Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FOcom Poste 06

informations generales

Newsletters FO Com, abonnez-vous

5 Janvier 2022, 15:27pm

Publié par FOcom Poste 06

Pour FO, un postier bien informé est un postier qui connait ses droits, donc qui peut se défendre. A l’heure où l’information fuse de toute part et où il est difficile de s’y retrouver, FO Com vous propose une information claire, concise et variée.

Par le biais de nos newsletters générale et spécifique cadres, nous mettons à la disposition de nos abonnés de nombreux sujets concernant leur métier mais également des articles plus généraux tels le télétravail, l’intelligence artificielle, l’international…

Lors de la prochaine parution, un dossier de taille sera présenté : la rémunération.

Pour s’abonner, rien de plus simple :

Alors pour ne rien rater… abonnez-vous vite !

« Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés ils deviennent des sujets ». Alfred Sauvy

Voir les commentaires

L’info du Siège n°4 – Décembre 2021

17 Décembre 2021, 10:36am

Publié par FOcom Poste 06

Projet EDT, Chronique d’une dégradation annoncée de notre Qualité de Vie au Travail !

EDT « Espace Dynamique de Travail », projet de « Flex-office » qui ne dit pas son nom, est mené à un rythme effréné en dépit de nos alertes sur le nombre de postes de travail disponibles, sur les risques déjà identifiés sur les conditions de travail et sur la santé des occupants et futurs occupants. Cela promet incertitude, inquiétude et sans nul doute mal-être au travail sur fond de retour de la menace que représente cette sournoise pandémie.

Nos collègues de Brune et du Lemnys sont inquiets. Après SLD, voici donc SLD 2 et EDT.

[Lire l’info du Siège n°4]

 

Voir les commentaires

INFO COM de la DVE-DDCE-Télévente – Commissionnement 2022 à la télévente : Il faut un véritable accord social, vite !

16 Décembre 2021, 10:05am

Publié par FOcom Poste 06

Suite aux échanges qui ont eu lieu entre la Direction et les organisations syndicales, FO rejette catégoriquement les deux propositions faites hier par la direction.

Depuis des années, la Direction des Ventes Entreprises souhaite un ré-équilibrage du commissionnement qu’elle estime très généreux pour les Conseillers Clientèle « un CC 3.2 à la Télévente prend plus de commissionnement annuel qu’un Groupe A au face à face », nous affirme-t-on. Le hic, c’est que nous ne disposons jamais d’éléments suffisants, clairs, factuels, pour vérifier ces affirmations. Nous négocions chaque année en plein brouillard, avec les maigres infos qu’on veut bien nous lâcher. C’est humiliant et c’est inacceptable.

[Lire le tract]

 

Voir les commentaires

LA POSTE INVESTIT 450 MILLIONS D’EUROS DANS LE NOUVEAU SCHÉMA DIRECTEUR INDUSTRIEL

29 Novembre 2021, 17:20pm

Publié par FOcom Poste 06

Ce nouveau Schéma Directeur Industriel (SDI) s’inscrit dans la continuité du plan logistique et industriel de 2018 et dans la mise en œuvre du plan stratégique « La Poste 2030, engagée pour vous ». Au total, c’est 900 millions d’euros investis sur 10 ans par Le Groupe La Poste sur Colissimo pour faire face à l’explosion du e-commerce. En effet, les volumes de colis ne cessent de croître. De 500 millions en 2021, ils passeront à 730 millions en 2026, pour atteindre 1 milliard à l’horizon 2030. Pour répondre à cette accélération, l’objectif de ce nouveau schéma est d’augmenter la capacité de traitement et de livraison des colis dans toute la France en J+1 et d’augmenter à grande échelle les liaisons directes. Il permettra aussi la généralisation du vrac, de la caisse mobile et la mise en place d’une activité Distribution en PPDC MF et en PFC avec ACP intégrées.

Ce projet devrait permettre de réduire de 26% les émissions de CO2 par colis d’ici 2025 par rapport à 2013.

Zoom  maillage PFC / PPDC MF / ACP sur 4 ans

(créations/transformations/Investissements supplémentaires sur des points d’injection vrac déjà existants) :

  • 5 projets de PFC relocalisées sur 4 plaques géographiques (Est, Ouest, Provence, Sud-Ouest) ;
  • 110 projets PPDC / ACP ;
  • Passage de 18 à 19 PFC dans le Réseau.

Concernant l’emploi, La Poste prévoit que :

  • Ce nouveau schéma industriel va permettre une économie de 14 cents sur le coût unitaire du colis, ce qui devrait être positif tant au niveau de la concurrence que de l’emploi.
  • La croissance de Colissimo va permettre la création directe de 500 emplois (sur le périmètre PFC et mise en livraison PPDC/ACP). Cette croissance du colis viendra renforcer l’activité distribution de la BSCC. 7000 emplois seraient ainsi préservés en plus des 7000 emplois de facteurs maintenus lors du premier plan, selon la BU Colis.
  • La BSCC va abaisser le seuil de sous-traitance en dessous de 11%. Les filiales Viapost, Néolog et Médiapost deviendront les principaux sous-traitants.

Pour FO, il est important de s’assurer que les ACP qui traitent la livraison du dernier kilomètre soient bien dimensionnées et qu’elles disposent des moyens en personnel nécessaires. Car si le personnel n’est pas présent en nombre suffisant, la qualité de service ne sera pas au rendez-vous et les conditions de travail dégradées. Pour nous, la généralisation du flashage automatique va certainement supprimer des emplois de flasheurs qui fausseront la création des 500 emplois ! Nous serons très vigilants sur la question de l’emploi et des conditions de travail.

De nouveaux outils technologiques devraient permettre de réduire la manutention et les chariots mobiles devraient améliorer les conditions de travail des postiers. Nous vérifierons bien sûr que les discours et la théorie se traduisent concrètement dans la réalité et le quotidien des agents sur le terrain. Mais l’arrivée des caisses mobiles et leur chargement et déchargement en « Vrac rangé » augmente le nombre de « touché colis » et ne réduit pas du tout la manutention dans ce cas-là. FO veillera à ce que les agents soient bien formés à ces nouveaux outils et qu’ils puissent bénéficier d’évolutions professionnelles vers les nouveaux métiers, tels que superviseurs, équipiers spécialisés…

Pour FO, les agents doivent bénéficier de cette croissance, tant sur leur salaire que sur l’amélioration de leurs conditions de travail.

Voir les commentaires

Actu du CA – 1er semestre encourageant pour La Poste…

25 Novembre 2021, 18:37pm

Publié par FOcom Poste 06

… Qui doit l’être aussi pour les postiers et les salariés du Groupe!

Les résultats du Groupe La Poste pour le 1er semestre ont été présentés lors du Conseil d’Administration du 30 juillet 2021. Le Résultat Net Part du Groupe (RPNG) ressort à 525 millions d’euros. Rappelons qu’en juin 2020, sans l’opération « Mandarine », avec l’apport de 3,6 milliards des titres de CNP et en raison de la baisse des volumes du Courrier liée à la crise COVID, La Poste aurait accusé une perte de 1,2 milliard d’€.

Dans un contexte de crise sanitaire toujours présent, l’activité e-commerce continue de progresser. Les activités socles reprennent quelques couleurs dans le domaine du Courrier et du Réseau avec une légère hausse de fréquentation des bureaux.

Bonne nouvelle : après de multiples discussions depuis le début de l’année, l’État va enfin compenser à hauteur de 500 millions d’euros par an, sous forme de dotation budgétaire, les pertes de La Poste liées au service universel postal. En contrepartie, La Poste s’engage à assurer un service public de qualité et à faire évoluer ses services dès l’automne. L’action obstinée de Force Ouvrière tant auprès du Premier ministre qu’auprès du Sénat, aura, au final, contribuée à la mise en place de cette compensation, essentielle pour l’avenir de l’entreprise.

[Pour lire tout le document cliquez sur le lien : L’Actu du CA]

 

Voir les commentaires

Intérimaires et CDI-i de La Poste : vous n’êtes pas seuls!

8 Octobre 2021, 19:14pm

Publié par FOcom Poste 06

Le saviez-vous? travail égal, salaire égal! Concernant la rémunération en tant que salarié intérimaire, elle doit être au moins égale à celle que percevrait (après période d’essai) un salarié de l’entreprise utilisatrice, qui est sous contrat à durée indéterminée, de qualification équivalente et occupant le même poste de travail.

Avez vous la totalité de votre salaire ? Connaissez-vous vos droits en tant qu’intérimaire? FO Intérim et FO Com sont à vos cotés.

Pour en savoir plus [Lire le tract]

 

Voir les commentaires

Recrutement à la Poste : pourquoi nos métiers ne sont pas attractifs ?

5 Octobre 2021, 19:20pm

Publié par FOcom Poste 06

L’espace de mobilité et recrutement du groupe (EMRG) devait être la panacée en matière de recrutement. Malgré l’objectif affiché (« faire la Poste de demain avec les postiers d’aujourd’hui »), il semble que les résultats ne soient pas au rendez-vous. Manque de moyens donnés à cette filière ou réel désintérêt des Français à rejoindre la Poste pour y travailler ? Quoi qu’il en soit, le groupe fait appel à ses collaborateurs, contre « rémunération », pour tenir le rôle de « chasseurs de tête ».

 

Peu confiante en la capacité de persuasion des postiers ou incertaine de leur motivation, c’est avec des chèques cadeaux que la Poste récompensera ces derniers. Il est fort probable que ces quelques euros auront du mal à convaincre les postiers. En effet, 56 % d’entre eux seulement recommanderaient le groupe la Poste en tant qu’employeur à des amis ou à des connaissances (source : baromètre social 2020). On voit donc fleurir des défis de parrainage çà et là dans les métiers, avec des récompenses de l’ordre de 200 €, voire plus dans certains cas, à la clef.

 

Il est urgent que la Poste ouvre les yeux. Une question se pose : pourquoi nos métiers ne sont pas attractifs ? Les  réponses sont évidentes : une rémunération bien trop faible, une qualité de vie au travail dégradée, un manque d’autonomie et une insuffisance de moyens.

 

Il est temps que la Poste prenne conscience que les postiers d’aujourd’hui et ceux de demain sont extrêmement sensibles à l’équilibre vie privée-vie professionnelle, à la reconnaissance et au sens de leur travail. Un effort et des progrès sensibles doivent être accomplis sur ces sujets.

 

 

Le 05 / 10 / 2021

Christine Simon 

 

Voir les commentaires

En matière de recrutement, La Poste ne sait plus à quel saint se vouer

14 Septembre 2021, 10:18am

Publié par FOcom Poste 06

L’EMRG (Espace Mobilité Recrutement Groupe) devait être la panacée en matière de recrutement. Malgré l’objectif affiché : « Faire La Poste de demain avec les postiers d’aujourd’hui », il semble que les résultats ne soient pas au rendez-vous. Manque de moyens donnés à cette filière ou réel désintérêt des français à rejoindre La Poste pour y travailler ?

Quoi qu’il en soit, le Groupe fait appel, contre « rémunération », à ses collaborateurs pour tenir le rôle de « chasseurs de tête » !

Peu confiante en la capacité de persuasion des postiers ou incertaine de leur motivation, c’est avec des chèques cadeaux que ces derniers seront récompensés par La Poste. Il est fort probable que ces quelques euros auront du mal à convaincre les postiers. En effet, 56% d’entre eux seulement recommanderaient le Groupe La Poste en tant qu’employeur à des amis ou connaissances (source : baromètre social 2020).

On voit donc fleurir çà et là dans les métiers des challenges parrainage, avec des récompenses à la clé de l’ordre de 200€, voire plus dans certains cas.

Il est urgent que La Poste ouvre les yeux. La bonne question est : pourquoi nos métiers ne sont pas attractifs ?

Pour FO les réponses sont évidentes : une rémunération bien trop faible, une qualité de vie au travail dégradée, un manque d’autonomie et une insuffisance de moyens.

Il est temps que La Poste prenne conscience que les postiers d’aujourd’hui, comme ceux de demain, sont extrêmement sensibles à l’équilibre vie privée-vie professionnelle, à la reconnaissance et au sens de leur travail. Un effort et des progrès sensibles doivent être faits sur ces sujets. FO ne manquera pas de le marteler au fil des instances afin que les postiers présents se sentent bien dans leur travail et, tout naturellement, donnent envie à leur entourage de rejoindre le Groupe La Poste.

Voir les commentaires

AIDES FINANCIÈRES DE L’ÉTAT POUR COMPENSER LE SERVICE UNIVERSEL POSTAL

23 Juillet 2021, 23:43pm

Publié par FOcom Poste 06

Le premier ministre a réuni le 22 juillet et tenu à présider « le comité de haut niveau » chargé d’examiner le contrat d’Entreprise 2018-2022 entre l’État et La Poste.

Les membres de ce comité se sont successivement exprimés dans un premier temps pour partager les constats sur la situation de l’entreprise : Jean CASTEX, premier ministre, Philippe WAHL, PDG de La Poste, Jean LAUNAY, ancien parlementaire, rapporteur missionné par le ministre de l’économie Bruno LE MAIRE présent également, Patrick CHAIZE, sénateur, président de l’observatoire national de la présence postale, Mireille CLAPOT, députée, présidente de la commission supérieure du numérique et des Postes et Laure De La RAUDIERE, présidente de l’ARCEP.

Outre la prise de parole du président de La Poste sur la situation de l’entreprise, heurtée de plein fouet par la transformation de son modèle basé sur le Courrier, et son plan stratégique destiné à l’amener vers un modèle « autoporteur », l’ancien parlementaire Jean LAUNAY a fait la synthèse du rapport qu’il a remis au ministre de l’économie. Il préconise, notamment, de maintenir certains principes de fonctionnement actuels du service universel postal : la distribution du courrier 6 jours sur 7, la présence d’un Réseau de points de contacts important (17000) et le maintien d’une politique tarifaire abordable et maîtrisée. Mais, alors que la consommation postale des ménages est passée de 45 plis par an en 2008 à 5 en 2020 et 2 en perspective, il invite La Poste à réfléchir à la création d’une nouvelle gamme basée sur une offre en J+3.

À la suite de ces constats, le premier ministre a déclaré que L’État et le Gouvernement allaient prendre leurs responsabilités concernant la compensation financière des missions de service publicMais de quelle façon ?

 

L’État s’engage à compenser à hauteur de 500 millions d’euros par an le Service Universel Postal. L’État va également compenser à hauteur de 174 millions d’euros la mission d’aménagement du territoire. Même si ces compensations financières restent en dessous du coût réel des missions de service public qui resteront déficitaires, il faut reconnaître l’engagement fort de l’État sur cette question essentielle pour assurer la pérennité de l’entreprise.

Le premier ministre a ensuite donné la parole aux organisations syndicales et aux associations de consommateurs.

Lors de notre intervention, FO Com a dans un premier temps rendu hommage à tous les postiers, à leur engagement, leur professionnalisme et leur sens du devoir qui ont été notamment mis en valeur au cours de la pandémie. En assurant l’ensemble des missions de service public pendant la crise sanitaire, ils ont démontré encore plus l’importance et la nécessité du maintien du lien social de proximité tissé avec l’ensemble des citoyens.

Nous avons insisté sur les conséquences de la « non-compensation » des missions de service public par l’État sur la viabilité du modèle économique de La Poste, mais aussi sur ses résultats opérationnels et financiers et, de fait, sur ses graves répercussions sur l’emploi, les conditions de travail et les salaires des postiers. Nous avons à ce titre fait observer que près de 83% des postiers ont une rémunération annuelle inférieure au salaire médian français. Même si ces compensations restent en deçà du coût réel pour assurer correctement ces missions, FO se félicite de cet engagement de l’État pour aujourd’hui et de manière durable, condition indispensable au maintien du modèle social postal et à l’amélioration des conditions de travail et des rémunérations.

A la suite des interventions des organisations syndicales, les associations de consommateurs ont dit leur satisfaction de voir le renforcement des missions de service public et leur financement par l’État. Elles ont également insisté sur les améliorations attendues en matière de présence postale effective, d’implantations de DAB en rural, de maintien des tournées 6 jours sur 7 et d’une meilleure qualité de service.

Le ministre de l’Économie Bruno LE MAIRE et Jacqueline GOURAUD, ministre des territoires et de la cohésion sociale, ont également dit leur souhait d’un engagement de La Poste à développer la qualité de service rendue aux clients en retour des engagements pris par l’État, tout en continuant à développer l’entreprise dans le secteur concurrentiel.

Pour sa part, FO Com a rappelé son exigence forte pour que La Poste investisse dans son capital Humain en faveur de l’emploi, des conditions de travail et des rémunérations.

Enfin, en conclusion de son intervention, la Secrétaire Générale de FO Com a rappelé la citation de Yves VEYRIER, Secrétaire confédéral de Force Ouvrière, qui fait écho aux nombreuses prises de paroles politiques lors de ce comité : « Le service public, c’est l’investissement de la Nation pour l’égalité et la fraternité, sans lesquelles il n’y a pas de libertés. Il n’y a pas de République sans service public. Car les services publics sont la République ».

Voir les commentaires

Politique Emploi à La Poste Déni de réalité ou volonté non affichée ?

8 Juillet 2021, 11:16am

Publié par FOcom Poste 06

La Poste affiche la Qualité de Vie au Travail comme l’un de ses fils rouges de l’année 2021.

En effet, lors de la présentation du baromètre social dont les résultats se situent à des années lumières des remontées du terrain, La Poste affirme « faire de la Qualité de Vie au Travail un levier de la satisfaction collaborateur et de la performance pour l’entreprise ».

CHICHE ! Mais c’est mal parti…

[Lire le tract]

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>