Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

La Poste Mobile: CDSP du 18 janvier 2011

30 Janvier 2011, 23:33pm

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir la lettre, cliquez sur l'image...

La_poste_mobile.jpg

Voir les commentaires

Orléans: Des postiers en lutte !

30 Janvier 2011, 23:16pm

Publié par FOcom Poste 06

Casse service public28 janvier 2011

Rassemblement de l’intersyndical CGT, SUD et FO, à l’occasion de la venue de Monsieur Jean-Paul BAILLY, Président de la Poste à Orléans.

Alors que le nombre de suicides de postiers augmente, que la précarité se développe, que les conditions de travail ne cessent de se dégrader, il était important de montrer au Président de la Poste, entouré par de nombreux élus UMP, que les postiers n’acceptent pas cette politique de recul social.

Il serait intéressant de ponctuer ainsi chacun de ses déplacements...

Voir les commentaires

Suicides à La Poste : brisons l'omerta !

30 Janvier 2011, 22:30pm

Publié par FOcom Poste 06

 

Simone de Beauvoir disait souvent que «la vie garde un prix tant qu’on en accorde à celle des autres, à travers l’amour, l’amitié, l’indignation, la compassion». Demeurent alors les vraies raisons d’agir, de parler. Et aussi de dénoncer! L’enquête que nous publions aujourd’hui sur le désastre humain à La Poste ne devrait pas constituer une indignation de plus s’ajoutant à tant d’autres, mais devrait bel et bien agir comme une révélation, une mise en alerte, un cri collectif contre la mise en danger d’autrui! Ce qui se passe en effet chez le «premier employeur de France après l’État», selon la terminologie officielle, a de quoi nous inquiéter et nous révolter.

La Poste en plein mal-être? Beaucoup en sourient. La réalité s’avère pourtant d’une cruauté extrême: stress, ambiance délétère, conditions de travail dégradées, rapports alarmants des médecins du travail, managers cruels, harcèlement… et suicides.

Chacun connaît les racines du mal, déjà expérimentées chez France Télécom. La Poste vit une crise identitaire sans précédent. Cette administration, que le monde entier jadis nous enviait, a été récemment transformée en société anonyme par le gouvernement de Nicolas Sarkozy – avec le cortège antisocial qui accompagne la privatisation.

Pour décrire ce que les dirigeants tentent de leur imposer, certains postiers en pleine souffrance psychologique, n’hésitent pas à parler de «révolution culturelle». Les témoignages que nous publions sont éloquents et incarnent les uns après les autres l’ampleur de ce malaise social. Management dur, aveugle, souvent scandaleux. Cadences de plus en plus infernales. Changements de poste (sans mauvais jeu de mots) injustifiés. Logiques libérales mises en place du haut en bas de la hiérarchie, en totale contradiction avec les valeurs et l’éthique des missions de service public d’autrefois. Rappelons qu’avec 13000 emplois supprimés par an, La Poste a déjà perdu 63000 salariés depuis 2003...

«La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi?» Vous vous souvenez? C’était cynique comme du Laurence Parisot... En cette époque où tous les salariés sont menacés d’être dissous dans l’acide financier, quand toutes les frontières de la douleur ont déjà cédé sous les assauts du monstre de l’injustice, il faut se rendre à l’évidence: la souffrance au travail tue beaucoup ces temps-ci. L’«affaire» France Télécom a levé le voile. Celle de La Poste sera plus grave encore. Évoquant ni plus ni moins une «vague de suicides», les syndicats avancent déjà le chiffre effarant de 70 décès.

Faudra-t-il que le décompte macabre dépasse les bornes pour que, comme à France Télécom, on finisse par ouvrir les yeux?
Comme chaque suicidé à La Poste paraphe par son sang l’arrêt de mort du service public, chaque souffrance extrême au travail nous parle d’un monde désaxé sur la gestion et la rentabilité, où la sauvagerie du chacun-pour-soi tend à effacer le métier bien fait et la qualité fondée sur les règles de l’art, le vivre-ensemble et la coopération. Figure là tout ce que l’on sait, hélas, de l’évolution des conditions de travail au sein de l’économie dite «libérale»
: la pression, la précarisation, la subordination, la concurrence entre salariés, l’individualisation croissante des responsabilités, la désaffiliation, l’humiliation, etc. Répétons-le encore et encore: l’idée que le suicide puisse devenir un acte ultime de résistance nous est insupportable!

Jean-Emmanuel Ducoin - Source : www.humanite.fr/

 

Voir les commentaires

LICENCIEMENT POUR INAPTITUDE : La Poste encore une fois condamnée!

30 Janvier 2011, 22:05pm

Publié par FOcom Poste 06

Une salariée, de la DOTC Lorraine, déclarée inapte à tous postes de travail a été licenciée.

Estimant que La Poste n’avait pas respecté son obligation de reclassement, elle fait appel à FO COM afin de faire respecter ses droits.

Après une retentissante affaire en 2007, La Poste est de nouveau condamnée par le Conseil de Prud’hommes de Nancy.

Le Conseil de Prud’hommes a rendu son jugement le 24 janvier.

Il rappelle que « la Cour de Cassation fait un rappel impératif à cette obligation de reclassement, qu’il appartient à l’employeur de rechercher les possibilités de reclassement par la mise en oeuvre de mesures telles que mutations ou transformations de postes de travail au sein de l’entreprise et le cas échéant du Groupe auquel il appartient »

Il rappelle qu’il est de jurisprudence constante que « la recherche d’un poste doit se faire à l’intérieur du Groupe »

Il constate «qu’aucune proposition de poste relevant du périmètre du Groupe la Poste n’a été faite à Mme… depuis la date de son inaptitude reconnue par le médecin du Travail de la Poste. Que la Poste ne démontre pas avoir effectué des recherches de possibilité de reclassement par aménagement du temps de travail ou de mutations »

Il constate «que la Poste a choisi la solution la plus simple et la plus facile en licenciant Mme…»

La Poste est condamnée à près de 16000 euros au titre de l’indemnité de licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Comme d’habitude, la Poste a cru pouvoir se débarrasser de son salarié, devenue physiquement inapte, au moindre coût en s’affranchissant de son obligation de reclassement.

Rejoignez FO COM afin de faire respecter vos droits

 

Voir les commentaires

Ça va mieux pour La Poste, ça doit aller mieux pour les postiers !

28 Janvier 2011, 10:40am

Publié par FOcom Poste 06

Isabelle FleurenceLes résultats annoncés lors du dernier Conseil d'administration de La Poste laissent apparaître, pour le premier semestre 2010, des résultats meilleurs que prévus.

La baisse des volumes du courrier (4,3% en 12 mois), est  moins importante que l'année dernière à la  même époque. La progression, au colis, est de plus de 6%, La Banque Postale voit son produit net bancaire augmenter au delà de 7%.
Le bénéfice net de La Poste s'élève à 678 millions d'euros au premier semestre, soit une  hausse de 23% par rapport à 2009.
Les ventes ont également augmenté de 3,1% pour atteindre 10,59 milliards d'euros. Les ventes devaient être stables en 2010, mais à ce jour on prévoit un accroissement de 1 à 2%. La Poste ressentirait-elle les effets de la (légère) reprise économique? Peut être, mais ces résultats sont surtout le reflet de l'effort fourni par l'ensemble des postiers.

C'est pourquoi FO COM exige que cette nouvelle conjoncture :

·                     Marque l'arrêt des suppressions d'emploi à chaque réorganisation ;

·                     Apporte une amélioration conséquente des conditions de travail de chacun ;

·                     Permette d'offrir aux agents, y compris ceux en reclassement, de véritables perspectives de carrière, sur de vraies fonctions ;

·                     Serve, comme le revendique FO COM, à donner enfin à chaque postier une prime d'intéressement d'au moins 800 euros.

Isabelle Fleurence, responsable FO du secteur Poste

 

 

 

Voir les commentaires

Côté Cadres N°8

28 Janvier 2011, 10:30am

Publié par FOcom Poste 06

Face à la réalité du terrain, le verbiage de la charte de l’encadrement de La Poste sonne creux: «Dans un contexte de crise et de transformation, la considération des personnes ne doit pas pâtir du renforcement des tensions quotidiennes tant pour les postiers que pour l’encadrement».

Au-delà des beaux discours et des incantations, les cadres ont besoin de soutien, de moyens et d’autonomie. Leur désarroi s’aggrave, il se mesure concrètement tous les jours, avec son lot de démissions, dépressions, dispenses médicales de management (…)

Pour la suite, cliquez sur le lien ci contre (link)

Voir les commentaires

Conseil d’Administration du 20 janvier 2011

28 Janvier 2011, 10:15am

Publié par FOcom Poste 06

Le Conseil d’Administration de La Poste s’est réuni le 20 janvier dernier. L’ordre du jour portait  principalement sur la présentation du budget 2011.

L’ACTU du CA rendra compte et commentera cette séance dans les prochains jours.

D’ores et déjà, il convient de retenir les points suivants :

- Le résultat 2010 ne sera définitivement arrêté qu’en mars prochain.

- Le résultat d’exploitation du groupe (REX) s’élève à 772 millions pour 2010 (757 millions en 2009). Pour 2011 il est revu à la baisse de -22% (601 millions).

COURRIER

Pour 2011 la baisse des volumes est estimée à -4,1%, soit -380 millions d’Euros. Le REX est prévu en baisse à 629 millions d’euros contre 601 en 2010.

COLIS EXPRESS

Le chiffre d’affaires est revu à la hausse de 4,6% en 2011. Le REX augmenterait de 4,9% à 355 millions contre 338 millions en 2010.

ACTIVITES BANCAIRES

Le produit net bancaire resterait stable en 2011 : 5,244 milliards contre 5,219 en 2010. (+ 0,5%). Le REX passerait de 719 millions en 2010 à 574 millions en 2011 (-20,2%).

ENSEIGNE

La collecte de 2010, toutes activités confondues, s’est élevée à 11,730 milliards. Une progression de 22% est envisagée pour 2011, soit 14,311 milliards.

EVOLUTION DU CHIFFRE DAFFAIRE POUR 2011 :

Courrier : -176 millions,

Colis-Express : + 223 millions,

Activités bancaires : +25 millions.

Autres activités : -24 millions.

Le chiffre d’affaires est stabilisé à +0,2% par rapport à 2010.

Augmentation du capital : un premier versement d’1 milliard et 50 millions est prévu en 2011. Il faudra attendre mars 2011 pour connaître l’échelonnement de cet apport et les contributions respectives de l’Etat et de la CDC.

Voir les commentaires

Témoignage: L'entreprise que j'aime mais qui nous détruit*

28 Janvier 2011, 10:04am

Publié par FOcom Poste 06

Bonsoir, je m'adresse aux correspondants du syndicat Force Ouvrière de tous les départements de métropole et d'outre mer pour signifier une grande détresse qui se généralise au sein du LA POSTE, notre entreprise, que nous aimions mais qui va vraiment droit au mur, entraînant de plus en plus souvent ses agents dans de graves malaises pouvant conduire à des gestes irréparables. Combien de nos collègues laissent derrière eux veufs et enfants car ils sont arrivés au bout du bout de leur limite, ils sont usés, exténués, la corde a cédée...

Je ne m'appelle pas Jean CLEUNET, c'est un pseudo d'emprunt, vous comprendrez que je ne peux m'étaler publiquement, même si pour moi, la fin se situe début 2012, je tiens pouvoir partir en retraite en vie, car quand je vois ce qu'il se trame autour de moi, cela devient de plus en plus invraisemblable. Ma situation, à l'époque était à envier, peut être, aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

Nous sommes les relais d'une politique de management, à minima, digne de ce qui s'est fait à France Télécom, mais ayant des amis qui y travaillent, nous en sommes à un niveau supérieur, là on ne rigole plus. Depuis le 1er mars dernier, les choses se sont rudement accélérées, avec une politique de chiffre qui obsède nos cadres stratégiques, que ce soit sur les directions des métiers au siège, ou au comité exécutif. Lorsqu'on entend les mots employés, par ces cadres sup, du personnel de production, ça glace vraiment, avec des propos indigne d'êtres humains, il est clair que cet aspect ne constitue plus la sinécure de la "exécutive team" depuis fort longtemps. Ressources, levier d'ajustement, compétences nuisibles, Phénomènes irritants, éléments subversifs, et là encore ce n'est qu'un florilège de ce qui peut être "acceptable".

Autour de moi, mes collègues craquent, et pourtant à notre niveau, la places aux sentiments et aux états d'âmes n'a pas lieu d'être, il y a une feuille de route à appliquer, quelques soient les moyens, quelques soient les méthodes, il faut impérativement y parvenir, sinon gare au gros coup de massue à l'arrivée.

Les choses ne sont pas prêtes de s'améliorer, bien au contraire, la rentabilité et le retour sur investissement de la CDC, montre les effets dévastateurs que nous avons connus dernièrement sur Marseille. Lorsqu'on que certaines sources de NOD avoue "en off" que 50 000 emplois seront supprimés au courrier dans le cadre du plan "Ambition 2015", c'est au bas mot, je n'évoque pas le déploiement accéléré des ESC qui laissera aussi du monde sur le carreau, Coliposte qui va accentuer la filialisation sur le volet distribution, et accroître la précarité sur les PFC, La Banque Postale qui va poursuivre la compression commerciale sur ses équipes commerciales et les services support réduits à peau de chagrin, bref rien de très reluisants.

Il y a quand une bonne nouvelle dans le lot, nos cadres dirigeants qui vont connaitre pour la 9ème année consécutive une très confortable augmentation de leur part variable.

Il y a un excellent reportage qui illustre parfaitement la situation dramatique au sein de La Poste, diffusé par Canal +, le 10 janvier dernier, il apparait utile qu'il soit médiatisé au plus grand nombre, car ce qui se passe doit être connu du grand public, nos collègues ne doivent pas être les victimes d'une politique que grand nombre de cadres sup n'a pas souhaité. Une évolution était nécessaire pour s'adapter aux décisions politiques vis à vis de la concurrence, mais pas point de s'aligner vers le modèle sociaux les plus défavorables, l'Allemagne ou les Pays Bas sont vraiment les pires références européennes.

http://www.youtube.com/watch?v=idWLZttwyIU

Je ne souhaite pas approfondir davantage mon échange avec votre syndicat, par contre je souhaite ardemment que vous défendiez bec et ongles nos, vos collègues au sein des instances, mais et surtout dans des actions organisées cadrées mais se révéleront efficaces, hélas, c'est le seul son que les stratégiques du siège entendent aujourd'hui.

Jean CLEUNET

* Toute ressemblance avec des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Voir les commentaires

FOCOM Jeunes s'accocie aux journées nationales de la préventon du suicide

28 Janvier 2011, 09:50am

Publié par FOcom Poste 06

Pour agrandir l'affiche, cliquez dessus...

Focomjeunes-JNPSIDF2.jpg

Voir les commentaires

Salariés: Complément poste, où en sommes nous?

28 Janvier 2011, 09:40am

Publié par FOcom Poste 06

Il y a bientôt deux ans, notre Fédération appelait les salariés à saisir la justice prud’homale pour faire valoir leur droit à un complément poste égal à celui d’un fonctionnaire de même niveau de fonction.

Cette initiative a fait suite à l’Arrêt du 27 février 2009, de la Cour de Cassation qui confirmait l’arrêt de la Cour d’Appel de Grenoble : La Poste a méconnu le principe « à travail égal, salaire égal » en versant un complément poste inférieur à un salarié qu’à un fonctionnaire de même niveau de fonction.

Deux ans après, le 14 janvier 2011, le Conseil des Prud’hommes de Paris a rendu un jugement qui nous est favorable.

La Poste va devoir payer, à 34 de nos camarades, un rappel de complément poste pour un montant global de 156 611 euros.

Une condamnation qui en appelle d’autres…

Ici, un bref résumé de nos actions :

Lorsque la Fédération a lancé l’initiative, les dossiers ont été centralisés sur Paris – siège de La Poste – dans un souci de cohérence, afin de s’éviter des jugements contradictoires.

Nous avons donc déposé les dossiers dans deux directions :

Le référé, parce que cela concerne du salaire et que l’arrêt de la Cour de Cassation laissait penser à un « trouble manifeste » pour employer l’expression consacrée.

Le 18 juin 2009, une Ordonnance de Référé nous donnait raison… mais, en mars 2010, la Cour d’Appel de Paris infirmait cette Ordonnance et nous renvoyait « sur le fond ». Nous avons donc cessé de recourir à cette formation, comme nous vous en avons informé en son temps.

Le fond, procédure plus longue qui nécessite de passer tout d’abord par l’étape « conciliation » qui ne sert qu’à obtenir une date de bureau de jugement (BJ).

- Le premier « BJ » s’est tenu le 22 mars 2010.

A cette occasion, La Poste a contesté la compétence de la juridiction prud’homale pour traiter cette affaire. Le prétexte : le complément poste est issu de décisions administratives, c’est donc à la justice administrative de juger.

Après nous avoir entendus, le Conseil des Prud’hommes s’est déclaré compétent.

Mais La Poste a fait appel, nous sommes donc convoqués devant la Cour d’Appel le 27 janvier 2011.

- Ensuite, d’autres « BJ » se sont tenus les 27 mai 2010, 18 juin 2010, 23 novembre 2010 et 7 décembre 2010.

Lors des BJ des 27 mai et 18 juin les Conseillers prud'hommes n’ont pu se mettre d'accord pour rendre un jugement, une audience de « départage » doit donc se tenir. Ce sera donc un juge professionnel qui prendra la décision. La date n’a pas encore été fixée.

Celui du 23 novembre a donné le jugement favorable du 14 janvier 2011.

Nous sommes dans l’attente de la décision de celui du 7 décembre.

- Au cours de l’année 2011, il y en aura encore d’autres : 18 février 2011, 18 mars 2011, 23 mars 2011 et 21 juin 2011.

Vu les enjeux financiers - plusieurs centaines de millions – et politiques – remise en cause de la politique des patrons de La Poste qui ont recruté des salariés pour faire des économies de salaires – il y a fort à parier que La Poste fasse appel du jugement du 14 janvier 2011.

Mais l’appel ne suspendrait pas l’application de ce jugement, au moins dans sa partie versement du rappel à chacun des 34.

Nous sommes le seul syndicat à se donner les moyens, à donner les moyens aux salariés, du respect des droits, de l’égalité des droits.

Paris, le 17 janvier 2011

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>