Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

Articles avec #courrier

Réseau/Courrier – Facteur-Guichetier – Enfin ! la prime commerciale « chargé de clientèle » payée aux facteurs-guichetiers !

19 Juillet 2017, 08:25am

Publié par FOcom Poste 06

FO s’est battue, seule… et a obtenu que vous perceviez la prime commerciale que chaque chargé de clientèle reçoit. Celle-ci est  calculée au prorata du temps passé au guichet (49 %). Pour un agent en II.1, c’est 300 € par an. Soit, pour vous, un peu moins de 150€. Les facteurs-guichetiers qui seront remplaçants sur ces fonctions toucheront également cette prime.

[Télécharger]

 

Voir les commentaires

Courrier/Distribution – Spécial Accord – Commission de suivi nationale Accord Courrier : FO est dans le concret !

14 Juillet 2017, 14:53pm

Publié par FOcom Poste 06

La Commission de suivi de l’accord courrier du 4 juillet nous permet de vous livrer l’état d’avancement des engagements contractualisés avec La Poste pour améliorer vos conditions de travail. FO fait même avancer certains items à un rythme plus soutenu que prévu.

[Télécharger]

 

 

Voir les commentaires

INFO : Les agents de BÉNODET ont eu chaud !

10 Juillet 2017, 16:31pm

Publié par FOcom Poste 06

benodet

Lundi 19 juin, en fin d’après-midi, vers 16 h 50, un incendie s’est déclaré dans le sous-sol de la Poste de Bénodet (Finistère).

C’est un nuage de fumée noire se dégageant du sous-sol qui a permis de donner l’alerte.

Le sous-sol du bâtiment abrite le garage de la Poste. Le bilan de l’incendie n’est que matériel : le garage contenait cinq véhicules électriques, des Renault Kangoo ZE, et deux STABY électriques fabriqués par Ligier.

Ces deux derniers ont été entièrement détruits.

Même si les deux STABY sont fortement soupçonnés, une enquête est en cours sur l’origine de l’incendie. Dans cette attente n’hésitez pas à nous faire remonter tout incident de ce type

Voir les commentaires

INFO : Université Services-Courrier-Colis - détérioration du dialogue social…

13 Juin 2017, 11:29am

Publié par FOcom Poste 06

En ce qui concerne le dialogue social, il semblerait qu’à l’Université Services-Courrier-Colis le passage de la théorie à la pratique ne soit pas si simple… il  a fallu plusieurs rappels pour que nous puissions avoir un planning prévisionnel. De multiples réunions sont repoussées sans cesse ou simplement annulées à la dernière minute. Les réunions avec les syndicats  doivent se tenir le vendredi après-midi si possible, lorsque le travail postal est terminé…
Cette forme de mépris vis-à-vis des représentants du personnel  passe de plus en plus mal et fera l’objet d’une réunion avec le DRHRS de la BSCC afin de revenir aux fondamentaux du dialogue social.

Paradoxalement, l’université de la Branche Services-Courrier-Colis prône le management bienveillant qu’elle enseigne dans ses formations. C’est un beau concept humaniste qui, a priori, va  dans le bon sens. Il devient urgent que l’université applique ce qu’elle enseigne, améliore les règles du dialogue social en son sein. Non seulement le management de l’université se doit d’être bienveillant mais aussi exemplaire.

Voir les commentaires

« Veiller sur mes parents » : vigilance de FO COM

12 Juin 2017, 18:28pm

Publié par FOcom Poste 06

Veiller sur mes parents - La Poste

Source Le Monde du 24.05.2017

La Poste s’intéresse aux seniors avec un service qui vient d’être commercialisé : « veiller sur mes parents ». L’objectif affiché de ce service, avec des visites régulières du facteur, est d’éviter l’isolement et de contribuer à la vie sociale des personnes âgées. Concrètement on choisit la fréquence et les jours de visite du facteur : 1, 2, 4 ou 6 passages par semaine durant lesquels il discute quelques minutes avec la personne âgée. A chaque fois, la famille est informée du déroulement de la rencontre grâce à une application. Si le parent fait part d’un besoin ou d’une difficulté, le facteur le signale immédiatement. Les proches et les contacts de proximité qui auront été choisis reçoivent alors une notification.
Veiller sur nos anciens, voilà une idée qui répond parfaitement aux valeurs que nous portons.
Pour autant, une réflexion est à mener sur ces nouveaux services que La Poste fait porter à ces facteurs. Si les facteurs sont les plus à même d’accomplir cette mission de vigilance, seront-ils mis en condition de le faire correctement ?
FO Com exige un cadre clair pour les facteurs en charge de cette nouvelle mission. Quid des conditions de travail des facteurs, du calcul dans le temps de travail de ce temps d’échange avec la personne âgée, de la formation et de la responsabilité en cas de problème.
Autant de questions auxquelles La Poste doit répondre.

Voir les commentaires

Courrier/Distribution – Spécial accord – Facteur polyvalent et prime de remplacement

25 Mai 2017, 07:13am

Publié par FOcom Poste 06

FO EXIGE LE PAIEMENT À PARTIR DU 1ER MARS

L’accord signé en février 2017 par Force Ouvrière prévoit une prime de remplacement de 7 euros par jour pour valoriser le rôle du remplaçant. Dans une première fiche d’application de cet accord, La Poste prévoyait une mise en paiement avec effet rétroactif au 1ermars 2017 (fiche n° 8).

UNE INTERPRÉTATION SOURNOISE DE LA POSTE

Sans aucune concertation avec Force Ouvrière, La Poste a pourtant créé une nouvelle fiche dans laquelle elle change la formule et écrit : « cette nouvelle prime se substituera à la prime de facteur rouleur actuelle au fur et à mesure du rattachement des rouleurs à la fonction de factrices et facteurs polyvalents ». En clair : La fonction de facteur polyvalent n’étant créée qu’à partir du 1er juin, la prime ne sera versée qu’à compter de cette date.

[Télécharger]

Voir les commentaires

COURRIER/PIC/CTC – Nouveau schéma 2020, ça va « escouer » !

16 Mai 2017, 14:32pm

Publié par FOcom Poste 06

Optimiser le parc machine (moderniser et redéployer), développer le tri des marchandises (PPI, chrono, Colis), mettre en oeuvre le tri fin pour la distri, déployer le travail d’équipe autonome et responsable (polyactivité accrue), piloter de bout en bout les PIC…, voici les principaux enjeux du nouveau schéma prôné par la Direction du Réseau Industriel du Courrier. Pour La Poste, la baisse du trafic justifie cette nouvelle déstructuration du réseau (fermetures et/ou transformations des centres).

[Télécharger le tract]  [Télécharger la carte des PICS

*Escouer (ancien français) : secouer fort

Voir les commentaires

Courrier/Distribution – Spécial accord – Encadrants de proximité, l’aube d’un autre quotidien ?

29 Avril 2017, 08:20am

Publié par FOcom Poste 06

Lien indispensable entre les agents ancrés dans le concret et les équipes de direction dont le rôle se limite de plus en plus à des missions de pilotage, la situation des encadrants de proximité au Courrier devait impérativement changer. Signé par nos représentants, l’accord dont FO est un artisan majeur donne désormais des garanties à ces encadrants trop longtemps délaissés.

[Télécharger]

Voir les commentaires

Les batteries des vélos électriques ne tiennent pas la route...

15 Avril 2017, 19:29pm

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

FERMETURE DE LA PLATE-FORME INDUSTRIELLE DU COURRIER DE NICE EN 2018

15 Avril 2017, 17:11pm

Publié par FOcom Poste 06

Cher(e)s camarades, cher(e)s collègues,

Suite à des articles publiés récemment dans la presse locale, nous rappelons que nous aussi sommes et serons toujours opposés au transfert de la PIC de Nice vers un autre département et que nous militons activement pour le maintien d’une activité de traitement du courrier à Nice. Pour mémoire, le dossier PIC de Nice a fait l’objet d’une intervention au Sénat fin janvier 2017 (Nous y étions !), Vous trouverez le texte de l’intervention ci-dessous :

FERMETURE DE LA PLATE-FORME INDUSTRIELLE DU COURRIER DE NICE EN 2018

M. le président. La parole est à Mme Dominique Estrosi Sassone, auteur de la question n° 1526, adressée à M. le ministre de l'économie et des finances.

Mme Dominique Estrosi Sassone. Monsieur le secrétaire d'État, ma question porte sur la fermeture de la plate-forme industrielle du courrier de Nice, ou PIC, en 2018.

Annoncée par la direction de La Poste l’été dernier, cette décision concerne plus de 300 agents, qui travaillent au sein de la plate-forme postale niçoise.

Celle-ci est pourtant stratégique puisqu’elle est implantée à proximité du deuxième aéroport de France et que l’ensemble du trafic postal niçois pour les particuliers et les entreprises y est géré, favorisant ainsi le maillage économique et les échanges postaux dans les Alpes-Maritimes.

L’argument avancé par La Poste pour justifier cette fermeture relève de la baisse d’activité et d’une meilleure adaptabilité au réseau. Mais cet argument paraît discordant tant le volume de colis est important et s’est fortement substitué au courrier postal traditionnel.

De plus, l’activité postale à Nice est importante puisque le groupe avait par exemple sélectionné la ville pour expérimenter le travail dominical des facteurs volontaires avant les fêtes de fin d’année 2015.

La direction de La Poste projette un transfert de la plate-forme vers Toulon, dans le Var, pour des raisons de propriété foncière, mais ce choix ne semble pas opérant pour la performance du groupe compte tenu du temps de transport postal par la route qui va considérablement augmenter le délai de transmission du courrier.

Le bail du site actuel n’étant pas renouvelable, la Métropole Nice Côte d’Azur a proposé des solutions pour conserver la plate-forme industrielle du courrier, avec des emplacements libres pour un transfert dans la plaine du Var.

Ce transfert permettrait de sauvegarder les emplois et l’activité postale dans les Alpes-Maritimes, tout en modernisant l’infrastructure.

Monsieur le secrétaire d'État, l’État détient plus de 70 % du capital de La Poste ; quelle est la logique économique de cette décision à la fois pour les salariés concernés, pour le maillage postal dans les Alpes-Maritimes et pour Nice, qui sera une des seules grandes villes de France sans plate-forme industrielle de courrier ?

Encouragez-vous La Poste à relocaliser sa plate-forme dans la plaine du Var afin de sauvegarder les emplois et conserver une activité postale qui permettra de rendre un service de qualité à nos concitoyens, sans allonger les délais de remise du courrier ?

M. le président. La parole est à M. le secrétaire d’État.

M. Alain Vidalies, secrétaire d’État auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargé des transports, de la mer et de la pêche. Madame la sénatrice, La Poste est engagée dans une transformation sans précédent de son modèle industriel, économique et social.

Le développement des échanges numériques, la baisse significative et irréversible du volume du courrier et la diminution concomitante de la fréquentation des bureaux de poste d’en moyenne 6 % par an qui en résulte ont profondément remis en cause son cœur de métier.

Cette transformation est indispensable pour assurer l’avenir économique de La Poste et lui donner les moyens de continuer à assumer les missions de service public que l’État lui a confiées, tout en développant de nouvelles activités adaptées aux attentes actuelles.

Ainsi, dans les domaines du colis et de la logistique de proximité, La Poste doit impérativement moderniser son outil industriel et faire évoluer son organisation pour rester concurrentielle sur ces marchés porteurs d’avenir pour l’entreprise.

C’est dans ce contexte que La Poste a souhaité réorganiser son activité de tri dans la région niçoise. La plate-forme industrielle de courrier existante implantée dans la zone aéroportuaire de Nice est devenue vétuste, mais aussi nettement surdimensionnée par rapport au volume de courrier à traiter, et s’avère inadaptée à la croissance prévue de l’activité logistique.

Par ailleurs, les autorités aéroportuaires ont exprimé de longue date leur souhait de récupérer le terrain occupé par la plate-forme afin d’y implanter d’autres activités.

Les collectivités locales sont également intéressées par ce terrain pour des projets d’aménagement comme la desserte de l’aéroport par le tramway.

Par conséquent, après avoir étudié différentes solutions, La Poste a décidé de transférer, d’ici à 2019, l’activité de traitement du courrier de la plate-forme de Nice vers celle de Toulon-La Valette, qui sera agrandie et modernisée afin de pouvoir traiter les courriers de toute la Côte d’Azur. Ce transfert est déjà engagé : un quart du courrier des Alpes-Maritimes est actuellement trié à Toulon.

En parallèle, La Poste prévoit d’investir pour renforcer sa présence dans les Alpes-Maritimes. Elle recherche des terrains dans les agglomérations de Nice et Cannes pour relocaliser l’activité « concentration-dispersion » de la PIC de Nice et pour implanter deux sites logistiques de plusieurs milliers de mètres carrés.

La Poste a rencontré les collectivités et partenaires concernés : mairie de Nice, communauté d’agglomération et établissement public d’aménagement de la plaine du Var. Elle étudie les différentes propositions et devrait rendre ses décisions dans les prochains mois.

Ces réorganisations seront conduites sans aucun licenciement et La Poste a mis en place des mesures d’accompagnement adaptées pour les agents. Des activités nouvelles offriront des opportunités de nouveaux métiers pour les personnels de la PIC de Nice. Un plan de formation adapté sera proposé aux postiers concernés. De nouveaux parcours professionnels seront construits en fonction des choix de métier, des compétences, des souhaits et du lieu de résidence de chacun.

Sur les 336 agents de la plate-forme, plus d’une centaine seront en situation de partir à la retraite ou pourront bénéficier de mesures d’âge d’ici à 2018. Une centaine rejoindront la plate-forme de préparation et de distribution du courrier de Carros.

L’objectif de La Poste est bien de développer des activités de services au plus près des habitants de Nice. Ces projets d’investissements industriels dans les plates-formes de traitement du courrier permettront à La Poste d’offrir des services répondant aux nouvelles attentes de ses clients, professionnels, particuliers et collectivités. Elle prévoit par exemple la mise en place d’un service de livraison des colis le soir.

L’État est très attentif au bon accomplissement par La Poste de ses missions de service public. Il suit de très près les objectifs en matière de qualité de service. En 2015, 14 des 15 objectifs mesurant la qualité du service universel postal ont été atteints au niveau national. Le prochain contrat d’entreprise, dont la préparation vient d’être engagée, sera l’occasion pour l’État de rappeler son attachement à la bonne exécution, mais aussi à la modernisation des missions de service public de La Poste.

M. le président. La parole est à Mme Dominique Estrosi Sassone.

Mme Dominique Estrosi Sassone. Monsieur le secrétaire d’État, votre réponse n’est pas de nature à rassurer les nombreux salariés du site – même si vous nous assurez qu’il n’y aura pas de perte d’emplois –, à rassurer les élus du département des Alpes-Maritimes, qui, quelle que soit leur couleur politique, sont tous rassemblés et unis pour demander le maintien de la plate-forme industrielle du courrier de Nice sur un terrain qu’a proposé la Métropole et, surtout, à permettre l’adaptation de ce terrain et de cette nouvelle structure aux évolutions que connaît La Poste.

La Cour des comptes, dans son rapport, précise bien que l’État doit accompagner l’entreprise dans ces évolutions. Aussi, j’ose espérer que l’État pèsera encore de tout son poids auprès de celle-ci pour que cette réflexion ne se fasse pas au détriment du département des Alpes-Maritimes, des salariés de La Poste, de nos concitoyens, qui ont besoin d’un service de qualité.

Demandez à La Poste de trouver avec les élus une solution adaptée au département des Alpes-Maritimes pour assurer le meilleur service qui soit à nos concitoyens et, surtout, préserver ces emplois. Après 2018, nous devons disposer sur ces terrains d’une structure adaptée à ces nouvelles évolutions, beaucoup plus performante. Nous comptons véritablement sur l’accompagnement de l’État auprès de la direction de La Poste. Ce combat sera long, mais nous ne lâcherons pas !

 

Comme souvent le porte-parole du gouvernement a botté en touche et a montré un survol du dossier pathétique , mais nous ne lâcherons … rien !

FOCOM 06 a toujours agi concrètement pour défendre le Service Public Postal de proximité et l’Emploi des postier(e)s dans les Alpes Maritimes et nous continuons notre action au quotidien, même si nous n'avons guère de relais médiatiques …

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>