Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOcom Poste 06

INFO : La Poste et le e-commerce: il y a une vie après le courrier…

28 Décembre 2012, 13:32pm

Publié par FOcom Poste 06

Si La Poste ne transportait que des cartes de vœux et des lettres de Tonton à sa petite-nièce, Besancenot et ses collègues seraient au chômage technique. Elle se recentre sur les colis du e-commerce où la concurrence est rude mais semble s’en tirer.

Je ne sais pas si c’est aussi votre cas, mais des «lettres blanches», des courriers de ma grand-mère ou de ma tante Alphonsine, je n’en reçois plus beaucoup... C’est sans doute parce que ma grand-mère n’est malheureusement plus de ce monde et que je n’ai pas de tante Alphonsine, mais c’est surtout parce que des lettres blanches, il ne s’en expédie plus beaucoup.

La Poste a beau être une espèce de vache sacrée du service public, le rempart contre le libéralisme et la mondialisation qu’il convient de défendre contre toutes les menaces capitalistes, l’église laïque dont il faut à tout prix conserver au moins une chapelle ouverte dans chacune des 36.000 communes françaises au nom du «lien social», elle achemine surtout des factures et des colis, ces dernières années... Et comme EDF, GDF, Free et toutes les autres sangsues à prélèvement automatique me tannent pour que je choisisse la facture dématérialisée via le Web depuis un moment, et que je finirai bien par accepter, il ne lui restera bientôt plus que les colis.

Et là, des colis, j’en reçois. Plein même! Et pas parce que je vais souvent en colonie de vacances et que mes parents me font passer des paquets de biscuits et des bonbons Haribo pour améliorer l’ordinaire de la cantine mais parce que, désormais, mes bouquins, mes fringues, mes chaussures et même ma tondeuse à cheveux, je les commande sur Internet et, pour le coup, je suis certain que vous faites comme moi parce que c’est une tendance lourde et que plus personne (ou presque) ne va dans les magasins.

Le courrier des particuliers? 3% de l’activité

Mais si l’on reçoit de plus en plus de colis, et que La Poste est sans doute la mieux structurée, avec plus de 17.000 bureaux (en fait plutôt 10.000 vraies agences plus 7.000 «points de contact»), ses TGV, ses avions, ses camions et ses facteurs à vélo, pour profiter à plein du boom de la vente en ligne, s’est-elle pour autant débrouillée pour négocier ce tournant avec les honneurs? David Drujon, responsable de la communication de l’auguste institution, assure que oui:

— C’est vrai, le courrier classique des particuliers est en régression historique et ne représente plus qu’une fraction de notre activité, sans doute autour de 3%, mais nous avons totalement intégré les nouveaux besoins des entreprises et des consommateurs sur le colis, puisque nous en acheminons 265 millions par an [sur un peu moins de 400 millions au total en 2011 et hors «express», NDLR] et que nous avons développé toute une série de services totalement dédiés à l’e-commerce. Il y a des solutions pour les toutes petites entreprises, dont nous pouvons assurer la création d’un site Web de vente à distance, la gestion des commandes, les livraisons, etc., mais aussi pour les plus gros acteurs avec Colissimo et Chronopost pour les envois rapides…

― Mais vous n’êtes pas un peu dépassé avec les horaires et la géographie de vos bureaux, alors que la plupart des consommateurs se font livrer leurs culottes et leurs téléphones portables à l’épicerie du coin de la rue, celle qui ferme à 23h00 même le dimanche?

― Ben non, puisque nous faisons exactement la même chose avec notre réseau de commerçants affiliés PickUp, chez lesquels on peut se faire livrer si c’est plus pratique…

― Ah bon, vous faites ça aussi? Mais je croyais que les syndicats s’étaient mis en pétard lorsque vous avez tenté de livrer du courrier dans les stations de métro, à Paris, pour que les gens puissent justement le récupérer en dehors des heures d’ouverture des bureaux de poste…

― Non, ça c’était juste pour les lettres recommandées. Pour les colis, c’est tout à fait autre chose: les points relais PickUp, il y en a déjà 5.000…

Bon, accordons-lui le bénéfice du doute, à La Poste, parce que pour pas mal de gens, la boîte qui livre des colis de vente à distance chez les commerçants du quartier, c’est plutôt Kiala, une start-up d’une dizaine d’années fondée par Denis Payre, un ancien génie du logiciel, sans doute le seul Français ou presque à mériter d’être désigné comme ça. Kiala n’est d’ailleurs plus vraiment une start-up maintenant qu’elle réalise quelque 50 millions de chiffre d’affaires et qu’elle a été rachetée par UPS, l’une des premières «postes privées» au monde, mais c’est lorsqu’elle était encore un bébé qu’elle a commencé à manger la laine sur le dos de la maison d’Olivier Besancenot.

Kiala: 150.000 colis/jour

Emmanuel Maillet, son responsable de la communication, évoque d’ailleurs ses 4.500 points relais en France avec fierté (pour 6.500 en Europe, l’entreprise s’étant internationalisée) et sa liste impressionnante de clients (Amazon, Celio, Darty, CDDiscount, etc.), mais on se demande tout de même si les choses vont toujours aussi bien maintenant que La Poste s’est réveillée et lui emboîte le pas avec ses immenses moyens:

— Vous savez, la logistique est un environnement concurrentiel sur lequel nous avons une grande expertise logistique et la capacité de traiter 150.000 colis par jour. Nous n’avons pas de problème avec la présence d’un grand opérateur sur le marché.

―150.000 colis par jour [je fais semblant de calculer de tête mais je pianote vite fait sur l’iPhone], ça fait dans les 55 millions de colis par an, c’est encore peu par rapport à La Poste. Mais vous croissez à quelle allure?

―Je ne peux pas le dire, nous ne communiquons pas là-dessus.

―Zut alors! Et votre chiffre d’affaires, il progresse comment?

―Je ne peux pas le dire, nous ne communiquons pas là-dessus…

―Re-zut! Dites-moi plutôt sur quoi vous pouvez communiquer, on ira plus vite…

― Eh bien nous sommes capables de livrer toute la France en J+2, de récupérer les colis et de les réexpédier si c’est nécessaire…

―Comme La Poste alors?

―Oui.

―Mais en moins cher peut-être?

―Non, les prix sont à peu près les mêmes chez tous les opérateurs…

―Ah bon, mais c’est quoi votre avantage comparatif alors?

―Disons que les clients préfèrent peut-être travailler avec une entreprise indépendante et mono-activité, qui n’est pas aussi une banque, un opérateur téléphonique, un prestataire de courrier, etc.

Bon, là, je ne sais pas si c’est un argument qui porte parce que je vois toutes ces pubs de la banque Machin à la télé qui propose elle aussi de l’abonnement au téléphone portable et autres prestations non-bancaires et à qui ça fait plutôt gagner des clients. Et l'argument ne fait d’ailleurs ni chaud ni froid à Amandine Perot, directrice marketing de showroomprive.com, un site de déstockage d’invendus et de fins de séries de produits de marques.

«Nous expédions quelque chose comme 450.000 colis par mois, avec des pointes au moment des fêtes, ce qui nous place sans doute aux alentours de 5 millions d’envois en année pleine. Nous en gérons nous-mêmes la logistique sur deux entrepôts détenus en propre, sur lesquels nous reconditionnons les produits que nous recevons de nos fournisseurs et nous travaillons autant avec La Poste qu’avec Relais Colis, qui est un autre acteur de la livraison hors-domicile. Mais nous ne nous posons pas de questions particulières sur le statut de l’opérateur. D’une façon générale, Chronopost est notre prestataire pour les envois rapides, Colissimo pour les expéditions à domicile ou pour les retraits dans les bureaux de poste et Relais Colis pour le hors-domicile, qui représente à peu 60% de nos envois, puisque son maillage de commerces relais correspond à la distribution géographique de nos clients. C’est d’ailleurs ce souci d’efficacité, avec le prix, qui dicte nos choix. D’ailleurs, en Belgique et aux Pays-Bas, nos principaux marchés hors-France, c’est avec Kiala que nous travaillons, mais aussi avec DPDqui est d'ailleurs une filiale de La Poste!»

Pas de doute, La Poste, maintenant qu'elle n'a plus (ou presque) de courrier à transporter, est donc bel et bien un transporteur de colis comme un autre. Ni plus ni moins. C'est plutôt bien pour Besancenot et ses collègues, c'est certain. Mais pour la défense de l'église laïque, ça va devenir de plus en plus en difficile...

Hugues Serraf

Source : http://www.slate.fr/story/65633/la-poste-e-commerce-courrier-colis-kiala

Nb : Bien sur, nous sommes dans l’image que la direction  du groupe veut donner de La Poste histoire de justifier ses restructurations, mais le ton de l’article est  agréable et parfois intéressant sur les tarifs, les orientations du groupe ou sur l’image que nous avons dans le public; Pour le reste, c'est-à-dire la défense de nos conditions de travail et le maintien du service public (l’église laïque !), 2013 nous verra en bonne place…

Voir les commentaires

TPA/TPS : c’est reparti jusqu’en 2020

28 Décembre 2012, 11:11am

Publié par FOcom Poste 06

Le nouvel accord « seniors » concerne près d’un quart des personnels du Groupe en France.

[télécharger]

Tps_Tpa_20121226.jpg

Voir les commentaires

Simplement « Joyeux Noël! »

26 Décembre 2012, 09:41am

Publié par FOcom Poste 06

Noel_Timbre.jpg

Voir les commentaires

INFO: Revalorisation de carrière des agents reclassés de La Poste et France Télécom

24 Décembre 2012, 11:34am

Publié par FOcom Poste 06

Question écrite n° 03719 de M. Alain Fauconnier (Aveyron - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 20/12/2012 - page 2949

M. Alain Fauconnier attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, sur la revalorisation de carrière des reclassés de La Poste et France Télécom. Ainsi, depuis 1993, ces fonctionnaires dits " reclassés" sont privés de déroulement de carrière. Par arrêt du 11 décembre 2008, le Conseil d'État a ordonné à La Poste et à l'État de rétablir les promotions sur les grades de reclassement des PTT. Le décret n° 2009-1555 du 14 décembre 2009 a permis de relancer la promotion de ce fonctionnaires, mais cela sans effet rétroactif. Les résultats de ce promotions sont dérisoires, au vue des 19 années de blocage, ne représentant pas plus de 2 % par an depuis 2009. Ainsi, il lui demande quelles initiatives le Gouvernement entend prendre quant à la situation des agents dits "reclassés" de La Poste et France Télécom.

En attente de réponse du Ministère chargé des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique.

http://www.senat.fr/questions/base/2012/qSEQ121203719.html

Voir les commentaires

Négociations à La Poste : les syndicats ont jusqu'au 21 janvier pour se prononcer

24 Décembre 2012, 11:08am

Publié par FOcom Poste 06

Le projet d'accord-cadre sur les conditions de travail est bouclé.

Parmi les propositions : de nouvelles mesures d'âge.

Les négociations entre syndicats et direction sont terminées à La Poste. Au terme d'une année durant laquelle plusieurs suicides de salariés ont traumatisé l'entreprise, les discussions pour aboutir à un accord-cadre destiné à refonder les conditions de travail dans le groupe se sont closes jeudi dernier. Le texte définitif du projet d'accord a été transmis vendredi soir aux représentants du personnel, et ceux-ci ont désormais un mois, c'est-à-dire jusqu'au 21 janvier, pour se déterminer.

Sur la majeure partie des sujets, le texte annonce l'ouverture de négociations spécifiques : sur la santé et la sécurité au travail (démarrage en janvier), le télétravail (idem), la fonction ressources humaines (en avril)… Ce qui a suscité la déception de certains syndicats : « Cela renvoie à plus tard des mesures concrètes sur l'organisation du travail », regrette la CGT, majoritaire. « L'ouverture rapide de ces négociations est très importante », juge de son côté l'Unsa, tandis que Sud, plus sévère, estime que« La Poste est passée à côté d'une opportunité d'avancer ».

Temps partiel aménagé

Le texte comporte néanmoins un certain nombre de mesures immédiates, comme une priorité à l'embauche en CDI pour 1.000 CDD par an, dans le cadre du plan de recrutement de La Poste. Surtout, il prévoit des mesures d'âge susceptibles d'intéresser de nombreux salariés. Aujourd'hui, les postiers ayant le statut de fonctionnaire peuvent prétendre en fin de carrière à un temps partiel aménagé senior (TPAS), qui correspond à un mi-temps payé 70 %. Ce dispositif arrive à son terme à la fin de cette année.

La direction propose son prolongement dans le cadre de l'accord, avec des âges de départ entre 53 et 58 ans selon les carrières et la pénibilité des postes. De surcroît, la mesure serait étendue aux salariés de La Poste de droit privé, sous réserve notamment qu'ils aient au moins dix ans d'ancienneté. Des mesures financières pour les postiers qui retardent actuellement leur départ à la retraite faute d'avoir les annuités nécessaires seraient également prévues.

Le TPAS devrait susciter l'intérêt du personnel, notamment chez les fonctionnaires. La Poste ayant cessé les recrutements sous statut depuis 2002, la moyenne d'âge de cette population ne cesse d'augmenter, et dépasse les 50 ans aujourd'hui.

« Pour la direction, c'est une manière habile de conditionner la mise en place d'une mesure jugée favorablement par les postiers à la signature de l'accord par plusieurs syndicats », juge un observateur. Et même s'il semble assez probable que la CGT et SUD ne signeront pas (tous deux prévoient d'organiser une « journée de mobilisation » fin janvier-début février), il leur sera assez difficile de faire valoir un droit d'opposition en cas de signature par des syndicats minoritaires, sous peine de risquer une forte impopularité.

L. S.

Source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/

 

 

Voir les commentaires

Après le 21 décembre 2012... 2013 arrive! Pas de panique!

22 Décembre 2012, 09:23am

Publié par FOcom Poste 06

Voir les commentaires

Enseigne : la V9 d’Org@ enfin présentée en CDSP le 10 décembre 2012

22 Décembre 2012, 09:17am

Publié par FOcom Poste 06

Voici quelques grandes lignes à retenir de la nouvelle version de calcul des positions de travail à l’Enseigne, en suivant le diaporama officiel [Télécharger] :

1.                    page 3 => c’est un outil d’aide –> donc rien n’est obligatoire, il existe une marge de manœuvre pour le chef de projet.

2.                    page 5 => la V9 inclut la V8 qui prend en compte les temps de déplacements entre sites (très intéressants pour les terrains ruraux !),

3.                    toujours page 5 (repris page 10) => la promesse de Bailly aux Maires ruraux de maintenir les horaires d’ouverture se traduit dès la V8 (inclut dans la V9) par une bonification d’heures.

4.                    toujours page 5 => les automates sont valorisés dans le calcul (Bonus pour les terrains urbains !).

5.                    page 6 => pour l’encadrement, encore la notion de « marge de manœuvre », donc 1,6 cadre peut devenir 2 cadres ou 1 seul selon les typologies…

6.                    page 7 => pour les sites ESC du temps supplémentaire pour « prise en charge des clients » et pour ceux qui en font, prise en charge de la Téléphonie (détails page 25), et pour tous, bonus d’une heure par mois pour ETC.

7.                    page 8 => du + en MRM pour remplacer les formations et les institutionnelles, mais enveloppe globale au niveau du NOD et étalement jusqu’en 2014.

8.                    page 10 => donc pour tenir la promesse du Président Bailly, un Bureau rural (au sens de l’INSEE, lire le renvoi en tout petit en bas du diapo de La Poste) qui ouvre 20h par semaine pour seulement 3h d’activité se voit injecter 20h + 25 ou 35 mn d’ouverture/fermeture.

9.                    page 12 => à imprimer pour faire comprendre à tous les chefs qu’à trafic égal, la V9 donne beaucoup plus de PT que la V7 et la V8 !

10.                 page 22 => désormais un achat fait à l’automate compte pareil que fait aux guichets.

Il reste que l’Enseigne doit nous fournir le Référentiel des Opérations Postales (ROP ex 539), base de la méthode Org@ et les critères de la « segmentation des bureaux », pour que nous puissions appréhender pleinement cette méthode de calcul. Méthode qui a été présentée par un spécialiste, ancien organisateur réseau (Didier BOURSIER) aux coordonnateurs Enseigne à Paris le 12 décembre 2012.

Voir les commentaires

INFO : Philippe Bajou est nommé Directeur général adjoint du Groupe La Poste, et Directeur de l’Enseigne La Poste

21 Décembre 2012, 08:54am

Publié par FOcom Poste 06

Jacques Rapoport a été nommé officiellement aujourd’hui en conseil des ministres, Président de RFF. Pour lui succéder, à la tête de l’Enseigne Jean-Paul Bailly a nommé Philippe Bajou directeur général adjoint du Groupe, directeur de l’Enseigne. A ce titre, Philippe Bajou devient membre du comité exécutif du Groupe et reste membre du comité opérationnel de La Banque Postale (Sic !).

Le bureau de poste est le lieu de contact physique de l’ensemble des métiers du Groupe avec la clientèle des particuliers et des professionnels. Cette unité est indissociable de l’image et du modèle économique du Groupe. Pour autant, le développement de l’activité bancaire est essentiel à l’avenir du réseau.

Dans les années qui viennent, l’Enseigne devra renforcer son lien avec la Banque tout en continuant à faire évoluer ses organisations et ses modes de présence dans les territoires au service de l’ensemble des métiers du Groupe. Ce rapprochement permettra également d’améliorer encore la fluidité de la relation entre les bureaux et les centres financiers.

Biographie :

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des P.T.T. en 1989, Philippe Bajou a commencé sa carrière au sein du groupe La Poste en 1982.

Chargé de mission au Ministère des P.T.T. auprès du Directeur des Affaires Communes de 1989 à 1990, il occupe ensuite différents postes au sein de la Direction Financière de la Poste puis est nommé Directeur des Affaires Financières et Participations de La Poste en 1995.

Il prend en charge le projet de gestion des fonds des CCP en novembre 1998, qui aboutit à la création d’Efiposte en mars 2000, dont il devient Directeur Général.

Philippe Bajou était, depuis le 1er Janvier 2006, Membre du Directoire de La Banque Postale.

Nb : NO COMMENT ! Pour l’instant ! (voir texte en rouge)

Voir les commentaires

INFO : La Poste pourrait se renforcer en Europe sur le marché du colis express…

20 Décembre 2012, 10:10am

Publié par FOcom Poste 06

TNT vendrait ses positions dans près de 12 pays. - Photo Nicolas Tucat/RÉALe groupe La Poste mènerait des négociations assez avancées pour renforcer ses positions à l'international sur le marché du colis express. Selon le « Wall Street Journal » d'hier, l'entreprise serait en discussions « très sérieuses » avec le groupe néerlandais TNT pour racheter certains de ses actifs en Europe.

Cette opportunité de croissance externe est fournie par la vigilance de Bruxelles en matière de concentration. La Commission européenne doit, en effet, donner son feu vert à l'absorption de TNT par l'américain UPS, le numéro un mondial de la messagerie rapide. L'acquisition, pour un montant de 5,16 milliards d'euros, a été actée dans son principe mi-mars, mais le commissaire européen à la Concurrence Joaquim Almunia redoute une position dominante du nouvel ensemble sur le Vieux Continent.

Très solide avec Chronopost

Pour obtenir son feu vert, UPS a donc proposé de vendre certains des actifs de TNT dans plusieurs pays. Le périmètre des cessions donne lieu à des débats très ardus avec Bruxelles. Selon des sources poches du dossier, TNT pourrait vendre ses positions dans près de 12 pays, notamment en Europe centrale. Et DPD, la marque de La Poste pour la messagerie express à l'international, figure pour nombre d'observateurs comme le candidat le plus indiqué pour un rachat.

Très solide avec sa marque Chronopost sur le marché français (notamment sur celui des particuliers), La Poste est, en effet, loin d'avoir la taille de ses compétiteurs sur le marché européen. Lors d'un séminaire de presse il y a un an et demi, la direction avait indiqué qu'elle procéderait à des acquisitions « si celles-ci ont du sens, soit en termes de couverture géographique, soit en termes de compléments efficaces des activités déjà détenues ». C'est le cas aujourd'hui, DPD ayant l'opportunité de se renforcer ou de prendre pied dans plusieurs pays. De surcroît, UPS serait prêt à offrir un accès à son réseau aérien, alors que DPD achemine pour l'instant ses colis par la route exclusivement.

Il resterait toutefois à convaincre la Commission que la filiale de La Poste sera à même de rivaliser avec l'ensemble UPS-TNT et d'éviter que celui-ci soit en position dominante. Selon une source de marché, un représentant de l'Agence des participations de l'Etat aurait récemment fait le voyage à Bruxelles pour plaider la cause de l'opérateur français.

Sollicitée par « Les Echos », la direction de La Poste n'a pas souhaité faire de commentaires. Du côté des syndicats, on indique que le sujet n'a pas été évoqué lors de la dernière réunion du conseil d'administration, jeudi 13 décembre. Signe des ambitions à l'international, DPD devrait toutefois annoncer prochainement un plan de modernisation de son réseau britannique pour un montant de 217 millions d'euros.

Lionel Steinmann

Source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/ Publié le 20/12/2012

 

Voir les commentaires

Courrier : la distribution de demain au cœur du débat...

20 Décembre 2012, 09:59am

Publié par FOcom Poste 06

Le mercredi 05 décembre 2012, la Direction du Courrier nous a convié à une rencontre bilatérale afin d’échanger sur des sujets relatifs à la distribution.

Au demeurant, nous pensions que cette rencontre sur la distribution, thème très générique, était une réponse à nos demandes de concertation concernant les moyens de remplacement, les services arrières ou encore portant sur des sujets d’actualité : Facteo, les ventes de quartier, la prime d’équipe…

C’était sans compter sur la subtilité postale lorsqu’elle parle de distribution. Car au final son objectif n’était pas d’entamer une discussion par rapport à nos revendications mais plutôt et essentiellement de connaître notre avis sur l’avenir de la distri. le devenir du facteur…. tout un programme vu d’en haut…

Pour expliquer sa demande, La Poste explicite que les attentes des clients changent, le volume du courrier baisse. Afin de répondre à ces nouvelles attentes, la direction souhaite développer de nouvelles offres tels que : Releveo (relevés de compteur), Porteo (médicaments à domicile), Facileo (remise/collecte de documents à domicile), Cohesio (prévention personnes fragiles), recy’go (collecte papier), etc.… Après s’être engager dans le vert, La Poste se met à l”O” !!!!

Ainsi, la Direction Courrier veut échanger avec les OS sur l’avenir du métier de Facteur : A quoi ressemblera-t-il en 2020, quelles activités ?… afin de nous faire partager sa vision ou plutôt nous amener à co-construire la distri de demain.

Pour Force Ouvrière, nous faisons la différence entre afficher nos positions ou réflexions sur un projet, un sujet précis et participer activement à la construction des évolutions d’organisation ou de métiers ! Pour mémoire c’est La Poste qui définit ses orientations et sa stratégie, en matière d’emploi, de développement et d’organisation. C’est son rôle en tant qu’employeur puisque c’est elle qui gère. Si La Poste veut associer les OS à la définition des projets, cela impose qu’elle accepte aussi de modifier ses orientations stratégiques et sa conception organisationnelle prédéfinie. A l’approche des fêtes de fin d’années, nous laissons aux autres le soin de rêver.

Dès lors que La Poste nous aura clairement explicité son projet et sa vision pour la distribution, nous lui ferons part de nos réflexions, positions et revendications … Quoi que sur ce dernier point, il suffit qu’elle entende et relise nos déclarations et tracts. Dans ce sens, nous avons donc écouté la direction du Courrier.

L’avenir de la distribution passe aussi par le respect des règles et du travail des facteurs. L’application de normes et de cadences prenant en compte la santé des agents, l’arrêt de la sécabilité comme logique de gestion des absences…

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>