Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

FO reçue à Matignon…

31 Mai 2012, 18:02pm

Publié par FOcom Poste 06

L'Éditorial de Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, daté du jeudi 31 mai 2012

Comme annoncé, nous avons eu une première rencontre dite bilatérale avec le Premier ministre, accompagné de quatre ministres (Travail, Affaires sociales, Réforme de l'État, Décentralisation et Fonction publique, Redressement productif).

Cette première rencontre relève de ce que l'on peut appeler un dialogue social normal.

Le Premier ministre a précisé que le respect des interlocuteurs sociaux était essentiel, qu'il s'agisse de négociation ou de concertation.

Pour le premier rendez-vous, le Premier ministre et les ministres présents ont surtout été à l'écoute.
Nous sommes intervenus sur trois axes:

-          Le premier sur la méthode. Nous avons indiqué que nous n'étions pas pour une modification de la Constitution en matière de démocratie sociale, qu'il ne saurait y avoir d'accord de méthode signé comme de calendrier fermé, qu'il fallait garder de la souplesse, que nous étions demandeurs, en matière de négociation, d'un rétablissement du principe de faveur ou de la hiérarchie des normes et que nous saisirions le ministre du Travail sur la représentativité à la suite de notre plainte au BIT.

-          Le second portant sur deux dossiers d'actualité: le SMIC et le décret sur les retraites, sur lesquels nous avons rappelé nos positions. Au passage j'ai pu noter, sur les retraites, que la position de Force Ouvrière sur les périodes de validation conduisait même la CFDT à dire qu'il fallait intégrer le chômage! Ce qui auparavant ne leur était pas venu à l'esprit.

-          Le troisième point concernant les thèmes de la conférence sociale de début juillet. Nous avons explicité nos positions sur l'emploi et le chômage (y compris la stratégie industrielle), le service public républicain, le pouvoir d'achat et la réforme fiscale, le financement de la protection sociale collective.

Au final, une première réunion que l'on peut qualifier d'attentive et «normale». Attendons maintenant les actes.

Une réunion «multilatérale» aura lieu le 5 juin. Nous avons déjà la certitude qu'il n'y aura pas d'accord de méthode signé.

D'ici là, nous rencontrerons officiellement plusieurs ministres.

Et comme nous l'avons dit publiquement, ce qui sera aussi déterminant c'est ce qui se passera au niveau européen: renégociation ou pas des traités? Là aussi, nous avons fait connaître nos positions.

Voir les commentaires

Lu pour vous : L'idée d'un observatoire des suicides relancée…

31 Mai 2012, 07:44am

Publié par FOcom Poste 06

Le cabinet Technologia, expert dans la prévention des risques professionnels, a relancé mardi son appel à la création d'un observatoire des suicides, pour mieux recenser et prévenir ces actes, après une série de drames sur le réseau ferroviaire pendant le week-end.

La SNCF a indiqué mardi avoir été confrontée à douze suicides en quatre jours (un vendredi, trois samedi, cinq dimanche et trois lundi), perturbant le trafic ferroviaire.

"Dans les conditions dramatiques que vient de connaître la France ce week-end, le cabinet Technologia et le professeur (en médecine légale) Michel Debout se félicitent de la récente prise de conscience autour de leur campagne pour la création d'un observatoire des suicides et des conduites suicidaires en France", écrit le cabinet dans un communiqué.

Selon Technologia, qui est notamment intervenu chez France Télécom après la vague de suicides, "l'absence de données" en matière de suicide rend difficile la prévention sur ce point qui prend "une nouvelle ampleur" avec la crise.

Pourtant, écrit le cabinet, "ce sont pas moins de 4 millions de Français qui sont concernés plus ou moins directement par les 200.000 tentatives de suicides enregistrées chaque année", le nombre de suicides annuels étant d'environ 10.000

Source : http://www.europe1.fr/France/L-idee-d-un-observatoire-des-suicides-relancee-1105115/ Publié le 29 mai 2012

Nb : Le nombre de décès par suicide est bien supérieur au nombre de décès par accidents de la route, chutes accidentelles, et autres accidents, d’autant que parmi notamment les accidents de la route, des suicides sont parfois masqués et que fait-on pour l’étudier et y remédier?! Pas grand-chose, pourtant, ce fléau touche toutes les couches de la population et toutes les classes sociales…

Voir les commentaires

Un peu d'histoire: Les Meuniers du social - Force ouvrière , acteur de la vie contractuelle et du paritarisme...

30 Mai 2012, 22:59pm

Publié par FOcom Poste 06

www.dailymotion.com
Cet ouvrage collectif propose une histoire de la centrale Force ouvrière de la fin des années 50 au début des années 80

Voir les commentaires

Ras-le-bol à la Poste (Le Mans)

27 Mai 2012, 22:01pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

INFO : Paiement des retraits aux distributeurs de billets…

26 Mai 2012, 08:11am

Publié par FOcom Poste 06

La Poste met en place un prélèvement d’une commission de 0,65 euros à partir du sixième retrait dans les distributeurs automatiques de billets autres que ceux de La Poste.

Les personnes possédant un compte à La Banque Postale ont découvert cette nouvelle taxe par la lettre d’informations accompagnant leur relevé de compte.

Cela fait suite, ce n’est pas un hasard, au projet de racket concernant  les comptes inactifs en 2011 (Il y a quelques semaines ! souvenez vous 35 euros !)

Ces coûts supplémentaires pour les usagers s’ajoutent à l’augmentation régulière des tarifs et font craindre un alignement progressif sur les tarifs des « Banques normales, comme les autres quoi ! », remettant en cause les pratiques qui faisaient de La Banque Postale, une banque justement « pas comme les autres » car  moins chère.

La Banque Postale voudrait-elle faire payer l’addition aux usagers des risques de ses engagements sur les marchés obligataires en Grèce, Espagne, Portugal, … mais aussi des coûts induits de la reprise des activités de prêts aux collectivités auparavant effectués par DEXIA !?

Après le coup de semonce de l’ARCEP sur la dégradation de l’acheminement et de la distribution des colis et du courrier à La Poste, c’est la notion même de service public qui est, une fois de plus, mise à mal.

Rien de surprenant quand l’objectif premier de « l’entreprise » est le moindre coût avec en corolaire, un profit maximum !

Les citoyens veulent du changement, La Poste doit comprendre que la dégradation du service public, c’est du passé…

Voir les commentaires

Service Public : Suppression de boites aux lettres

26 Mai 2012, 07:43am

Publié par FOcom Poste 06

La Poste décide de supprimer des boites aux lettres dans le rural comme dans l'urbain. Et cela, sans en informer les usagers et, très souvent, sans concertation avec les élus !
Sa politique (et son unique objectif) : la productivité.
Ses obligations de Service Public ?
Quoi ? Service public ? Quezaco ?
Source : Focom Poste 38

Voir les commentaires

A La Poste, le dialogue entre les syndicats et la direction passe mal

26 Mai 2012, 07:20am

Publié par FOcom Poste 06

Dans un contexte de vague de suicides, le "grand dialogue", à l'initiative du PDG de La Poste Jean-Paul Bailly, fait pschit auprès des syndicats.

Les syndicats de La Poste n'en reviennent pas. Le 14 mai, lors de la deuxième réunion de la commission du "grand dialogue", mise en place par le PDG Jean-Paul Bailly suite à la vague de suicides qui a endeuillé l'entreprise, ils ont assisté à un long monologue du délégué général Georges Lefebvre sur l'exemplarité du modèle social de La Poste. Absence de licenciements, précarité inexistante, diversité : le dirigeant, droit dans ses bottes, a occupé près de la moitié du temps de discussion !

Ce discours a été d'autant plus mal vécu qu'une tentative de suicide d'un cadre supérieur a eu lieu à la plate-forme courrier de Nice, à la mi-avril, sans que la direction n'accepte de convoquer une réunion immédiate du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Enfin, les syndicats reprochent à leurs patrons d'organiser d'un peu trop près les rencontres sur le terrain de Jean Kaspar, à qui ils suggèrent d'effectuer des "visites surprises".

Par Libie Cousteau, publié le 25/05/2012

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/

Nb : La crainte première des dirigeants (pardon Managers !) devrait être la perte de contact avec le terrain, apparemment cette préoccupation est inconnue à La Poste; normalement, un dirigeant responsable devrait ménager aux salariés toutes les occasions de témoigner de leur vécu que ce soit en réunions paritaires,  assemblées générales ou dans les réunions de bureau ou de... conseil d’administration… Ne rêvons pas!

 

Voir les commentaires

Lu pour vous : La Poste Nice - Une tentative de suicide confirme le malaise

26 Mai 2012, 07:14am

Publié par FOcom Poste 06

La récente tentative de suicide d’un cadre travaillant à la plateforme industrielle de courrier à Nice a mis le feu aux poudres. Selon les syndicats, leur direction a essayé de masquer cet incident en accident de travail. Une enquête policière serait en cours.
Le syndrome France Telecom hante tous les esprits. Après dix ans de successives réformes afin de faire face à la concurrence et au déclin du courrier, La Poste est en crise et les dégâts humains sont nombreux.

Rien qu’à la plateforme industrielle de courrier, l’ancien centre de tri à Nice, Alain Amourette, secrétaire départemental de SUD PTT, déplore cinq cadres en arrêt de travail pour dépression. Une situation qui ne cesse d’empirer malgré les mises en garde des organisations syndicales.

La situation est telle que la direction de la Poste a du accepter depuis quelques jours le gel provisoire des réorganisations. Cependant, les organisations syndicales locales, dans un communiqué commun, dénoncent le non respect de cette décision dans notre département.

Jean Paul Bailly, président général de l’entreprise publique, avait annoncé également le lancement d’un dialogue sur la vie au travail. Mais la réalité démontre bien que facteurs, guichetiers, conseillers financiers ou employés du tri sont à bout de souffle après les trois bouleversements majeurs de ces dernières années. Tout d’abord l’arrivée des plateformes automatisées à lecture optique qui ont remplacé la centaine de centres de tri, puis les réformes « Facteur d’avenir » et « Cap relation client », cette dernière encore en cours et qui transforme les guichetiers en vendeurs de colissimos et autres forfaits téléphoniques.
24 000 suppressions de postes. Cédric Grimaud, du syndicat CGT dénonce les 12 000 emplois disparus l’an dernier et autant prévus pour l’année 2012. Dans ces conditions, l’objectif d’atteindre les 8% de rentabilité pour 2015 fait craindre le pire.
Il y a deux ans déjà, le suicide d’un salarié du centre de tri à Nice avait mis au jour un malaise latent chez les postiers. Les syndicats n’ont pas cessé de dénoncer les successives réorganisations entamées par la direction de La Poste, et les pressions managerielles sont au cœur des préoccupations.

« La direction de la Poste avec ses réformes a déjà fermé plusieurs centres de tri dans la région et compte en laisser un seul à Marseille », précise Cédric Grimaud du syndicat CGT. Ainsi, une lettre postée à Nice à destination de Nice devra d’abord passer par Marseille avant de revenir. « Ils ont crée la lettre verte, soi-disant écologique, mais nous soupçonnons la direction de vouloir habituer les usagers au délai de 48 heures pour laisser le temps de faire l’aller retour à Marseille », estime le syndicaliste.
En tout cas, le résultat du bilan social 2011 en dit long sur le malaise des postiers. D’après les chiffres communiqués par Alain Amourette, le taux d’accidentologie aurait augmenté de 6% entre 2009 et 2011 avec un taux de 50.59% de gravité d’accidents. Quant au nombre d’absences pour arrêt maladie, il est de +9,25% pour la même période.

Lidice BUSOT

Source : http://www.le-patriote.info/index.php/actualites/122-postes

Voir les commentaires

La Banque Postale : une banque comme les autres !

25 Mai 2012, 08:39am

Publié par FOcom Poste 06

Dans le but sûrement de sensibiliser certains clients ayant un compte courant jugé inactif depuis plus d’un an, La Banque Postale (LBP) leur a envoyé une lettre, un ultimatum, leur proposant :

- soit de payer 35 € de frais de tenue de compte au lieu de 3,80 € actuellement ;

- soit de clôturer leur compte.

Certes, si la gestion des comptes inactifs n’est pas neutre, nous rappelons que beaucoup de clients de La Banque Postale ont des comptes de liaisons rattachés à des produits financiers. Leur adresser ce type de courrier, c’est prendre le risque de perdre des clients ! Cette démarche n’a rien de très commercial !

Reculer pour mieux sauter !

Interrogée par la presse sur cette attitude, La Banque Postale fait son mea-culpa, en expliquant «que le courrier était maladroit… que les clients n’auraient pas à payer cette année… LBP voulait simplement les sensibiliser… la facturation des comptes inactifs ne s’effectuerait qu’en 2013…». Vous aviez dit LBP, une banque pas comme les autres !!!

Pour FO, même différé, LBP veut faire payer les comptes courants inactifs ! Malgré sa pseudo reculade, la réaction des clients concernés ne s’est pas fait attendre, plusieurs milliers de comptes ont été clôturés ! Par ailleurs, nous demeurons inquiets quant aux conséquences de cette politique sur les emplois.

Alors que LBP nous vante, depuis plusieurs années, la méthode des 7 gagnants, les entretiens personnalisés, une relation de confiance et de qualité avec le client, cette stratégie va à l’encontre de la relation de confiance et de qualité affichée ! Les clients méritaient mieux en termes de relation. LBP ne doit pas devenir une banque où les frais pour les clients sont équivalents à ceux des autres banques.

Pour FO, c’est inacceptable, c’est une remise en cause de la notion de service public de la Banque Postale (elle fait partie intégrante de La Poste, société à capitaux 100 % public).

Nous demanderons à La Banque Postale de nous expliquer sa future politique de frais bancaires. Avoir des frais plus bas que les autres banques est un atout commercial !

Force Ouvrière restera vigilante sur ce dossier et ses conséquences sur l’emploi !

La Banque Postale doit conserver sa mission de service public !

 

Voir les commentaires

INFO : Marssac (81) - Après 11 CDD, la factrice obtient un CDI sans plaider

25 Mai 2012, 08:23am

Publié par FOcom Poste 06

« Nous nous désistons du référé, un accord ayant été trouvé avec la Poste. Mais nous ne nous désistons pas sur le fond du dossier » a insisté hier Thomas Barba, juriste et délégué syndical SUD-PTT, défenseur de Davina. La factrice de 28 ans, employée depuis 3 ans et jusqu'en juillet avec son 11e CDD à la Poste de Marssac, n'était pas présente hier à l'audience du tribunal des Prud'hommes d'Albi. Le matin même à son poste de travail, son supérieur hiérarchique lui avait confirmé la proposition de la direction du courrier d'un CDI à temps plein à Couffouleux, à compter du 1er août prochain. Un CDI promis dès mardi, par téléphone, à son délégué syndical SUD PTT.

Pourquoi seulement maintenant ? « On est sur un cas exceptionnel et ce qui compte c'est qu'il soit réglé » se contente de répondre le porte-parole de la direction de la Poste du Tarn. Et de mettre en avant les seulement 3 % d'agents en CDD dans le courrier du département, comparés aux années 1990 où « il y avait plus de cas ». Entre-temps les accords de Vaugirard en 2004 ont changé la donne avec « la mise en œuvre d'un nouveau modèle social au Courrier ». La Poste peut surtout compter sur la loi votée à l'assemblée nationale le 17 juin 2008, sous le gouvernement Sarkozy, ramenant à 5 ans le délai de prescription en droit du travail jusque-là fixé à 30 ans. Une nouvelle règle du jeu qui prend effet le 19 juin 2013. à partir de cette date, aucun salarié ne pourra plus demander de régularisation de carrière pour des illégalités datant de plus de 5 ans, à la Poste comme ailleurs. « Nous essayons d'informer les salariés précaires, en leur disant que s'ils veulent se défendre, il faut qu'ils se dépêchent » insiste Daniel Gomez délégué Sud PTT.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2012/05/25/

Nb : CE QU'IL FAUT RETENIR DE CET ARTICLE (à part le fait que La Poste semble devenir plus raisonnable !)

- La nouvelle loi sur la prescription des actions en matière civile fait passer le délai de prescription de droit commun de 30 à 5 ans (nous en avons déjà parlé sur le blog)

- Impact en droit du travail : En droit du travail, sont notamment concernées par ce nouveau délai de prescription, les actions des salariés :

                - en vue de la délivrance d'un document (certificat de travail, attestation Assedic, etc.) ;

                - en paiement d'une indemnité de licenciement, y compris pour licenciement abusif ;

                - en paiement d'une indemnité pour rupture anticipée d'un CDD ;

               - plus généralement, en paiement de dommages-intérêts en réparation d'un préjudice subi du fait d'un manquement de l'employeur.

Selon la loi nouvelle, « l'action en réparation du préjudice résultant d'une discrimination se prescrit par cinq ans à compter de la révélation de la discrimination » (C. trav., art. 1134-5 nouveau).

Le délai de prescription applicable aux actions engagées par les fonctionnaires des trois Fonctions publiques s'estimant victimes de discrimination est également de cinq ans (Loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, art. 13 bis nouveau)…

D’où la nécessité de vous défendre avant la mise en place de cette nouvelle règle du jeu.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>