main libre à l’employeur avec des augmentations au rabais ?

Pour FO, ne rien signer ou tout signer serait faire preuve d’irresponsabilité à l’égard de ceux que l’on défend, c’est-à-dire vous !

Si grain à moudre, il y a, alors Force Ouvrière reste un syndicat réformiste, libre et indépendant.

Voir les commentaires

Côté cadre: Négociations salariales 2011, FO Com en position d'arbitre!

30 Décembre 2010, 22:46pm

Publié par FOcom Poste 06

Avec la nouvelle loi sur la représentativité issue de la position commune CFDT/CGT/MEDEF, pour être valable un accord doit être signé par une ou des organisations syndicales représentant seule ou ensemble au moins 30 % de suffrages valablement exprimés aux élections professionnelles.

La CGT et SUD refusant généralement d’apposer leur signature à tout accord, cette règle des 30 % ne peut être appliquée à La Poste sans le ralliement du syndicat FO.

En signant l’accord salarial, FO conforte une nouvelle fois sa position d’arbitre. FO a permis une revalorisation de l’enveloppe consacrée à l’augmentation des salaires des cadres et des cadres supérieurs respectivement de 2,5 et 2,7 %. Même si cette revalorisation peut être jugée insuffisante par rapport au niveau d’implication des cadres supérieurs dans la vie de l’entreprise et à la pression subie, FO a opté pour le choix du moindre mal :

- Pour les cadres supérieurs 2,7 %, c’est mieux que les 2,30 % prévue en l’absence d’accord!

- Pour les cadres 2,5 %, c’est mieux que les 2,1 % prévu en l’absence d’accord!

L’arbre ne doit pas cacher la forêt !

- FO n’est pas dupe. Cette revalorisation doit être perçue comme un signe de l’entreprise lancé en direction de ses cadres et cadres supérieurs à un moment crucial qui est celui de l’entrée dans le capital d’un nouvel actionnaire en attente de résultat ; la direction sait très bien que les cadres sont des acteurs majeurs et incontournables pour mettre en oeuvre la stratégie et pour conduire les changements attendus.

-  Au-delà de ces « appels du pied » de la direction qui ne sauraient faire oublier les vrais problèmes, FO demande la définition d’une nouvelle approche du management au sein de La Poste (un accord sur éthique et management) avec un cadre relationnel clairement défini entre la direction et ses cadres fondé sur le respect réciproque, la confiance et la transparence. Par ailleurs, elle demande la mise en place d’une politique RH efficace adaptée aux préoccupations quotidiennes, notamment un véritable accompagnement en cas de reclassement, des réelles perspectives de carrière.

 Cadres7_1.JPG

Revalorisation pour les cadres salariés III.1 à III.3: 2.50 %

Les personnels relevant de ces différentes catégories dans le régime de la convention commune bénéficient au 1er avril 2011 d'une augmentation générale de 0,70 %.

Ces personnels peuvent bénéficier d'augmentations individuelles globales, en supplément des augmentations générales, dans le cadre d'une enveloppe de 1,80 % au niveau national du salaire moyen des personnels concernés, pour chacune de ces années.

Cadres7_2.JPG

 FO Com a rappelé son attachement à la transparence dans l’attribution de cette part variable en demandant à la direction de :

- s’assurer que les cadres et cadres supérieurs soient systématiquement informés de la fourchette de rémunération auquel ils peuvent prétendre. Trop souvent, ces augmentations sont accordées sans information préalable, les intéressés étant mis devant le fait accompli.

- mettre en place un véritable contrôle de cohérence entre le montant versé et l’appréciation.

Voir les commentaires

L'image de l'année: Journée de Grève...

30 Décembre 2010, 21:11pm

Publié par FOcom Poste 06

greve-691750.jpg

Nice, Alpes-Maritimes - Octobre 2010 © Pascal Jousse

Voir les commentaires

Depuis le 12 novembre les 5 facteurs du Lauzet-Ubaye sont entrés en résistance contre la délocalisation et contre une dégradation absurde des conditions de travail

26 Décembre 2010, 16:18pm

Publié par FOcom Poste 06

En cette période de Noel, c'est tout un petit village rural, Le Lauzet Ubaye (très proche de nous) qui a attendu le Père Noel avec impatience, les habitants espéraient que dans sa hotte il amènerait une bonne nouvelle : la fin de la délocalisation de ses facteurs, en grève depuis le 12 novembre.

Les cinq employés de la poste ne veulent pas se plier aux exigences de cette restructuration, qui les contraint à se rendre à Barcelonnette deux fois par jour pour … trier le courrier.

Cela entrainerait des haut-le-pied d’une cinquantaine de km aller-retour et un allongement identique des trajets pour aller et revenir du travail pour la plupart d’entre eux : 100 km de plus par jour. Et cela sur des routes de montagne parfois difficiles, notamment en hiver.

Le plus absurde, c’est que le camion de transport du Courrier passe au Lauzet avant d’arriver à Barcelonnette.

Peu importe pour la direction : l’essentiel est de supprimer une séparation pour le tri machine, quitte à ce que cela soit repris dans le tri à Barcelonnette. Et de faire faire 50 km de haut-le-pied à 5 factrices et facteurs tous les jours... !

La modernisation améliore les conditions de travail des agents, prétendent-ils !!! Les conditions de travail des agents, nos directeurs n’en ont rien à cirer !

Technocratie, quand tu nous tiens !

C’est significatif de l'ineptie et de l’absurdité d’un certain nombre de regroupements de distributions qui allongent les temps de trajet et les haut-le-pied sans aucun profit ni pour les usagers ni pour les factrices et facteurs... histoire de consommer de l’essence !

 

 

Voir les commentaires

La Poste fusionnerait ses activités mobile avec Debitel !!

26 Décembre 2010, 15:15pm

Publié par FOcom Poste 06

A l'issue de l'opération, La Poste détiendrait 51 % du MVNO actuellement contrôlé par SFR.

La Poste, qui compte lancer une offre de téléphonie mobile en 2011 s'apprêterait à fusionner ses futures opérations mobiles avec le MVNO Debitel, contrôlé à 40 % par SFR. Selon "Les Echos", La Poste détiendrait 51 % de la coentreprise et SFR 49 % à l'issue de l'opération. Debitel, qui possède les marques « Simplicime » (300 000 clients) et « Mobisud », pourrait les faire disparaître au profit d'une marque unique, « La Poste mobile ».

Fin août, La Poste était entrée en négociations exclusives avec SFR pour opérer son réseau, choix validé au début du mois de novembre par le conseil d'administration du groupe public. L'objectif de La Poste serait de conquérir plus de 1,5 million de clients en moins de quatre ans. Elle compte notamment sur son maillage de la France à travers 17 000 bureaux. 8500 bureaux feraient du libre service, et dans 2000 autres les employés seraient formés à la vente en téléphonie. Il n'a pas été précisé si les marques de Debitel seraient intégrées à La Poste Mobile.

Le futur MVNO espèrerait faire le plein de clients en lançant son activité mobile avant celle de Free, qui a obtenu fin 2009 la quatrième licence d'opérateur mobile 3G, et doit lancer son offre début 2012 .

Au troisième trimestre, les MVNO ont retrouvé le chemin de la croissance avec une part de marché en métropole qui s'est établie à 6,34 % contre 5,56 % un an auparavant.

L'ensemble des MVNO comptait 3,5 millions de clients fin 2009, dont 1,7 millions pour Virgin Mobile. En 2009, La Poste générait 120 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour 500 000 clients, en vendant des cartes prépayées des opérateurs de MVNO.

Source: Le Journal du Net

Voir les commentaires

BAILLY: « La fin du monopole n'est pas un drame »

22 Décembre 2010, 19:34pm

Publié par FOcom Poste 06

Avant l'ouverture totale du marché du courrier à la concurrence le 1er janvier 2011, le président du groupe La Poste expose ses ambitions et ses projets. Assurant que "la fin du monopole n'est pas un drame". L'année 2010 aura été bonne pour Jean-Paul Bailly. Après avoir réussi à changer le statut du groupe pour en faire une société anonyme à capitaux publics le 1er mars, puis à mener à bien son augmentation de capital de 2,7 milliards d'euros (1,2 de l'Etat et 1,7 de la Caisse des dépôts) qui devrait être souscrite au premier trimestre 2011, le président du groupe La Poste depuis 2002 a été reconduit dans ses fonctions pour cinq ans, lors du conseil des ministres du mercredi 22 décembre. Même si l'intéressé est âgé de 64 ans et que la loi fixe une limite d'âge à 65 ans pour tous les dirigeants de groupes publics.
Au 1er janvier 2011, le dernier bastion monopolistique de La Poste tombe, avec l'ouverture à la concurrence du marché du courrier de moins de 50 grammes. Mais le premier opérateur postal privé, Adrexo, a annoncé ce mercredi qu'il ne viendrait pas, contrairement à ce qu'il avait laissé entendre, concurrencer La Poste sur ce secteur, préférant "consolider ses positions sur ses deux coeurs de métier" que sont la livraison de colis à domicile et la distribution d'imprimés publicitaires, catalogues et annuaires en boîtes aux lettres.

 

Propos recueillis par Jérôme Lefilliâtre, journaliste à Challenges.fr, mardi 21 décembre 2010.

Voir les commentaires

Reclassement des personnels !

22 Décembre 2010, 19:21pm

Publié par FOcom Poste 06

Aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui suite à la réorganisation de leur service, sont à reclasser.

Pour retrouver un emploi, ces personnes doivent suivre un véritable parcours du combattant, au bout duquel le succès n’est pas forcément garanti, et ce, pour différentes raisons :

- le nombre de réorganisations est tel que le «marché » de l’emploi interne n’est pas en mesure d’absorber le nombre de personnes à reclasser,

- la métiérisation qui caractérise La Poste aujourd’hui empêche la fluidité des mouvements entre les métiers. Chaque métier a tout naturellement tendance à prioriser ses propres situations internes et n’a pas forcément le réflexe ou envie en raison de la lourdeur ou de l’inefficacité des procédures transverses de se tourner vers les autres métiers pour «couvrir» ses emplois vacants,

- malgré des ressources disponibles en interne mais qui ne sont pas forcément adaptées aux postes proposés, la tentation est grande pour les directions RH de recourir à des recrutements externes synonymes de recrutements « sur-mesure».

Cette situation est génératrice de mal-être au travail non seulement pour les postiers touchés par cette situation mais également pour les autres, qui ont conscience que cette situation peut les concerner tôt ou tard.

Cette situation touche toutes les catégories de la population, cadres et non cadres.

Force est de constater que toutes les décisions qui sont prises ici ou là par la direction pour rassurer le personnel ne sont pas à la hauteur du malaise créé. Elles constituent un cataplasme sur une jambe de bois. Par ailleurs, le plan national de prévention aux risques psycho–sociaux mis en œuvre par

La Poste, est la preuve s’il en est que celle ci, bien qu’adepte publiquement et devant les médias de la pratique du déni de réalité (tout va pour le mieux… tout est sous contrôle… nos «préventeurs » veillent…), reconnaît indirectement en interne, que la situation n’est pas aussi rose qu’elle veut bien le dire.

Dans un élan de transparence d’une part et de respect vis-à-vis de son personnel, d’autre part, la direction se grandirait en prenant ses responsabilités, déjà en reconnaissant, en toute humilité, que tout changement organisationnel génère du stress, suscite des craintes légitimes chez les personnes. Fort de ce constat, La Poste doit impérativement mettre en œuvre une politique d’accompagnement responsable et efficace pour les personnes laissées pour compte. Ce serait l’occasion pour cette Poste qui s’est toujours dite attachée aux missions de service public, de mettre ses actes en conformité avec ses déclarations, en commençant par appliquer cette mission à elle-même, les postiers étant des citoyens !

Cette responsabilité citoyenne et sociétale (car c’est bien de cela dont il s’agit) passe par l’ouverture d’un grand chantier RH pour notamment résorber les reclassements. IX 13

FO COM souhaite faire du traitement des reclassements une priorité absolue car RECLASSEMENT est synonyme de mal-être au travail, d’atteinte à la dignité des personnes concernées. Cette situation est souvent vécue comme une injustice d’autant que, souvent, leurs compétences sont reconnues lors des entretiens d’appréciation ou des managements de la performance (cela en dit long sur l’utilité de ce type d’exercice) et dont le sort est souvent voué à l’inconnu et à l’arbitraire.

FO COM demande au Corporate qui est par excellence l’échelon administratif transverse de La Poste d’engager une réflexion avec les organisations syndicales afin de garantir des droits aux personnes en situation de reclassement.

FO COM souhaite notamment que les orientations suivantes soient examinées et approfondies :

- la création d’une cellule nationale de reclassement chargée de formuler aux personnes à reclasser des propositions les plus larges possibles ouvrant des perspectives dans tous les métiers. Cette cellule devra également être capable de favoriser les mobilités externes.

- la préparation de la réorientation des personnes à reclasser en mettant en œuvre toutes les solutions adaptées : stages, formation, missions temporaires, Il est primordial que personne ne reste sans activité. Il est indispensable que la cellule de reclassement organise un entretien avec chaque personne à réorienter jusqu’à ce que cette dernière ait retrouvé un poste.

Par ailleurs, les recrutements externes (dans la mesure du possible et selon des modalités à définir) doivent être mises en œuvre uniquement après avoir exploré «la piste interne».

- la réorientation des personnes à reclasser sur des postes de niveau au moins égal à celui jusque-là occupé; idem pour le niveau de rémunération (y compris pour les mobilités externes vers la Fonction Publique) ;

- un accompagnement financier au titre des mobilités (géographiques, fonctionnelles) classique, juste et équitable, revalorisée d’une prime de mobilité «forcée». Cette prime de mobilité forcée aurait pour objectif de dissuader les reclassements réputés de « confort » pratiqués par certains managers (reclassements déconnectés des objectifs stratégiques du groupe).

- La mise en œuvre de la transparence: la direction produira au cours des comités de carrière nationaux ou d’autres instances à définir, un bilan d’évolution de la situation de chaque personne, sous la forme d’un tableau de suivi individualisé. Les organisations syndicales étant destinataires de ce type d’informations.

Avec FO, obtenons notre dû

Avec FO, faisons respecter nos droits !

Voir les commentaires

La Poste: stress, purges et petits conseils managériaux

22 Décembre 2010, 14:53pm

Publié par FOcom Poste 06

22 Décembre 2010 Par Mathieu MAGNAUDEIX  (MEDIAPART)

Flair, Flèche, Baluchon et Polochon sont quatre petites souris jamais rassasiées de fromage, qui errent dans un labyrinthe, à la recherche de leur pitance quotidienne. Un jour, le fromage, «unique moyen de subsistance et condition sine qua non de leur bien-être», disparaît sans raison.

Illico, les bon élèves, Flair et Flèche, «sérieux et disciplinés», «guère surpris car ils s'étaient préparés à l'inévitable», foncent «par monts et par vaux, bille en tête» à la recherche de nouveaux gisements.

Un troisième, Baluchon, d'abord «pétrifié» et débordé par ses émotions, décide finalement d'accepter la nouvelle situation: il part en quête du «nouveau fromage», et son allant sera couronné de succès.

Et puis il y a Polochon, le grincheux à la voix nasillarde. «Abattu» par la nouvelle, il «vocifère» sans cesse contre la disparition du fromage, et refuse de «bouger». De son «air supérieur», il estime que «c'est dangereux dehors», «se sen(t) bien ici et n'a pas envie de changer ses habitudes», se dit trop vieux pour changer. Finalement, il restera à sa place, pleurant sur le fromage disparu. A la fin de l'histoire, on ne sait pas ce qu'il devient. Sans doute est-il mort de faim...

 

Pour télécharger le reste de l'article, cliquez sur (link)

Voir les commentaires

Joyeux Noël!!

19 Décembre 2010, 15:46pm

Publié par FOcom Poste 06

Bonsoir à tous
La Section FOCOM 06 vous souhaitent de passer de bonnes fêtes de Noël.
Le blog se met en pause pour la semaine...
Joyeux Noël à tous et à toutes

Noel-09.JPG

Voir les commentaires

1 2 3 > >>