Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

Négociation salariale 2009

28 Mai 2009, 17:31pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

Sauvez les Services Postaux

27 Mai 2009, 17:14pm

Publié par FOcom Poste 06

La Poste

 

La Commission européenne a franchi le dernier pas vers la libéralisation totale des services postaux en proposant d'ouvrir à la libre concurrence pour le 1er janvier 2010 la distribution du "petit" courrier, par nos facteurs, dernier domaine qui n'était pas encore libéralisé. Pour nous, citoyens européens, la Commission a fait un pas trop loin!

 


Voir les commentaires

Non à la sécabilité - 1tournée = 1titulaire

27 Mai 2009, 17:05pm

Publié par FOcom Poste 06

Non à la sécabilité

1tournée = 1titulaire


L’organisation « Facteur d’Avenir » a comme principe l’auto-remplacement par le
partage du quartier à découvert sur les collègues du secteur présents.


Auto-remplacement pour couvrir les jours de RTT, mais comme le volant de
remplacement est réduit à sa plus simple expression, les facteurs sont « responsabilisés » au moyen d’une prime qualité versée si des critères, de plus en plus contraignants, de couverture des quartiers sont remplis et à la condition que l’enveloppe d’heures supplémentaires soit respectée.

 En clair : faire des
heures supp sans se les faire payer pour toucher la prime !


ais à l’approche de la périodes congés d’été, les patrons utilisant le prétexte de
la crise et de la baisse du trafic, commencent à prévenir les facteurs qu’il y aura jusqu’à 8 semaines de sécabilité supplémentaire : « les périodes bleues » comme ils les appellent !


En attendant ce seront des rues, des quartiers, des villages, hameaux en plus que
les facteurs présents devront faire !

Kilomètres, charges supplémentaires accroissant la fatigue, le stress et les risques d’accidents.


FORCE OUVRIERE Communication exige l’annulation de la mise en place de la
sécabilité, la remise à niveau des moyens de remplacement et le recrutement de saisonniers pour permettre les congés.


POUR DEFENDRE DES CONDITIONS DE TRAVAIL ACCEPTABLES

SOUTENEZ L’ACTION DE FORCE OUVRIERE

Voir les commentaires

30 HEURES PAR SEMAINE

27 Mai 2009, 16:54pm

Publié par FOcom Poste 06

« tuez 10% des gens ou réduisez le temps de travail »

Georges Meany – Président de l’AFL CIO en 1959 

Pour le maintien de l’emploi

la réduction du temps de travail

30 HEURES PAR SEMAINE


Déjà connue pour sa politique de bas salaires, la poste hollandaise vient d’imposer une baisse de
15% des salaires ........ pour maintenir l'emploi!

L’entreprise Continental avait imposé, il y a peu, le passage de 35 heures à 40 heures sans augmentation de salaire … pour maintenir l’emploi. On voit ce que cela donne aujourd’hui !


Les patrons de La Poste française voudraient bien suivre ces exemples, ne le pouvant, ils usent
d'autres artifices et la crise est utilisée à toutes les sauces.


Dans les couloirs du Siège, comme pour convaincre de l’inéluctable, les mêmes patrons se
répandent, la mine empreinte de responsabilité « il y a 30 000 à 35 000 surnombres ».

Ailleurs, d’autres, n’ayant pas suivis les mêmes cours de théâtre, sont plus directs pour faire accepter les réorganisations « vous avez de la chance qu’il n’y ait pas de plans sociaux ! »

A la distribution, la mise en place de « Facteur d’Avenir » se traduit par la réduction des RTT, la
suppression massive de quartiers et la disparition des moyens de remplacement. Pendant ce temps ceux qui restent feront plus de kilomètres, seront plus fatigués, plus stressés …

Dans les CTC, la réorganisation de la chaîne d’acheminement du courrier et la mise en place 
des PIC provoquent des suppressions d’emplois par centaines, des reclassements contraints avec allongement des distances domicile/travail, la mise en place d’horaires de plus en plus pénibles …

 
Au guichet, TERRAIN, les pressions de La Banque Postale se traduisent par moins de guichets, 
moins de bureaux et un allongement des files d’attente, l’annualisation des horaires et leurs corollaires : fatigue, stress …

 
Dans les services mutualisés et à compétence nationale, les exemples récents de
fermetures de CIGAP,  de concentration des UGRH s’accompagnent là aussi de suppressions massives d’emplois …


Et, pour accentuer la pression et imposer la remise en cause des statuts, des droits et acquis,
n’annoncent-ils pas le recrutement de « CDI étudiants » à temps incomplet, de seniors … parce qu’ils ne demanderont jamais un temps complet !


Pourquoi devrions nous faire les frais de cette crise dont nous ne portons aucune responsabilité ?

Pourquoi devrions nous être contraints de choisir entre la corde et le gaz ?


FORCE OUVRIERE Communication appelle à la mobilisation pour défendre efficacement le
maintien de l’emploi à son niveau actuel.

IMPOSONS LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL

30 HEURES PAR SEMAINE

SANS BAISSE DE SALAIRE

Voir les commentaires

26 mai, 13 juin… Et après ?

20 Mai 2009, 16:33pm

Publié par FOcom Poste 06

La mobilisation s’accentue, les conflits se multiplient.


http://www.fo-com.com/images/documents/ne_pas_ceder.pdf

 

Voir les commentaires

Les négociations salariales 2009

15 Mai 2009, 16:24pm

Publié par FOcom Poste 06

Lors de la séance de signature du 13 mai 2009, La Poste a proposé aux organisations syndicales de signer, d’ici le 20 mai, l’accord salarial qui prévoit, pour les postiers salariés, la mise en œuvre des mesures suivantes :

  • des augmentations générales de 2 % au total, échelonnées en 3 mesures : au 1er juillet 2009, au 1er décembre 2009 puis au 1er avril 2010 pour tenir compte du nouveau calendrier de fixation du SMIC,
  • la revalorisation, au 1er juillet 2009, du "Complément Poste" de 1,5 % à 3,5 % selon les niveaux de qualification (représentant plus de 3 % pour 80 % des agents),
  • la revalorisation, au 1er juillet 2009, du "Complément pour charge de famille" de 2 % pour tous et, pour les familles de 2 enfants (15 000 familles concernées), une augmentation de 15 euros par mois, le complément pour celles-ci atteignant 100 € par mois,
  • une enveloppe de 2,2 % pour les personnels cadres qui se répartit en 1,4 % d’augmentation individuelle et 0,8 % d’augmentation générale.

En l’absence d’accord*, La Poste mettra en œuvre de façon unilatérale les mesures suivantes :

  • une augmentation générale de 0,8 % au 1er juillet 2009,
  • la revalorisation du "Complément Poste" de 0,8 % au 1er juillet 2009,
  • une augmentation du "Complément pour charge de famille" de 0,8 % au 1er juillet 2009,
  • une enveloppe de 2 % pour les cadres, dont 0,8 % d’augmentation générale.

* A l’heure où nous publions, la CFDT, qui représente 18,7 % des voix, a signé le projet d’accord. Pour être valide, l’accord devra recueillir la signature d’organisations syndicales représentant au moins 30 % des voix.

Une volonté manifeste de ne pas répondre aux besoins  et aux revendications en matière de salaire et de pouvoir d’achat, tant

pour les contractuels que pour les fonctionnaires. 


Dans le cadre des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) qui intègre les négociations salariales.  Les premières propositions frisent là encore la provocation :   +0,8% en 2009 et 1% en 2 temps en 2010 (0,5%+0,5%).


Pour les Cadres = 2% sur 3 ans (2,4% en 2012).
Pour les Cadres SUP= 2,15% sur 3 ans (2,6% en 2012).

De plus, Silence Radio sur : Le complément Poste (ce « CP » créé en 1995 pour « globaliser » toutes les primes perçues par les postier(e)s devait être revalorisé de manière conséquence, dixit La Poste.

Pourtant il n’est plus indexé sur le coût de la vie depuis des années.

 

 

Voir les commentaires

Modulation du temps de travail

15 Mai 2009, 10:21am

Publié par FOcom Poste 06

modulation du temps de travail = annualisation

ce que nous avons empêché au niveau national

ne doit pas s’appliquer dans les départements !


Tout au long du dernier trimestre 2008, les patrons de l’Enseigne ont tout tenté, pour
transcrire la loi du 20 août 2008 dans le droit postal. Prétextant la crise économique et le danger d’un plan social … ils exigeaient des syndicats le droit de déréglementer, d’en finir avec « les règles contraignantes » (sic) issues de l’accord de février 1999.


Aidés par une Cfdt acharnée, ils comptaient faire
signer aux syndicats, un accord qui aurait, ainsi, remis en cause l’accord de février 1999.


Ce n’est pas une simple question juridique : si cela
avait été fait, si les patrons et la Cfdt l’avaient emporté, c’est la vie personnelle et familiale de tous qui aurait été détériorée (voir plus loin).

L’opposition de FO Com suivie par la Cftc et Sud a fait capoter l’opération et, pour éviter le ridicule d’un accord minoritaire et donc non valide, les patrons de l’Enseigne ont remisé leur projet … pas bien longtemps puisque, aujourd’hui, le relais a été passé, sur consigne du chef, aux DTELP

Pour ce qui les concerne, l’imagination n’est pas au pouvoir. Le projet qu’ils soumettent aux
Organisations syndicales départementales est un mauvais copié/collé du texte retoqué fin 2008 !

Pour FO Com, il n’est pas question d’accepter dans nos départements ce que nous avons concouru à éviter au niveau national.

FO Com ne signera aucun accord, fera, si nécessaire, valoir son droit d’opposition et, au cas où, saisira la justice !


Projet d’accord national : Les raisons d’un refus

rappels Sur la forme, l’accord sur le « dialogue social à La Poste » de juin 2004 précise qu’il existe deux sortes d’accords :

1°) ceux qui concernent tous les postiers, dans tous les métiers qui, comme l’accord cadre de février 1999 sur les 35 heures, se déclinent directement dans les établissements par un accord local ;

2°) ceux qui concernent une spécificité de l’un des quatre métiers et qui se déclinent par un accord départemental.

Mais quelle est donc la spécificité du métier de l’Enseigne que voulaient faire ressortir les patrons de cette Direction

?

Rien de moins que la volonté d’annualiser le temps de travail mais, il leur faudrait déroger à l’accord cadre de février 1999 qui impose la signature d’un accord local

– c’est à dire dans l’établissement concerné – dès lors qu’il y a une organisation du travail en cycle.

Pour cela ils ont donc proposé un accord dérogatoire : toute modification de l’organisation du travail fera l’objet d’un

« relevé de concertation locale ». Ainsi les patrons s’évitent « la contrainte » (Sic) de la dénonciation d’un accord … tout cela, bien entendu, dans le seul intérêt des agents !!!


Sur le contenu


1°) de la durée légale du temps de travail, sont « gelés » cinq
jours (35 heures) que les patrons pourront faire effectuer sans que les dépassements de DHT soient payés. Cela s’appellera «
heures additionnelles » pour les fonctionnaires et « heures complémentaires » pour les contractuels

2°) la DHT sera comprise dans une fourchette de 0 à 43 Heures. Un commentaire est-il nécessaire ?

3°) les DJT et DHT pourront être modifiées par le chef d’établissement, certes moyennant un délai de prévenance, pour faire face aux besoins du moment.

Traduction :


suppression définitive du volant de remplacement. C’est l’auto
remplacement qui est mis en place : besoin d’un jour de congé, malade … les collègues sont là !


4°) pour faire passer la pilule, 2000 promotions en II-3 pour
les années 2009 et 2010. c’est bien du « foutage de g….. ».

Alors qu’il est demandé de plus en plus de technicité, de plus en plus de conseil commercial aux guichetiers, pour FO Com le II-3 devrait être le grade de base au guichet !


Comme nous l’avons écrit plus haut, FO Com, s’appuyant sur la mobilisation des
guichetiers qui en ont marre des restructurations permanentes, de la gestion par le stress, de conditions de travail sans cesse dégradées, a été à l’initiative du front du refus.


Le projet national a donc été retoqué, mais les patrons ne veulent pas en rester là,
qui tentent de le faire passer dans les départements.


Ils trouveront FO Communication en travers de leur chemin !


AVEC FO COM NE VOUS LAISSEZ PAS FAIRE

RETRAIT SANS CONDITION DU PROJET DE MODULATION

RESPECT DE L’ACCORD DE FEVRIER 99

VOLANT DE REMPLACEMENT A 25%

II-3 GRADE DE BASE AU GUICHET

Voir les commentaires

Pour le retrait de facteur d’avenir

15 Mai 2009, 10:10am

Publié par FOcom Poste 06

Pour le retrait de facteur d’avenir

unité !


Plus d’un mois que les facteurs de Brive sont
en grève contre la mise en place de facteur

d’avenir : organisation destructrice de quartiers, détériorant les conditions de travail, dévoreuse de RTT, accroissant la fatigue et le stress.


Plus d’un mois que les patrons locaux,
relayant les décisions nationales, refusent d’entendre les revendications de nos collègues.

Et, vendredi 17 avril l’inacceptable, l’irréparable, s’est produit au cours d’un rassemblement devant la Direction départementale de Corrèze !

Le décès de notre collègue Albert, facteur à Brive Ussac, a sonné comme un avertissement solennel !

Pour toute réponse, pour tout hommage, les patrons locaux ont annoncé la «suspension momentanée de la réorganisation pour ne pas aviver la douleur».


Manque de tact ou tout simplement
cynisme ?


Dans tout le pays les conséquences
désastreuses de cette organisation seulement tournée vers les gains de productivité, et partant, les suppressions d’emplois, sont le quotidien des facteurs.

Dans tout le pays, comme à Brive Ussac, le refus des facteurs se traduit par des grèves de plus en plus longues et de plus en plus nombreuses.

Et, comme si cela ne suffisait pas, voilà nos patrons qui décrètent une dizaine de semaines « faibles » pour organiser une sécabilité supplémentaire.

FO Com qui, dès le lancement de cette organisation, a émis un avis défavorable, considère que cette situation ne peut plus, ne doit plus durer !

Sans jouer de la tristesse des uns, FO Com le déclare solennellement, nous n’attendrons pas un autre malheur !

Le décès de notre collègue Albert ne doit pas être vain !

Les hommages ne doivent pas s’envoler avec la brise printanière !

Les patrons de La Poste mettent en place leur organisation centre par centre pour mieux diviser.
C’est pourquoi FO Com prend ses responsabilités et propose d’organiser le front commun de tous les facteurs pour :

 

faire tomber "facteur d’avenir" et son corollaire : la sécabilité

exiger le maintien des quartiers et des emplois

exiger le maintien des RTT

Voir les commentaires

Négociations salariales

14 Mai 2009, 18:03pm

Publié par FOcom Poste 06

Il faut + 4%


La Poste vient d’annoncer un bénéfice supérieur à 530 millions d’euros pour l’année 2008.

L’Etat va ponctionner sur cette manne générée par l’activité des postiers la modeste somme de 106 millions d’euros : 20% du bénéfice !

Et les postiers ?

Selon l’INSEE, l’inflation moyenne pour 2008, c’est : + 2,8%

Et encore ne s’agit-il que d’une moyenne :

PAIN + 4.5 %
LAIT + 13.2 %

FARINE + 11.1 %
YAOURTS  + 8 %

PÂTE + 11.9%
BEURRE  + 10.3 %

RIZ + 16 %
HUILE  + 8.8 %

POULET + 10.8 %
ALIMENTS BEBES  + 3.2 %

BOEUF + 4.3 %
LOYERS  + 2.4 %

EDF/GDF + 9.6 %


Mais, pendant ce temps, le prix des « équipements audio et informatiques » ont baissé de 11.5% !

Ce qui aurait pu faire dire à la ministre des dettes, Madame Lagarde – plagiant Marie Antoinette – «

ils ne peuvent plus se payer du pain, qu’ils achètent des ordinateurs ! »


Le 5 mars ont été ouvertes les négociations salariales annuelles.


Dans leur dossier de présentation, les patrons de La Poste, annonçant une inflation de 1.1%, proposent …0.8% comme point de départ de la négociation !

Pour FORCE OUVRIERE Communication cette base de départ est une véritable provocation. Sans rappeler les 17% d’augmentation du salaire des dix grands patrons de l’entreprise, FO COM exige :

- augmentation générale de 4% des salaires

- revalorisation du complément poste

- titre restaurant à 9 euros dont 3 euros restant à la charge des postiers

- instauration du chèque transport pour tous ceux contraints d’utiliser leur véhicule personnel pour se rendre au boulot

- prime de vacances égale à 200 euros

Voir les commentaires

Améliorer le pouvoir d’achat des postiers

14 Mai 2009, 17:51pm

Publié par FOcom Poste 06

Les moyens pour améliorer le pouvoir d’achat des postiers, existent !

La Poste a annoncé un bénéfice pour l’année 2008 de 530 millions d’euros. La larme à l’oeil, le Président de l’entreprise, a pointé une baisse de 46% par rapport à 2007.

Aux larmes de crocodiles du patron de La Poste, opposons :

- la ponction de l’Etat, 106 millions d’euros – soit 20%, en augmentation de 25% par rapport à 2007

- l’augmentation faramineuse de la rémunération globale des dix dirigeants de La Poste : 80% sur les six dernières années (un SMIC par jour chacun : 1000 euros)


La crise, oui, mais pas pour tout le monde !


Le 5 mars dernier, en lançant la «
négociation salariale annuelle », les représentants de la Poste, annonçant leur première proposition d’augmentation des salaires :

0,8%, ont distribué un tableau «soulignant les efforts faits en matière de pouvoir d’achat en 2008 » (sic).

1. au titre des mesures strictement salariales (augmentation annuelle, revalorisation du point fonction publique, du complément poste ….), 256 millions d’euros

2. au titre des mesures sociales, 57,6 millions d’euros, décomposés comme suit :


*
21,1 millions d’euros de rémunération des avoirs sur CCP (prime fidélité) qui ne profitent qu’à peine à 18% des postiers

* 12,4 millions « abondement épargne salariale » qui profitent à peine à 15% des postiers

* 11 millions au titre de l’avantage téléphone

* 7 millions au Fonds du logement social

* 3,4 millions pour le « titre restaurant »

* 1,6 million au titre de l’augmentation 2008 du CESU, de l’Allocation rentrée scolaire

* 600 000 euros au titre de l’augmentation 2008 de l’Aide au logement

* 500 000 euros pour la mise en place du PDE en province

En résumé, 58% des mesures sociales n’ont bénéficié qu’à à peine 15% des postiers

pendant que l’immense majorité, et ceux qui ont les salaires les plus bas n’ont rien ou si peu !

FORCE OUVRIERE Communication exige une plus juste répartition des bénéfices, que les postiers, tous les postiers, ont concouru à réaliser.


C’est pourquoi FO Com revendique :

la revalorisation du titre restaurant à 9 euros

la revalorisation de l’avantage téléphonique pour les non cadres à 29,90 euros

la prise en charge des frais de transport à 60% et l’équivalent à ceux contraints d’utiliser leur véhicule personnel pour se rendre au boulot

revalorisation substantielle de l’Aide au logement et de l’Allocation de rentrée scolaire

Voir les commentaires

1 2 > >>