Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

La Poste impose les CSRH (Centre de Services Ressources Humaines)

25 Mars 2011, 09:04am

Publié par FOcom Poste 06

TOUS EN GRÈVE LE 29 MARS 2011

Lors de la CDSP Enseigne du 15 mars 2011, FO COM a rappelé son opposition à la réforme GAPP (Gestion  administrative du Personnel et de la Paie) qui vise essentiellement à la disparition du socle commun RH, garant de l’unité de La Poste avec la suppression massive d’emplois et de sites tels les UGRH Enseigne. Suppression annoncée d’au minimum 300 emplois dont 30 issus des DAST. Nous avons également souligné les réorganisations incessantes

imposées aux agents (Centres d’Expertise, PASL, DAST…), certains d’entre eux en 7 ans auront été reclassés quatre fois !

La Poste nous condamne à l’anonymat !

L’organisation future sous forme, notamment, de plates-formes téléphoniques, « en open space » va « robotiser » les personnels acteurs de la filière, elle va éloigner l’ensemble des Postiers des centres de gestion RH.

En effet, à l’Enseigne, l'information RH de proximité vers les agents doit être développée au moyen d'un self service RH avec le déploiement d’outils simples et « jetables » en accès intranet qui traiteront par exemple : les congés annuels, frais de déplacement, contrats...

Des conséquences pour tous les Postiers !

L’unité de la Poste est une nouvelle fois fragilisée. Quand on veut tuer son chien… ainsi la Poste et ses différentes Directions de métiers dont l’Enseigne ont stigmatisé l’organisation en place de la filière RH, en la qualifiant de centre de coût (emplois) et génératrice de non qualité.

Force Ouvrière exige et revendique :

- l’arrêt de ce projet en l’état,

- l’arrêt des suppressions d’emplois,

- la revalorisation de la structure fonctionnelle notamment en classe II – Grade de base II.3,

- la reconnaissance des compétences, niveau N +1 pour l’ensemble des personnels de la filière RH (UGRH et CIGAP),

- la communication des fiches de poste et des niveaux de contribution attendus,

- des passerelles inter-métiers dès la première phase et sans aucune restriction,

- la labellisation de tous les Agents afin de leur permettre l’accès à toutes les indemnités liées aux mobilités fonctionnelles ou géographiques et à l’accompagnement social,

- la revalorisation des indemnités financières spécifiques Enseigne,

- la pérennité des sites spécialisés,

- le maintien des activités RH de proximité.

CRSH-2.JPG

Voir les commentaires

Services financiers: Tous en grève!!

25 Mars 2011, 08:20am

Publié par FOcom Poste 06

Pour imprimer ou agrandir le tract, cliquez sur l'image

sf_tous_en_greve.jpg

Voir les commentaires

PIC, CTC, PPDC, les oubliés de La Poste... Tous en grève!

25 Mars 2011, 08:12am

Publié par FOcom Poste 06

Pour imprimer ou agrandir le tract, cliquez sur l'image

pic_greve_2903.jpg

Voir les commentaires

TOUS EN GREVE!!!

25 Mars 2011, 07:58am

Publié par FOcom Poste 06

Pour imprimer ou agrandir le tract, cliquez sur  l'image

tous_en_greve_2903-copie-1.jpg

Voir les commentaires

INFO FOS 06 aux postiers

24 Mars 2011, 00:44am

Publié par FOcom Poste 06

FOS06Lors de la dernière assemblée générale extraordinaire de la FOS 06, la vente de notre patrimoine immobilier ( le chalet de Beuil-les-Launes et les deux studios d’Isola 2000) a été votée à la majorité : 18 voix POUR , 3 voix CONTRE et 2 ABSTENTIONS par les représentants des associations présentes  constituant notre Fédération.

Cette lourde décision n’a bien sûr pas été prise au hasard, le contexte financier actuel de la FOS 06 étant bien évidemment la raison majeure de cette vente.

Notre association vivait depuis quelques décennies de l’apport financier de l’activité Philatélique qui générait l’essentiel des recettes,  mais aussi des subventions de La Poste et de France Télécom.

L’activité Philatélique a cessé d’être rentable faute d’un taux de renouvellement suffisant des clients, France Télécom suite à la création de son CE n’a plus subventionné notre association.

En ce qui concerne notre entreprise La Poste, l’orientation de la politique sociale  occasionne quelques changements significatifs :

-                      baisse importantes des subventions

-                      et réintégration des agents mis à dispositions dans les associations.

C’est dans ce contexte difficile et douloureux que les administrateurs ont eu à débattre de notre avenir associatif.

Le choix était simple, soit garder des biens dont la gestion n’apportait aucun bénéfice financier à notre association  avec en contrecoup un dépôt de bilan prévisible dès la fin 2012, soit vendre afin de récupérer de la trésorerie afin de poursuivre nos prestations (billetterie cinémas, parcs de loisirs, concerts, forfaits de ski, etc.…) destinées à un plus grand nombre  jusqu’à la naissance du CE de La Poste (naissance sonnant notre glas !).

Bien sur ces biens permettaient à quelques trop rares collègues de partir en vacances, mais l’assemblée générale, en choisissant la seconde solution, a tenu à affirmer  notre vocation qui est d’offrir au plus grand nombre la possibilité d’accéder, le plus longtemps possible,  aux activités culturelles à un moindre coût.

Notre but n’étant pas de brader nos biens mais de les vendre au mieux, notre patrimoine sera mis en vente selon les estimations effectuées par des professionnels dont un expert mandaté gracieusement par POSTE HABITAT.

Afin que la transparence soit de mise le Conseil d’Administration tient à communiquer le montant d’évaluation de nos biens à l’ensemble de ses adhérents :

-          Le Chalet de Beuil est estimé entre 480 et 500 000 € ,

-          les studios d’Isola 2000 ont été estimés à 73 000 € pièce.

Bien évidemment la vente est ouverte à  tous les collègues ou associations intéressés par l’une de ces propositions, toute personne intéressée peut  contacter la FOS au  04.92.07.56.67  ou contacter les membres du Conseil d’Administration.

Merci de votre compréhension.

Voir les commentaires

Exercice du pouvoir de nomination de l'Etat au sein des instances dirigeantes de La Poste

23 Mars 2011, 09:21am

Publié par FOcom Poste 06

Le décret (n°2011-278) du 17 mars 2011, modifie le décret (n°2010-191) du 26 février 2010 fixant les statuts initiaux de La Poste, laquelle a été transformée en société anonyme depuis le 1er mars 2010, et les services postaux ouverts totalement à la concurrence le 1er janvier 2011.

Le décret permet au Gouvernement de nommer parmi ses administrateurs des personnalités "dont le profil pourrait apporter un éclairage précieux aux débats du conseil d'administration de l'entreprise".

L'Etat peut ainsi nommer, pour le représenter au conseil d'administration de La Poste, des fonctionnaires ou des dirigeants d'entreprises publiques, mais aussi des personnalités reconnues pour leurs compétences spécifiques dans les domaines d'activité du groupe La Poste, ou en matière stratégique, financière ou sociale.

En application de la loi du 9 février 2010 relative à l'entreprise publique La Poste, le conseil d'administration de La Poste devra être recomposé dès l'entrée de la Caisse des dépôts et consignations au capital de La Poste.

Voir les commentaires

Les chiffres de l’exploitation : Les chiffres de la colère

23 Mars 2011, 09:11am

Publié par FOcom Poste 06

La Poste : 550 millions d’euros de profit (+3,5%), 11.500 emplois supprimés

Le profit net global est en hausse de 3,5% à 550 millions d’euros, mais l’« excédent brut d’exploitation », c'est-à-dire le bénéfice lié à l’activité, progresse de 9,1% pour atteindre 2,017 milliards d’euros.

Il est évident que la direction a dégagé ce bénéfice en renforçant l’exploitation des postiers, tous métiers confondus, et en dégradant le service rendu aux usagers.

Concrètement cet argent va servir à transformer ou fermer les bureaux pour supprimer physiquement des guichets, à finir de supprimer les centres de tri départementaux, à provisionner les suppressions d’emploi, à racheter des sociétés financières françaises ou étrangères.

D’ici 2015, notre PDG compte faire passer de 3,7% à 8% le taux de rentabilité des activités postales, toujours aux dépens du service public et de votre qualité de vie.

La situation deviendra de plus en plus insupportable aussi bien en termes de conditions de travail que de salaire. La «souffrance au travail» constatée de plus en plus généralement est la traduction de cette volonté patronale d’exploiter toujours plus et d’éradiquer l’esprit de service public ancré chez les postiers.

Mais partout en France, la résistance se développe, chaque mois, dans des dizaines de centres de distribution, de tri, de bureaux, de centres financiers, des postiers rentrent en lutte.

Depuis une semaine, les facteurs d’Angoulême (contre la refonte des recommandés), de Soyaux (Charente - contre le déplacement de 7km de leur service), de Pouillon (Landes – contre la restructuration « facteurs d’avenir »), de Rodez et de Decazeville (Aveyron - contre la sécabilité), de Bénodet (Finistère – contre les sous-effectifs), de Mamers (Sarthe – pour la titularisation des CDD), du Mans, de la Suze et de Noyen-sur-Sarthe (pour les conditions de travail après réorganisations), du Centre de tri de Saint-Brieuc (pour sa survie), etc...

Que nous soyons présents localement ou pas, chacune de ces luttes obtient des résultats, sauvegarde des emplois, des tournées, des guichets. La mobilisation fait aussi reculer la répression patronale comme à Paris 11 et surtout, partout la presse locale, des usagers soutiennent les postiers en lutte.

Isolés nous ne pouvons rien, unis et solidaire, nous pouvons tout !!!

Pour inverser le rapport de forces, dans un esprit de reconquête,

Pour un mouvement d’ampleur nationale.

Le 29 mars 2011 faites grève !!!

Voir les commentaires

INFO grèves : Centre de tri en grève hier à Saint-Brieuc

23 Mars 2011, 08:52am

Publié par FOcom Poste 06

1242942_9341208-grveposte-20110322.jpgLes agents du centre de tri sont appelés à la grève par leurs organisations syndicales aujourd'hui 22 mars 2011. Notamment pour peser dans les négociations en cours, alors que le centre fermera ses portes en 2012.

Pour eux, la fermeture programmée de plusieurs centres de tri, notamment celui de Brézillet, reste toujours «une aberration environnementale, économique et sociale». Alors, aujourd'hui, les organisations syndicales CGT, CFE-CGC, CFDT, SUD et FO appellent les salariés des cinq centres du courrier de Bretagne à faire grève. À Brest, Quimper, Vannes et Saint-Brieuc, les agents de ces centres de tri vont prendre le bus ce matin, direction Rennes, où ils rejoindront leurs collègues d'Ille-et-Vilaine. Pour manifester, à partir de 10h30, devant la Direction opérationnelle du courrier de Haute-Bretagne. «C'est assez historique, puisque depuis 1995, nous n'avions pas organisé d'action coordonnée dans les différents centres de tri bretons», se félicite Serge LeQuéau, de Sud PTT.

«Dégradation de la qualité de service»

Sous les fenêtres de leurs patrons, les agents des différents centres de tri bretons protesteront également ce matin contre les premières propositions de leur direction. «Tous les syndicats ont claqué la porte des négociations», poursuit Serge Le Quéau. «Notre direction veut casser les acquis sociaux en imposant des horaires atypiques (démarrage de la journée de travail à 3h du matin), en nous faisant travailler trois nuits sur cinq (au lieu de deux sur quatre actuellement) et en multipliant les samedis et les dimanches travaillés. Tout ceci va entraîner une dégradation de la qualité de service», poursuit Serge Le Quéau. Et le syndicaliste de conclure: «Cela crée également une ambiance de travail absolument abominable. Les gens sont déboussolés. À mon avis, cette journée de grève sera donc très suivie».

Grève nationale à La Poste le 29mars

Une nouvelle journée de grève est programmée à La Poste dans une semaine, le mardi 29mars. Il s'agira alors d'un mouvement national, concernant tous les métiers du groupe. Principales revendications: «l'arrêt des fermetures de bureaux de poste, des diminutions d'horaires d'ouverture et des cadences infernales, ainsi que le maintien d'un centre de tri par département.»

Source : http://saint-brieuc.letelegramme.com/

Voir les commentaires

L'indépendance syndicale n'est pas un slogan de vitrine

22 Mars 2011, 10:08am

Publié par FOcom Poste 06

La presse s'est fait l'écho d'une militante FO candidate aux élections cantonales sur la liste Front National.

La fédération FO dont elle relève, la Fédération de la Défense, a immédiatement réagi, à juste titre, en la démettant de ses mandats. L'intéressée détenait un mandat fédéral, avec un détachement à temps plein.

C'est une application concrète de l'indépendance syndicale. Je rappelle par exemple, s'agissant des instances confédérales (Bureau confédéral et Commission exécutive), qu'il y a interdiction de faire acte de candidature à une fonction politique ou d'appartenir aux organismes directeurs d'un parti politique.

Chacun est libre, en dehors du syndicat, d'adhérer où il veut, de croire ou de ne pas croire, mais il ne doit y avoir aucune confusion des rôles.

Il faut aussi faire la distinction entre l'adhérent, sans mandat, qui se présente à une élection et qui ne doit en aucun cas faire référence à son appartenance syndicale, et celui ou celle qui détient un mandat et qui doit alors renoncer, au moins temporairement, à son mandat.

L'indépendance syndicale, que nous avons rappelée récemment au congrès, n'est pas uniquement un slogan de vitrine, c'est une pratique qui conditionne la liberté de comportement du syndicat.

Pour le reste, comme j'ai eu l'occasion de le rappeler publiquement, force est de constater qu'entre les thèses défendues par le Front National et nos principes il y a des contradictions.

C'est le cas quand il prône des structures de branches professionnelles, associant employeurs et salariés, ce qui s'appelle le corporatisme, qui avait par exemple été instauré dans les années 1940 avec la charte du travail. C'est toute la différence entre collaboration et négociation, cette dernière impliquant la confrontation et le rapport de force.

C'est encore le cas quand, pour nous, le syndicat a pour rôle de défendre tous les travailleurs quels qu'ils soient, sans discrimination aucune, tant sur le plan national qu'international, avec notre attachement à l'internationalisme ouvrier.
Le fait que ce parti avait essayé, dans les années 1990, de créer ses propres syndicats et qu'il vient d'annoncer la création d'un «cercle national de défense des travailleurs syndiqués», un ersatz de syndicat, est également révélateur.
Nous nous sommes battus dans notre histoire pour défendre la liberté, l'indépendance, les valeurs démocratiques et républicaines, la confrontation des intérêts divergents entre classes sociales: il n'y a aucune raison que cela change, comme l'a réaffirmé notre récent congrès.

Par ailleurs, il appartient aux responsables politiques et aux gouvernants, en France comme ailleurs, de s'interroger. La soumission au capitalisme libéral, l'absence de changement de modèle à l'occasion de la crise, le développement des inégalités ont toujours conduit à une forme de rejet qui peut prendre plusieurs aspects dont le retour aux concepts de race, corps, terre et nation. Quand le peuple ne peut plus et que les gouvernants ne veulent pas, il y a obligatoirement des «bugs».

Nous ne somme pas coupables des dérives ou démissions des politiques et il est plus qu'essentiel que nous maintenions à la fois nos conceptions et pratiques syndicales, ainsi que nos revendications. On ne transige pas avec la liberté et l'indépendance.

L'Éditorial de Jean-Claude Mailly , Secrétaire général de Force Ouvrière, daté du mercredi 16 mars 2011

 

Voir les commentaires

La Banque postale prête à prolonger son accord avec Dexia

22 Mars 2011, 09:44am

Publié par FOcom Poste 06

La Banque postale, qui a déjà souscrit pour environ un milliard d'euros d'obligations de Dexia, a déclaré jeudi être prête à prolonger son accord de liquidité avec la banque franco-belge au-delà de 2011 et être ouverte à des acquisitions en gestion d'actifs.

Les deux établissements financiers ont signé en début d'année un accord en vertu duquel la Banque Postale s'est engagée à souscrire des obligations foncières émises par Dexia, cette opération devant permettre d'aider la banque franco-belge à résoudre une partie de ses problèmes de refinancement sur les marchés financiers. (voir )

"Aujourd'hui, à ce stade de l'année, nous avons financé pour un milliard d'euros d'opérations de Dexia, principalement des obligations foncières dites 'covered bonds'", a déclaré Philippe Wahl, président du directoire de la Banque postale, lors d'une conférence de presse consacrée aux résultats annuels du groupe.

Interrogé sur un prolongement de cet accord au-delà de 2011, il a répondu favorablement, "si les conditions offertes par Dexia sont bonnes".

Par ailleurs, la Banque postale s'est dite ouverte à des acquisitions pour développer son activité de gestion d'actifs, dont la collecte nette s'est élevée à un milliard d'euros en 2010 portant ainsi à près de 126 milliards d'euros le montant de ses actifs gérés.

BESOIN DE FONDS PROPRES SUPPLÉMENTAIRES

"Nous pourrions ici et là acheter quelques boutiques", a indiqué Philippe Wahl, précisant cependant que la priorité du groupe restait la croissance organique.

"S'il y a ici et là, ici ou là, des choses intéressantes comme on l'a fait avec Tocqueville (rachetée en 2009, NDLR), on le refera", a-t-il ajouté.

Malgré un ratio de solvabilité de 15,3% à fin 2010, et un ratio core Tier one de 11%, la Banque postale aura besoin de fonds propres complémentaires afin de satisfaire notamment aux exigences de Bâle III, a déclaré Philippe Wahl.

"On est en train de faire les calculs (...) Nous ne savons pas aujourd'hui exactement ce qu'il faudra comme complément de fonds propres" a-t-il dit en réponse à une question.

La banque disposait de 4,91 milliards d'euros de fonds propres à la fin 2010, en hausse de près de 19%.

En 2010, la Banque postale a enregistré une hausse de 10,8% de son résultat net part du groupe à 651,3 millions d'euros, un niveau record.

Ses résultats ont été soutenus notamment par la stabilité du coût du risque à 18 points de base et par une maîtrise des charges, dont la croissance de 2,1% ressort à moins de 0,5% après retraitement des effets de périmètre et du lancement de nouvelles activités dans le crédit à la consommation et l'assurance dommage.

Le groupe déposera au premier semestre, sans doute au printemps, une demande d'agrément pour pouvoir commercialiser ses premières offres de financement pour les personnes morales.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>